FIAC et École du Louvre

 
Plus de 120 élèves de l'École du Louvre participent fin octobre à l'opération FIAC « Hors les murs ».
Organisée cette année sur cinq grands sites parisiens (Jardin des Tuileries, Jardins des Plantes, berges de Seine, place Vendôme, Petit Palais), cette manifestation propose un parcours original autour d'une cinquantaine d'oeuvres extérieures contemporaines monumentales (installations, sculptures, performances...) qui seront présentées et commentées quotidiennement par des élèves de l'École du Louvre, du 24 au 27 octobre 2013, de 15h00 à 17h30.
 
Cette large opération de médiation culturelle, s'inscrit dans les actions d'application pratique des enseignements dispensés à l'École du Louvre. Véritable exercice de terrain encadré par des enseignants, les équipes de l'École et de la FIAC, ce projet a rencontré l'année dernière un réel succès auprès d'un large public de visiteurs (près de 900 000 visiteurs en 2012 pour la FIAC « Hors les murs »).
 
Après les travaux préparatoires à la médiation (étude d'oeuvre, recherche et documentation, contacts avec les galeries et les artistes, analyse et synthèse, élaboration du discours...) et la médiation proprement dite, l'exercice trouvera un autre prolongement pédagogique avec la rédaction de notices signées par les élèves-auteurs et mises en ligne sur le site Internet de la FIAC.
 
....................................................................................................................................................................................
 
Jardin des Tuileries 2013. Artistes présentés.
Giovanni Anselmo, Tucci Russo, Torre Pelice, Torino
Tarek Atoui, Chantal Crousel, Paris
Jean Dupuy, Loevenbruck, Paris
Berger&Berger, TORRI, Paris
Valentin Carron, Eva Presenhuber, Zürich
Koenraad Dedobbeleer, C L E A R I N G, Brooklyn, Brussels, Micheline Szwajcer, Antwerp; Mai 36, Zürich
Jean Dupuy, Loevenbruck, Paris, ville de Paris
Sam Falls, Balice Hertling, Paris, Eva Presenhuber, Zürich
Didier Faustino, Michel Rein, Paris
Georg Herold, Bärbel Grässlin, Frankfurt
Gary Hume, White Cube, London, Hong Kong, São Paulo
Alicja Kwade, Kamel Mennour, Paris
James Lee Byars, Michael Werner, New York, London
Maria Nordman, Marian Goodman, Paris
Ernesto Neto, Max Hetzler, Berlin
Francisco Sobrino, Jousse Entreprise, Paris
Shen Yuan, Kamel Mennour, Paris
Héctor Zamora, Luciana Brito, São Paulo.
 
Jardin des Plantes 2013. Artistes présentés.
Jennifer Allora & Guillermon Calzadilla, Chantal Clouzel, Paris
Abbas Akhavan, The Third Line, Dubaï
Gilles Barbier, Georges Philippe & Nathalie Vallois, Paris
Clédat & Petitpierre, ACDC, Bordeaux
Johan Creten, Almine Rech, Brussels, Paris
Mark Dion, In Situ / Fabienne Leclerc, Paris
Erik Dietman, Claudine Papillon, Paris
Philippe Droguet, Pietro Sparta, Chagny
Barry Flanagan, Waddington Custot, London
Richard Jackson, Georges-Philippe & Nathalie Vallois, Paris
Pierre Labat, ACDC, Bordeaux
Claire Morgan, Karsten Greve, Paris, Köln, St. Moritz
Jaume Plensa, Lelong, Paris
Pablo Reinoso, Xippas, Paris
Julia Rometti & Victor Costales, Jousse Entreprise, Paris
Julien Salaud, Suzanne Tarasieve, Paris
Shimabuku, Air de Paris, Paris
William Turnbull, Waddington Custot, London
Stéphane Vigny, Claudine Papillon, Paris
 
Berges de Seine. Artistes présentés.
Clément Borderie, Jousse Entreprise, Paris
Ana Gallardo, SAM ART Project
Bernard Pagès, Bernard Ceysson, Paris
Philippe Rahm, Dominique Fiat, Paris
Société Réaliste, Jérôme Poggi, Paris
Benjamin Sabatier, Jousse Entreprise, Paris
 
Place Vendôme 2013. Artistes présentés.
Tadashi Kawamata, Kamel Mennour, Paris
 
Petit Palais2013. Artistes présentés.
Jean Dubuffet, Welcome Parade, Pace Gallery (New York) et Waddington-Custot (Londres).
 
....................................................................................................................................................................................
 
 
Le site de la FIAC

© Christophe Brachet - Courtesy galerie Jérôme Poggi, Paris et © ML/EDL




Les Cahiers de l'École du Louvre en ligne (numéro 3)

 
Le troisième numéro de la revue de recherche de l'École du Louvre est disponible en ligne (à partir du 15 octobre 2013). Il propose des articles issus des meilleurs travaux des élèves de deuxième et troisième cycles ainsi que des recherches en cours des membres de l'équipe de recherche, enseignants et partenaires.
Le lecteur pourra également trouver un résumé en français et en anglais, plus une courte biographie des auteurs.
 
Sommaire du numéro 3
 
Editorial
Equipe de récherche
 
Dossier
Le « Gr05 ». Approche de quelques revues du XXe siècle.
Hélène Klein, conservatrice en chef du patrimoine, chargée de mission, École du Louvre
 
La présentation des objets africains dans DOCUMENTS (1929/1930), magazine illustré.
Coline Bidault, élève, École du Louvre
 
Le conflit renaissant de la figure et de l'abstraction dans Labyrinthe,
journal mensuel des Lettres et des Arts
(octobre 1944-décembre 1946).
Blandine Delhaye, élève, École du Louvre
 
BROOM: an international Magazine of the Arts (1921-1924) :
une revue d'avant-garde américaine.
Ambre Gauthier, élève, École du Louvre
 
L'image de la guerre dans L'Élan (1915-1916), un refoulement apparent.
Hadrien Viraben, élève, École du Louvre
 
Articles
John Constable et le statut de l'esquisse.
John Murdoch, directeur honoraire des Huntington Art Collections
chercheur invité, École du Louvre
 
« Adieu veau, vache, cochon, couvée... » La boucherie à l'Ancien Empire :
croisement des données iconographiques, textuelles et archéologiques.
Fanny Harmonic, élève, École du Louvre
 
L'entreprise patrimoniale de Louis-Joseph Guyot (1836-1924)
à Dourdan, entre érudition et médiation.
Léda Martines, élève, École du Louvre
 
Actualités de la recherche
Compte-rendu de la journée d'étude (troisième cycle, 14-15 juin 2013)
« Reconnaissance et médiation d'un patrimoine : vecteurs d'une identité territoriale ? »
Noémie Couillard, Nicolas Navarro et Maylis Nouvellon, élèves, École du Louvre
 
Compte-rendu du cycle de conférences sur l'iconographie médiévale, Les Ymagiers
(IRHT-CNRS, École du Louvre, octobre 2012-juin 2013).
 
....................................................................................................................................................................................
 

 
....................................................................................................................................................................................
 
Avec le soutien de la Fondation Daniel et Nina Carasso
 

John Murdoch © DR                     A bridge in Borrowdale, 1806, V&A © DR




Au-delà des Lumières

 
L'École du Louvre organise annuellement, en collaboration avec la Ville de Paris, un cours public et gratuit consacré au patrimoine artistique de la capitale.
 
Cette année, avec « Au-delà des Lumières », c'est le Paris du XVIIIe siècle, son architecture et son urbanisme, qui seront à découvrir. Le XVIIIe siècle est pour Paris une époque d'antagonismes, d'hésitations entre des styles qui s'opposent et les périodes de frénésie constructive alternent avec les temps de la réflexion utopique. Les constructions parisiennes, monumentales ou particulières, reflètent alors les débats esthétiques de l'époque des Lumières : le bon goût, la place de la nature, le rôle de l'architecte. Elles échappent le plus souvent à la simple querelle des ornements - rocaille contre néoclassicisme - pour s'interroger plutôt sur les rapports des temps modernes à la tradition et à l'héritage antique.
 
Ainsi, entre contestations et inventions, la capitale est le lieu privilégié d'une intense création qui semble guidée par le désir permanent de repousser les limites établies, tant physiques qu'esthétiques et architecturales.
Tel est ce Paris, au-delà des Lumières que ce cycle de cours inédit propose de faire découvrir ou mieux connaître, en vingt séances, libres d'accès et gratuites.
 
Direction scientifique : Nicolas Courtin,
docteur en histoire de l'art,
chargé de mission, secrétariat général de la Commission du vieux Paris,
Département histoire de l'architecture et archéologie de Paris, Direction des affaires culturelles de la Ville de Paris
 
....................................................................................................................................................................................
 
Les cours se déroulent tous les vendredis, de 18h30 à 19h30,
amphithéâtre Rohan de l'École du Louvre, 99, rue de Rivoli, 75001 Paris.
Accès par le Carrousel du Louvre.
Entrée libre en fonction des places disponibles.
 
....................................................................................................................................................................................
 
Vendredi 15 novembre 2013
Introduction : portraits de Paris
 
Au-delà des limites topographiques
 
Vendredi 22 novembre 2013
Boulevards et faubourgs : une nouvelle banlieue.
 
Vendredi 29 novembre 2013
Les propylées de Paris.
 
Au-delà des limites stylistiques
 
Vendredi 6 décembre 2013
L'architecture rocaille existe-t-elle ?
 
Vendredi 13 décembre 2013
Quelle antiquité pour le néoclassicisme ?
 
Vendredi 10 janvier 2014
L'architecture royale et la permanence du grand genre :
de l'Ecole militaire au Palais de Justice.
 
Vendredi 17 janvier 2014
Courbes et géométries : la vie des formes architecturales.
 
Vendredi 24 janvier 2014
Ornements rocaille ou " à la grecque " ?
 
Vendredi 31 janvier 2014
Exotismes du Cabinet des singes de l'hôtel de Rohan au jardin anglo-chinois de Bagatelle.
 
Vendredi 7 février 2014
Prouesses techniques : de l'église Sainte-Geneviève à la Halle au blé.
 
Au-delà des limites monumentales
 
Vendredi 14 février 2014
La ville rêvée : les " embellissements de Paris ".
 
Vendredi 21 février 2014
La place Louis XV et la synthèse de Gabriel.
 
Vendredi 28 février 2014
Scénographies urbaines : de la place Saint-Sulpice à la place de l'Odéon.
 
Vendredi 7 mars 2014
L'Odéon et l'invention du bâtiment public.
 
Vendredi 14 mars 2014
Les prémisses de l'architecture commerciale : de la Monnaie aux galeries de bois.
 
Vendredi 21 mars 2014
Le retour aux sources de l'architecture religieuse : Saint-Philippe du Roule.
 
Vendredi 28 mars 2014
Grands décors religieux : le retour des effets baroques.
 
Vendredi 4 avril 2014
L'invention de l'immeuble de rapport.
 
Vendredi 16 mai 2014
Le triomphe de l'hôtel particulier : du Palais-Bourbon à l'hôtel Thélusson.
 
Vendredi 23 mai 2014
Conclusion : le XVIIIe siècle, un siècle modèle pour Paris.
 
....................................................................................................................................................................................
 
Le site de la Ville de Paris

Hôtel de la Marine, place de la Concorde © Moonik (wikicommons)




« L'invention des photographes »

 
Prolongement du groupe de recherche et du séminaire d'« Histoire de la photographie » (1), cette première journée d'étude, ouverte aux élèves, étudiants, professionnels, collectionneurs et amateurs, est consacrée à « L'invention des photographes », soit, comment, dans une histoire de l'art où la place de la photographie est en constante évolution, « apparaissent » de nouveaux photographes.
 
Toutes époques confondues, toutes pratiques considérées, l'examen des modalités de l'apparition de photographes et de leurs oeuvres permet de comprendre quels sont les chemins de la légitimation de photographies longtemps restées ignorées ou sous-estimées. « Inventer » signifie donc découvrir, étudier, valoriser et comprendre des travaux photographiques encore inaperçus par les études photographiques et peu à peu considérés comme déterminants ou significatifs. Interroger l'invention des photographes revient en quelque sorte à entrer dans les coulisses de la fabrique du savoir.
 
Si le rôle de la recherche en histoire de l'art est central et traditionnel pour révéler des oeuvres, quels ont été les rôles des institutions, du marché de l'art, des artistes eux-mêmes ? Comment des photographies ont-elles changé de statut et comment leurs « auteurs » ont-ils, de facto, été consacrés ? Ces questions d'historiographie critique permettront d'explorer la cartographie d'une culture de la photographie, à la fois proche de l'histoire de l'art classique et originale dans ses mécanismes, tant les notions d'originalité, de document ou bien encore de vernaculaire semblent ne pas correspondre a priori aux critères de la reconnaissance artistique. Ainsi, la journée d'étude interrogera les fluctuations des valeurs accordées à l'image photographique dans l'histoire de l'art. C'est-à-dire l'originalité même de son histoire.
 
Journée d'étude
L'invention des photographes
Avec le soutien de la Fondation d'entreprise Neuflize Vie
Le 14 novembre 2013, École du Louvre, amphithéâtre Michel-Ange.
Entrée gratuite dans limite des places disponibles
Inscription obligatoire sur : colloques[a]ecoledulouvre.fr
 
 
Direction scientifique :
Dominique de Font-Réaulx,
conservatrice en chef du patrimoine, musée du Louvre, directrice du musée Eugène Delacroix,
et Michel Poivert
professeur d'histoire de l'art contemporain et d'histoire de la photographie, Université Paris 1-Panthéon-Sorbonne

Avec la participation de : Quentin Bajac (MOMA-Museum of Modern Art, New York), Anne Lacoste (Musée de l'Elysée, Lausanne), Thomas Galifot (musée d'Orsay), Marc Lenot (Université de Paris 1-Panthéon-Sorbonne), Giuliano Sergio (Institut des textes et manuscrits modernes, CNRS/Ecole normale supérieure), Michel Poivert Université de Paris 1-Panthéon-Sorbonne), Dominique de Font-Réaulx (musée du Louvre, musée Eugène Delacroix), Hugues Aubry (Neuflize Vie, Fondation d'entreprise Neuflize Vie) et les élèves de Master de l'École du Louvre.
 
....................................................................................................................................................................................
 
(1) Le groupe de recherche de Master 1 et le séminaire de Master 2 consacrés à l' « Histoire de la photographie » s'organisent au contact de professionnels responsables de collections de photographies. Il explore les contours d'un champ d'étude qui relie les métiers de la conservation et la recherche en sciences humaines et sociales, en abordant les questions méthodologiques, historiques et esthétiques. Autour de la thématique de la collection, ils abordent l'ensemble de ses enjeux liés à sa constitution, à sa conservation, à son développement et à sa valorisation, dans les institutions publiques comme au sein des fondations privées.
 
Coordinateurs du groupe de recherche et du séminaire :
Dominique de Font-Réaulx,
conservatrice en chef du patrimoine, musée du Louvre, directrice du musée Eugène Delacroix,
Michel Poivert,
professeur d'histoire de l'art contemporain et d'histoire de la photographie,
Université Paris 1-Panthéon-Sorbonne
 
....................................................................................................................................................................................
 
La chaire d'« Histoire de la photographie » (premier cycle),
le groupe de recherche et le séminaire d'« Histoire de la photographie » (deuxième cycle)
bénéficient du soutien de la Fondation d'entreprise Neuflize Vie
 

Edmond Lebel, Modèle pour la peinture Petite marchande de figues et de noix (1869). Musée d'Orsay © RMN-GP/Patrice Schmidt




Chercheur invité : Caroline van Eck

 
L'École du Louvre accueillera, durant le premier semestre 2014, son deuxième chercheur invité. Cette opération, initiée l'an dernier grâce au mécénat de la Fondation Daniel et Nina Carasso, permet à un chercheur confirmé de séjourner à Paris pour 2 ou 3 mois, pour mener à bien un projet scientifique sur lequel il a été sélectionné, tout en participant à la vie de la recherche à l'École, notamment aux séminaires de troisième cycle et à une ou plusieurs conférences publiques.
 
Caroline van Eck, lauréat 2013-2014, est professeur d'histoire et théorie de l'art et de l'architecture pré-moderne à l'Université de Leyde (Pays-Bas). Ancienne élève de l'École du Louvre et de l'Université de Leyde (philosophie et philologie classique), puis de l'Université d'Amsterdam (doctorat sur la théorie architecturale au XIXe siècle), ses travaux de recherche sur la théorie de l'architecture lui ont valu de nombreuses bourses (Warburg Institute, Yale Centre for British Art, Université de Yale, Université de Gand, Institut National d'Histoire de l'Art) et la direction de plusieurs programmes internationaux.
Elle a notamment conduit l'équipe multidisciplinaire Art and Agency: Living Presence Response in Early Modern Italy financée par la Fondation Néerlandaise de Recherche Scientifique (NWO) ; puis le programme From Idols to Museum Pieces: Alternative Histories of Sculpture 1660-1815 en collaboration avec Maarten Delbeke (Gand/Leyde), Pascal Griener (Neuchâtel), Ian Jenkins (British Museum), Daniela Gallo (Grenoble) et Malcolm Baker (University of California at Riverside).
 
Elle est l'auteur de nombreux articles et ouvrages, parmi lesquels Organicism in Nineteenth-Century Architecture: an inquiry into its theoretical and philosophical background (1994), British Architectural Theory. An Anthology of Texts 1550-1750 (2003), Classical Rhetoric and the Arts in Early Modern Europe (2007), Inigo Jones Reconstructs Stonehenge: Architectural History between Memory and Narration (2009), The Arts, the Theatre and Theatricality in Early Modern Europe (2010), Translations of the Sublime (2011), François Lemée et la statue de Louis XIV sur la Place des Victoires : les débuts d'une réflexion ethnographique et esthétique sur le fétichisme (2013), The Secret Lives of Art Works (2013), Art, Agency and Living Presence: From the animated image to the excessive object (2014).
 
La bourse de chercheur invité de la Fondation Daniel et Nina Carasso lui permettra de continuer ses recherches dans le cadre du projet From Idols to Museum Pieces: Alternative Histories of Sculpture 1660-1815 qui réunit plusieurs chercheurs internationaux ; et d'intervenir dans le cadre du troisième cycle de l'École du Louvre.
 
....................................................................................................................................................................................
 
Ce programme de recherche bénéficie du soutien de la Fondation Daniel et Nina Carasso
 

Caroline van Eck © Willem-Jan Schipper, Leiden University




Cycle découverte : Léonard de Vinci

 
Après « Balthus », le cycle consacré à « Léonard de Vinci » poursuit le nouveau programme de cycles « découverte » engagé à la rentrée 2013-2014. Ouverts au plus large public, ces sessions sont proposées ponctuellement durant l'année autour de sujets thématiques d'archéologie et d'histoire de l'art en rapport avec l'actualité des musées et de la recherche. Chaque cycle de cinq séances (cinq lundis, de 19h00 à 20h30) comprend des cours magistraux et une visite d'application dans un musée ou un monument de Paris.
 
Cycle découverte :
Léonard de Vinci peintre. Une quête de la perfection à reconstituer.

par Vincent Delieuvin,
conservateur du patrimoine, département des peintures, musée du Louvre
 
Les 18, 25 novembre, 2, 9 et 16 décembre 2013, de 19h00 à 20h30.
Une visite d'application au musée du Louvre
 
 
....................................................................................................................................................................................
 
Malgré le nombre réduit de tableaux peints par Léonard de Vinci, l'immense accumulation d'informations laissées par le maître lui-même, puis par ses innombrables biographes et commentateurs au cours des cinq siècles qui ont suivi sa mort, rend l'étude de son oeuvre pictural difficile. Cet oeuvre a de fait considérablement évolué selon les époques, l'érudition des XIXe et XXe siècles en redessinant des contours plus précis, diminuant son catalogue et y reconnaissant des qualités singulières et exceptionnelles. Trois oeuvres magistrales seront particulièrement fouillées et permettront de comprendre, à travers l'étude de leur genèse complexe, leur extraordinaire ambition expressive et intellectuelle, fruit de multiples recherches dans le domaine artistique aussi bien que scientifique.

La Vierge, l'Enfant Jésus et Sainte Anne, Léonard de Vinci (détail) © RMNGP




« Les mondes de la médiation culturelle »

 
Les 17, 18 et 19 octobre 2013, le Groupement de recherche international-oeuvres, publics et société (GDRI OPuS 2-CNRS) organise sur le campus Censier les 17es journées internationales de sociologie de l'art (1) autour de la question des « mondes de la médiation culturelle ».
 
Dans le secteur culturel, le terme « médiation culturelle » désigne des activités extrêmement variées afférentes aux différents projets de démocratisation de la culture, de développement des publics ou d'approfondissement de l'expérience des objets culturels et artistiques. Le secteur de la « médiation culturelle » tend ainsi à recouvrir (en partie, et non sans poser question) des activités dites d'« action culturelle », d'« animation socio-culturelle », de « médiation scientifique », de « développement culturel », d'« éducation artistique et culturelle », etc.
 
Ces objets, qui ont été largement étudiés par les sociologues, le sont aussi par d'autres disciplines des sciences humaines et sociales (histoire de l'art, histoire culturelle, économie et droit de la culture, études théâtrales, muséologie, musicologie). À la croisée des champs disciplinaires et des disciplines artistiques ou scientifiques, la médiation culturelle compte aujourd'hui un nombre croissant de formations universitaires et professionnelles qui lui sont dédiées, en France et à l'étranger.
 
Faire le point de l'état des recherches, confronter les analyses et les démarches, tels sont les objectifs de ces Journées Internationales de Sociologie de l'Art auxquelles l'École du Louvre est associée.

17es Journées internationales de sociologie de l'art
Les mondes de la médiation culturelle
Les 17, 18 et 19 octobre 2013
Campus Censier. 13, rue Santeuil, 75005 Paris
Entrée gratuite dans limite des places disponibles
Inscription préalable à envoyer à l'adresse suivante : mondes-mediation-culturelle[a]univ-paris3.fr
Télécharger le programme
 
(1) Les Journées sont soutenues par le musée du Louvre, Arcadi et Cultures du Coeur, et co-organisées par les universités Paris Sorbonne, Paris Descartes, Paris Diderot, le Muséum National d'Histoire Naturelle, l'École du Louvre, l'Institut national du patrimoine et la Sorbonne Nouvelle-Paris 3.





Télégrammes

 
Françoise Baron est décédée le 13 septembre 2013. Ancienne élève agréée de l'École du Louvre, conservatrice générale du patrimoine honoraire au département des sculptures du musée du Louvre, elle fut durant de longues années enseignante à l'École du Louvre.
De 1974 à 1991, elle fut en charge du cours d'« Histoire des techniques de la sculpture », de 1975 à 1979, dans le cadre de l'année de muséologie, elle dispensa un enseignement des « Techniques des arts décoratifs ». Titulaire de la chaire d'« Histoire de la sculpture du Moyen Age, de la Renaissance et des Temps modernes » de 1982 à 1985, elle consacra un cycle de trois ans à La sculpture française du XIVe siècle, puis en 1990-1991 un programme annuel sur Le musée des monuments français d'Alexandre Lenoir (1791-1816). Elle fut également en charge du cours annexe de cette même chaire en 1986-1987, 1989-1990 et 1992-1993.
 
Son école, ses collègues professeurs et les élèves qui ont suivi son enseignement lui rendent ici hommage.
 
 
....................................................................................................................................................................................
 
Les domaines de recherches de Nathan Schlanger, (PhD, Cambridge 1995) sont la technologie et la culture matérielle en archéologie et en anthropologie, l'histoire et la politique de l'archéologie (notamment en contexte colonial et en Europe du XIXe au XXIe siècle), et la gestion du patrimoine archéologique. Chargé de mission à L'Inrap, membre de l'UMR 8215 Trajectoires, il a rejoint l'équipe de recherche de l'École du Louvre depuis le 1er septembre 2013.
Parmi ses publications récentes La préhistoire des autres. Perspectives archéologiques et anthropologiques (2012 ed. avec A.-C. Taylor), Marcel Mauss. Techniques, technologie et civilisation (2012) et European archaeology abroad. Global settings, comparative perspectives (2013 ed. avec S. Van der Linde et al.).
 
....................................................................................................................................................................................
 
Pour le 70e anniversaire de sa mort, le musée Rodin rend hommage à Camille Claudel, en présentant les oeuvres de l'artiste en sa possession. Données par son frère le poète Paul Claudel ou achetées par le musée, une vingtaine d'oeuvres remarquables par leur qualité et leur rareté sont exposées au musée Rodin. Durant le mois d'octobre, soit pendant toute la durée de cette exposition, une dizaine d'élèves de l'École du Louvre du cours d'« Art du XIXe siècle », présenteront les salles dédiées à cet hommage, tous les mercredis d'octobre, de 19h00 à 20h45.
 
....................................................................................................................................................................................
 
Portes Ouvertes 2013. Réservez dès maintenant le samedi 7 décembre 2013, de 11h00 à 18h00 pour les nouvelles Portes Ouvertes de l'École du Louvre.
Cette opération, rendez-vous désormais annuel le premier samedi de décembre, est, pour un très large public, lycéens, parents, étudiants, futurs élèves, futurs auditeurs, l'occasion de découvrir ou de mieux connaître l'Ecole, ses enseignements, ses formations et ses débouchés.

De l'actualité et des télégrammes en continu sur
 
    





Informations pratiques

 
Venir à l'École du Louvre
Métro : Palais Royal, Tuileries, Pyramides
Ouvert tous les jours de 9h30 à 18h00 sauf samedi et dimanche
Téléphone : 01 55 35 18 00
www.ecoledulouvre.fr