Taxe d'apprentissage

 
Dans le cadre de sa politique de développement de ressources propres, l'École du Louvre mène, comme chaque année, une nouvelle campagne d'information sur la taxe d'apprentissage auprès des entreprises de son secteur et des sociétés liées aux domaines artistiques, culturels et patrimoniaux.
 
Cette taxe, versé par toutes les entreprises, finance le développement de l'enseignement et des formations professionnelles et et chaque société contributrice est libre de choisir l'établissement d'enseignement bénéficiaire.
Il s'agit donc pour l'École du Louvre, qui compte parmi les établissements habilités à percevoir cet impôt, de sensibiliser les entreprises à lui verser leurs contributions. Autant de ressources qui permettent de financer de nombreuses actions dans les domaines :
de l'enseignement,
des fonds d'aide aux élèves,
des programmes et échanges internationaux,
des équipements pédagogiques et techniques,
de la documentation et de la recherche...
 
Ainsi, élèves, anciens élèves, auditeurs, enseignants, professionnels des musées et du patrimoine, lecteurs de cette lettre d'information, si vous avez parmi vos connaissances ou vos proches, des personnes occupant des postes dans des sociétés assujetties à cet impôt, pourriez-vous les sensibiliser à la démarche de l'École et les inciter à participer à notre projet pour que leur entreprise verse tout ou partie de cet impôt à notre établissement ? N'hésitez pas à nous faire connaître les éventuelles personnes ressources pour établir un premier contact (soutenirlecole[a]ecoledulouvre.fr.)
 
Entreprises, si vous souhaitez participer au développement de l'École du Louvre en versant tout ou partie de votre taxe d'apprentissage à l'établissement :
 
votre versement doit être obligatoirement effectué par l'intermédiaire d'un organisme collecteur (OCTA) avant le 1er mars 2015, (se renseigner auprès de votre service comptable ou de votre service des ressources humaines)
 
l'École est habilitée à percevoir la taxe pour les catégories B et C, et A par cumul. Indiquez sur le bordereau de versements les catégories d'habilitation et les coordonnées exactes de l'École. Si vous souhaitez augmenter votre contribution à l'École du Louvre en appliquant la règle du cumul, précisez-le sur le formulaire de votre organisme collecteur.
 
Pour en savoir plus :
Le site impots.gouv.fr
La taxe d'apprentissage à l'École du Louvre
Votre contact à l'École du Louvre : soutenirlecole[a]ecoledulouvre.fr
Les entreprises qui soutiennent l'École du Louvre avec la taxe d'apprentissage





Chercheur invité : Silvia Einaudi

 
L'École du Louvre accueillera, durant le premier semestre 2015, son troisième chercheur invité. Ce programme d'ouverture de la recherche qui bénéficie du soutien de la Fondation Daniel et Nina Carasso, permet à un chercheur confirmé de séjourner à Paris pour 2 ou 3 mois, pour mener à bien un projet scientifique sur lequel il a été sélectionné, tout en participant à la vie de la recherche à l'École, notamment aux séminaires de troisième cycle et à une ou plusieurs conférences publiques.
 
Silvia Einaudi, lauréat 2014-2015, égyptologue, épigraphiste, est chercheur post-doc au Laboratoire Archéologie des Sociétés Méditerranéennes (UMR 5140) de l'Université Paul Valéry-Montpellier 3 (CNRS, MCC, projet : « La Thèbes des morts. La dynamique thébaine dans les idées égyptiennes de l'au-delà ») et chercheur associée post-doc à l'École pratique des hautes études, Section des sciences religieuses (Équipe « Égypte ancienne : archéologie, langue, religion » (EA 4519)).
Diplômée en égyptologie de l'Université de Turin (La tomba di Osiride in Egitto nella tradizione scritta, iconografica e architettonica) et docteur de l'École pratique des hautes études (Les chapitres du Livre des Morts dans la cour de la tombe d'Haroua (TT 37). Analyse et comparaison avec les tombes monumentales tardives), Silvia Einaudi, outre de nombreuses campagnes de fouilles à Louxor, a participé comme collaboratrice scientifique et/ou commissaire à de nombreuses expositions en Italie. Elle collabore actuellement à l'exposition du Papyrus d'Artémidore (musée de Turin) tout en dirigeant le projet de recherche De Drovetti au début de l'Égyptologie à Turin qui comprend l'étude et la publication des lettres et manuscrits inédits de l'Académie des Sciences et des Archives Nationales de Turin. Membre de la Mission Française dans la tombe de Padiamenopé (TT 33), dirigée par Claude Traunecker (Université de Strasbourg), elle conduit également des travaux de relevés, d'identification et de publication des chapitres du Livre des Morts qui décorent ce monument funéraire du VIIe siècle av. J.-C.
 
La bourse de chercheur invité de la Fondation Daniel et Nina Carasso lui permettra mener un projet de recherche sur le papyrus inédit du Livre des Morts de Pa-senedjem-ib-nakht (E 11078), conservé au département des antiquités égyptiennes du musée du Louvre. Parallèlement, elle interviendra dans le cadre du troisième cycle de l'École et participera au colloque L'objet égyptien, source de la recherche (École du Louvre, juin 2015)
 
....................................................................................................................................................................................
 
Ce programme de recherche bénéficie du soutien de la Fondation Daniel et Nina Carasso

Silvia Einaudi




Cycle découverte : Égypte divine, divine Égypte

 
Après « Donatello », le cycle « Égypte divine, divine Égypte » poursuit le programme de cycles de découverte engagé à la rentrée 2014-2015. Ouverts au plus large public, ces cycles sont proposés ponctuellement durant l'année autour de sujets thématiques d'archéologie et d'histoire de l'art en rapport avec l'actualité des musées et de la recherche. Chaque cycle de cinq séances (cinq lundis, de 19h00 à 20h30) comprend des cours magistraux et une visite d'application dans un musée ou un monument de Paris.
 
Cycle découverte :
Égypte divine, divine Égypte. Les formes du sacré de Khéops à Farouk.
par Julien Aubert de Lapierre,
doctorant en histoire des arts et archéologie, chargé de cours, École du Louvre
 
Les 2, 9, 16, 23 et 30 mars 2015, de 19h00 à 20h30.
Une visite d'application : Le Caire, mère du monde (musée du Louvre, département des arts de l'Islam)
 
Télécharger le programme et la fiche d'inscription
 
Informations : cycles.decouverte[a]ecoledulouvre.fr
 
....................................................................................................................................................................................
 
« L'Égypte est un don du Nil. » Cette phrase d'Hérodote montre à quel point ce pays est lié aux bienfaits d'une source, aux bienfaits d'une terre : un cadeau des dieux. Civilisation plurimillénaire, l'Égypte a connu bien des bouleversements politiques et religieux qui se reflètent encore aujourd'hui dans son évolution. Par essence, l'histoire de l'art est le parfait reflet de la représentation sacrée à travers les principales croyances de la vallée du Nil. D'Isis à la Vierge Marie ou du Christ à Muhammad, ces religions permettent d'esquisser une vision globale et novatrice de l'histoire de l'Égypte.





Acquérir dans les musées

 
Fin janvier, débute un nouveau séminaire complémentaire de Master 1 : Les musées et leur politique d'acquisition. Dirigé par Vincent Lefèvre (1), cet enseignement traitera des pratiques actuelles et à venir d'acquisition des musées, des pratiques nationales avec le cas des musées de France au centre de la réflexion mais également des usages internationaux, et de leurs enjeux déontologiques.
 
Dans un premier temps, seront présentés et analysés les différents types d'acquisition ainsi que les procédures et les sources de financement, chaque cas étant remis dans une perspective historique le cas échéant. Ensuite, le cadre légal et institutionnel établi, la pratique du point de vue du conservateur ou, plus largement, du responsable de collection sera au coeur du propos et de l'étude : comment élaborer une stratégie d'acquisition et d'enrichissement des collections en fonction du projet scientifique et culturel du musée ? Où trouver et comment sélectionner les oeuvres répondant à cette politique ? Comment en analyser le prix ? Quels sont les aspects qui doivent faire l'objet d'études et d'analyses préalablement à la proposition d'acquisition ? Quels sont les risques à prendre en compte ? Comment monter l'argumentaire ?
Les élèves seront invités, à travers des études de cas mais aussi des exercices pratiques, à se mettre réellement en situation.
 
1. Conservateur en chef du patrimoine, sous-directeur des collections, service des musées de France, direction générale des patrimoines, ministère de la Culture et de la Communication.

Table de Teschen




frenchsculpture.org

 
Le « Répertoire des sculptures françaises conservées aux États-Unis », frenchsculpture.org, est désormais en ligne. Fruit d'une coopération internationale, il réunit six institutions américaines et françaises, à l'initiative et sous la direction scientifique de Laure de Margerie (1) pour offrir à la communauté des historiens de l'art un outil documentaire inédit sur presque 500 ans de sculpture française collectionnée aux États-Unis.
 
Site d'étude et de recherche bilingue sur l'histoire du goût, la constitution des collections des musées américains, le développement du marché de l'art et du commerce de l'art entre France et États-Unis, le site s'adresse à un public varié : professionnels des musées, conservateurs, restaurateurs, spécialistes, historiens, professeurs, étudiants, collectionneurs, marchands, commissaires-priseurs... Il recense à ce jour plus de 7 000 sculptures françaises se trouvant dans des musées américains, bâtiments, espaces publics et demeures historiques... avec à terme, l'intégration de nouvelles données pour offrir à la consultation 15 000 à 20 000 sculptures et leurs notices.
 
Depuis le lancement du projet, en 2009, quinze élèves de l'École du Louvre ont contribué et contribuent au répertoire sous forme de stages dans des musées aux États-Unis (Washington, Dallas, Chicago, Boston, New York, Philadelphie, Pittsburgh, San Francisco, Los Angeles...)
 
1. Laure de Margerie, ancienne responsable de la Documentation Sculpture du musée d'Orsay (1978-2009), commissaire d'expositions, pensionnaire du Clark Art Institute à Williamstown, Massachusetts (2000-2001), chercheur invité du département des sculptures et arts décoratifs du musée J. Paul Getty à Los Angeles (2011), est en charge du projet depuis 2009 au sein de l'Université du Texas à Dallas.
 
....................................................................................................................................................................................
 
Les six partenaires du Répertoire
 
L'Université du Texas à Dallas (UTD), School of Arts and Humanities,
Center for the Interdisciplinary Study of Museums
assure la rétribution, les frais de voyage et l'équipement informatique du chef de projet.
Le Nasher Sculpture Center (Dallas)
finance le développement de l'interface entre la base de données et l'Internet, la création du site et en assure la maintenance informatique.
L'Institut national d'histoire de l'art, INHA (Paris)
finance les droits à payer pour les images des oeuvres non encore tombées dans le domaine public.
Le musée d'Orsay (Paris)
fournit une assistance pour le développement et la maintenance de la base de données.
Le musée Rodin (Paris)
finance un chercheur à temps partiel pour ajouter ou compléter les fiches Rodin du Répertoire.
L'École du Louvre (Paris)
sélectionne des stagiaires de Master 2, finance des bourses de voyage sur ses fonds propres ou par l'intermédiaire de la French Heritage Society et du Conseil régional d'Ile-de-France, fournit des ordinateurs portables.
 
         
 
....................................................................................................................................................................................
 
Les outils et fonctionnalités du Répertoire
 
Le site frenchsculpture.org a été développé afin de rendre accessible des informations détaillées sur chacune des oeuvres du Répertoire, ainsi que des informations plus générales sur le domaine de la sculpture. Il inclut :
une recherche par matériau, période, localisation, ainsi qu'une recherche plein texte disponible à tout instant ;
des « Ressources » pédagogiques comme une bibliographie spécialisée, une liste d'expositions, un glossaire de termes de sculpture, des descriptions des techniques de la sculpture (modelage, taille, fonte), les références des textes juridiques définissant oeuvres originales et reproductions dans le cas d'éditions en bronze, des liens vers d'autres sites ;
des « Focus sur... » : des oeuvres au destin insolite, des redécouvertes, des « coups de coeur », des ensembles imprévus, le résultat des recherches des stagiaires, etc.
Chaque notice d'objet est illustrée par une photographie et comporte un lien direct vers le site Internet de l'institution propriétaire. Le site invite aussi les internautes à participer au Répertoire en signalant des oeuvres ou en complétant des informations. Les vérifications nécessaires sont effectuées avant la mise en ligne.

Jacques LIPCHITZ, Chenets commandés par Jacques Doucet, vers 1928, bronze doré, Boston, Museum of Fine Arts, Gift of Charlotte F. and Irving W. Rabb and Insurance Fund, 1986.5-6 (artiste © The Estate of Jacques Lipchitz ; crédits photo : Museum of Fine Arts, Boston)




Conservateurs du patrimoine

 
Le 5 janvier 2015, l'Institut national du patrimoine a accueilli parmi sa nouvelle promotion d'élèves-conservateurs du patrimoine : 22 élèves-conservateurs d'État (14 hors spécialité « archives »), et 11 élèves-conservateurs territoriaux (10 hors spécialité « archives ») issus des concours externes et internes.
 
Sur les 10 lauréats (concours État (externe), hors spécialité « archives »), 8 ont été élèves de l'École du Louvre, soit 80% des lauréats. Parmi eux, 7 étaient inscrits en classe préparatoire l'année dernière, soit 70%.
Sur les 4 lauréats (concours État (interne), hors spécialité « archives »), 1 a été élève de l'École du Louvre, soit 25% des lauréats.
 
Sur les 7 lauréats (concours Territorial (externe), hors spécialité « archives »), 5 ont été élèves de l'École du Louvre, soit 71% des lauréats. Parmi ces lauréats, 3 étaient inscrits en classe préparatoire l'année dernière, soit 43%. Sur les 3 lauréats (concours territorial (interne), hors spécialité « archives »), aucun n'a été élève de l'École du Louvre.
 
....................................................................................................................................................................................
 
Le site de l'Institut national du patrimoine
La classe préparatoire de l'Ecole du Louvre





L'objet égyptien. Source de la recherche. Appel à communications

 
Appel à communications
L'École du Louvre organise de nouvelles Rencontres internationales consacrées à L'objet égyptien. Source de la recherche les 17, 18 et 19 juin 2015.
Dans le cadre du traditionnel Forum des jeunes chercheurs qui accompagne les colloques de l'établissement et permet aux chercheurs de Master, troisième cycle, doctorants de s'exprimer sur les thématiques du colloque, l'École lance un appel à communications pour la session du 19 juin 2015 après-midi.
 
Les jeunes chercheurs souhaitant participer à ce Forum doivent transmettre leurs propositions de communi-cations (1500 signes/15 minutes de présentation de leurs travaux) et une biographie de 350 signes maximum pour le 2 mars 2015 au plus tard.
Les langues du colloque sont le français et l'anglais.
Les actes de cette manifestation feront l'objet d'une publication.
 
....................................................................................................................................................................................
 
Consultez l'argumentaire
Adresser votre proposition de communications : courriel.colloque





Télégrammes

 
La Fondation Daniel et Nina Carasso créée en 2009 en mémoire de Daniel Carasso, fondateur de Danone en France, et de sa femme Nina, soutient des projets d'intérêt général dans deux grands domaines - l'alimentation / nutrition d'une part, l'art d'autre part - incluant des actions touchant à la recherche et la formation dans ces deux domaines d'intervention. Dans cette perspective, elle a apporté et apporte son concours à l'École du Louvre en lui accordant un exceptionnel mécénat destiné à développer son troisième cycle de recherche. Un soutien qui a permis de constituer une équipe de recherche permanente et de lancer ses programmes.
 
Ainsi, l'École a-t-elle pu s'engager dans le recrutement d'enseignants-chercheurs pour son équipe de recherche sur contrats à durée déterminée et sur ressources affectées; le financement de bourses de recherche pour ses élèves de troisième cycle ; l'accueil de chercheurs invités ; la création d'une revue de recherche en ligne; l'organisation de colloques internationaux ; et l'aménagement d'un espace destiné aux enseignants-chercheurs, inauguré le 7 janvier 2015 en présence de la présidente et des équipes de la Fondation Daniel et Nina Carasso.
 
Destinée aux enseignants-chercheurs et à leurs élèves pour des séances de travail et des séminaires, cette salle, d'une trentaine de mètres carrés, configurée en salle de réunion, peut accueillir jusqu'à 19 personnes. Elle porte naturellement de nom de Salle Daniel et Nina Carasso.
 
Les travaux, engagés le 26 juin 2014, ont été confiés à l'agence d'architecture Du Coeur à l'Ouvrage. Ils ont consisté à glisser cet espace sous la voûte du hall de l'amphithéâtre Goya, sans toucher aux murs, aux moyens de parois vitrées verticales et d'une structure de bois rappelant celle utilisée pour l'édification de la voûte elle-même. Un projet conçu dans un souci de cohérence et d'harmonie avec l'architecture des lieux et des autres salles de cours.
 
....................................................................................................................................................................................
 
Jeannine Baticle, ancienne élève de l'École du Louvre, a fait toute sa carrière au département des peintures du musée du Louvre. A l'École, après sa thèse sur « Le dessin espagnol du XVIe siècle à la fin du XVIIe siècle », elle a été, de 1955 à 1965, professeure d'histoire générale de l'art (Moyen Age et Renaissance), puis chargée du cours d'« Histoire de la peinture » (1985-1986). Également directrice du musée Goya de Castres, l'inspectrice générale honoraire, spécialiste de peinture espagnole, s'est éteinte le 24 décembre 2014 à l'âge de 94 ans. Son école et les élèves qui ont suivi son enseignement lui rendent ici hommage.
 
....................................................................................................................................................................................
 
Plus de 3512 personnes ont participé aux dernières Portes ouvertes de l'École du Louvre, le samedi 6 décembre 2014. L'École du Louvre remercie ses personnels, mobilisés pour cet événement, les associations, les enseignants, les professionnels qui ont témoigné de leurs expériences lors de tables rondes, le musée du Louvre, la Réunion des musées nationaux-Grand Palais et les producteurs associés pour le programme audiovisuel proposé aux visiteurs.
 
....................................................................................................................................................................................
 
La sixième cérémonie de remise de diplômes de fin d'étude (M2) s'est déroulée en décembre dernier à l'Ecole du Louvre. La nouvelle promotion était parrainée par Geneviève Bresc, conservatrice générale honoraire du patrimoine, département des sculptures, musée du Louvre
 
....................................................................................................................................................................................
 
Hall Jaujard, Portes Ouvertes          Cérémonie de remises des diplômes
 

De l'actualité et des télégrammes en continu sur
 
    





Informations pratiques

 
Venir à l'École du Louvre
Métro : Palais Royal, Tuileries, Pyramides
Ouvert tous les jours de 9h30 à 18h00 sauf samedi et dimanche
Téléphone : 01 55 35 18 00
www.ecoledulouvre.fr