Ecole du Louvre

info +

 

Le livre, le musée et l'enfant
colloque international
9-10 décembre 2020
Musée de la ville de Saint-Quentin-en-Yvelines et Médiathèque Françoise Sagan
Programme

Partager Envoyer à un ami Version imprimable    A- | A+

Programmes de recherche

Axes de recherche 2019.2020

En savoir plus
 



Programme de recherche 2018.2021

  • Global/Local
    Le lointain et le proche font partie depuis des décennies des mots d’ordre ou des instruments méthodologiques des sciences humaines. L’histoire de l’art se saisit de plus en plus des questions qui sont liées à cette opposition, jadis étudiée par l’anthropologue américain Clifford Geertz. Le global fait écho aux notions contradictoires d’universalité et de globalisation, aux échanges, transferts et phénomènes de circulation des hommes, des idées, des biens et naturellement des œuvres d’art ou des formes artistiques. Le local ne doit pas être conçu à l’inverse comme le lieu d’une identité close ou menacée, mais comme une modulation singulière d’une histoire plus vaste. La question des jeux d’échelle fait également partie des questionnements et des instruments utilisés avec profit par les historiens – mais aussi les historiens de l’art. De l’étude de la circulation des motifs ou des formes sur une temporalité longue et sur des espaces élargis, à l’analyse resserrée d’un foyer artistique, d’un groupe d’artiste ou de l’œuvre d’un artiste, il existe tout un dégradé d’échelles qui peuvent être combinées par l’historien de l’art. Le néologisme « Glocal » introduit enfin une nouvelle signification à l’opposition : loin d’être un phénomène uniformisant, la mondialisation opère de manière différenciée selon les aires géographiques, dans des modulations qui restent locales, selon des hybridations et des métissages spécifiques. Là encore, l’histoire de l’art a investi récemment ces problématiques, sans renoncer à de vieux terrains d’analyse.

 
Programme de recherche 2015.2019

  • L'appropriation,
    concept opératoire pour l'histoire de l'art et la muséologie.

    Le nouvel axe de recherche porte sur la notion d’appropriation. La polysémie et les enjeux fondamentaux de cette notion permettent de réunir des perspectives muséologiques, historiques et esthétiques, en examinant le processus créatif comme celui de la réception des œuvres à travers le prisme de questions comme celles de la citation, de l’emprunt, de la traduction, mais aussi de l’interprétation, des transferts culturels et de la globalisation.
     


Programme de recherche 2013.2019

  • L’atelier de l’histoire de l’art :
    De la collecte aux humanités numériques.

    L’objet de cette recherche tient aux outils qu’utilise ou que constitue l’historien de l’art dans ses activités, mais aussi aux documentations créées dans les institutions, musées, universités, écoles, etc. pour accompagner l’étude des oeuvres d’art ou l’enseignement et qui sont parfois organisées en véritables collections : objets divers où se mêlent originaux et reproductions, images, textes, archives… Portefeuilles des artistes ou boîtes d’archives de l’historien, tous ces éléments sont, de plus, en voie de patrimonialisation, passant du statut de simples documents utilitaires à celui d’objets de valeur.

En savoir plus

Actualités +

Claire Barbillon, professeure des universités, est renouvelée à la direction de l’École du Louvre, par arrêté de la ministre de la Culture , daté du 23 novembre 2020, publié au Journal Officiel du 28 novembre 2020.. Elle occupe ce poste depuis décembre 2017.
bandeau0bandeau1bandeau2Ecole du LouvreEnseignementsVie étudianteInternationalRechercheEditionsDocumentationFonds de dotationhandicap
 

Télégrammes
 

Disparition

Ancienne élève et compagne de route de l'École du Louvre durant deux décennies, Béatrice André-Salvini nous a quittés en ces derniers jours de novembre. Assyriologue, conservatrice générale du patrimoine, ancienne directrice du département des antiquités orientales du musée du Louvre, elle a été professeure à l’Ecole du Louvre dès 1991, chargée du cours organique d’ « Archéologie orientale » jusqu’en 2010 (excepté en 1995-1996 et 2002-2003). Engagée dans la sauvegarde du patrimoine au Proche-Orient, elle a su partager cette passion dans ses expositions (« Naissance de l’écriture »,1982 ; « Babylone, 2008 ou « Routes d’Arabie » 2010) comme dans son enseignement. Aujourd’hui dans la peine, son École, ses personnels, ses collègues et ses anciens élèves lui rendent ici hommage.
 

 

Prix de thèse

Nina Mansion-Prud'homme est lauréate 2020 du prix de thèse « Valois - Jeunes chercheuses et chercheurs » pour sa thèse en co-encadrement École du Louvre et Université Bordeaux Montaigne intitulée : « Archives d'architectes en France, 1968-1998 : jeux d'acteurs et enjeux historiographiques autour de l'Institut français d'architecture ». Nina Mansion-Prud'homme était dirigée par Gilles Ragot (Université Bordeaux Montaigne) et David Peyceré (École du Louvre).
 

Nomination

Sandrine Arrecgros, attachée principale d'administration, est nommée secrétaire générale de l'École du Louvre, à compter du 15 novembre 2020.
Jusqu'à lors chargée de mission pour l'Établissement public chargé de la conservation et de la restauration de la cathédrale Notre-Dame de Paris, elle a également été secrétaire générale du musée Rodin (2012-2017) et secrétaire générale du service de coopération et d'action culturelle de l'Ambassade de France aux Etats Unis (2017-2019).

Informations Covid-19

L'Ecole du Louvre vue... 
par la Fondation Culture & Diversité

Vigipirate
La présentation des cartes (élèves, auditeurs, enseignants) est obligatoire. Selon les dispositions Vigipirate, il est  interdit d'introduire des bagages dans l'établissement, quelle qu'en soit la taille. Cette mesure s'applique à l'ensemble des usagers : élèves, auditeurs, agents et intervenants pédagogiques.
Merci de faire preuve de compréhension quant au ralentissement induit par les contrôles de sécurité aux entrées.
Le port du masque est obligatoire dans tout l'établissement.
 

       

André Chastel,
un sentiment de bonheur

Un film d’Edgardo Cozarinsky (54 minutes)

Pour se tenir informé de l'actualité de l'Ecole du Louvre, abonnez-vous à la lettre d'information 
 

Lettres précédentes :
Octobre 2020
Septembre 2020
Mars 2020

Claire Barbillon

Claire Barbillon, professeure des universités, est renouvelée à la direction de l’École du Louvre, par arrêté de la ministre de la Culture , daté du 23 novembre 2020, publié au Journal Officiel du 28 novembre 2020.. Elle occupe ce poste depuis décembre 2017.
Professeure d’Histoire de l’art contemporain à l’Université de Poitiers depuis 2014, Claire Barbillon a notamment été directrice des études à l'École du Louvre (2003-2011). Elle est par ailleurs membre du Conseil d’administration du musée d’Orsay, de Paris Musées et de l’Ecole nationale des chartes, membre des conseils scientifiques du musée du Louvre, du musée Rodin et de l’Institut national d’histoire de l’art.

lire la suite...
Revue histoire de l'art

Sortie d'un numéro double de la revue Histoire de l’art, no 84-85 : États du musée

Sous la direction de Philippe Bettinelli, Olivier Bonfait, Dominique de Font-Réaulx et Marine Kisiel
 

Interroger les liens entre le musée et l’histoire de l’art, c’est penser les tensions entre ce lieu de plus en plus happé par l’emprise d’une vision touristique et patrimoniale et un discours parfois plus porté, avec l’iconic turn, sur les images que sur les objets. Le musée ne fait pas que refléter le discours de l’histoire de l’art : il agit sur lui également. Lieu de la confrontation entre une œuvre et une personne, il est là où se font les redécouvertes. Lieu éminemment public, il relève du politique. Le principe de démocratisation à l’œuvre depuis plusieurs décennies implique de nouveaux modes d’accrochage, moins savants, plus ludiques, qui entraînent une histoire de l’art éclatée, moins préoccupée uniquement de philologie savante, d’attribution et de datation, de classement stylistique, et plus ouverte vers les universaux actuels : le plaisir de l’œil, les aventures du voir, les bricolages de l’imaginaire visuel.
 

Voir la table-ronde de présentation du dernier numéro

lire la suite...
Camille Morineau, présidente du conseil d’administration de l'École du Louvre

Camille Morineau est nommée présidente du conseil d’administration de l'École du Louvre par décret du Président de la République en date du 9 novembre 2020. Membre du Conseil d’administration de l'établissement depuis le 30 octobre 2020, elle succède à Sophie-Justine Lieber qui a occupé la présidence de juin 2016 à juin 2020.
 

Camille Morineau est cofondatrice et directrice de l’association AWARE (Archives of Women Artists, Research and Exhibitions), « dédiée à la réécriture de l’histoire de l’art de manière paritaire », depuis juin 2014.
 

Diplômée de l’École Normale Supérieure (Ulm-Sèvres) et de l’Institut National du Patrimoine, enseignante à l’École du Louvre, Camille Morineau a notamment été directrice des expositions et des collections de la Monnaie de Paris (2016-2019), commissaire indépendante (2014-2016) et conservatrice des collections contemporaines du Centre Pompidou (2003-2013).
 

Photo : Valérie Archeno

lire la suite...
Le projet ECOLE DU LOUVRE 2021

Claire Barbillon, directrice de l'Ecole du Louvre et Majid Boustany, mécène de l'opération, ont annoncé le lancement du projet ECOLE DU LOUVRE 2021, programme architectural qui va reconfigurer l'établissement avec le réaménagement de la bibliothèque, de la cafétéria, des services documentaire et informatique et la création d'un centre de recherche. Un ambitieux projet qui bénéficie d'un mécénat exceptionnel. Confiés à l'agence Hart Berteloot architectes, les travaux se dérouleront durant l'été 2021 pour une réouverture à la rentrée universitaire.

En savoir +

lire la suite...
« Exposition-Ecole » au musée national de céramique de Sèvres

Le projet pédagogique d'une « Exposition-École » permet chaque année à un groupe d'une dizaine d'élèves de seconde année de deuxième cycle de préparer une exposition ou de concevoir et de mettre en œuvre un accrochage temporaire à partir de collections, dans un musée ou une institution patrimoniale partenaire de l'École du Louvre.

Cette année, après les deux premières « Exposition-École » organisées avec le musée National Eugène Delacroix (2018-2019), puis le château de Fougères-sur-Bièvre (Centre des Monuments nationaux) (2019-2020), l’École du Louvre et le musée national de céramique sont désormais partenaires pour un nouveau projet étudiant en 2020-2021.

En savoir plus

lire la suite...
Les Cahiers de l'Ecole du Louvre

Les quinzièmes Cahiers de l’École du Louvre sont en ligne et présentent treize articles faisant suite au colloque Violent(e)s: Genre et violence dans l'histoire de l'art, qui s'est tenu en mai 2019 à l'École du Louvre.

Les Cahiers de l'Ecole du Louvre publient des articles sur les thèmes principaux d'enseignement et de recherche de l'École, dont l'histoire de l'art, l'archéologie, la muséologie, l'histoire des civilisations et l'anthropologie, sur toutes périodes et aires géographiques.

Consultez le numéro

lire la suite...
Séminaire de 3e cycle : Epidémies

L'Équipe de recherche de l'École propose un nouveau séminaire de troisième cycle : « Épidémies » qui mobilisera toutes les disciplines des sciences humaines et sociales en sollicitant artistes, philosophes, écrivains, conservateurs...

Ce séminaire propose de penser le thème sur le temps long de l’histoire – depuis la grande peste de Justinien jusqu’aux épidémies contemporaines – dans une perspective artistique, mais aussi anthropologique, politique et philosophique. En l’abordant sous différents angles, en privilégiant certains objets (la peste, le sida), il s’agira de saisir, via les images en particulier, ce qu’il met en jeu dans les sociétés – jusqu’aux parcours des chercheurs qui l’étudient.

Épidémies
les jeudis de la recherche de l’École du Louvre
coordonné par Thibault Boulvain, Fabio D’Almeida et Damien Bril, membres de l'équipe de recherche de l'École du Louvre.

En savoir plus

lire la suite...