Ecole du Louvre

info +

 

Séminaire doctoral Paris/Montréal
Identités de musées
et politiques de marques
15 novembre 2019
amphithéâtre Cézanne
15h00-19h00
programme

Partager Envoyer à un ami Version imprimable    A- | A+

Programmes de recherche

Axes de recherche 2019.2020

En savoir plus
 



Programme de recherche 2018.2021

  • Global/Local
    Le lointain et le proche font partie depuis des décennies des mots d’ordre ou des instruments méthodologiques des sciences humaines. L’histoire de l’art se saisit de plus en plus des questions qui sont liées à cette opposition, jadis étudiée par l’anthropologue américain Clifford Geertz. Le global fait écho aux notions contradictoires d’universalité et de globalisation, aux échanges, transferts et phénomènes de circulation des hommes, des idées, des biens et naturellement des œuvres d’art ou des formes artistiques. Le local ne doit pas être conçu à l’inverse comme le lieu d’une identité close ou menacée, mais comme une modulation singulière d’une histoire plus vaste. La question des jeux d’échelle fait également partie des questionnements et des instruments utilisés avec profit par les historiens – mais aussi les historiens de l’art. De l’étude de la circulation des motifs ou des formes sur une temporalité longue et sur des espaces élargis, à l’analyse resserrée d’un foyer artistique, d’un groupe d’artiste ou de l’œuvre d’un artiste, il existe tout un dégradé d’échelles qui peuvent être combinées par l’historien de l’art. Le néologisme « Glocal » introduit enfin une nouvelle signification à l’opposition : loin d’être un phénomène uniformisant, la mondialisation opère de manière différenciée selon les aires géographiques, dans des modulations qui restent locales, selon des hybridations et des métissages spécifiques. Là encore, l’histoire de l’art a investi récemment ces problématiques, sans renoncer à de vieux terrains d’analyse.

 
Programme de recherche 2015.2019

  • L'appropriation,
    concept opératoire pour l'histoire de l'art et la muséologie.

    Le nouvel axe de recherche porte sur la notion d’appropriation. La polysémie et les enjeux fondamentaux de cette notion permettent de réunir des perspectives muséologiques, historiques et esthétiques, en examinant le processus créatif comme celui de la réception des œuvres à travers le prisme de questions comme celles de la citation, de l’emprunt, de la traduction, mais aussi de l’interprétation, des transferts culturels et de la globalisation.
     


Programme de recherche 2013.2019

  • L’atelier de l’histoire de l’art :
    De la collecte aux humanités numériques.

    L’objet de cette recherche tient aux outils qu’utilise ou que constitue l’historien de l’art dans ses activités, mais aussi aux documentations créées dans les institutions, musées, universités, écoles, etc. pour accompagner l’étude des oeuvres d’art ou l’enseignement et qui sont parfois organisées en véritables collections : objets divers où se mêlent originaux et reproductions, images, textes, archives… Portefeuilles des artistes ou boîtes d’archives de l’historien, tous ces éléments sont, de plus, en voie de patrimonialisation, passant du statut de simples documents utilitaires à celui d’objets de valeur.

En savoir plus

bandeau0bandeau1bandeau2l'Ecole du Louvreles enseignementsla vie étudiantel'internationalla rechercheles publicationsla documentationhandicap
 

L'Ecole du Louvre vue... 
par la Fondation Culture & Diversité

Télégrammes

 

Alexandre Asanovic, conservateur d’État des bibliothèques, ancien élève de l’ENSSIB, diplômé d’études approfondies en Archéologie des périodes historiques avec une recherche sur Les formes de l’habitat colonial du littoral septentrional de la mer Noire ; précédemment chef du service Collecte, Traitement et Flux à la Direction des Bibliothèques et de la Documentation du Muséum national d'Histoire (2017-2019), responsable du pôle Collections à la Bibliothèque universitaire des langues et civilisations (2012-2016), est nommé chef des services documentaires de l’École du Louvre à compter de janvier 2020. 
 

Offres d'emploi, de stages, bourses de recherche, résidences, appels à candidature... sur LinkedIn de l'École du Louvre
Linkedin

 

Evelyn Courchinoux est décédée ce mois de janvier à l’âge de 75 ans. Historienne de l’art, elle remplit ses premières missions  au service de l'Action culturelle du ministère de la Culture (1969-1978) puis à l’École du Louvre où elle a travaillé durant près de trente années en tant que chargée d'études documentaires à la photothèque. Responsable du secteur médiéval, de l'iconographie des cours d'architecture et de sculpture ; polyglotte, éblouie par la Grèce, de la culture classique à la Callas, elle a partagé ses passions et servi passionnément. Aujourd’hui dans la peine, son École, ses collègues et ses amis du Louvre et des musées lui rendent ici hommage.

 

Bacon. En toutes lettres
Centre Pompidou
11 septembre 2019-20 janvier 2020

Pour se tenir informé de l'actualité de l'Ecole du Louvre, abonnez-vous à la lettre d'information 
 

Lettres précédentes :
Janvier 2020
Décembre 2019
Novembre 2019

Figure d'artiste
Musée du Louvre
25 septembre 2019-29 juin 2020

Les musées de Marseille

Vigipirate
Plan Vigipirate/Attentat :
La présentation des cartes (élèves, auditeurs, enseignants) est obligatoire. Selon les dispositions renforcées du plan Vigipirate, il est  interdit d'introduire des bagages dans l'établissement, quelle qu'en soit la taille. Cette mesure s'applique à l'ensemble des usagers : élèves, auditeurs, agents et intervenants pédagogiques.
L’Ecole remercie par avance ses publics de faire preuve de compréhension quant au ralentissement induit par les contrôles de sécurité aux entrées.
 

             Logo du ministère de la culture  

Entrer à l'Ecole du Louvre

Le test probatoire d’entrée à l’École du Louvre fait peau neuve et devient le Concours d’entrée en premier cycle de l’École du Louvre.
Comme l’ancien test probatoire, le Concours d’entrée en premier cycle de l’École du Louvre est l’unique porte d’entrée pour l’accès en première année de premier cycle. Il a toujours comme objectif d’évaluer si les candidats ont les aptitudes et les compétences nécessaires pour entreprendre et poursuivre avec les meilleures chances de succès les études de premier cycle de l’École du Louvre (trois années d’études). Ces études sont mises sous le signe d’une pédagogie unique, qui a fait ses preuves depuis la fondation de l’École, en 1882, même si elle s’est modernisée au fil de son histoire.
 
Le concours d’entrée tient compte de deux nouveaux paramètres :
■ à partir de 2020, l’École du Louvre entre dans le dispositif Parcoursup,
■ l’École souhaite sélectionner des candidats préparés à sa spécificité pédagogique.

En savoir plus

lire la suite...
Les images de la Passion dans l’Occident médiéval et moderne

Au cœur du christianisme se situe le récit de la Passion, qui relate les tout derniers moments de la vie terrestre de Jésus, depuis son arrestation jusqu’à sa mort sur la croix. Dans les Évangiles, la Passion est précédée de l’institution de l’Eucharistie, et suivie par la Résurrection de celui qui est reconnu, par les croyants, comme Dieu incarné.
Le Moyen Age et les Temps modernes ont laissé de très nombreuses représentations des différents moments évoqués par les textes et par la tradition. Les plus grands artistes s’y sont employés, dans une culture occidentale qui considérait les images comme un vecteur fondamental de la transmission de la foi.
Les différentes séances de ce nouveau programme suivront le fil du récit de la Passion pour proposer une étude iconographique et iconologique de chaque épisode du cycle.
 

Cycle découverte :
Les images de la Passion dans l’Occident médiéval et moderne

Par Pauline Duclos-Grenet,
docteure en histoire de l’art médiéval,
ancienne élève de l’Ecole normale supérieure, professeure d’histoire

Les 6, 13, 20, 27 mars et 3 avril 2020, de 18h30 à 20h00.

Informations et inscriptions

lire la suite...
Soutenir l'Ecole avec la taxe d'apprentissage

Participer au développement de l'École, des programmes d'études, développer les actions internationales, abonder des bourses et des allocations de recherche... miser sur l'avenir ! C'est le choix des entreprises qui soutiennent l'École du Louvre via le versement de leur taxe d'apprentissage.

 
Élèves, auditeurs, enseignants, professionnels des musées et du patrimoine, amis de l'Ecole, si vous avez parmi vos connaissances ou vos proches, des personnes occupant des postes dans des sociétés assujetties à cet impôt, pourriez-vous les sensibiliser à la démarche de l’École et les inciter à participer à notre projet pour que leur entreprise verse tout ou partie de cet impôt à notre établissement ? N’hésitez pas à nous faire connaître les éventuelles personnes ressources pour établir un premier contact.

Plus d'informations

lire la suite...
la jeune recherche à l’École du Louvre

L’important nombre de thèses de troisième cycle qui parviennent à soutenance début 2020 montre la vitalité de la jeune recherche à l’École du Louvre. Dans leur grande majorité, les thèses soutenues ont fait l’objet d’un co-encadrement ou d’une co-direction avec des universités françaises ou étrangères. Des partenariats sont aussi bien conclus avec l’École Pratique des Hautes Études, qu’avec plusieurs universités de régions, Paris 1 Panthéon-Sorbonne et l’université de Heidelberg et les jurys sont composés d’éminentes personnalités des musées et des universités d’Europe et des États-Unis. Quatre soutenances ont eu lieu avant décembre 2019, cinq sont prévues au cours du mois de décembre, quatre enfin sont attendues début 2020.

En savoir plus

Calendrier des soutenances

lire la suite...