Ecole du Louvre
Partager Envoyer à un ami Version imprimable    A- | A+

Rencontres

Des pratiques antiquaires aux humanités numériques
Collecta

Le colloque international qui s’est tenu à l’École du Louvre les 7 et 8 avril 2016 a été l’occasion d’offrir une lecture transdisciplinaire et critique des questions que soulève la rencontre de l’histoire de l’art, du design et de l’informatique dans le champ des humanités numériques. Les enjeux sont historiques, épistémologiques, cognitifs, esthétiques, patrimoniaux, sociaux, culturels et créatifs. Les actes s’articulent autour de quatre sections distinctes : « Voir et comprendre », « Les collections et le pari de la restitution », « De l’aléa et du système », « L’objet et son transfert ». On y trouvera en plus de contributions variées, le détail du projet Collecta et de ses enjeux.

Direction scientifique : Sophie Fétro et Anne Ritz-Guilbert
The Nature of Sculpture, its historiography and Exhibition History, 1640-1880
Idols and Museum pieces

Actes des rencontres, de Neuchâtel et de Paris, cet ouvrage révèle et interroge les débats qui ont porté sur la nature même de la sculpture dès l’époque des Lumières. En effet, longtemps obscurcies par la fortune de l’Histoire de l’art antique de Winckelmann qui définissait l’étude scientifique moderne de la sculpture, nombre de réflexions alternatives sur le statut de la sculpture s’étaient développées à partir des années 1660. Des analyses, initiées par les débats romains et parisiens sur les notions d’appréciation, d’adoration et d’idolâtrie d’œuvres sculptées, relayées et renforcées par l’arrivée de statues « exotiques », longtemps considérées comme des fétiches dépourvus de valeur esthétique, qui inspirèrent et développèrent, dès 1680, une historiographie de la sculpture.

Direction scientifique : : Caroline Van Eck
Rencontres de l'Ecole du Louvre
Le catalogue dans tous ses états

Conformément à la tradition de son enseignement, au plus près des objets et des collections, l’École du Louvre pose, dès sa fondation, la question des outils de la classification, de la connaissance et de la pensée des œuvres conservées dans les musées. Elle étudie la place et les enjeux des méthodes véhiculées par un genre qui se transforma au fil des mutations, qu’elles concernent les pratiques ou des attentes de professionnels ou d’amateurs familiers des collections.

Les quatre sessions de ce colloque ont été l’occasion d’aborder les catalogues comme images et instruments de la pensée, mais aussi d’interroger les objets même du catalogue, de poser la question du catalogue et de ses méthodes ou celle du catalogue et de ses usages.

Direction scientifique : Cecilia Hurley-Griener, Claire Barbillon
Croisements et échanges artistiques
La France et l’Europe autour de 1500

Ce volume rassemble les contributions du colloque international La France et l'Europe autour de 1500. Croisements et échanges artistiques organisé par l'École du Louvre, le musée national du Moyen Âge-Thermes et hôtel de Cluny, le musée national de la Renaissance-Château d'Écouen, en partenariat avec l'Institut national d'histoire de l'art. Un « Forum des Jeunes chercheurs » réunissant sept doctorants et jeunes conservateurs a précédé cette manifestation qui a rassemblé dix-sept spécialistes et a abordé durant trois journées les thématiques de la circulation des œuvres, des artistes et des modèles.

Direction scientifique : Geneviève Bresc-Bautier, Thierry Crépin-Leblond et Élisabeth Taburet-Delahaye
L'oeil, la raison et l'instrument
Connoisseurship

Cet ouvrage témoigne des trois jours de communications et de débats sur la part qui, dans le jugement d'attribution ou d'expertise, mais aussi plus largement dans le discours sur l'œuvre d'art, revient à l'œil. Ou comment l'œil, sa mémoire, ses intuitions, sa culture, prennent-ils place par rapport aux connaissances acquises d'une manière plus académique, par le truchement des disciplines historiques ou scientifiques. 
Le colloque s'était déployé en trois grandes parties : les institutions et pratiques du connoisseurship avec des études de cas et de réseaux, ses méthodes et paradigmes, pour finir sur un éclairage porté par les sciences cognitives contemporaines.

Direction scientifique : Patrick Michel
Bilans et perspectives
Histoire de l'art du XIXe siècle (1848-1914)

Ce volume rassemble les contributions du colloque international qui s’est tenu à l’occasion des vingt ans du musée d’Orsay. Des rencontres qui ont esquissé un bilan, ou du moins brossé un tableau de l’évolution des études dix-neuviémistes durant ces vingt dernières années, en soulignant l’émergence de thématiques, de questions et de méthodes nouvelles. Le lecteur trouvera dans ces actes autant de confirmations que d’interrogations et l’ouverture de nouveaux champs, auxquels le musée d’Orsay a contribué par ses choix d’accrochage, d’expositions et de manifestations.

Direction scientifique : Claire Barbillon, Catherine Chevillot, François-René Martin
Contexte et restitution
La Galerie des Glaces après sa restauration

La galerie des Glaces après sa restauration. Contexte et restitution, nouveau volume de la collection « Rencontres de l'École du Louvre », rassemble les contributions du colloque international organisé par l'École du Louvre, le musée national des châteaux de Versailles et de Trianon et le Centre de recherche et de restauration des musées de France, un an après la fin des travaux de restauration de la Galerie et la publication collective des résultats.

Direction scientifique : Nathalie Volle, Nicolas Milovanovic
Rencontres de l'Ecole du Louvre
La tapisserie, hier et aujourd'hui

Quelle est la place de la tapisserie au sein des autres formes d’art ? Qu’en est-il de sa muséographie, de sa conservation, de sa restauration ? De ses rapports avec la peinture, l’architecture, le décor ?
Les questions et les solutions d’hier ont souvent trouvés des développements aujourd’hui, faits d’héritages et d’innovations, grâce à la permanence des institutions, à la transmission des savoirs, et à l’audace des expérimentations et des créations modernes.

Direction scientifique : Arnaud Brejon de Lavergnée, Jean Vittet
Entre carrière et mythe, la fabrique du personnage
Ingres, un homme à part ?

L'Ecole du Louvre et l'Académie de France à Rome proposent un nouvel examen du peintre et de son oeuvre en 25 communications originales.
Carrière, milieux culturels parisien et romain sont réexaminés, mythe et fabrique du personnage étudiés et reconsidérés à la lumière des apports de l'historiographie, permettant alors de mieux appréhender la perception et l'impact de « Monsieur Ingres » artiste et homme à part.

Direction scientifique : Claire Barbillon, Philippe Durey et Uwe Fleckner
Un réseau européen de l'art au XVIIIe siècle
Johann Georg Wille (1715-1808) et son milieu

L'Ecole du Louvre et l'Ecole Normale supérieure proposent un état de la recherche sur un acteur privilégié de la vie artistique et littéraire franco-allemande de la seconde moitie du XVIIIe siècle : Johann Georg Wille, graveur, collectionneur, pédagogue, ami d'artistes, d'hommes de lettres, importateur de la culture germanique et diffuseur de la culture française
Les études de cet ouvrage explorent les multiples facettes de ce passeur inspiré, contributeur décisif à l’histoire culturelle des Lumières en Europe.

Direction scientifique : Elisabeth Décultot, Michel Espagne et François-René Martin
Regards croisés
Art français et art allemand au XVIIIe siècle

Quinze études, fruits de l'actualité de la recherche, pour ce nouvel ouvrage qui explore, analyse et décrypte les relations artistiques et culturelles entre la France et les multiples Etats ou principautés qui composaient l'Allemagne du XVIIIe siècle.
Ou comment, diplomatie, réseaux d'amateurs, de collectionneurs, espionnage, voyages d'artistes et d'artisans, échanges, transferts, diffusion, collaborations et partages, participent et témoignent de l'ouverture d'une Europe des Lumières vivante et créatrice.

Direction scientifique : Patrick Michel
De l'antique au pastiche
Les bijoux de la collection Campana

En écho à l'exposition du Louvre « Trésors antiques, bijoux de la collection Campana », ce nouvel ouvrage traite et débat autant d'originaux que de pastiches en mettant en lumière des thèmes et des axes de recherche qui relèvent non seulement de l'archéologie et de l'histoire de l'art, mais aussi de l'histoire du goût, des techniques et de la restauration.

Direction scientifique : Françoise Gaultier et Catherine Metzger
Rencontres de l'Ecole du Louvre
La création artistique en France autour de 1400

Cet ouvrage porte sur cette période cruciale d'interrogations nouvelles sur l'art à la cour des Valois. Un art dont nombre des expressions et des rituels révèlent tant les goûts esthétiques que les ambitions politiques de leurs commanditaires, dont les plus célèbres ont pour noms : Charles VI, Jean de Berry, Louis d'Orléans, Louis II de Bourbon, Jean sans Peur, Valentine Visconti, Isabeau de Bavière...

Direction scientifique : Elisabeth Taburet-Delahaye
Rencontres de l'Ecole du Louvre
Venise en France, du romantisme au symbolisme

Ce volume rassemble des études historiques menées par Pierre Daru sur la Sérénissime, des évocations littéraires sur la peinture et la civilisation vénitienne (Musset, Sand ou Gautier), des analyses sur l’art comme celles de Charles Blanc et Hippolyte Taine, sans oublier le regard des peintres (Joyant, Moreau, Delaunay, Hébert, Ziem), des sculpteurs, des architectes et des musiciens.

Direction scientifique : Claire Barbillon et Gennaro Toscano
Rencontres de l'Ecole du Louvre
Histoire de l'art et musées

Si le musée est le lieu privilégié qui met l'oeuvre en présence du spectateur, il invite également à prendre conscience de ses propres limites et de son inévitable incomplétude.
De quel sens est porteuse l'oeuvre sortie de son contexte ?
Comment la recherche conduite dans les musées rencontre-t-elle le discours purement intellectuel ? Qu'attend-on d'un musée aujourd'hui ? Education, conservation, délectation ? Et comment le discours de l'histoire de l'art s'élabore et/ou s'expose-t-il au musée ?

Direction scientifique : Dominique Vieiville
1661-1789
Tables royales et festins de cour en Europe

Du XVIIe siècle à la Révolution française, en France et dans toute l'Europe, tel le parcours que propose cet ouvrage autour du thème de la table des princes, son théâtre, ses rituels et ses objets. Une table cérémonielle, spectacle de la monarchie, qui dans sa fonction et ses usages révèle, outre l'esprit d'un siècle, une volonté d'affichage politique. Sont ainsi étudiés : protocoles, gastronomie, menus, cuisine, services, orfèvrerie, vaisselle, linge, usages, décors et musique des repas royaux européens...

Direction scientifique : Catherine Arminjon et Béatrix Saule
Des collections royales jusqu'au XIXe siècle
Venise en France, la fortune de la peinture vénitienne

Autour de ce thème, histoire du goût, visées politiques sont clairement mises en lumière grâce à des bilans synthétiques des fonds, des achats, des saisies révolutionnaires. Quant aux musées, le Louvre, le musée Atger à Montpellier, mais également les grands musées des Beaux-Arts des régions, ils illustrent par leurs collections, les querelles esthétiques, la circulation des oeuvres, le rôle des collectionneurs et des artistes.

Direction scientifique : Gennaro Toscano
Louis Courajod (1841-1896). Historien d'art et conservateur
Un combat pour la sculpture

Par-delà la personnalité et l'action de Louis Courajod (1841-1896), historien d'art, conservateur et professeur à l'Ecole du Louvre, c'est une histoire du musée du Louvre que nous livre cet ouvrage, l'histoire d'une collection, d'une discipline, d'une muséologie qui n'a pas encore de nom et qui prend désormais place au sein de la nouvelle histoire de l'histoire de l'art.

Direction scientifique : Geneviève Bresc-Bautier
Rencontres de l'Ecole du Louvre
Henri II et les arts

Quelle est la place d'Henri II (1547-1559) et des arts qui le célèbrent au XVIe siècle ? Quel rôle le roi et sa cour jouent-ils dans le rayonnement de l'art français ? Cet ouvrage réunit les interventions pluridisciplinaires des meilleurs spécialistes internationaux afin d'éclairer ce règne, époque de transformations décisives mais aussi de créations raffinées.

Direction scientifique : Hervé Oursel et Julia Fritsch
Rencontres de l'Ecole du Louvre
Dessins français aux XVIIe et XVIIIe siècles

Les colloques consacrés au dessin sont encore rares. Celui-ci, traitant des XVIIe et XVIIIe siècles, a constitué un incontestable événement pour les acteurs de cette discipline, en réunissant jeunes chercheurs et spécialistes chevronnés autour des dernières découvertes. Témoignage de ces rencontres, ce volume, abondamment illustré, se veut l'ouvrage de référence pour la recherche récente sur ce sujet.

Direction scientifique : Nicolas Sainte Fare Garnot
Rencontres de l'Ecole du Louvre
1300... l'art au temps de Philippe le Bel

Les années 1300 voient naître, près de la cour de France, un véritable courant artistique. Cet ouvrage, loin des idées reçues, vous invite à jeter un nouveau regard sur cet art au temps de Philippe le Bel encore trop souvent considéré comme un simple passage vers le gothique courtois.

Direction scientifique : Danielle Gaborit-Chopin et François Avril
Arts, religion, commerce du Ier au Xe siècle
La Sérinde, terre d’échanges

Connue comme terre de Bouddha, la Sérinde offre des contours mouvants et une unité mal définie. Le mot, forgé par l’archéologue Aurel Stein en 1920, semble limiter cette entité à une aire de confluence des influences indienne et chinoise.
Route des oasis, Route de la soie, disait le géographe Richthofer au XIXe siècle, la Sérinde n’est-elle que cela ?

Direction scientifique : Monique Cohen, Jean-Pierre Drège, Jacques Giès
Modes d'emploi
Céramique et peinture grecques

Produit d'usage courant, la céramique grecque témoigne de la culture, du savoir-faire et de l'imagination de la société qui l'a produite. Ce volume accorde une large place à la notion d'atelier, essentielle à la compréhension des modes de production, de la transmission des savoir-faire, de l'évolution des styles et de la distribution.

Direction scientifique : Marie-Christine Villanueva Puig, François Lissarrague, Pierre Rouillard, Agnès Rouveret
Rencontres de l'Ecole du Louvre
Les Etrusques, les plus religieux des hommes

Les découvertes archéologiques et la connaissance grandissante de la langue des Etrusques mettent en relief les liens qui unissaient ce peuple au monde italique et au monde oriental. La religion étrusque y perd de son mystère mais y gagne en diversité et en richesse. Cet ouvrage dresse un tableau très complet de l'état des recherches concernant le trait le plus original de cette civilisation.

Direction scientifique :  Françoise Gaultier, Dominique Briquel
Rencontres de l'Ecole du Louvre
L’orfèvrerie du XIXe siècle

En soulignant le rôle des expositions universelles, des innovations techniques, le renouveau des commandes religieuses et privées, ce volume brosse un large panorama de l'historicisme à l'Art nouveau. Les particularismes des productions européennes et américaines y sont largement traités. L'ouvrage, qui présente notamment les poinçons flamands de 1798 à 1941, constitue un véritable outil de référence pour l'amateur et collectionneur.

Direction scientifique : Catherine Arminjon
Rencontres de l'Ecole du Louvre
Simon Vouet

Simon Vouet l'Italien ou Simon Vouet le Français ?
Trente ans après la première monographie concernant Simon Vouet, cet ouvrage fait le point sur son oeuvre, ses influences et sa postérité. Il réunit également, pour la première fois, l'ensemble des documents d'archives concernant l'atelier et la succession du peintre.

Direction scientifique : Stéphane Loire
Rencontres de l'Ecole du Louvre
Euphronios peintre

Le peintre concerné est un Athénien de la fin du VIe siècle av. J.-C., contemporain de la bataille de Marathon. Artiste d'exception, maître-potier, fier et conscient de son talent et de sa place dans la société, Euphronios retrouve ici vie... Les articles réunis dans cette monographie révèlent l'histoire d'une carrière, d'un maître installé dans sa notoriété et devenu chef d'atelier.

Direction scientifique : Martine Denoyelle
Rencontres de l'Ecole du Louvre
Soliman le Magnifique et son temps

L'ouvrage évoque la personnalité du Sultan, les réalités et idéologie du pouvoir impérial, les sources et l'historiographie du règne, l'organisation des provinces et la vie sociale, les arts et les lettres, les relations du « Magnifique » avec l'ancien monde. Images d'un empire ottoman à son apogée, incarnation d'un moment majeur de la civilisation musulmane.

Direction scientifique : Gilles Veinstein
La peinture italienne du XVIIe siècle et la France
Seicento

Comment et pourquoi un si grand nombre d'oeuvres de la peinture italienne du XVIIe siècle se trouvent-elles aujourd'hui en France ? Une vaste enquête pour comprendre les raisons d'un afflux jamais interrompu, et mesurer la place de ces créations dans le collectionnisme des XVIIe et XVIIIe siècles.

Direction scientifique : Jean-Claude Boyer
Rencontres de l'Ecole du Louvre
Les Princes celtes et la Méditerranée

Les Grecs ont-ils tenté de coloniser les Celtes anciens ? Quelle relation a-t-il existé entre les Grecs de Périclès et les Celtes contemporains de la princesse de Vix ? Pendant trente ans, les archéologues ont débattu de ce problème. Les textes réunis dans ce volume s'attachent à décrire et interpréter l'extraordinaire synthèse culturelle des Celtes anciens et le dynamisme des relations européennes.

Direction scientifique : Jean-Pierre Mohen
de l’âge de la pierre à l’époque byzantine
La Jordanie

Il y a une trentaine d'années, les préhistoriens et les géomorphologues commencèrent à s'intéresser à la Jordanie. Les données recueillies permettent aujourd'hui de brosser le tableau d'une occupation humaine vieille de 200 000 ans. Cet aperçu historique, de Jéricho aux sanctuaires nabatéens et aux églises byzantines, montre la diversité régionale et l'originalité culturelle de cette contrée du Proche-Orient.

Direction scientifique : Jean Starcky
bandeau0bandeau1bandeau2l'Ecole du Louvreles enseignementsla vie étudiantel'internationalla rechercheles publicationsla documentationhandicap
 

Junior classes d'histoire de l'art
Un programme expérimental
d'éducation artistique et culturelle 
A partir de septembre 2018

Xavier Bonnet nous a quittés le 13 octobre. Tapissier, restaurateur et historien de l’art, ancien élève et enseignant à l’École du Louvre, il avait été reçu Compagnon du Devoir en 1993. Prévôt de la maison des Compagnons de Paris (1998-2001), il avait ensuite engagé des études à l’École en choisissant la spécialité « Architecture, décor et ameublement des grandes demeures ». En 2005, son mémoire de muséologie a porté sur  la conservation-restauration des garnitures de meubles du XVIIIe siècle (histoire des pratiques et perspectives d’avenir). En master 2 il s’intéressa à « Claude-François Capin (1727-1789), tapissier ordinaire du Roi et du Garde-meuble de la Couronne », sujet qu’il a poursuivi en thèse à l’École du Louvre et à l’Université de Lille. Chargé de travaux dirigés en « Histoire de l’art décoratif» et « Histoire des techniques» à l’École depuis 2007, chercheur invité au Getty Center,  Xavier Bonnet fut également pensionnaire de la Villa Médicis (2010-2011). En tant que restaurateur il est intervenu sur de nombreuses collections privées ou publiques (musée des Arts décoratifs, musée Carnavalet, châteaux de Versailles, Compiègne et Fontainebleau, Hôtel de Beauharnais, V&A, Maison Blanche…). Cette riche double compétence, sa passion et sa gentillesse manquent déjà à son École, à ses personnels, ses collègues enseignants et ses anciens élèves qui par ces lignes lui rendent ici hommage.

 

 

Compagnon de route de l'École du Louvre deux décennies durant , Édouard Pommier nous a quittés le 17 septembre. Historien de l’art, chartiste, agrégé d’histoire et ancien membre de l'École française de Rome, conseiller culturel, devenu inspecteur général des musées de France, ce spécialiste de l'histoire des théories de l'art des institutions artistiques à l'époque moderne a été professeur à l’École du Louvre dès 1983. Chargé des cours d’« Histoire des collections » (1983-1990), d’« Histoire des musées de France » (1991-1997), d’« Histoire des théories artistiques » (1991-2001) et d’« Histoire des musées » (1997-2001), il dispense en 2001 le premier cours consacré à l’ « Histoire et méthodes de l’histoire de l’art » et de 2001 à 2004, développe un nouvel enseignement d’historiographie pour les élèves de troisième année (« Histoire de l’histoire de l’art »). Il a notamment publié L'Art de la liberté. Doctrines et débats de la Révolution française (Gallimard, 1991), Les Musées en Europe (Klincksieck, 1993), Théories du portrait, de la Renaissance aux Lumières (Gallimard, 1998), Comment l'art devient l'Art dans l'Italie de la Renaissance (Gallimard, 2007).
Aujourd’hui dans la peine, son École, ses personnels, ses collègues et ses anciens élèves lui rendent ici hommage.

L'Ecole du Louvre vue... 
par la Fondation Culture & Diversité

Rubens, Van Dyck et les autres
l'école flamande au XVIIe siècle

Nouveau cycle découverte
>Inscriptions ouvertes

Arc de triomphe du Carrousel
Tous Mécènes
Jusqu'au 31 janvier 2019

Pour se tenir informé de l'actualité de l'Ecole du Louvre, abonnez-vous à la lettre d'information 

Lettres précédentes : Septembre 2018 Juin.juillet.août 2018 Mai 2018

Vigipirate Plan Vigipirate/Attentat :
La présentation des cartes (élèves, auditeurs, enseignants) est obligatoire. Selon les dispositions renforcées du plan Vigipirate, il est  interdit d'introduire des bagages dans l'établissement, quelle qu'en soit la taille. Cette mesure s'applique à l'ensemble des usagers : élèves, auditeurs, agents et intervenants pédagogiques.
L’Ecole remercie par avance ses publics de faire preuve de compréhension quant au ralentissement induit par les contrôles de sécurité aux entrées.
 

             Logo ministère de la Culture   

Magiques Licornes
Musée de Cluny
> 19 février 2019

Junior classes à l'Ecole du Louvre

L’École du Louvre fait une proposition innovante destinée au jeune public : les junior classes d’histoire de l’art. De nouveaux modules d’initiation qui offriront à tous, dès quinze ans, de véritables « boîtes à outils » pour apprendre à voir, décrypter et comprendre de grandes œuvres de l’histoire de l’art qui éclairent notre culture contemporaine. Ce programme expérimental d’éducation artistique et culturelle, propose des cycles de huit séances d’une heure, le jeudi de 18h30 à 19h30, hors des vacances scolaires, accessibles aux lycéens, jeunes étudiants, curieux et néophytes, avec pour cette première session trois grands cycles thématiques :

.La mythologie grecque et romaine
De septembre 2018 à novembre 2018
.Les religions et leurs images
De novembre 2018 à janvier 2019
.Les grandes figures de l’Histoire et du quotidien
De janvier 2019 à avril 2019
 

En savoir plus
S'inscrire en ligne

lire la suite...
Rubens, Van Dyck et les autres...

À son retour d’Italie, en 1608, Rubens subjugue la Flandre par la vivacité de son style ample et coloré. Ogre de curiosité, l’artiste assimile avec une grande facilité tous les courants artistiques contemporains grâce à un esprit brillant et éclectique. Son style coloré et mouvementé s’adapte avec la même efficacité aux sujets religieux et aux thèmes allégoriques et profanes. Rubens apparaît rapidement comme le chef de file incontesté de l’école flamande. Travaillant pour l’Espagne, la France ou l’Angleterre, sa réputation, comme celle de son contemporain Van Dyck, traverse les frontières géographiques des Flandres, mais repose aussi bien sur la qualité inventive de son génie que sur l’organisation exemplaire de son atelier. En effet, la spécialisation des maîtres flamands est propice à la collaboration, et après la mort du maître, l’école flamande doit ses meilleures réussites à la peinture de genre : les compositions de Jacob Jordaens, les natures mortes de Jan Brueghel et de Frans Snyders, les paysages de Jan Wildens et les scènes de genre de David Teniers, sont autant d’exemples des spécialités picturales des artistes flamands dans la seconde moitié du XVIIe siècle. Après avoir présenté la carrière de Rubens, peintre courtisan au service des plus grandes cours européennes de son temps, ce cycle proposera d’étudier tour à tour les spécialités picturales des artistes flamands contemporains, qui ont beaucoup contribué à faire évoluer le traditionnel système des arts, en renouvelant l’art du portrait, de la nature morte, du paysage et de la scène de genre.
 

Cycle découverte :
Rubens, Van Dyck et les autres : l’école flamande au XVIIe siècle

par Sébastien Bontemps,
chercheur post-doctorat, Université de Bourgogne, Dijon,
chargé de cours, École du Louvre

Les vendredis 9, 23 et 30 novembre, 7 et 14 décembre 2018, de 18h30 à 20h00.

Informations et inscriptions

lire la suite...
A quoi servent les ruines ?

Intégré au socle d’enseignements de tronc commun de première année de deuxième cycle et débutant en octobre, le séminaire d’« Histoire de l’art diachronique » propose chaque année un sujet en écho à l’actualité de la recherche et des expositions. Dirigé et coordonné, pour l’année 2018-2019, par Alain Schnapp (1), le séminaire s’est fixé comme objectif d’explorer le rapport que chaque civilisation entretient avec les ruines, ou... à quoi servent les ruines ?
En savoir plus

lire la suite...
l'exposition Paula Rego avec les élèves-médiateurs

Dans le cadre de l’exposition Les contes cruels de Paula Rego le musée de l’Orangerie organise en collaboration avec l’École du Louvre une nouvelle « soirée 18-30 ans » le samedi 27 octobre 2018 (à partir de 19h00). Un rendez-vous inédit pour le « jeune public » à l’occasion première grande exposition dans un musée français de cette artiste à l’univers unique et incomparable, si célèbre au Portugal et en Grande-Bretagne.
En savoir plus

lire la suite...
Des mondes en musées : Abu Dhabi

Pour célébrer le premier anniversaire du musée du Louvre Abu Dhabi, l’École du Louvre, membre de l’Agence France-Museums, s’est associée à la préparation d’un colloque de deux journées qui rassemblera des directeurs de musées venus du monde entier et des muséologues, historiens et historiens de l’art spécialistes de la question de la globalisation dans les domaines des musées, du patrimoine et de la culture visuelle.
Le colloque, intitulé Des mondes en musées, aura lieu les 10 et 11 novembre prochains au Louvre Abu Dhabi.
En savoir plus

lire la suite...
« Exposition-école » au musée Delacroix

Nouveau projet directorial, l'« Exposition-école » permettra chaque année à un groupe d'une dizaine d'élèves de seconde année de deuxième cycle suivant les parcours « Histoire de l'art appliquée aux collections », « Documentation et Humanités numériques », « Médiation », « Régie des œuvres et conservation préventive » et « Muséologie », de préparer une exposition sous la direction d'un conservateur du patrimoine dans un musée partenaire de l'École du Louvre.
En savoir plus

lire la suite...
Mahj, Potager du roi...

Le séminaire « Élaborer un programme de médiation culturelle », intégré au parcours « Médiation » de seconde année de deuxième cycle, propose un cadre d’exercice pratique à un ensemble de problématiques théoriques exposées dans les autres séminaires de la formation. Lancé en 2017-2018, ce séminaire sur projet s’enrichit cette année de deux nouveaux partenariats, deux nouveaux terrains d’étude : le musée d'art et d'histoire du Judaïsme (MAHJ), et le Potager du Roi qui abrite l'École nationale supérieure de paysage de Versailles.
En savoir plus

lire la suite...
Bourses de recherche de 3e cycle

La Commission de la validation de la recherche de l’École du Louvrea retenu deux élèves et leurs projets pour les bourses de troisième cycle proposées pour l’année académique 2018-2019.

Antoine Maës
L’exemplaire ascension d’un sculpteur romain à la cour de France : alliances, fortune et œuvre de Jean-Baptiste Tuby (v. 1635-1700).

Marie-Claire Rodriguez
La rétrospective monographique, émergence d’une forme d’exposition en France entre 1855 et 1885.

En savoir plus

lire la suite...