Ecole du Louvre
Partager Envoyer à un ami Version imprimable    A- | A+

Mémoires de recherche

Collectes amérindiennes de la Smithsonian Institution conservées au musée du quai Branly - Jacques Chirac
A la conquête de l'Ouest

À la fin du XIXe siècle, la Smithsonian Institution, qui a entrepris très tôt de constituer un vaste réseau de correspondants scientifiques de par le monde, s’engage dans un processus d’échanges avec le musée d’Ethnographie du Trocadéro et procède à l’envoi régulier de centaines d’objets produits par les cultures autochtones d’Amérique du nord. Parmi ces objets, arrivés entre 1880 et 1890, se trouvent cent quarante-sept pièces provenant de l’Ouest américain, entrées dans les collections de la Smithsonian des années 1860 aux années 1880.
L’ensemble de celles provenant de l’Ouest américain qui figurent dans les registres d’inventaire du musée d’Ethnographie du Trocadéro a été inclus dans ce corpus d’étude, y compris les quinze pièces qui ne figurent plus aujourd’hui à l’inventaire la collection. La documentation qui accompagne ces objets a permis d’élaborer une réflexion élargie sur la collecte de la culture matérielle autochtone aux États-Unis au XIXe siècle. L’immense diversité historique du corpus a conduit l’auteure à s’interroger sur les modes de constitution de la collection au fil des explorations et à éclaircir les intentions qui ont conduit à la sélection et au regroupement des objets qui forment aujourd’hui un ensemble.

L'auteure : Camille Faucourt
Grandes cornes et hauts atours
Le hennin et la mode au Moyen Âge

Qualifié au XVe siècle de coiffe « oultrageuse », « laide » et « ridicule », perçu comme un symbole de vanité et de vacuité des biens matériels, mais plus encore comme une transgression à l’ordre établi, le hennin est vivement condamné par les pouvoirs religieux et civils. Ces coiffes sont désignées par les moralistes et les prédicateurs comme les stigmates du diable, les attributs des prostituées et des femmes hérétiques et comme des étendards de la bestialité. Les sources écrites du XVe siècle, romans, chroniques, sermons mais aussi peintures, enluminures et sculptures rassemblées par l’auteure, lui ont permis de construire et de mener une démonstration qui place ces « atours à cornes » au cœur des débats religieux et sociaux de la fin du Moyen Âge.

L'auteure : Alix Durantou
Le salon littéraire, artistique et musical de Madame de Rayssac
Héros, errants d'une histoire à contretemps

Sous la IIIe République, les salons se multiplient à Paris et s'imposent comme une pratique culturelle essentielle de l'aristocratie et de la bourgeoisie. Au milieu de cette floraison exceptionnelle, Madame de Rayssac tient salon. En véritable muse, elle réunit, de 1870 à 1880, un cénacle où se rencontrent intellectuels et artistes toutes générations confondues, dans un climat d'émulation.

L'auteure : Sarah Hassid
Masques et marionnettes dans le théâtre traditionnel des peuples bamana, malinké et bozo
Un art de la fête au Mali

Cet ouvrage s'attache à cette forme particulière de théâtre de tradition animiste qui a cohabité avec l'islamisation et survécu jusqu'à nos jours. Témoin d'une recherche approfondie, complété par un important corpus photographique original et inédit, ce volume permet de restituer à cet art du théâtre de marionnettes sa dimension d'art total et de témoigner de sa grande richesse symbolique et iconographique.

L'auteure : Amaëlle Favreau
Collections du musée du louvre et du musée d'Archéologie Nationale
Iconographie du décor peint de la Céramique de Suse I

Ce mémoire recense, sous forme de catalogue commenté, trois cent cinquante-huit pièces issues de la grande nécropole de la ville de Suse ; des pièces tirées de collections pour une grande part inédites des musées du Louvre et de Saint-Germain-en-Laye.
Il traite également de l'historique des fouilles et de la découverte de la nécropole, établit une typologie du décor peint des coupes et propose un répertoire des motifs décoratifs.
L'ensemble est complété par de nombreuses et riches annexes.

L'auteur : François Bridey
En chair et en os :
Le cadavre au musée

Valeurs, statuts et enjeux de la conservation des dépouilles humaines patrimonialisées

Mémoire de 2e cycle de l’Ecole du Louvre, cet ouvrage propose un point sur la question sensible de la conservation des restes humains dans les institutions patrimoniales.
Traitant du rapport à la mort, des rites et des usages qui l’entourent, du devenir physique de la dépouille, cette étude aborde sans détours le statut des restes humains patrimonialisés, de la reconnaissance à la mise en exposition, et les implications muséographiques, juridiques et culturelles.

L'auteure : Laure Cadot
peintre d'histoire et décorateur
Joseph Blanc (1846-1904)

Connu pour ses réalisations décoratives (Hôtel de Ville de Paris, Panthéon, Opéra Comique, Grand Palais…) Joseph Blanc s'inscrit dans le riche panorama, souvent oublié, de la peinture d'histoire et de grands décors chers à la Troisième République.
Aujourd'hui, cet oeuvre revisité par une monographie rigoureuse, savante et documentée remet en perspective et analyse le parcours et la carrière de l'élève de Blin et Cabanel, prix de Rome, professeur aux Beaux-Arts, peintre d'histoire et décorateur dans le dernier tiers d'un XIXe siècle en devenir.

L'auteur : Pierre Sérié
Mémoires de recherche
La sculpture de la Renaissance dans le Vexin français

Au XVIe siècle, le Vexin français appartenait au diocèse de Rouen. Ce territoire, situé au Nord-Ouest de Paris, vit éclore une statuaire religieuse empreinte d'italianisme mais encore attachée aux canons artistiques du Moyen-Age.
Sa richesse iconographique, sa variété formelle témoignent d'une forme d'expression originale. Ce mémoire révèle un corpus de plus de six cents sculptures étudié pour la première fois dans son ensemble.

L'auteure : Guilaine Benoit Ecolan

Actualités +

Participer au développement de l'École, des programmes d'études, développer les actions internationales, abonder des bourses et des allocations de recherche... miser sur la jeunesse, miser sur l'avenir ! C'est le choix des entreprises qui soutiennent l'École du Louvre via le versement de leur taxe d'apprentissage.
bandeau0bandeau1bandeau2Ecole du LouvreEnseignementsVie étudianteInternationalRechercheEditionsDocumentationFonds de dotationhandicap
 

Cours d'été 2021

Pierre Amiet est décédé le 21 avril à l’âge de 99 ans. Diplômé de la section supérieure de l’École du Louvre, ancien conservateur des musées de Chambéry (1958-1961), il est nommé conservateur au département des antiquités orientales du musée du Louvre en 1962, puis conservateur en chef en 1971 pour devenir chargé du département jusqu’en 1988. Professeur à l’École du Louvre durant près de trente années, ce grand spécialiste de la glyptique mésopotamienne archaïque, succédant à André Parrot, a été en charge du cours d'« Histoire générale de l’art » de première année, consacré à l’archéologie orientale, de 1961 à 1985, et titulaire de la chaire d’« Archéologie orientale » de 1962 à 1988. Auteur prolifique, chercheur insatiable, nommé inspecteur général honoraire des Musées de France, Pierre Amiet était dans sa maison à l’Ecole du Louvre. Il a marqué des générations d’étudiants et d’amateurs, et suscité de nombreuses vocations. Dans la peine, son École, ses personnels, ses collègues, ses élèves, ses anciens élèves et auditeurs lui rendent hommage.

Retrouvons-le dans cet entretien avec Françoise Mardrus et Ariane Thomas.

 

Ancien élève de l’Ecole du Louvre, Jacques Giès nous a quittés à l’âge de 71 ans. Historien de l’art, philosophe, sinologue, ancien président du musée national des arts asiatiques-Guimet (2008-2011) où il était conservateur depuis 1980, puis inspecteur général des Affaires culturelles au ministère de la Culture, il fut un fidèle compagnon de route de l’École du Louvre. Professeur à la Sorbonne (1974-1998) puis à l’École, en charge du cours organique d’ « Histoire des arts de l'Extrême Orient» de 1999 à 2008, ce spécialiste de des arts bouddhiques de la Chine et de l’Asie centrale était aussi artiste : dessinateur, peintre et graveur.
Aujourd’hui son École, ses personnels, ses collègues, ses élèves et ses anciens élèves lui rendent hommage et partagent la peine de ses proches.

 

Avis de Tempêtes
au musée de la vie romantique

L'Ecole du Louvre vue... 
par la Fondation Culture & Diversité

Vigipirate
La présentation des cartes (élèves, auditeurs, enseignants) est obligatoire. Selon les dispositions Vigipirate, il est  interdit d'introduire des bagages dans l'établissement, quelle qu'en soit la taille. Cette mesure s'applique à l'ensemble des usagers : élèves, auditeurs, agents et intervenants pédagogiques.
Merci de faire preuve de compréhension quant au ralentissement induit par les contrôles de sécurité aux entrées.
Le port du masque est obligatoire dans tout l'établissement.
 

       

Cours d'été...

Inscriptions ouvertes pour les cours d'été de l'Ecole du Louvre. Cette année, 19 thèmes originaux vous sont proposés en ligne du 21 juin au 30 juillet 2021. Destinés au plus large public, ces cycles sont donnés par des spécialistes, conservateurs, universitaires, chercheurs et professionnels du patrimoine. Avec cette année un cours dispensé en anglais par Sophie Mouquin, maître de conférences en histoire de l'art moderne à l'Université de Lille, sur le thème des marbres du Château de Versailles et trois cycles à la découverte de grands musées étrangers : Le Bode Museum de Berlin, le Louvre Abu Dhabi et la Frick Collection de New York.
En savoir plus

lire la suite...
Soutenir l'Ecole avec la taxe d'apprentissage

Participer au développement de l'École, des programmes d'études, développer les actions internationales, abonder des bourses et des allocations de recherche... miser sur la jeunesse, miser sur l'avenir ! C'est le choix des entreprises qui soutiennent l'École du Louvre via le versement de leur taxe d'apprentissage.

 
En vertu de la nouvelle réglementation, vos versements sont collectés par un organisme collecteur (OPCO) pour 87% de la taxe, mais les 13% restants peuvent être versés directement aux établissements de votre choix. Ce versement doit être effectué avant le 31 mai 2021, par chèque ou virement bancaire.
 

Télécharger le bordereau de versement

Plus d’informations sur les nouvelles modalités de versement

lire la suite...
Séminaire d'histoire de l'art vénitien

La vingt-quatrième édition du Séminaire d’histoire de l’art vénitien traitera, du 24 au 30 juin 2021, du commerce et des échanges à Venise au prisme de la production artistique du XIIe au XVIIe siècles. Destiné aux étudiants en histoire de l'art de deuxième et troisième cycles des institutions françaises et étrangères, organisé à Venise (en fonction des conditions sanitaires), le séminaire intègrera des conférences de spécialistes internationaux et des visites conduites par les responsables scientifiques des collections. Il se déroulera indifféremment en français et en italien.
En savoir plus

lire la suite...
SIEM 2021 : Fighting against illicit trafficking of cultural goods

Étudiants avancés et jeunes professionnels de nationalité étrangère, réservez dès maintenant vos dates et inscrivez-vous au nouveau séminaire international d'été de muséologie (SIEM). L’édition 2021 se déroulera à Paris ou en ligne, du 25 août au 3 septmbre 2021, en anglais, et sera consacré pour sa dix-huitième édition, à la question de la lutte contre le trafic illicite des biens culturels et des atteintes au patrimoine archéologique. En savoir plus

Candidature en ligne
Télécharger l'affiche

lire la suite...
Nouveau programme de recherche « Ruines »

Le programme « Ruines », en partenariat avec le musée des Beaux-Arts et le Pôle des musées d’art de Lyon, est le nouveau programme de recherche organisé par l'École du Louvre et l'Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts. Dirigé par François-René Martin, il associe des chercheurs venant de nombreuses institutions et vient prendre la relève de différents colloques, séminaires ayant porté depuis quelques années sur la thématique des ruines.
 
Un séminaire va ainsi être mis en place dans le courant de l’année 2021, courant sur deux années, coordonné par Alain Schnapp, Sylvie Ramond et François-René Martin, et associant plusieurs institutions (École du Louvre, musée des Beaux-Arts de Lyon, Ecoles normales supérieures de Paris et de Lyon). Il vise à associer les élèves des deuxième et troisième cycles de ces écoles à la synthèse des travaux déjà mentionnés et à nourrir la préparation d’une grande exposition au musée des Beaux-Arts et au musée d’art contemporain de Lyon.
 
Deux colloques internationaux complèteront ce programme de recherche, dont l'un en direction des jeunes chercheurs à la Casa de Velasquez de Madrid du 17 au 21 mai 2021. Il portera sur les « Traces et représentations du passé dans les monuments et le patrimoine, Europe-Amérique ibérique, XIXe-XXIe siècles ».
 
Programme du séminaire :
■ 10 février 2021 : Ruines en temps de guerre (XXe-XXIe siècles)
■ 31 mars 2021 : Ruines, débris, déchets
■ 5 mai 2021 : Ruines et paysages (journée-séminaire à Lyon)

lire la suite...
Vient de paraître : « Worlds in a Museum »

Organisé conjointement par le Louvre Abu Dhabi et l’École du Louvre à l’occasion du premier anniversaire du Louvre Abu Dhabi, le colloque Worlds in a Museum/Des mondes en musées s’est tenu les 10 et 11 novembre 2018. Réunissant des spécialistes de la muséologie contemporaine, cette manifestation a voulu examiner l’ADN du Louvre Abu Dhabi, premier musée universel du monde arabe et explorer le rôle des musées dans un monde globalisé.
Ce volume rassemble la teneur des quatre sessions du colloque. Il est publié en coédition par le Louvre Abu Dhabi et l’École du Louvre.
 

Worlds in a Museum: Exploring Contemporary Museology
EDITORS Louvre Abu Dhabi, École du Louvre
978-94-6270-233-2
408 pages
230 × 170 mm
16 November 2020
$29.50 / €25 (format papier), €20 (format epub)

Commander cet ouvrage

lire la suite...