Ecole du Louvre

info +


16 bases générales
d'images
dont 3 thématiques sur les collections publiques françaises

Partager Envoyer à un ami Version imprimable    A- | A+

Bases d'images générales

La méta-base « collections » du portail culture.fr

Grâce à « collections » et à son moteur de recherche, vous pouvez ainsi consulter gratuitement plus de 1,8 millions de données (dont 1 million d'images parmi lesquelles des photographies, tableaux, mais aussi des visites guidées, des bibliographies...) qui couvrent tous les domaines artistiques : architecture, archéologie, objets mobiliers, peinture, sculpture, gravure, dessin, enluminures, arts du spectacles, ethnologie, plans, cartes, archives, généalogie, photographie, événements...
Parmi les 14 bases documentaires : musée du Louvre, Archives Nationales, sites Lascaux, etc.
Le guichet « collections » va continuer de s'enrichir et ce sont 15 millions de données qui seront disponibles d'ici l'automne 2007.

 


Le guide iconographique de l'INHA

Ce guide iconographique propose une sélection commentée de ressources iconographiques sur Internet, libres d'accès et téléchargeables (chaque site disposant de ses propres droits d'usage, l'utilisateur est invité à les vérifier). Il est conçu pour répondre aux exigences scientifiques et pédagogiques de l'enseignement et de la recherche dans les disciplines de l'histoire de l'art et de l'archéologie. Il ne permet pas la recherche d'une oeuvre spécifique.
Il regroupe 145 bases de données d'images dans 16 pays, ce qui représente un corpus de 6 millions d'images.


La base Joconde

Mise en oeuvre par la direction des musées de France, Joconde recense plus de 138 000 notices et 24 000 images de dessins, estampes, objets, peintures, photographies et sculptures du VIIe siècle à nos jours. Ces notices, souvent illustrées par au moins une image, proviennent de plus de 130 musées différents qui conservent des collections d'archéologie, de beaux-arts, d'arts décoratifs, d'ethnologie, d'histoire ou encore de sciences et techniques.


La base Mémoire

Base iconographique, Mémoire est un catalogue d'images fixes provenant de la médiathèque de l'Architecture et du Patrimoine ainsi que des services régionaux de l'Inventaire général, des monuments historiques et de l'archéologie.

 


La base Narcisse

Narcisse est une base documentaire sur les peintures de chevalet du Laboratoire de recherche des musées de France.

 


La base Architecture et Patrimoine

La base Architecture et Patrimoine rassemble la base Mérimée et la base Palissy. Mérimée recense le patrimoine monumental français : architecture religieuse, domestique, agricole, scolaire, militaire et industrielle. La base contient environ 160 000 notices, certaines plus développées que d'autres, avec ou sans photos. La base Palissy recense le patrimoine mobilier français dans toute sa diversité : meubles et objets religieux, domestiques, scientifiques et industriels. Elle contient environ 260 000 notices, dont près de 15 000 illustrées, réparties en deux fonds interrogeables séparément ou simultanément.


La base Mémoire-Archéo

Un domaine « Archéologie » a été crée dans la base « Mémoire » afin de mettre en ligne les photos numérisées et conservées dans les différents services régionaux de l'archéologie ainsi que ceux relevant de la sous-direction de l'archéologie.

 


L'Iconothèque de l’Institut national d’archéologie préventive

L'Inrap vous propose des images de ses fouilles et de ses manifestations culturelles et scientifiques.
2736 documents disponibles.

 


Le catalogue des fonds culturels numérisés

Ce catalogue décrit les fonds (textuels, iconographiques, sonores, audiovisuels...) numérisés ou en cours de numérisation, conservés dans les bibliothèques, services d'archives, musées, services patrimoniaux et autres institutions culturelles en France. Il permet d'identifier ces fonds et, le cas échéant, de les consulter en ligne.

 


Videomuseum

Videomuseum est un réseau de musées et d’organismes français gérant des collections d’art moderne et contemporain (musées nationaux, régionaux, départementaux ou municipaux, Fnac, Frac, fondations) qui se sont regroupés pour développer, en commun, des méthodes et des outils utilisant les nouvelles technologies de traitement de l’information afin de mieux recenser et diffuser la connaissance de leur patrimoine muséographique.

Chaque établissement décrit les œuvres de sa collection suivant un thesaurus commun qui comporte les index suivants : Nom d’artiste ; Type d’œuvre ; Domaine, dénomination ; Matériaux, support, technique.

 


L'agence photographique de la Réunion des musées nationaux

Le site créé par l'agence photographique de la Réunion des musées nationaux ouvre à tous, professionnels ou non, l'accès à un catalogue d'images d'art on line. Plus de 200 000 images photographiques des oeuvres d'art conservées dans les musées nationaux et régionaux français, comme le Louvre, Orsay, le Centre Georges Pompidou ou le musée Picasso, sont désormais directement accessibles sur Internet.

 


Gallica, bibliothèque numérique

Gallica propose un accès à 70 000 ouvrages numérisés, à plus de 80 000 images et à plusieurs dizaines d'heures de ressources sonores. Cet ensemble constitue l'une des plus importantes bibliothèques numériques accessibles gratuitement sur Internet.

 


Insecula

Ce site est constitué autour d'une importante base images couvrant aussi bien des monuments, des musées, des sites, des villes... La consultation de chaque image renvoie à des thèmes associés.

 


The Web Gallery of Art

Ce site est à la fois un musée virtuel en ligne et une base d'images sur la peinture et la sculpture européennes (XIIe siècle-XVIIIe siècle) avec un catalogue de plus de 12 400 reproductions.

 


Bn Opaline

Catalogue en ligne des collections spécialisées de la Bnf, ce site base permet de consulter près de 37 494 images dans sept grands domaines (arts du spectacle, cartes et plans, estampes et photographies, manuscrits littéraires français XXe siècle, monnaies, médailles et antiques, musique).

 


Catalogue en ligne La Fayette

L'Art des Etats-Unis dans les collections publiques françaises (1620-1940)
Ce catalogue bilingue regroupe plus de 1 700 oeuvres d'artistes américains, de tous les domaines artistiques (hormis la gravure et la photographie) ayant intégré les collections nationales françaises avant 1940. Chaque oeuvre est étudiée sous la forme de fiche individuelle précisant les : titre, artiste, technique, dimensions, numéro d'inventaire, mode d'acquisition, bibliographie et historique des dépôts ; chaque fois que les droits de reproduction le permettaient, l'oeuvre a été reproduite ; le lieu de conservation est précisé avec un lien vers le site Internet et des photographies de l'institution.
Ce projet a été mené par le musée du Louvre en partenariat avec la Luce fondation, la Terra Foundation for American art et les American friends of the Louvre.

 


Catalogue en ligne d'outre-Manche

L'art britanique dans les collections publiques françaises
Ce catalogue en ligne, proposé par le musée du Louvre, regroupe près de 3000 oeuvres d'artistes britanniques réalisées avant 1940, de tous les domaines (hormis la gravure et la photographie), et appartenant aux collections publiques françaises. Chaque oeuvre est présentée sous la forme d'une fiche individuelle contenant les rubriques suivantes : titre, artiste, technique, dimensions, numéro d'inventaire, mode d'acquisition, bibliographie et historique des dépôts. Chaque fois que les droits de reproduction le permettent, l'oeuvre a été reproduite. Le lieu de conservation est précisé avec un lien vers le site internet du musée détenteur et des photographies de l'institution.

 


Répertoire des tableaux italiens dans les collections publiques françaises (XIIIe-XIXe)

Depuis 2001, l'Institut national d'histoire de l'art établit un répertoire aussi exhaustif que possible des tableaux italiens conservés dans les collections publiques françaises. Cette enquête consiste à localiser, identifier et documenter les quelques 13 000 tableaux recensés, qu'ils appartiennent aux collections d'un musée ou à une institution publique.

 

bandeau0bandeau1bandeau2l'Ecole du Louvreles enseignementsla vie étudiantel'internationalla rechercheles publicationsla documentationhandicap
 

Junior classes d'histoire de l'art
Un programme expérimental
d'éducation artistique et culturelle 
A partir de septembre 2018

Xavier Bonnet nous a quittés le 13 octobre. Tapissier, restaurateur et historien de l’art, ancien élève et enseignant à l’École du Louvre, il avait été reçu Compagnon du Devoir en 1993. Prévôt de la maison des Compagnons de Paris (1998-2001), il avait ensuite engagé des études à l’École en choisissant la spécialité « Architecture, décor et ameublement des grandes demeures ». En 2005, son mémoire de muséologie a porté sur  la conservation-restauration des garnitures de meubles du XVIIIe siècle (histoire des pratiques et perspectives d’avenir). En master 2 il s’intéressa à « Claude-François Capin (1727-1789), tapissier ordinaire du Roi et du Garde-meuble de la Couronne », sujet qu’il a poursuivi en thèse à l’École du Louvre et à l’Université de Lille. Chargé de travaux dirigés en « Histoire de l’art décoratif» et « Histoire des techniques» à l’École depuis 2007, chercheur invité au Getty Center,  Xavier Bonnet fut également pensionnaire de la Villa Médicis (2010-2011). En tant que restaurateur il est intervenu sur de nombreuses collections privées ou publiques (musée des Arts décoratifs, musée Carnavalet, châteaux de Versailles, Compiègne et Fontainebleau, Hôtel de Beauharnais, V&A, Maison Blanche…). Cette riche double compétence, sa passion et sa gentillesse manquent déjà à son École, à ses personnels, ses collègues enseignants et ses anciens élèves qui par ces lignes lui rendent ici hommage.

 

 

Compagnon de route de l'École du Louvre deux décennies durant , Édouard Pommier nous a quittés le 17 septembre. Historien de l’art, chartiste, agrégé d’histoire et ancien membre de l'École française de Rome, conseiller culturel, devenu inspecteur général des musées de France, ce spécialiste de l'histoire des théories de l'art des institutions artistiques à l'époque moderne a été professeur à l’École du Louvre dès 1983. Chargé des cours d’« Histoire des collections » (1983-1990), d’« Histoire des musées de France » (1991-1997), d’« Histoire des théories artistiques » (1991-2001) et d’« Histoire des musées » (1997-2001), il dispense en 2001 le premier cours consacré à l’ « Histoire et méthodes de l’histoire de l’art » et de 2001 à 2004, développe un nouvel enseignement d’historiographie pour les élèves de troisième année (« Histoire de l’histoire de l’art »). Il a notamment publié L'Art de la liberté. Doctrines et débats de la Révolution française (Gallimard, 1991), Les Musées en Europe (Klincksieck, 1993), Théories du portrait, de la Renaissance aux Lumières (Gallimard, 1998), Comment l'art devient l'Art dans l'Italie de la Renaissance (Gallimard, 2007).
Aujourd’hui dans la peine, son École, ses personnels, ses collègues et ses anciens élèves lui rendent ici hommage.

L'Ecole du Louvre vue... 
par la Fondation Culture & Diversité

Rubens, Van Dyck et les autres
l'école flamande au XVIIe siècle

Nouveau cycle découverte
>Inscriptions ouvertes

Arc de triomphe du Carrousel
Tous Mécènes
Jusqu'au 31 janvier 2019

Pour se tenir informé de l'actualité de l'Ecole du Louvre, abonnez-vous à la lettre d'information 

Lettres précédentes : Septembre 2018 Juin.juillet.août 2018 Mai 2018

Vigipirate Plan Vigipirate/Attentat :
La présentation des cartes (élèves, auditeurs, enseignants) est obligatoire. Selon les dispositions renforcées du plan Vigipirate, il est  interdit d'introduire des bagages dans l'établissement, quelle qu'en soit la taille. Cette mesure s'applique à l'ensemble des usagers : élèves, auditeurs, agents et intervenants pédagogiques.
L’Ecole remercie par avance ses publics de faire preuve de compréhension quant au ralentissement induit par les contrôles de sécurité aux entrées.
 

             Logo ministère de la Culture   

Magiques Licornes
Musée de Cluny
> 19 février 2019

Junior classes à l'Ecole du Louvre

L’École du Louvre fait une proposition innovante destinée au jeune public : les junior classes d’histoire de l’art. De nouveaux modules d’initiation qui offriront à tous, dès quinze ans, de véritables « boîtes à outils » pour apprendre à voir, décrypter et comprendre de grandes œuvres de l’histoire de l’art qui éclairent notre culture contemporaine. Ce programme expérimental d’éducation artistique et culturelle, propose des cycles de huit séances d’une heure, le jeudi de 18h30 à 19h30, hors des vacances scolaires, accessibles aux lycéens, jeunes étudiants, curieux et néophytes, avec pour cette première session trois grands cycles thématiques :

.La mythologie grecque et romaine
De septembre 2018 à novembre 2018
.Les religions et leurs images
De novembre 2018 à janvier 2019
.Les grandes figures de l’Histoire et du quotidien
De janvier 2019 à avril 2019
 

En savoir plus
S'inscrire en ligne

lire la suite...
Rubens, Van Dyck et les autres...

À son retour d’Italie, en 1608, Rubens subjugue la Flandre par la vivacité de son style ample et coloré. Ogre de curiosité, l’artiste assimile avec une grande facilité tous les courants artistiques contemporains grâce à un esprit brillant et éclectique. Son style coloré et mouvementé s’adapte avec la même efficacité aux sujets religieux et aux thèmes allégoriques et profanes. Rubens apparaît rapidement comme le chef de file incontesté de l’école flamande. Travaillant pour l’Espagne, la France ou l’Angleterre, sa réputation, comme celle de son contemporain Van Dyck, traverse les frontières géographiques des Flandres, mais repose aussi bien sur la qualité inventive de son génie que sur l’organisation exemplaire de son atelier. En effet, la spécialisation des maîtres flamands est propice à la collaboration, et après la mort du maître, l’école flamande doit ses meilleures réussites à la peinture de genre : les compositions de Jacob Jordaens, les natures mortes de Jan Brueghel et de Frans Snyders, les paysages de Jan Wildens et les scènes de genre de David Teniers, sont autant d’exemples des spécialités picturales des artistes flamands dans la seconde moitié du XVIIe siècle. Après avoir présenté la carrière de Rubens, peintre courtisan au service des plus grandes cours européennes de son temps, ce cycle proposera d’étudier tour à tour les spécialités picturales des artistes flamands contemporains, qui ont beaucoup contribué à faire évoluer le traditionnel système des arts, en renouvelant l’art du portrait, de la nature morte, du paysage et de la scène de genre.
 

Cycle découverte :
Rubens, Van Dyck et les autres : l’école flamande au XVIIe siècle

par Sébastien Bontemps,
chercheur post-doctorat, Université de Bourgogne, Dijon,
chargé de cours, École du Louvre

Les vendredis 9, 23 et 30 novembre, 7 et 14 décembre 2018, de 18h30 à 20h00.

Informations et inscriptions

lire la suite...
A quoi servent les ruines ?

Intégré au socle d’enseignements de tronc commun de première année de deuxième cycle et débutant en octobre, le séminaire d’« Histoire de l’art diachronique » propose chaque année un sujet en écho à l’actualité de la recherche et des expositions. Dirigé et coordonné, pour l’année 2018-2019, par Alain Schnapp (1), le séminaire s’est fixé comme objectif d’explorer le rapport que chaque civilisation entretient avec les ruines, ou... à quoi servent les ruines ?
En savoir plus

lire la suite...
l'exposition Paula Rego avec les élèves-médiateurs

Dans le cadre de l’exposition Les contes cruels de Paula Rego le musée de l’Orangerie organise en collaboration avec l’École du Louvre une nouvelle « soirée 18-30 ans » le samedi 27 octobre 2018 (à partir de 19h00). Un rendez-vous inédit pour le « jeune public » à l’occasion première grande exposition dans un musée français de cette artiste à l’univers unique et incomparable, si célèbre au Portugal et en Grande-Bretagne.
En savoir plus

lire la suite...
Des mondes en musées : Abu Dhabi

Pour célébrer le premier anniversaire du musée du Louvre Abu Dhabi, l’École du Louvre, membre de l’Agence France-Museums, s’est associée à la préparation d’un colloque de deux journées qui rassemblera des directeurs de musées venus du monde entier et des muséologues, historiens et historiens de l’art spécialistes de la question de la globalisation dans les domaines des musées, du patrimoine et de la culture visuelle.
Le colloque, intitulé Des mondes en musées, aura lieu les 10 et 11 novembre prochains au Louvre Abu Dhabi.
En savoir plus

lire la suite...
« Exposition-école » au musée Delacroix

Nouveau projet directorial, l'« Exposition-école » permettra chaque année à un groupe d'une dizaine d'élèves de seconde année de deuxième cycle suivant les parcours « Histoire de l'art appliquée aux collections », « Documentation et Humanités numériques », « Médiation », « Régie des œuvres et conservation préventive » et « Muséologie », de préparer une exposition sous la direction d'un conservateur du patrimoine dans un musée partenaire de l'École du Louvre.
En savoir plus

lire la suite...
Mahj, Potager du roi...

Le séminaire « Élaborer un programme de médiation culturelle », intégré au parcours « Médiation » de seconde année de deuxième cycle, propose un cadre d’exercice pratique à un ensemble de problématiques théoriques exposées dans les autres séminaires de la formation. Lancé en 2017-2018, ce séminaire sur projet s’enrichit cette année de deux nouveaux partenariats, deux nouveaux terrains d’étude : le musée d'art et d'histoire du Judaïsme (MAHJ), et le Potager du Roi qui abrite l'École nationale supérieure de paysage de Versailles.
En savoir plus

lire la suite...
Bourses de recherche de 3e cycle

La Commission de la validation de la recherche de l’École du Louvrea retenu deux élèves et leurs projets pour les bourses de troisième cycle proposées pour l’année académique 2018-2019.

Antoine Maës
L’exemplaire ascension d’un sculpteur romain à la cour de France : alliances, fortune et œuvre de Jean-Baptiste Tuby (v. 1635-1700).

Marie-Claire Rodriguez
La rétrospective monographique, émergence d’une forme d’exposition en France entre 1855 et 1885.

En savoir plus

lire la suite...