Exposition-École au musée national de la céramique de Sèvres

 
Le projet pédagogique d'une « Exposition-École » permet chaque année à un groupe d'une dizaine d'élèves de seconde année de deuxième cycle de préparer une exposition ou de concevoir et de mettre en œuvre un accrochage temporaire à partir de collections, dans un musée ou une institution patrimoniale partenaire de l'École du Louvre.
 
Cette année, après les deux premières « Exposition-École » organisées avec le musée National Eugène-Delacroix (2018-2019) (1), puis le château de Fougères-sur-Bièvre (Centre des Monuments nationaux) (2019-2020), l’École du Louvre et le musée national de céramique sont désormais partenaires pour un nouveau projet étudiant en 2020-2021.
 
Alliant pédagogie et professionnalisation, le projet d’« Exposition-École » impliquera cette année 11 élèves volontaires de Master 2 issus des différents parcours : 3 élèves en parcours « Histoire de l’art appliquée aux collections, » 2 élèves en parcours « Muséologie », 2 élèves en parcours « Documentation et Humanités numériques », 2 élèves en parcours « Médiation » et 2 élèves en parcours « Régie des œuvres et conservation préventive ». Ils seront accompagnés par les équipes de l’École du Louvre et du musée et de la Manufacture de Sèvres (2) pour proposer un nouvel accrochage des collections dans le parcours permanent du musée, faisant dialoguer les collections anciennes et contemporaines avec le regard de jeunes commissaires d’exposition.
 
Toutes les étapes seront explorées, de la recherche documentaire et de la régie, à la scénographie, la médiation, la rédaction de notices et textes de salle, la mise en œuvre d’une programmation culturelle et d’une campagne de communication. Pour cela, les élèves pourront s’appuyer sur l’enseignement reçu à l’École tout au long de leur parcours, tant en Histoire de l’art qu’en Muséologie et dans leur domaine de spécialisation en Master 2.
Un travail hebdomadaire aura lieu au musée à partir du mois d’octobre : découverte des collections, réflexion muséographique avec un architecte scénographe, recensement et liste d’œuvres..., afin de présenter un projet au mois de décembre. Le second semestre sera consacré à la mise en œuvre de cette nouvelle présentation, que le public pourra découvrir à l’horizon de mai 2020, lors d’un week-end événement élaboré par les élèves.
 
Placé sous le signe de la rencontre avec les œuvres, le lieu, les visiteurs et les équipes du musée, ce projet sans cesse renouvelé d’ « Exposition-École », s’il offre à des jeunes historiens de l’art, futurs professionnels des musées et du patrimoine, d’expérimenter « en grandeur réelle » toutes les étapes d’un projet culturel en se confrontant aux contraintes et aux enjeux d’un programme d’exposition, permet également à l’institution partenaire, en donnant carte blanche à des étudiants, de s’adresser à un public renouvelé à travers un regard différent, comme en témoigne le bilan de la précédente « Exposition-École », avec 70% du public primo-visiteurs et parmi eux, la moitié de moins de 26 ans.
 
1. Delacroix et Eugène L’homme derrière l’artiste, du 8 Février 2019 au 6 Mai 2019. Musée national Eugène Delacroix.
La bande-annonce de l’exposition : https://www.youtube.com/watch?v=7KAQ9XfOMlU
 
2. Coordinatrices Sèvres :
Charlotte Vignon, directrice du patrimoine et des collections
Laurence Tilliard, cheffe du service des collections
Coordinateurs Ecole du Louvre :
Annaïg Chatain, directrice des études,
Ludovic Raffalli, responsable du secteur vie scolaire
 
Le site de la Cité de la céramique de Sèvres
 

 
MUSÉE NATIONAL DE CÉRAMIQUE DE SÈVRES




Nouveau séminaire de spécialisation en anglais

 
Poursuivant sa politique d’internationalisation des compétences, des connaissances et des modes d’acquisitions des savoirs, l’École met en place pour son Master 2 en muséologie, un séminaire de spécialisation intégralement en langue anglaise, portant sur l'histoire du display, intitulé « History of display techniques (Renaissance-21st century) ».
 
Ce nouveau séminaire d'un volume horaire de 24h vise à étudier l’agencement et la présentation des oeuvres dans les collections publiques et privées au cours des siècles, l'impact des choix muséographiques sur la perception des visiteurs et les différents enjeux des techniques de présentation au service de la transmission d'un discours (historique, esthétique, anthropologique, ethnographique, scientifique...)
 
Coordinatrice :
Cecilia Hurley-Griener,
docteure en histoire de l'art, HDR
chercheuse rattachée aux collections spéciales, responsable du pôle patrimonial, Université de Neuchâtel
membre de l'équipe de recherche, École du Louvre
(Premier semestre 2020.2021)
 
We shall explore the various ways in which artefacts, specimens and works of art have been displayed in both private and public collections over the course of the centuries. How are works organised in the gallery or museum space ? How do the museographical techniques employed affect visitors’ perception of the works ? How can display techniques reinforce the transmission of a discourse (be it aesthetic, scientific, historical, ethnographical, anthropological, etc.) ?

 
LA TRIBUNA, MUSÉE DES OFFICES, FLORENCE




Rentrée 2020-2021 : évolution des parcours de formation du Master 2

 
L’École du Louvre propose, dans le cadre des enseignements de son deuxième cycle, une offre riche de six parcours de master 2 : « Histoire de l’art appliquée aux collections », « Muséologie », « Marché de l’art », « Médiation », « Documentation et humanités numériques », « Régie des œuvres et conservation préventive ». Conjuguant théorie et dimension applicative et encadrés par des professionnels des domaines concernés, ils préparent aux métiers des musées, du patrimoine, de la diffusion culturelle et du marché de l’art.
 
Aujourd’hui, dans la perspective d’améliorer encore le taux d’insertion professionnelle de ses jeunes diplômés (85% en 2019) et de renforcer la qualité de leur formation, les quatre parcours dits « professionnalisants » ont été réformés en 2020. Le nombre des coordinateurs chargés du suivi méthodologique et de la préprofessionnalisation des élèves passe, pour une large majorité d’entre eux, de deux à trois afin de permettre aux élèves de bénéficier d’un accompagnement renforcé par des professionnels aux expertises diversifiées et complémentaires. La structuration et la cohérence des maquettes de formation sont revues portant à quatre le nombre des séminaires de spécialisation obligatoires afin de garantir la complète acquisition des compétences métiers visées par le parcours. Enfin, le séminaire Outils numériques pour l’histoire de l’art, l’archéologie et la muséologie, qui offre une initiation à l’usage scientifique et professionnel du web dans le domaine culturel et patrimonial, est intégré au cursus des six parcours de formation.
 
 
....................................................................................................................................................................................
 
 
Parcours « Marché de l’art »
Coordinateurs :
Géraldine Goffaux-Callebaut, professeure de droit privé, Université d'Orléans
Léa Saint-Raymond, docteure en histoire de l'art, ancienne élève de l'École normale supérieure,
agrégée de sciences économiques et sociales, responsable de la base ARTL@S
Sylvain Alliod, rédacteur en chef, Gazette de l'Hôtel Drouot
 
Parcours « Médiation »
Coordinatrices :
Frédérique Leseur, cheffe du service des Publics, Paris Musées
Claire Merleau-Ponty, consultante en muséologie
Raffaella Russo-Ricci, responsable du service éducation et médiation, musée d'art et d'histoire du Judaïsme
 
Parcours « Documentation et humanités numériques »
Coordinateurs :
Françoise Dalex, responsable du centre de ressources, Centre Dominique Vivant Denon, musée du Louvre
Alix Chagué, ingénieure de recherche et développement, équipe ALMAnaCH,
Institut national de recherche en sciences et technologie du numérique
Christophe Leclercq, professeur d'enseignement artistique en histoire et théorie de l'art, ESAD, Valenciennes,
chercheur associé au médialab, Sciences Po Paris
 
Parcours « Régie des œuvres et conservation préventive »
Coordinatrices :
Florence Bertin, responsable du département des collections, musée des Arts décoratifs
Hélène Vassal, cheffe du service des collections, musée national d'art moderne, Centre Georges Pompidou

 
ÉCOLE DU LOUVRE




L'animal

 
Intégré au socle d’enseignements de tronc commun de première année de deuxième cycle et débutant à l’automne, le séminaire d’« Histoire de l’art diachronique » propose chaque année un sujet en écho à l’actualité de la recherche et des expositions. Dirigé et coordonné, pour l’année 2020-2021, par Denis Chevallier (1), le séminaire s’est fixé comme objectif d’explorer l'animal.
 
Les différentes formes d’expressions artistiques sont une source essentielle et souvent unique de connaissance de l’animal, son éthologie, ses usages, sa symbolique à différentes époques dans différentes sociétés. Omniprésente, l’image de l’animal raconte les continuités et les discontinuités qui s’opèrent parmi les vivants, humains ou non.
Si les animaux furent et sont encore toujours bons à penser et donc à montrer c’est qu’ils donnent la mesure d’une humanité sans cesse en définition. En témoignent la montée en puissance de certaines formes de contestations radicales de nos rapports aux animaux comme le véganisme ou l’anti spécisme qui opèrent comme des remises en cause de l’humanisme.
Les modes de représentations ne seront cependant pas considérés du seul point de vue des formes et des techniques mises en œuvre dans différents contextes artistiques. Les travaux des anthropologues seront mis à contribution afin de montrer comment les manières de représenter l’animal sont révélatrices d’un statut (place occupée à une époque et dans une société donnée) résultant d’ensembles de pratiques matérielles et symboliques qui engagent l’ensemble des sociétés considérées.
Les séances alterneront les synthèses historiques basées sur les données fournies par l’histoire de l’art et des civilisations (Préhistoire, Antiquités, Moyen-Âge) des approches diachroniques centrées sur certains animaux (l’ours, le porc, les abeilles) des approches par domaine d’activité et forme d’interaction (la corrida, le carnaval, la mise à mort et la consommation carnée, la place de l’animal dans la cité).
 
1. docteur en ethnologie, HDR, conservateur général honoraire du patrimoine, MuCEM.

 
AGNEAU IMMOLÉ, FRANCISCO DE ZURBARAN, MUSÉE DU PRADO, MADRID




Nouveaux enseignants (deuxième cycle)

 
Chaque année en première et seconde années de deuxième cycle, plus de 330 intervenants, conservateurs, universitaires, chercheurs, professionnels des musées et du patrimoine, participent à l'enseignement de l'École du Louvre. Cette année, dix-sept nouveaux intervenants ont rejoint l’équipe enseignante du deuxième cycle et trois sont devenus coordinateurs d'un séminaire ou d'un parcours.
 
Première année de deuxième cycle :
 
Principes de conservation-restauration
Examen et analyses scientifiques des œuvres
Claire Pacheco,
ingénieure de recherche, responsable du groupe AGLAE, département Recherche,
Centre de récherche et de restauration des musées de France
 
Conservation préventive
Juliette Rémy,
conservatrice du patrimoine, adjointe au chef du département conservation préventive,
Centre de récherche et de restauration des musées de France
 
....................................................................................................................................................................................
 
Introduction à la médiation : des points de vue français et anglo-saxon
Introduction à la médiation et aux politiques des publics
Catherine Guillou,
directrice des publics, Centre Georges Pompidou
 
....................................................................................................................................................................................
 
Histoire de l’art, sujet diachronique
L'animal
coordinateur :
Denis Chevallier,
conservateur général honoraire du patrimoine
 
intervenants:
Sylvère Petit,
artiste et cinéaste
Anne-Christine Taylor,
directrice de recherche, CNRS
Hélène Guichard,
conservatrice en chef du patrimoine, département des antiquités égyptiennes, musée du Louvre
Pierre-Olivier Dittmar,
historien de l’art, directeur d’études, EHESS
Pierre Gaudin,
historien et éditeur
Claudie Voisenat,
ethnologue, ingénieure de recherche, CNRS, ministère de la Culture
Claude d’Anthenaise,
ancien directeur du musée de la Chasse et de la Nature
Viviane Despret,
philosophe, commissaire de l’exposition Hommes et Bêtes
 
....................................................................................................................................................................................
 
Groupes de recherche
L’Art en temps de guerre
Camille Morando,
docteure en histoire de l'art, responsable des collections modernes et de la documentation des œuvres,
Musée national d'art moderne - Centre Georges Pompidou
 
....................................................................................................................................................................................
 
Séminaires de muséographie
Centre de conservation du Louvre (Liévin) et musée du Louvre-Lens
Brice Mathieu,
directeur délégué, Centre de conservation du Louvre-Liévin
 
Deuxième année de deuxième cycle :
 
Histoire de l’art appliquée aux collections
La vie tumultueuse des oeuvres d'art contemporain
Alexia Fabre,
conservatrice en chef du patrimoine, directrice, musée d'art contemporain du Val-de-Marne (MAC/VAL)
 
....................................................................................................................................................................................
 
Marché de l’art
Coordinateurs du parcours :
Géraldine Goffaux-Callebaut,
professeure de droit privé, Université d'Orléans
Léa Saint-Raymond,
docteure en histoire de l'art, ancienne élève de l'École normale supérieure,
agrégée de sciences économiques et sociales, responsable de la base ARTL@S
Sylvain Alliod,
rédacteur en chef, Gazette Drouot
 
....................................................................................................................................................................................
 
Médiation
Élaborer un programme de médiation culturelle
Raffaella Russo-Ricci,
responsable du service éducation et médiation, musée d'art et d'histoire du Judaïsme,
co-coordinatrice du parcours Médiation
 
....................................................................................................................................................................................
 
Documentation et humanités numériques
Co-coordinatrice du parcours :
Alix Chagué,
ingénieure de recherche et développement, équipe ALMAnaCH,
Institut national de recherche en sciences et technologie du numérique

 
L'ASTRONOME, JOHANNES VERMEER, MUSÉE DU LOUVRE




Cycle découverte : « Botticelli, la Renaissance sensible »

 
De Burne-Jones à Proust ou Cindy Sherman, l’art de Botticelli (1445-1510) a été reçu comme l’image même d’une beauté gracieuse, raffinée, idéale. Une beauté nue et simple. Mais derrière l’élégance sinueuse de la ligne, l’envol éthéré des drapés et des chevelures, les visages tendres et les joies colorées des tapis de fleurs, la peinture de Botticelli dépasse les plaisirs esthétiques immédiats pour s’étoffer d’un riche et sophistiqué mille-feuille de significations. Dans la Florence néoplatonicienne des Médicis et de l’Accademia di Careggi, où les arts dialoguent, le maître invente une nouvelle typologie picturale, l’allégorie mythologique dans laquelle s’entremêlent fable antique, poésie amoureuse, et clés politiques contemporaines : c’est en premier lieu par cette innovation que Le Printemps ou La Naissance de Vénus prennent toute leur place au sein de l’histoire de l’art.

Le cycle s’attachera parallèlement à explorer la part d’ambiguïté du langage botticellien : au fait des innovations de la Renaissance rationnelle, l’artiste s’engage pourtant dans une voie toute personnelle, où la construction est d’abord expressive, rythme poétique. Sa sensibilité troublée se fera ensuite l’écho du climat de réforme spirituelle amené par Savonarole, abandonnant radicalement les charmes profanes pour une peinture de sombre exaltation. Il s’agira enfin au fil des séances de mesurer l’apport de Botticelli à la production d’objets décoratifs domestiques (coffres de mariage, médaillons de dévotion privée, etc.), où son talent n’est pas moins inventif. Ce cycle invite à redécouvrir Botticelli en son temps, dans toute la variété de ses aspirations et réalisations, et à mieux comprendre le sens d’œuvres devenues des icônes de la Renaissance.
 
....................................................................................................................................................................................
 
Cycle découverte :
Boticelli, la Renaissance sensible

Par Natacha Pernac,
maître de conférences en histoire de l'art moderne, Université Paris Nanterre
 
Les samedis 3, 10, 17, 24 octobre et 7 novembre 2020, de 11h30 à 13h00.
Ce cycle est sans visite d’application.
 
Informations et inscriptions en ligne
Télécharger le programme
 
Informations et tarifs : cycles.decouverte[a]ecoledulouvre.fr
01.55.35.18.37
 
....................................................................................................................................................................................
 
Destinées au plus large public, les cycles découverte sont proposées ponctuellement durant l’année autour de sujets thématiques d’archéologie, d’anthropologie, d’histoire des civilisations et d’histoire de l’art en rapport avec l’actualité des musées, du patrimoine et de la recherche. Chaque cycle de cinq séances (cinq samedis, de 11h30 à 13h00) comprend des cours magistraux et, selon les cycles, une visite d'application dans un musée ou un monument.





Un nouveau cycle découverte :
Barcelone Art Nouveau : architecture et décor intérieur

 
Ville parmi les plus dynamiques de son temps, Barcelone fut aussi, au même titre que Bruxelles, Paris, Vienne, Glasgow, Darmstadt, une capitale de l'Art Nouveau. Celui-ci s'y développa sous le nom de « Modernisme ». Ce mouvement, lié à la mutation économique de la Catalogne - elle s'affiche notamment à l'occasion de l'Exposition universelle de Barcelone en 1888 - et à sa révolution culturelle soutenue par une élite éclairée, enrichie par une production textile prospère, trouva son plein épanouissement dans l'architecture civile, religieuse et publique, dominée par l'esprit visionnaire d'Antoni Gaudi. Les réalisations du maître témoignent de la matérialisation de l'idéal poursuivi par l'Art Nouveau : la création de formes plastiques et dynamiques soumettant structure et décor à une loi commune.
 
Cycle découverte :
Barcelone Art Nouveau : architecture et décor intérieur

par Philippe Thiébaut,
conservateur général du patrimoine, conseiller scientifique Arts décoratifs, design et culture matérielle,
Institut national de l'histoire de l'art
 
Les samedis 14, 21, 28 novembre et 5 et 12 décembre 2020, de 11h30 à 13h00.
Ce cycle est sans visite d'application.
 
Informations et inscriptions en ligne
Télécharger la fiche d'inscription par correspondance
 
Informations et tarifs : cycles.decouverte[a]ecoledulouvre.fr
01.55.35.18.37
 
....................................................................................................................................................................................
 
Destinées au plus large public, ces sessions sont proposées ponctuellement durant l’année autour de sujets thématiques d’archéologie, d’anthropologie, d’histoire des civilisations et d’histoire de l’art en rapport avec l’actualité des musées, du patrimoine et de la recherche. Chaque cycle de cinq séances (cinq samedis, de 11h30 à 13h00) comprend des cours magistraux et, selon les cycles, une visite d'application dans un musée ou un monument.

 
CASA BATLLÓ, ANTONI GAUDI




« Penser, travailler, écrire à deux.
Les couples d’historiennes et d’historiens de l’art »

 
Bernard Berenson et Mary Logan ; Galienne et Pierre Francastel ; Adolph Goldschmidt et Wilhelm Vöge ; Margot et Rudolf Wittkower ; Richard et Trude Krautheimer ; Gabrielle et Léon Rosenthal ; Clementina Anstruther-Thomson et Vernon Lee ; Léon et Sylvia Pressouyre ; Georges-Henri Rivière et Nina Spalding Stevens... Nombreux sont les couples d’historiennes et d’historiens de l’art qui offrent matière à réflexion. Les écrits à quatre mains, la postérité inégale de leurs auteurs, les associations privées ou publiques n’ont toutefois que rarement retenu l’attention des chercheurs soucieux d’interroger l’histoire de leur discipline.
 
Cette journée explorera les possibilités offertes – ou non – par le couple ainsi que la répartition des savoirs et des tâches en son sein. En le considérant comme une réunion de deux personnes dans une activité, elle examinera ses productions scientifiques à travers les questions de hiérarchie, stratégie, rivalité et effacement de soi qui y sont à l’œuvre, suivant une voie encore peu empruntée dans l’histoire des idées et des processus intellectuels.
 
....................................................................................................................................................................................
 
Journée d’étude
Penser, travailler, écrire à deux.
Les couples d’historiennes et d’historiens de l’art.

organisée par l’Institut national d’histoire de l’art, en partenariat avec le Centre national de la recherche scientifique (LEGS UMR 8238) et l’École du Louvre.
7 octobre 2020, 9h00
Paris, Institut national d’histoire de l’art, salle Vasari
 
....................................................................................................................................................................................
 
Comité scientifique :
Victor Claass (INHA)
Pascale Cugy (INHA)
Charlotte Foucher Zarmanian (CNRS)
François-René Martin (École du Louvre, Ensba)
 
Intervenants :
Jérôme Delatour (INHA)
Philippe Despoix (Université de Montréal)
Francesca Dytor (Pembroke College, Université de Cambridge)
Ya’ara Gil-Glazer (université de Tel-Hai)
Stephanie Herrmann (musées Reiss-Engelhorn, Mannheim)
Thomas Hughes (Institut Courtauld)
Émilie Oléron Evans (Queen Mary, Université de Londres)
Hélène Orain (Université de Lorraine)
Raphaëlle Rannou (École du Louvre)
Laura Tack (KU Leuven, Louvain)
Olga Vassilieva-Codognet (EHESS - Université de Fribourg)
 
....................................................................................................................................................................................
 
La journée d'étude se déroulera en français et en anglais
Le site de l'INHA
 
      
 





Journée d'étude Collecta : exploiter des corpus de données géolocalisées

 
L'exploitation des données géographiques constitue un champ de recherche très dynamique au sein des sciences humaines et sociales et s'est particulièrement développé depuis une vingtaine d’années dans les humanités numériques. L'équipe du programme Collecta, sous la direction d'Anne Ritz-Guilbert, organise une journée d’étude sous la forme d’un séminaire fermé à public restreint, pour confronter plusieurs projets partageant les mêmes objectifs en histoire de l’art, histoire et archéologie afin de comparer les problématiques, les démarches et les outils, dans le cadre de travaux portant sur les périodes médiévale et moderne.
 
....................................................................................................................................................................................
 
Journée d’étude
Exploiter des corpus de données géolocalisées
co-organisée par l'École du Louvre et par l'IRHT (CNRS)
14 octobre 2020, 9h00
École du Louvre.
 
....................................................................................................................................................................................
 
Intervenants :
Anne Ritz-Guilbert (École du Louvre, IRHT)
Elise Vanriest (IRHT)
Damien Bril (École du Louvre)
Jérémy Delmulle (IRHT)
Olivier Marlet (université de Tours)
Sophie Fétro et Kim Sacks (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)
Laurent Costa (Université Paris Ouest)
Noëlle Deflou-Leca (Université de Grenoble)
Laurent Hablot (EPHE)
Matteo Ferrari (Université de Namur)
Olivier Canteaut (École nationale des chartes)
Sébastien Nadiras (Archives nationales)
 
....................................................................................................................................................................................
 
Le site du projet  Collecta
Le site de l'IRHT

 
CARTE OU PLAN DE QUELQUES ENVIRONS DE CHARTRE ENTRE LA RIVIÈRE D'EURE ET LE NOUVEAU CANAL DE MAINTENON (DÉTAIL), LOUIS BOUDAN, PARIS, BNF




Bourses de la Fondation Meyer

 
La Fondation Meyer pour le développement culturel et artistique est née du désir de ses fondateurs, Philippe Meyer (1925–2007) et Vincent Meyer, de créer une entité philanthropique pérenne pour soutenir des projets dans le domaine des arts, de la culture et plus généralement de la connaissance. Fondation familiale, elle est animée par la volonté d’attribuer ses dons notamment en faveur de la formation des jeunes, par l’octroi de bourses.
Soutien fidèle du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris, ou encore du musée Bonnard, la Fondation Meyer devient en 2020 mécène de l’École du Louvre, via son Fonds de dotation. Grâce à elle, pendant une durée de trois ans, 10 élèves retenus sur critères académiques et sociaux bénéficieront chaque année d’une bourse de vie.
La première promotion de boursiers de la Fondation Meyer à l’École du Louvre a été sélectionnée en septembre 2020.

 
ÉCOLE DU LOUVRE




Bourses de la Fondation d'entreprise La France Mutualiste

 
La France Mutualiste est un groupe conseil mutualiste en assurance et épargne qui s’est développé depuis l’origine autour des combattants, de leurs familles et de leurs proches. Créée en 2012, sa fondation d’entreprise a pour mission de soutenir et développer des actions liées à la préservation et à la transmission de la mémoire, plus particulièrement à destination des jeunes générations « pour que chacun se projette demain sans oublier hier ».
C’est à ce titre que la Fondation d’entreprise La France Mutualiste devient mécène pour 3 ans de l’École du Louvre, via son Fonds de dotation, avec le lancement de 3 bourses annuelles (2020, 2021 et 2022) destinées à des élèves étudiant le patrimoine et l’archéologie militaires en premier ou deuxième cycles. L’École du Louvre est en effet le seul établissement français d’enseignement supérieur à proposer une formation complète et diplômante sur le sujet depuis 1980, cursus également ouvert aux auditeurs libres.
Les 3 premiers lauréats de ces bourses de vie de la Fondation d’entreprise La France Mutualiste ont été choisis sur critères académiques et sociaux lors de cette rentrée 2020.
 

 
LE PASSAGE DU RHIN PAR LOUIS XIV (DÉTAIL), VAN DER MEULEN, MUSÉE DU LOUVRE




« Épidémies », séminaire de troisième cycle

 
La maladie et les phénomènes épidémiques sont actuellement un champ de recherche particulièrement dynamique, chez les historiens notamment, qui les étudient pour ce qu’ils sont : des événements déterminants de l’histoire – la crise de la Covid-19 le prouve encore une fois. À cet égard, ils doivent aussi intéresser les études visuelles.
Le séminaire « Épidémies » propose de penser le thème sur le temps long de l’histoire – depuis la grande peste de Justinien jusqu’aux épidémies contemporaines – dans une perspective artistique, mais aussi anthropologique, politique et philosophique. En l’abordant sous différents angles, en privilégiant certains objets (la peste, le sida), il s’agira de saisir, via les images en particulier, ce qu’il met en jeu dans les sociétés – jusqu’aux parcours des chercheurs qui l’étudient.
La réflexion mobilisera toutes les disciplines des sciences humaines et sociales en sollicitant des intervenants issus de différents domaines (artistes, philosophes, écrivains, conservateurs, etc.).
 
Les séances auront lieu à l’École du Louvre dans l’amphithéâtre Goya.
Pour respecter les mesures sanitaires, le séminaire sera ouvert sur inscription préalable à : seminaires.troisiemecycle[a]ecoledulouvre.fr
 
Priorité sera donnée aux élèves de troisième cycle (l’assiduité aux séances permettra de valider des ECTS), mais un contingent de places sera également ouvert aux élèves de deuxième cycle, ainsi qu’à un petit nombre de personnes extérieures à l’École du Louvre, en fonction des places disponibles. En cas de dépassement de la jauge de la salle, un suivi en direct des échanges pourra être proposé via une application de visioconférence.
 
Deux séances supplémentaires seront ouvertes sous la forme d’ateliers pour encadrer les travaux d’élèves qui souhaiteraient rédiger un article dans le cadre du thème du séminaire.
 
....................................................................................................................................................................................
 
Séminaire de troisième cycle
Épidémies
les jeudis de la recherche de l’École du Louvre

Organisé par Thibault Boulvain, Fabio D’Almeida et Damien Bril
membres de l'équipe de recherche de l'École du Louvre.
 
....................................................................................................................................................................................
 
Consulter le programme

 
UNTITLED (AIDS) (DÉTAIL), KEITH HARING, AIX-LA-CHAPELLE, LUDWIG FORUM FÜR INTERNATIONALE KUNST




Junior classe de l’École du Louvre : les couleurs

 
Le cycle de Junior classes consacré aux couleurs et à leur histoire, reporté pour des raisons sanitaires, sera donné en intégralité au cours des quatre samedis du mois de novembre 2020. Une nouvelle session d'inscription est en cours.
Pendant longtemps les historiens, les historiens de l’art et les archéologues ne se sont guère intéressés aux couleurs. Celles-ci étaient abandonnées à la petite histoire et aux recueils d’anecdotes. Depuis une quarantaine d’années cette situation a beaucoup changé. Grâce à des réflexions et des problématiques nouvelles, grâce aussi aux apports de la science et des technologies les plus récentes, la couleur est non seulement devenue un sujet d’histoire à part entière mais aussi un objet d’études qui se situe au carrefour de plusieurs disciplines. Il nous fait pénétrer au cœur de la vie quotidienne, de la création artistique et des mentalités et sensibilités de nos ancêtres.
 
Les couleurs et leur histoire. (samedis 7, 14, 21, 28 novembre 2020, 16h00-18h00)
par Michel Pastoureau
directeur de recherche émérite, École pratique des hautes études
et Claude Coupry
ingénieure de recherche honoraire, Centre national de la recherche scientifique
 
S'inscrire en ligne
Tarif jeunes (-26 ans) : 35 euros par cycle
Informations et inscriptions en ligne :
https://auditeurs.ecoledulouvre.fr/catalogue/auditeurs/paris/junior-classes/
 
Télécharger le programme
 
....................................................................................................................................................................................
 
Les cours se déroulent à l’amphithéâtre Rohan, Carrousel du Louvre, 99 rue de Rivoli, 75001 Paris
Les auditeurs des junior classes de l’École du Louvre accèdent gratuitement, le temps de la formation, aux collections permanentes et aux expositions temporaires du musée du Louvre, du musée Eugène Delacroix, du musée d’Orsay et du musée de l’Orangerie.
 
....................................................................................................................................................................................
 





Journée internationale de l'École du Louvre

 
L’École du Louvre participe pour la deuxième fois aux « Erasmus Days », manifestation européenne qui organise plusieurs milliers d’événements autour du programme Erasmus+ et de la mobilité internationale (1500 manifestations dans le monde et 700 en France).
À cette occasion, l’École organise, le vendredi 16 octobre, sa deuxième journée internationale à l’attention de ses élèves. Au programme : conférences sur l’offre de mobilité internationale (séjours d’études, stages et séminaires) et témoignages d’élèves, présentation des financements, rencontres avec les élèves étrangers de l’École et avec les élèves de retour de mobilité...
 
Pendant toute la journée, les élèves et anciens de élèves de l'École du Louvre ayant bénéficié d'un financement du programme Erasmus durant leur scolarité sont invités à partager sur les réseaux une photo illustrant leur mobilité accompagnée d'une légende et du hashtag #ErasmusDays
 
Site des Erasmus Days : www.erasmusdays.eu
Télécharger l’affiche programme de la journée
 

 
BLEU DE CIEL (DÉTAIL), VASSILY KANDINSKY, MUSÉE NATIONAL D'ART MODERNE, CENTRE GEORGES POMPIDOU





Télégrammes

 
De nouveaux cycles de cours en régions débutent en octobre et début novembre 2020 :
 
À Auxerre, au musée-Abbaye Saint Germain
Le retable : objet de dévotion, objet d’ostentation (XIIe - XVIe siècle)
Cycle thématique de 5 séances à partir du 14 octobre 2020.
Musée-Abbaye Saint Germain
S'inscrire en ligne

À Limoges, à l'ENSIL
Les arts dans le monde arabe, une autre expression de la beauté
Cycle thématique de deux séances le 8 octobre 2020.
Les arts dans le monde arabe, une autre expression de la beauté
Cycle thématique de 5 séances à partir du 3 novembre 2020.
Association Adrien Dubouché
Renseignements

À Lyon, au musée des Beaux-Arts
Initiation à l'histoire générale de l'art en Europe (troisième année)
Cycle d’initiation à l’histoire générale de l’art de 12 séances à partir du 5 octobre 2020.
Musée des Beaux-Arts de Lyon
Renseignements

À Moulins, à l'Amphithéâtre de la salle des fêtes
De l'autel au retable : mettre en scène le sacré (XIIe - XVe siècle)
Cycle thématique de 4 séances à partir du 6 octobre 2020.
Moulins Communauté
S'inscrire en ligne

À Nancy, au musée des Beaux-Arts
Matisse, un art d'équilibre et de pureté
Cycle thématique de 5 séances à partir du 30 septembre 2020.
Musée des Beaux-Arts de Nancy
S'inscrire en ligne

À Nîmes, au musée de la Romanité
Femmes, de l'Antiquité à l'époque médiévale
Cycle thématique de 5 séances à partir du 7 octobre 2020.
Musée de la Romanité
Renseignements

À Niort, au musée Bernard d’Agesci
De la parure de Cour à la joaillerie parisienne :
une histoire du bijou de la Renaissance au XIXe siècle.

Cycle thématique de 5 séances à partir du 29 septembre 2020.
Musée Bernard d’Agesci
S'inscrire en ligne

À Poitiers, au musée Sainte Croix
Le Bauhaus, école de l'innovation : sources, enseignements et diffusion
Cycle thématique de 3 séances à partir du 3 novembre 2020.
Musée Sainte Croix
Renseignements

À Reims, au musée des Beaux-Arts de Reims
Sacré et profane dans la peinture des primitifs flamands
Cycle thématique de 5 séances à partir du 5 octobre 2020.
Musée des Beaux-Arts de Reims
Renseignements
 
....................................................................................................................................................................................
 
Salon des formations et des métiers artistiques 2020
L’École du Louvre sera présente, sur le stand du ministère de la Culture, au Salon des formations et métiers artistiques 2020, les 10 et 11 octobre 2020 de 10h00 à 18h00 (Porte de Versailles, Pavillons 5/2 et 5/3, 1, place de la Porte de Versailles. 75015 Paris).
Plus d'informations
 
....................................................................................................................................................................................
 
Lauréats du concours « Mon Master en 180 secondes »
Deux élèves de l’École du Louvre sont les lauréats du concours « Mon Master en 180 secondes » organisé par l'Institut national d'histoire de l'art (INHA) lors des journées européennes du patrimoine :
Florent Allemand, prix de l’INHA qui présentait un mémoire sur « Camille Alaphilippe (1874-1939 ?), prix de Rome de sculpture en 1898, de l’art nouveau à l’art déco »
Elise Vassiliadis-Poirey, prix du « Quotidien de l'Art des internautes » pour la présentation de son mémoire intitulé « Une exposition temporaire et durable est-elle possible ? Une revue raisonnée des pratiques de l’éco-conception ». Sa présentation a été publiée dans le journal Le Quotidien de l'Art.
 
....................................................................................................................................................................................
 
Les Ymagiers
La prochaine séance des Ymagiers aura lieu lundi 12 octobre à 17h30 à l'École du Louvre. Nicole Bériou, professeur émérite à l’Université Lumière Lyon 2, directeur d’études émérite de l’École pratique des Hautes Études et directrice honoraire de l’Institut de Recherche et d’Histoire des Textes, présentera « Le bienheureux Réginald d'Orléans (†1220), compagnon de saint Dominique »
Inscription obligatoire avant le vendredi 9 octobre à Claudia.Rabel[a]cnrs-orleans.fr.
La capacité d’accueil de la salle a été réduite. Le port du masque est obligatoire.
 
....................................................................................................................................................................................
 

De l'actualité et des télégrammes en continu sur
 
          

Informations pratiques

 
Venir à l'École du Louvre
Métro : Palais Royal, Tuileries, Pyramides
Ouvert tous les jours de 9h30 à 17h30 sauf samedi et dimanche
Téléphone : 01 55 35 18 00
www.ecoledulouvre.fr
 

 
Crédits photographiques :
photo 1 : © Sèvres - Manufacture et musées nationaux
photo 2 : WIKIMEDIA COMMONS/Marta de Bortoli
photo 3 : École du Louvre/Pascal Dolémieux
photo 4 : WIKIMEDIA COMMONS/Musée du Prado
photo 5 : Musée du Louvre
photo 6 : WIKIMEDIA COMMONS/Mstyslav Chernov
photo 8 : Bibliothèque nationale de France, département des estampes et de la photographie
photo 9 : École du Louvre
photo 10 : WIKIMEDIA COMMONS/Musée du Louvre
photo 11 : Keith Haring Foundation, photo Anne Gold
photo 12 : Lola Meyrat/École du Louvre/DR
photo 13 : WIKIMEDIA COMMONS/Musée national d'art moderne