Fiac et École du Louvre :
l'art contemporain hors-les-murs

 
L'École du Louvre est, pour la neuvième année consécutive, partenaire de la Foire Internationale d'Art Contemporain (FIAC). Pour cette nouvelle édition, elle participe à l'ensemble de l’opération « Hors les Murs », avec un large programme d'exposition d'œuvres extérieures monumentales conjuguant installations, sculptures, architectures... Elle s’associe également au projet « Fiac Projects/On site » qui présentera des œuvres sculpturales et performatives dans et autour du Petit Palais.
 
Ainsi, dans le cadre du Jardin des Tuileries, de la place Vendôme, du musée Eugène Delacroix et du Petit Palais, plus d'une soixantaine de projets seront rassemblés et chaque œuvre sera présentée et commentée quotidiennement par les élèves de l'École, du 18 au 21 octobre 2018, de 15h00 à 17h30.
 
Cette opération de médiation en lien avec le plus large public rencontre chaque année un réel succès auprès de visiteurs de tous horizons et de toutes nationalités (plus de 500 000 visiteurs pour le « Hors les murs » 2017).
Conçue comme un exercice pédagogique grandeur nature, elle est encadrée par des enseignants spécialistes d'art contemporain (1) et relayée par les équipes pédagogiques de l'École du Louvre et de la FIAC.
 
Cette année, plus de 140 élèves sont ainsi confrontés aux différentes étapes constitutives d'un projet de médiation (étude, recherches documentaires, préparation de textes, contacts avec les galeries et les artistes, techniques de médiation, médiation, analyse, bilan...) et concluront cette opération par la rédaction d'une notice (bilingue) signée par son (ses) auteur(s) et intégrée dans la catalogue en ligne de la FIAC.
 
Cette manifestation permet également à l'École de réaffirmer son implication ininterrompue dans l'étude et la diffusion de l'art contemporain. En effet, la chaire consacrée à l'art contemporain (2), créée dès les années 1940, est l'une des 31 disciplines de spécialisation proposées aux étudiants de premier cycle de l'École.
 
1. Barbara Musetti (chargée de travaux pratiques, École du Louvre),
Charlotte Wilkins (historienne de l'art, École du Louvre)
 
....................................................................................................................................................................................
 
2. La chaire d'« Art contemporain » est composée d'un cours principal dit organique (enseignante : Guitemie Maldonado, professeur d'histoire générale de l’art, XXe et XXIe siècles, Département des enseignements théoriques, École nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris), d'un cours de synthèse (enseignant : Jeanne Brun, conservatrice du patrimoine, musée d'art moderne de la Ville de Paris), de travaux pratiques (enseignants : Sophie Goetzmann, docteure en histoire de l’art, chargée de recherche au Centre allemand d’histoire de l’art, Paris ; Alessandro Gallicchio, docteur en histoire de l’art, post-doc Labex CAP (Institut national d’histoire de l’art-Centre Pompidou)
 
....................................................................................................................................................................................
 
 
Hors-les-murs
Jardin des Tuileries 2018.
Depuis 2006, la FIAC et le musée du Louvre présentent chaque année, plus d'une vingtaine d’œuvres au cœur du Jardin des Tuileries, au détour d’un bosquet, sur une allée, une pelouse ou dans l’un des six bassins qui parcourent le jardin, qui résonnent avec ce cadre patrimonial au cœur de Paris et répondent aux exigences de son échelle et de ses perspectives.
 
Artistes présentés.
Juliaan Andeweg, Martin van Zomeren, Amsterdam
Laëtita Badaut Haussmann, Allen, Paris
Gilles Barbier, Georges-Philippe et Nathalie Vallois, Paris
Alexander Calder, Van de Weghe, New York
Isabelle Cornaro, Balice Hertling, Paris
Robert Indiana, Kasmin Gallery, New York
Alicja Kwade, Kamel Mennour, Paris, London
François-Xavier Lalanne, Galerie Mitterrand, Paris
Richard Long, Tucci Russo, Torino
Mia Marfurt, Allen, Paris
Olivier Mosset, Torri, Paris
Kohei Nawa, SCAI The Bathhouse, Tokyo
Paulo Nazareth, Mendes Wood DM, São Paulo, Brussels, New York
Christodoulos Panayiotou, Kamel Mennour, Paris, London
Tere Recarens, Anne Barrault, Paris
Pablo Reinoso, Waddington Custot, London
Thomas Schütte, Pietro Sparta, Chagny
Vladimir Skoda, Catherine Issert, Saint-Paul
Michele Spanghero, Alberta Pane, Paris, Venezia
Keiji Uematsu, Simon Lee, London, Hong Kong, New York
Henk Visch, Tim Van Laere, Antwerp
Wang Zhan, Pace, New York, London, Beijing, Hong Kong, Palo Alto, Seoul, Genève
Franz West, Venus Over Manhattan, New York, Los Angeles
 
Place de la Concorde 2018.
Dans la continuité du parcours « Hors les Murs » du Jardin des Tuileries, la FIAC inaugure un parcours d’architectures, un village éphémère de structures architecturales, sur la plus iconique des places parisiennes, la place de la Concorde. Des installations exceptionnelles y seront présentées, créant un ensemble unique de maisons d’artistes, d’architectures historiques et contemporaines.
 
Artistes présentés :
Kengo Kuma, Philippe Gravier, Paris
Jean Maneval, Jousse Entreprise, Paris
Claude Parent, Philippe Gravier, Paris
Jean Prouvé, Laffanour-Galerie Downtown, Paris
Jean Prouvé, Patrick Seguin, Paris
 
Place Vendôme 2018.
La FIAC invite un artiste à installer une œuvre majeure ou à imaginer un projet spécifique pour la place Vendôme qui sera investi, cette année, par un duo d'artistes avec une nuée d'étoiles de mer.
 
Artistes présentés :
Elmgreen & Dragset, Perrotin, Paris, New York, Hong Kong, Seoul, Tokyo, Shanghai
 
Musée Eugène Delacroix 2018.
 
Artiste présentée :
Rebecca Warren, Galerie Max Hetzler, Berlin, Paris, London
 
 
MICHELE SPANGHERO, DIÀ, 2016
 
Fiac projects (On-Site)
Avenue Winston Churchill 2018.
FIAC Projects (On-Site) permet d’exposer un programme d’œuvres dans le cadre du Petit Palais, sur l’avenue Winston Churchill et aux abords du Grand Palais.
Instaurée par la FIAC, la piétonisation de l’avenue a permis de reconstituer l’esplanade originelle de l’Exposition Universelle de 1900, tel un pont entre le Petit Palais et le Grand Palais, créant ainsi une plateforme inédite pour exposer sculptures et installations dans un contexte muséal et historique.
Marc-Olivier Wahler (directeur du Eli and Edythe Broad Art Museum, Michigan State University) est le commissaire invité de FIAC Projects 2018.
 
Artistes présentés :
Dieter Appelt, Françoise Paviot, Paris
Salvatore Arancio, Semiose, Paris
Renaud Auguste-Dormeuil, In Situ-Fabienne Leclerc, Paris
Rosa Barba, Vistamare, Pescara
Cécile Bart, Catherine Issert, Saint-Paul
Johan Creten, Almine Rech, Paris, Brussels, London, New York
Eric Croes, Sorry We’re Closed, Brussels
John DeAndrea Georges-Philippe & Nathalie Vallois, Paris
Barry Flanagan, Waddington Custot, London
Bruno Gironcoli, Krinzinger, Wien
Kati Heck, Tim Van Laere, Antwerp
Gregor Hildebrandt, Perrotin, Paris, New York, Hong Kong, Seoul, Tokyo, Shanghai
& Almine Rech, Paris, Brussels, London, New York
Ahn Kyuchul, Kukje Gallery, Seoul
Wolfgang Laib, Thaddaeus Ropac, Paris, Salzburg, London
Lang & Baumann, Loevenbruck, Paris
Christian Marclay, Paula Cooper, New York
Philippe Mayaux, Loevenbruck, Paris
Olivier Mosset, Torri, Paris
Luke Murphy, Canada, New York
Stefan Nikolaev, Michel Rein, Paris, Brussels
Aurélie Pétrel, Ceysson & Bénétière, Paris, Luxembourg, Saint-Étienne, New York
Pablo Reinoso, Waddington Custot, London
Ugo Rondinone, Eva Presenhuber, Zürich, New York
Kathleen Ryan, Ghebaly Gallery, Los Angeles
Takis, Laffanour-Galerie Downtown, Paris
Thu Van Tran, Meessen De Clercq, Brussels
Theo Triantafyllidis, The Breeder, Athens & Alexander S. Onassis Foundation
Leon Vranken, Meessen De Clercq, Brussels
Felice Varini, Semiose, Paris
Reijiro Wada, SCAI The Bathhouse, Tokyo
Haegue Yang, Haegue Yang
Raphaël Zarka, In collaboration with Nike, le CNAP, Les Abattoirs & Michel Rein, Paris
 
 
 
Le site de la FIAC
Pour les notices 2017, consultez la page de chaque artiste, puis cliquez sur les liens rouges (notices pdf) : http://www.fiac.com/fiac/archives/fiac-2017/

 
LANG & BAUMANN




École du Louvre, musée national de la Marine, université de Poitiers

 
Pour cette rentrée 2018-2019, le programme de Master 1 de l’École inaugure deux nouvelles collaborations.
 
La première s’inscrit dans l'offre des « Séminaires de muséographie » (1), avec le musée national de la Marine pour un séminaire intitulé « Le musée national de la Marine : les enjeux d'une rénovation ».
 
En effet, dans le cadre du vaste projet de rénovation conduit actuellement par musée national de la Marine, qui intègre aussi bien une réflexion sur son organisation propre qu'un vaste et ambitieux chantier des collections, le séminaire sera l'occasion de préciser les enjeux de ce projet dans l’environnement spécifique d'un monument historique, d'analyser l'identité actuelle et future de l'établissement, de comprendre l'élaboration de son Projet Scientifique et Culturel (PSC). Il posera également la question de la définition de son projet muséographique, des étapes du chantier et de la future politique des publics et de programmation d'expositions du musée.
 
Coordonateurs du séminaire.
Marie-Laure Estignard,
directrice adjointe, conservatrice en chef du patrimoine, musée national de la Marine
Charlotte Drahé,
cheffe du service culturel, musée national de la Marine
(18 mars-22 mars 2019)
 
....................................................................................................................................................................................
 
La seconde, participant des « Séminaires complémentaires » proposés par des établissements et institutions partenaires, est conduite par l’Université de Potiers pour un séminaire intitulé : « Dispositifs de valorisation patrimoniale : l'exemple de la ville haute de Poitiers ».
 
En étudiant quelques monuments poitevins du XVIe au XXIe siècle, ce séminaire visera à l'élaboration d'un guide et à l'organisation de visites commentées. Les élèves travailleront par groupes. Chaque groupe choisira un monument. Il leur faudra travailler à partir des sources (archives, dossiers de l'inventaire, du musée...) restituer l'historique jusqu'à l'époque la plus actuelle, envisager les problèmes de conservation, de restauration, de mise en valeur du patrimoine. Chaque groupe devra constituer un dossier et présenter le résultat de ses recherches à l'ensemble de la promotion. Le premier jour les étudiants rencontreront les différents agents du Patrimoine de la ville.
 
Coordonateurs du séminaire.
Véronique Meyer,
professeure d'histoire de l'art moderne, Université de Poitiers
Nathan Réra,
maître de conférences d'histoire de l'art contemporain, Université de Poitiers
Marie-Luce Pujalte-Fraysse,
maître de conférences en histoire de l'art moderne, Université de Poitiers
Nabila Oulebsir,
maître de conférences HDR, Université de Poitiers
(19 mars-21 mars et 3 avril 2019)
 
1. Le choix de ces enseignements s’effectue lors des entretiens pédagogiques menés au mois de novembre.
 
....................................................................................................................................................................................
 
 

 
MUSEE NATIONAL DE LA MARINE




À quoi servent les ruines ?

 
Intégré au socle d’enseignements de tronc commun de première année de deuxième cycle et débutant en octobre, le séminaire d’« Histoire de l’art diachronique » propose chaque année un sujet en écho à l’actualité de la recherche et des expositions. Dirigé et coordonné, pour l’année 2018-2019, par Alain Schnapp (1), le séminaire s’est fixé comme objectif d’explorer le rapport que chaque civilisation entretient avec les ruines, ou... à quoi servent les ruines ?
 
Une question ouverte pour douze séances d’étude et de recherche, en compagnie de spécialistes invités, pour s’efforcer, dans une tentative d’histoire universelle, de définir la notion et les usages des ruines des premières sociétés protohistoriques à l'Occident moderne.
Un parcours, des mégalithes aux édifices les plus ambitieux de l'architecture moderne, qui révèle que les sociétés et les groupes dominants ont toujours cherché à laisser dans le paysage des traces bien visibles de leur pouvoir, des monuments pour combattre le temps, l'érosion et l'oubli.
 
1. Professeur émérite d’archéologie à l’université de Paris I-Panthéon Sorbonne, Alain Schnapp est chercheur à la Maison de l’archéologie et de l’ethnologie. Son œuvre porte sur l’archéologie des cités grecques, l’iconographie et l’histoire de l’archéologie. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages ainsi que de nombreuses études spécialisées sur l’iconographie du monde grec, les fouilles des sites de Laos (Calabre), Eleftherna et Itanos (Crète). Il a enseigné dans de nombreuses universités européennes et américaines et a été le premier directeur général de l’Institut national d’histoire de l’art. Il travaille actuellement à une histoire universelle des ruines.

 
HUBERT ROBERT, PAYSAGE AVEC LES RUINES D'UN TEMPLE CIRCULAIRE (DÉTAIL), MUSÉE DE L'HERMITAGE




Cycle découverte : Rubens, Van Dyck et les autres...

 
Les inscriptions sont ouvertes en ligne et par correspondance pour le nouveau cycle découverte consacré à Rubens, Van Dyck et les autres : l’école flamande au XVIIe siècle.
 
Destinées au plus large public, ces sessions sont proposées ponctuellement durant l’année autour de sujets thématiques d’archéologie, d’anthropologie, d’histoire des civilisations et d’histoire de l’art en rapport avec l’actualité des musées, du patrimoine et de la recherche. Chaque cycle de cinq séances (cinq vendredis, de 18h30 à 20h00) comprend des cours magistraux et, selon les cycles, une visite d'application dans un musée ou un monument.
 
Cycle découverte :
Rubens, Van Dyck et les autres :
l’école flamande au XVIIe siècle

par Sébastien Bontemps,
chercheur post-doctorant, Université de Bourgogne, Dijon,
chargé de cours, École du Louvre
 
Les 9, 23 et 30 novembre, 7 et 14 décembre 2018, de 18h30 à 20h00.
 
S'inscrire en ligne
Télécharger le programme
Télécharger la fiche d'inscription par correspondance
 
Informations et tarifs : cycles.decouverte[a]ecoledulouvre.fr
01.55.35.18.37
 
....................................................................................................................................................................................
 
À son retour d’Italie, en 1608, Rubens subjugue la Flandre par la vivacité de son style ample et coloré. Ogre de curiosité, l’artiste assimile avec une grande facilité tous les courants artistiques contemporains grâce à un esprit brillant et éclectique. Son style coloré et mouvementé s’adapte avec la même efficacité aux sujets religieux et aux thèmes allégoriques et profanes. Rubens apparaît rapidement comme le chef de file incontesté de l’école flamande. Travaillant pour l’Espagne, la France ou l’Angleterre, sa réputation, comme celle de son contemporain Van Dyck, traverse les frontières géographiques des Flandres, mais repose aussi bien sur la qualité inventive de son génie que sur l’organisation exemplaire de son atelier. En effet, la spécialisation des maîtres flamands est propice à la collaboration, et après la mort du maître, l’école flamande doit ses meilleures réussites à la peinture de genre : les compositions de Jacob Jordaens, les natures mortes de Jan Brueghel et de Frans Snyders, les paysages de Jan Wildens et les scènes de genre de David Teniers, sont autant d’exemples des spécialités picturales des artistes flamands dans la seconde moitié du XVIIe siècle. Après avoir présenté la carrière de Rubens, peintre courtisan au service des plus grandes cours européennes de son temps, ce cycle proposera d’étudier tour à tour les spécialités picturales des artistes flamands contemporains, qui ont beaucoup contribué à faire évoluer le traditionnel système des arts, en renouvelant l’art du portrait, de la nature morte, du paysage et de la scène de genre.

 
RUBENS, VAN DYCK ET LES AUTRES...




Musée d’art et d’histoire du Judaïsme, Potager du roi... nouveaux partenaires

 
Le séminaire « Élaborer un programme de médiation culturelle », intégré au parcours « Médiation » de seconde année de deuxième cycle, propose un cadre d’exercice pratique à un ensemble de problématiques théoriques exposées dans les autres séminaires de la formation.
 
Lancé en 2017-2018 (1), ce séminaire sur projet s’enrichit cette année de deux nouveaux partenariats, deux nouveaux terrains d’étude : le musée d'art et d'histoire du Judaïsme (MAHJ), et le Potager du Roi qui abrite l'École nationale supérieure de paysage de Versailles.
 
Les problématiques soulevées par ces deux établissements, musée et site, sont multiples : comment développer une médiation usant du numérique et de l'audiovisuel dans le cadre de la refonte du parcours muséographique permanent ? Comment élaborer un audit de besoins de médiation dans ces champs et préciser le dispositif de médiation de plus pertinent ? Par ailleurs, comment mettre en place sur un site historique une médiation pérenne (mallette pédagogique, ateliers…), ainsi qu’une manifestation événementielle (2) et des actions de médiation spécifiques adaptés à différentes catégories de visiteurs (visites guidées, animations...) ?
 
La promotion travaillera en deux groupes dédiés à chacun des projets ; les travaux seront régulièrement présentés, critiqués et enrichis par la confrontation des deux équipes. Certains élèves volontaires poursuivront au second semestre le travail pour mettre en œuvre concrètement les projets conçus au cours du premier semestre.
 
Coordinatrices du séminaire :
Claire Merleau-Ponty,
consultante en muséologie
Frédérique Leseur,
Sous-directrice du Développement des publics et de l’éducation artistique et culturelle, musée du Louvre
En collaboration avec :
Paul Salmona,
directeur du musée d'art et d'histoire du Judaïsme
Antoine Jacobsohn,
responsable du Potager du Roi, Versailles
Vincent Piveteau,
directeur de l’École Nationale Supérieure de Paysage, Versailles
 
1. En collaboration avec le château de Maisons-Laffitte et de la Villa Savoye
2. La première Biennale d'architecture et de paysage d'Île-de-France se tiendra à Versailles, sur le thème de « l'Homme, la nature et la ville », du 3 mai au 13 juillet 2019, avec une exposition Le goût du paysage (commissariat : Alexandre Chemetoff, architecte-urbaniste paysagiste).

 
MUSÉE D’ART ET D’HISTOIRE DU JUDAISME




Muséologie française

 
Dans le cadre de sa coopération avec l'Université de Montréal, l’École du Louvre met en œuvre plusieurs formations conjointes avec le programme de maîtrise en muséologie de l’Université canadienne. Ces actions communes prennent la forme de programmes d'enseignement, de projets de recherche appliquée en muséologie, et d'échanges d'enseignants ou d'étudiants.
 
Une vingtaine d'élèves de l'École participent chaque été à un programme d'initiation à la recherche appliquée en muséologie qui se déroule en collaboration avec les principaux musées de Montréal et l'Université de Montréal. A titre de réciprocité, un séminaire de muséologie française est proposé à l'automne aux étudiants de la maîtrise en muséologie de l'Université de Montréal et de l'Université du Québec à Montréal.
 
18 étudiants canadiens vont suivre, du 15 au 26 octobre 2018, le « Séminaire de muséologie française » qui propose une réflexion sur les pratiques, les enjeux actuels et les spécificités du monde muséal et patrimonial français, selon un programme mêlant conférences, rencontres et débats avec des professionnels des musées et du patrimoine, visites de musées, d'expositions, d'institutions, de sites et de services exemplaires.
A l’issue de cette expérience, les étudiants canadiens devront rendre un rapport, individuel, qui sera évalué par l'École du Louvre et validé dans leur université par trois crédits nécessaires pour l'obtention de leur maîtrise en muséologie.
 
....................................................................................................................................................................................
 
Principales visites
Musée du Louvre, musée en Herbe, musée d’Orsay, « Hors-les-murs » et « Fiac Projects/On-Site » de la Fiac 2018, Centre Pompidou-Metz, Château de Versailles, Jardins du domaine de Versailles, Petit Palais, musée de la chasse et de la nature, musée de l'Histoire de l'immigration, écomusée du Val de Bièvre.
 
....................................................................................................................................................................................
 
Télécharger le programme :
Université de Montréal
Université du Québec à Montréal

 
MUSÉE DE LA CHASSE ET DE LA NATURE




« Exposition-école » au musée Delacroix

 
Nouveau projet directorial, l'« Exposition-école » permettra chaque année à un groupe d'une dizaine d'élèves de seconde année de deuxième cycle suivant les parcours « Histoire de l'art appliquée aux collections », « Documentation et Humanités numériques », « Médiation », « Régie des œuvres et conservation préventive » et « Muséologie », de préparer une exposition sous la direction d'un conservateur du patrimoine dans un musée partenaire de l'École du Louvre.
 
Cette année, il s'agit pour ces élèves de participer à la création d'un projet et à sa mise en œuvre au sein du musée national Eugène Delacroix, sous la supervision de sa direction et ses équipes. Toutes les étapes seront explorées, de la recherche documentaire et de la régie à la médiation et à l'étude de la réception du projet.
 
Ce projet d'exposition-école, volontaire, et sans attribution de crédits ECTS, mobilisera les équipes d’octobre au printemps 2019, jusqu’à la fermeture de l’exposition.
 
Coordinatrices du séminaire :
Dominique de Font-Réaulx,
conservatrice générale du patrimoine, directrice du musée national Eugène Delacroix
Jessy Coisnon,
chargée de médiation et d'action culturelle, musée national Eugène Delacroix

 
MUSÉE DELACROIX




Des mondes en musées... Louvre Abu Dhabi

 
Pour célébrer le premier anniversaire du musée du Louvre Abu Dhabi, l’École du Louvre, membre de l’Agence France-Museums, s’est associée à la préparation d’un colloque de deux journées qui rassemblera des directeurs de musées venus du monde entier et des muséologues, historiens et historiens de l’art spécialistes de la question de la globalisation dans les domaines des musées, du patrimoine et de la culture visuelle.
 
Le colloque, intitulé Des mondes en musées, aura lieu les 10 et 11 novembre prochains au Louvre Abu Dhabi.
 
Les quatre sessions s’organisent autour des perspectives suivantes :
Musées et globalisation ;
Globalisation et sociétés, nouveaux enjeux ;
Global/Local : tensions fécondes ;
Centre et périphéries : de nouvelles perspectives.
 
....................................................................................................................................................................................
 
 
https://www.louvreabudhabi.ae/

 
LE LOUVRE ABU DHABI




Semaine de la sculpture...réservez vos dates

 
La Semaine des Beaux-Arts (Salon Fine Arts Paris), organisée du 5 au 11 novembre 2018, est cette année plus particulièrement consacrée à la sculpture, l’École du Louvre propose alors, en collaboration avec le musée Rodin et le musée du Petit Palais, une série de rencontres autour de la sculpture des XIXe, XXe et XXIe siècles, avec :
 
Mardi 6 novembre 2018, de 9h30 à 18h00
L’œuvre et son territoire : l’art contemporain et la sculpture dans l’espace public.
Journée d’étude
sous la direction de Claire Garcia (École du Louvre-ENSBA)
et de Philippe Bettinelli (Centre national des arts plastiques)
avec la participation de :
Thierry Dufrêne (Université Paris Nanterre), Édith Fagnoni (Université Paris-Sorbonne), Jacques Toussaint (musée provincial des Arts anciens du Namurois, Namur), Tatiana Debroux (Université Libre de Bruxelles), Pauline Guinard (Ecole normale supérieure), Clothilde Kullmann (Ecole d'Urbanisme de Paris), Paul-Louis Rinuy (Université de Paris 8), Anne-Charlotte Cathelineau (Direction des affaires culturelles, COARC, Ville de Paris), François Barré, Guy Tortosa (Délégation aux Arts plastiques), Élisabeth Ballet (artiste).
École du Louvre. Palais du Louvre
Amphithéâtre Dürer
Programme disponible fin septembre 2018
 
....................................................................................................................................................................................
 
Mercredi 7 novembre 2018, de 9h30 à 12h00
En partenariat avec le Salon Fine Arts Paris et le Petit palais-musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris
La sculpture triomphante : 1850-1880.
Table ronde
avec la participation de Antoinette Le Normand-Romain, June Hargrove (University of Maryland), Édouard Papet (musée d’Orsay).
Interventions d’Arnaud Bertinet (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), Antoinette Le Normand-Romain.
Petit Palais-musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris
Auditorium
Programme disponible fin septembre 2018
 
Mercredi 7 novembre 2018, de 14h30 à 17h30
Les monuments dans la ville (1880-1914) :
la statuaire à l’épreuve de la commande républicaine.
Journée d’étude avec la participation de Michaël Vottero (Direction régionale des affaires culturelles Bourgogne-Franche-Comté), Maria Gindhart (Georgia State University), Katia Schaal (Institut national d’histoire de l’art), Nicolas Laurent (Université Paris Nanterre), Bruno Gaudichon (La Piscine-musée d'art et d'industrie André-Diligent, Roubaix).
La sculpture dans les musées des Beaux-Arts aujourd’hui.
Table-ronde
avec la participation de Stéphanie Deschamps-Tan (musée du Louvre), Ophélie Ferlier (musée d’Orsay), Cécilie Champy-Vinas (Petit Palais-musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris), Naïs Lefrançois (musée de Dijon), Cyrille Sciama (musées d’arts, Nantes), Olivia Voisin (musées d'Orléans).
Petit Palais-musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris
Auditorium
Programme disponible fin septembre 2018
 
....................................................................................................................................................................................
 
Jeudi 8 novembre 2018, de 9h00 à 18h00
En partenariat avec le musée Rodin
Éducation artistique et culturelle et sculpture.
Journée d’étude
avec la participation de Claire Barbillon (École du Louvre), Virginie Mathurin (Direction générale des patrimoines), Raphael Rosenberg (Université de Vienne), Marie-Françoise Chavanne, Laura Fernandez (Académie de Créteil), Marianne Calvayrac (Délégation académique à l'action culturelle, Versailles), Mehdi Idir (Direction régionale des affaires culturelles de la région Île-de-France), Bruno Rondet (Société SOE), Pierre Guilloteau (artiste).
Table-ronde
avec la participation de Frédérique Leseur (musée du Louvre), Anne Ruelland (Cité de l’architecture et du patrimoine), Céline Peyre (musées de Montpellier), Agnès Werly (musée de Nogent-sur-Seine), Isabelle Bissière (musée Rodin).
École du Louvre. Palais du Louvre
Amphithéâtre Michel Ange
Programme disponible fin septembre 2018
 
Jeudi 8 novembre 2018, 12h30
Lancement du site internet « À nos grands hommes ».
École du Louvre. Palais du Louvre
Amphithéâtre Michel Ange
 
Jeudi 8 novembre 2018, 18h30
Mausolée de Markos Botzaris de David d’Angers.
Conférence de Philippe Durey,
conservateur général du patrimoine, chargé de mission auprès du Président-directeur du musée du Louvre
École du Louvre. Palais du Louvre
Amphithéâtre Michel Ange

 
DAVID D’ANGERS, MAUSOLÉE DE MARKOS BOTZARIS




Cours en régions

 
De nouveaux cycles de cours en régions débutent au mois d'octobre et au début du mois de novembre 2018 :
 
À Caen, au musée des Beaux-Arts de Caen
AMERICA. La peinture et le mythe.
Cycle thématique de 6 séances de 1h30, les mercredis de 17h45 à 19h15,
à partir du 3 octobre 2018.
Musée des Beaux-Arts de Caen

À Lens, au musée du Louvre-Lens
Initiation à l'histoire générale de l'art en Europe (troisième année) :
du XVIIIe siècle à nos jours.

Cycle d’initiation à l’histoire générale de l’art de 12 séances de 1h30, les mercredis de 17h45 à 19h15,
à partir du 3 octobre 2018.
Musée du Louvre-Lens

À Marseille, au MuCEM
Madame de Maintenon : Vie(s) et image(s) d'une femme du Grand Siècle
Cycle thématique de 5 séances de 1h30, les lundis, de 12h30 à 14h00,
à partir du 5 novembre 2018.
Le MuCEM
S'inscrire en ligne

À Montpellier, à la salle Rabelais
Montpellier - Paris - Madrid. Les 2 Ranc
Cycle thématique de 5 séances de 1h30, les jeudis de 18h00 à 19h30,
à partir du 8 novembre 2018.
Musée Fabre
S'inscrire en ligne

À Niort, au musée Bernard d’Agesci
Giotto : aux sources d'un humanisme pictural
Cycle thématique de 5 séances de 1h30, les mardis de 18h00 à 19h30,
à partir du 6 novembre 2018.
Musée Bernard d’Agesci
S'inscrire en ligne

À Orléans, au musée des Beaux-Arts
Être et paraître au XVIIIe siècle
Cycle thématique de 5 séances de 1h30, les vendredis de 18h15 à 19h45,
à partir du 9 novembre 2018.
Musée des Beaux-Arts
S'inscrire en ligne

À Poitiers, au musée Sainte Croix
Jardins de la Renaissance
Cycle thématique de 5 séances de 1h30, les mardis de 18h00 à 19h30,
à partir du 6 novembre 2018.
Musée Sainte Croix
S'inscrire en ligne

À Quimper, au Pôle universitaire Pierre-Jakez-Hélias
Les Sixties en Californie. A bigger splash!
Cycle thématique de 5 séances de 1h30, les mercredis, de 18h30 à 20h00,
à partir du 7 novembre 2018.
Musée des Beaux-Arts
S'inscrire en ligne

À Reims, au conservatoire à rayonnement régional de Reims
Tsuguharu-Léonard Foujita, le phénomène japonais de Montparnasse
Cycle thématique de 5 séances d’1h30, les lundis de 18h15 à 19h45,
à partir du 15 octobre 2018.
Musée des Beaux-Arts
S'inscrire en ligne

À Rennes, aux Presses Universitaires de Rennes
De l'impressionnisme aux sources de la modernité : la peinture en France au temps de Renoir (1841-1919)
Cycle thématique de 5 séances de 1h30, les mardis de 18h00 à 19h30,
à partir du 6 novembre 2018.
Presses Universitaires de Rennes
S'inscrire en ligne

 
LE LOUVRE-LENS




À nos grands hommes...

 
La semaine de la sculpture sera l’occasion du lancement de l’application À nos grands hommes, consacrée à la statuaire publique.
Recensant plus de 8 000 statues, inventaire des statues et monuments commémoratifs érigés en France de la Révolution à la seconde guerre mondiale, À nos grands hommes s’est d’abord élaboré à partir de la collection de cartes postales anciennes de sculpture de Roxanne et de France Debuisson qui compte aujourd’hui 25 000 cartes postales (1) et plusieurs milliers de photographies.
 
A la suite d’une fructueuse collaboration entre la collectionneuse et le musée d’Orsay, puis avec l’Institut national d’histoire de l’art, le corpus a été publié une première fois en 2004 sous forme d’un double cédérom grâce au soutien du ministère de la Jeunesse, de l’Education nationale et de la Recherche.
 
Une deuxième étape a été franchie avec la décision de le mettre à disposition des utilisateurs sur Internet. Le projet a été alors renforcé par le soutien du Labex « Les Passés dans le Présent » (Université Paris-Nanterre), puis par l’apport de l’équipe de recherche de l’École du Louvre. Aujourd’hui, il offre à la communauté savante comme au plus large public, un outil essentiel, certes à l’étude de l’histoire de la sculpture, et au-delà à l’histoire des hommes et des sociétés.
 
Le recensement continu, et les apports des utilisateurs seront les bienvenus et dans toutes les communes de France, historiens ou curieux se préoccupant de leur patrimoine pourront ainsi contribuer à son enrichissement et à sa diffusion.
 
Le répertoire a bénéficié du concours conjoint de conservateurs du patrimoine et d’universitaires. Il a été enrichi par les documentations des musées d’Orsay et du Louvre, de l’Inventaire général, de la Conservation des œuvres d’art de la Ville de Paris, et par de multiples bénévoles et prestataires. Il a pris en compte des travaux universitaires et le résultat d’une vaste enquête auprès des communes.
 
Jeudi 8 novembre 2018, 12h30
Lancement du site internet « À nos grands hommes ».
École du Louvre. Palais du Louvre
Amphithéâtre Michel Ange
 
Conception scientifique
France Debuisson, collectionneuse
Catherine Chevillot, conservatrice générale du patrimoine, directrice du musée Rodin
Chantal Georgel, conservatrice générale du patrimoine honoraire
Laure de Margerie, directrice du répertoire de sculpture française
Anne Pingeot, conservatrice générale du patrimoine honoraire
Claire Barbillon, professeure des universités, directrice de l’École du Louvre
 
Avec la contribution de
Claire Garcia, docteure en histoire de l’art
Aude Nicolas, ATER, Université de Poitiers
Catherine Dolin-Dolcy, historienne de l’art
 
Numérisation et traitement de l’image
Patrice Schmidt, musée d’Orsay
 
1. Les cartes postales constituent une mémoire irremplaçable, beaucoup d’œuvres ayant été fondues sous le régime de Vichy ou déplacées.

 
TOULOUSE, STATUE DU POÈTE GOUDOULIN




Junior classes, deuxième session

 
Le jeudi 22 novembre à 18h30, débute le deuxième cycle des junior classes d’histoire de l’art de l’École du Louvre. Consacrée aux religions et leurs images et dispensée par Pauline Duclos-Grenet, cette nouvelle session traitera des trois religions du Livre et de leurs rapports foncièrement opposés aux images. En abordant toutes les périodes, ce cycle proposera de donner les clefs de lecture de thèmes majeurs, dont bon nombre sont puisés dans un imaginaire et un fonds culturel communs.
 
En créant ces nouveaux modules d’initiation, l’École propose à tous, dès quinze ans, de véritables « boîtes à outils » pour apprendre à voir, décrypter et comprendre de grands personnages, de grandes thèmes et de grandes œuvres de l’histoire de l’art qui habitent notre quotidien et les musées.
 
Un programme expérimental d’éducation artistique et culturelle qui se compose de cycles de huit séances d’une heure, le jeudi de 18h30 à 19h30, hors des vacances scolaires, pour être accessibles aux lycéens, jeunes étudiants, mais aussi curieux et néophytes, à un tarif adapté.
 
Les religions et leurs images.
par Pauline Duclos-Grenet,
ancienne élève de l’École normale supérieure,
professeur d’histoire
De novembre 2018 à janvier 2019
 
S'inscrire
Tarif jeunes (-26 ans) : 35 euros par cycle
Informations et inscriptions en ligne :
https://auditeurs.ecoledulouvre.fr/catalogue/auditeurs/paris/junior-classes/
 
Télécharger le programme
 
 
....................................................................................................................................................................................
 
Le prochain cycle
 
Les grandes figures de l’Histoire et du quotidien.
De janvier 2019 à avril 2019
par Benjamin Salama,
doctorant en histoire de l’art, chargé de cours, École du Louvre
 
S'inscrire
Tarif jeunes (-26 ans) : 35 euros par cycle
Informations et inscriptions en ligne :
https://auditeurs.ecoledulouvre.fr/catalogue/auditeurs/paris/junior-classes/
 
Télécharger le programme
 
....................................................................................................................................................................................
 
Les cours se déroulent à l’École du Louvre. Palais du Louvre, Aile de Flore, Porte Jaujard, Place du Carrousel. 75001 Paris
Les auditeurs des junior classes de l’École du Louvre accèdent librement et gratuitement, le temps de la formation, aux collections permanentes et aux expositions temporaires du musée du Louvre, du musée Eugène Delacroix, du musée d’Orsay et du musée de l’Orangerie.
 
....................................................................................................................................................................................
 





Paula Rego

 
Dans le cadre de l’exposition Les contes cruels de Paula Rego le musée de l’Orangerie organise en collaboration avec l’École du Louvre une nouvelle « soirée 18-30 ans » le samedi 27 octobre 2018 (à partir de 19h00). Un rendez-vous inédit pour le « jeune public » à l’occasion première grande exposition dans un musée français de cette artiste à l’univers unique et incomparable, si célèbre au Portugal et en Grande-Bretagne.
 
Ainsi, dans un cadre privilégié, en dehors des heures d'ouverture au public, le musée ouvrira ses portes pour une soirée exceptionnelle destinée aux 18-30 ans, étudiants ou non. Ils seront accueillis par des élèves de l’École du Louvre, étudiants en histoire de l’art, pour la plupart spécialisés en histoire de l’art du XIXe siècle et du XXe siècle, qui leur proposeront une découverte de l’œuvre de Paula Rego à travers près de 70 peintures et dessins, pour une traversée de son œuvre, depuis les grandes toiles acryliques sur papier de femmes-enfants animaux, un important ensemble d’œuvres graphiques ponctué de quelques mises en regard avec des dessins et gravures anciennes - Daumier, Goya, Degas, Rabier... - jusqu’aux grands cycles au pastel présentés avec les modèles poupées et animaux provenant de son atelier.
Ces médiateurs d’un soir se mettront à la disposition des jeunes visiteurs pour commenter les œuvres présentées dans l'exposition et répondre à leurs questions.
 
Le programme de cette soirée sera complété par des projections documentaires et des concerts autour Manoel de Oliveira son compatriote cinéaste.
 
....................................................................................................................................................................................
 
Cette nouvelle expérience de médiation s’inscrit dans le programme des actions d’application pratique des enseignements dispensés à l’École. Sa préparation a été assurée par la conservation, le service des publics du musée de l’Orangerie et les équipes pédagogiques de l’École du Louvre.

En savoir plus : http://www.musee-orangerie.fr/node/998/
 

 
PAULA REGO, THE DANCE (DÉTAIL), PIVATE COLLECTION




Les Ymagiers

 
Fondé en 1972, le groupe des « Ymagiers » réunissait quelques chercheurs médiévistes qui, au CNRS, à l’université et dans les musées, s’intéressaient à « l’étude des documents figurés ». Ces réunions prirent un tour plus institutionnel à partir de 1976, à l’Institut de recherche et d’histoire des textes, laboratoire propre du CNRS entièrement dédié à l’étude des manuscrits médiévaux. Sous l’impulsion de Gaston Duchet-Suchaux, puis de Michel Pastoureau, les « Ymagiers » se spécialisèrent dans les questions d’iconographie médiévale et contribuèrent à mieux faire connaître cette discipline.
 
À partir de 1999, une nouvelle équipe, animée par Claudia Rabel et Patricia Stirnemann, a plus largement ouvert les séances, notamment vers le public universitaire, et leur a donné une assise et une périodicité plus stables. Une ouverture accentuée avec le partenariat noué avec l’École du Louvre dès 2012, qui a permis de développer l’audience et le nombre des participants et, surtout, d’attirer un nouveau public d’étudiants.
 
Désormais les « Ymagiers » se réunissent cinq fois par an, d’octobre à juin à l’École du Louvre, pour entendre un jeune chercheur ou un étudiant doctorant exposer ses travaux récents ou en cours. Une des cinq séances, toutefois, est réservée à un chercheur plus confirmé qui présente un dossier plus vaste, lié à l’actualité de la recherche. Chaque séance dure environ une heure et demie, l’exposé principal étant suivi d’une discussion générale.
 
....................................................................................................................................................................................
 
Programme 2018-2019 :
 
8 octobre 2018, 17h30-19h00
Nicolas Trotin (Ecole pratique des hautes études)
Quand les dominicaines de la Congrégation
de Sainte Catherine de Sienne enluminaient des manuscrits.
 
17 décembre 2018, 17h30-19h00
Bertrand Cosnet (Université de Lille)
L'iconographie des vertus selon les ordres mendiants au Trecento :
apologie des saints, culte et rivalité .
 
11 février 2019, 17h30-19h00
Christine Jakobi-Mirwald (..)
Le langage des gestes.
Un manuscrit bavarois du Décret de Gratien (Clm 17161, vers 1170).
 
15 avril 2019, 17h30-19h00
Ariane Adeline (Le Scriptorial)
« Une femme parmi ses pairs : Catherine d'Amboise, dame de Lignières (1480-1550). Recherches sur l'iconographie de ses traités en prose ».
 
17 juin 2019, 17h30-19h00
Clément Andrieux (École du Louvre)
La Vie de saint Denis d’après un manuscrit illustré au milieu du XIIIe siècle.
 
....................................................................................................................................................................................
 
École du Louvre, Palais du Louvre, Aile de Flore, Porte Jaujard. 75001 Paris
Amphithéâtre Dürer
Entrée par le jardin du Carrousel
 
....................................................................................................................................................................................
 
Les Ymagiers
 

 
MAÎTRE DE GUILLEBERT DE METS, JUSTICE TRONANT, ENTOUREE DE MISERICORDE ET D’INFORMATION (DÉTAIL), 1434, BRUXELLES, KBR




Informations pratiques

 
Venir à l'École du Louvre
Métro : Palais Royal, Tuileries, Pyramides
Ouvert tous les jours de 9h30 à 17h30 sauf samedi et dimanche
Téléphone : 01 55 35 18 00
www.ecoledulouvre.fr
 

De l'actualité et des télégrammes en continu sur
 
          
 
Crédits photographiques :
photos 1, 2 et 3 : FIAC/DR
photo 4 : © S Dondain
photo 5 : WIKIMEDIA COMMONS/Hermitage Museum
photo 6 : WIKIMEDIA COMMONS/MAHJ
photo 7 : CREATIVE COMMONS/Mark B. SCHLEMMER
photo 8 : Musée Delacroix
photo 9 : WIKIMEDIA COMMONS/WIKIEMIRATI
photo 11 : © Hisao Suzuki
photo 13 : Lola Meyrat/École du Louvre/DR
photo 14 : musée de l'Orangerie
photo 15 : Bruxelles KBR