Journée d’accueil des nouveaux élèves... journée d’intégration

 
Le mardi 3 septembre 2019, l’École du Louvre organise, en collaboration avec les associations et clubs étudiants de l’établissement, sa journée d’accueil et d'intégration des nouveaux élèves de premier et deuxième cycles. Cinq séquences rythmeront cette journée avec :
 
de 9h00 à 10h00 (amphithéâtre Rohan)
.Accueil des élèves de première année par la directrice de l'École et présentation générale de la formation par la directrice des études.
 
de 10h30 à 12h30 (dans les espaces de Flore)
.Forum des cours de spécialité (présentation des différents cours de spécialité par des enseignants et des représentants des élèves).
.Forum des associations (Association de l'École du Louvre, EDL/Alumni, Bureau des élèves, Junior entreprise...)
.Présence des services de l'École : scolarité, services documentaires, des relations internationales...
.Portes ouvertes à la bibliothèque.
 
de 12h15 à 14h00 (jardin du Carrousel)
.Pique-nique du Bureau des élèves.
 
de 14h00 à 15h00 (amphithéâtre Rohan)
.Séance « vie scolaire » pour une plongée dans la vie étudiante et le fonctionnement de la scolarité : les cours, les examens, les bourses, les dispenses d'assiduité, l'année de césure, l'Extranet, les élections...
pour les élèves de premier cycle (amphithéâtre Rohan)
pour les élèves de deuxième cycle (amphithéâtre Dürer)
 
15h00 (amphithéâtre Rohan)
.Parole aux représentants des élèves aux conseils de l'École (conseil d'administration, conseil des études et de la recherche) et aux associations.

 
FORUM DES SPÉCIALITÉS, ÉCOLE DU LOUVRE




Rentrées 2019.2020

 
Elèves de premier cycle
Première année (journée d'accueil) : mardi 3 septembre, 9h00, amphithéâtre Rohan (voir article précédent)
Première année (début des cours) : lundi 9 septembre, 8h30, amphithéâtre Rohan
Deuxième année (séance de rentrée) : mardi 10 septembre, 9h00, amphithéâtre Rohan
Troisième année (séance de rentrée) : mardi 10 septembre, 14h45, amphithéâtre Rohan
 
....................................................................................................................................................................................
 
Elèves de deuxième cycle
Première année (séance de rentrée) : mercredi 18 septembre, 10h00, amphithéâtre Michel-Ange
Deuxième année (séance de rentrée) : mardi 17 septembre, 14h00, amphithéâtre Cézanne
 
....................................................................................................................................................................................
 
Elèves de classe préparatoire aux concours de conservateur
lundi 9 septembre, 11h30 amphithéâtre Goya
 
....................................................................................................................................................................................
 
Auditeurs, cours d'histoire de l'art et des civilisations (anciens « cours du jour »)
 
Histoire générale de l'art (en journée)
Première année, Histoire générale de l'art (séance de rentrée) :
Mardi 10 septembre, 12h45 (amphithéâtre Rohan)
Deuxième année, Histoire générale de l'art (séance de rentrée) :
Vendredi 13 septembre, 9h00 (amphithéâtre Rohan)
Troisième année, Histoire générale de l'art (séance de rentrée) :
Lundi 9 septembre, 10h30 (amphithéâtre Rohan)
 
Histoire générale de l'art (en soirée)
Deuxième année, Histoire générale de l'art bis (séance de rentrée) :
Lundi 2 septembre, 20h00 (amphithéâtre Rohan)
 
Histoire des civilisations (en soirée)
Histoire des sociétés occidentales (séance de rentrée)
Du Moyen Age à la Renaissance
jeudi 5 septembre, 20h00 (amphithéâtre Rohan)
 
Cours de spécialité (en journée)
31 disciplines : voir programme
 
Cours d'iconographie, d'épigraphie, d'héraldique et de numismatique (en journée)
10 disciplines : voir programme
 
Travaux dirigés devant les oeuvres (en journée)
63 cycles : voir programme
 
....................................................................................................................................................................................
 
Auditeurs, cours d'initiation à l'histoire de l'art (anciens « cours du soir »)
Initiation à l'histoire générale de l'art (séances de rentrées) :
Mardi 3 septembre, 18h30 (amphithéâtre Rohan)
Mardi 3 septembre, 20h15 (amphithéâtre Rohan)
Mercredi 4 septembre, 20h15 (amphithéâtre Rohan)
Jeudi 5 septembre, 18h15 (amphithéâtre Rohan)
 
Initiation aux techniques de création et principes de restauration des oeuvres (séance de rentrée) :
Lundi 2 septembre, 18h15 (amphithéâtre Rohan)
 
....................................................................................................................................................................................
 
Auditeurs, cours en régions
21 villes, musées et associations partenaires : Ajaccio, Auxerre, Angers, Caen, Carcassonne (nouvelle ville), Dijon, Lens, Limoges, Lyon, Marseille, Montpellier, Nancy, Nevers, Nice, Nîmes (nouvelle ville), Niort, Poitiers, Quimper, Reims, Roubaix, Troyes.
voir programmes

 
AMPHITHÉÂTRE ROHAN, ÉCOLE DU LOUVRE




Le concours d’entrée en premier cycle de l’École du Louvre

 
Le test probatoire d’entrée à l’École du Louvre fait peau neuve et devient le Concours d’entrée en premier cycle de l’École du Louvre.
 
Comme l’ancien test probatoire, le Concours d’entrée en premier cycle de l’École du Louvre est l’unique porte d’entrée pour l’accès en première année de premier cycle. Il a toujours comme objectif d’évaluer si les candidats ont les aptitudes et les compétences nécessaires pour entreprendre et poursuivre avec les meilleures chances de succès les études de premier cycle de l’École du Louvre (trois années d’études). Ces études sont mises sous le signe d’une pédagogie unique, qui a fait ses preuves depuis la fondation de l’École, en 1882, même si elle s’est modernisée au fil de son histoire.
 
Le concours d’entrée tient compte de deux nouveaux paramètres :
 
à partir de 2020, l’École du Louvre entre dans le dispositif Parcoursup,
l’École souhaite sélectionner des candidats préparés à sa spécificité pédagogique.
 
Quelle est la pédagogie spécifique de l’École du Louvre en premier cycle ?
 
Deux éléments fondamentaux et originaux la constituent : son programme et sa méthode.
 
Alors que les universités françaises favorisent désormais la pluridisciplinarité pendant les premières années des études, en facilitant les passerelles entre une discipline et une autre, l’École du Louvre a choisi de concentrer son programme sur l’histoire de l’art et l’archéologie, ancrées sur les témoignages matériels des civilisations.
 
Fondée sur l’apprentissage du regard et de la relation directe avec l’œuvre d’art, appréhendée dans son histoire mais aussi dans sa matérialité, la pédagogie de l’École sollicite activement la mémoire (visuelle et textuelle), tout comme la réflexion (comparative, contextuelle).
Le premier cycle combine de manière originale deux modules : le premier fournit un socle de connaissances complet d’histoire générale de l’art, le second propose un choix de spécialité, parmi la trentaine que propose l’École. Le tronc commun aborde successivement, pendant trois ans, et sous une forme condensée, toutes les périodes et tous les continents par le biais de leurs productions artistiques et de leur civilisation. S’y ajoutent une approche des techniques de création, de l’histoire des collections et de l’iconographie, un enseignement de langues vivantes et éventuellement de cours optionnels. En troisième année, quelques cours sont dispensés en langues étrangères.
 
Assimiler ce socle de connaissances requiert :
une curiosité et un goût prononcés pour l’art, les musées, le patrimoine, la lecture…,
une force de travail importante,
des acquis préalables assurant une bonne capacité à se situer dans l’espace et le temps,
une très bonne maîtrise de l’écrit,
une autonomie et une maturité suffisantes.
 
L’évaluation repose principalement sur la restitution raisonnée de connaissances à l’écrit. Car, pour des raisons de structure et d’organisation de l’enseignement à l’École, majoritairement confié à des conservateurs et professionnels de musées et du patrimoine, la part de contrôle continu et d’évaluation orale est limitée. Les examens sont donc majoritairement positionnés en contrôle terminal et consistent en épreuves écrites : dissertations ou commentaires d’œuvres, dont la méthode s’éprouve au cours de l’enseignement devant l’œuvre ou en salles de cours à l’École et de séances de tutorat, proposées sur la base du volontariat en première année.
 
Première étape du concours : une pré-sélection effectuée dans Parcoursup
 
Une première sélection des candidats est opérée à partir des notes du baccalauréat de français de Première et de celles de certaines matières évaluées en contrôle continu pendant l’année de Première et les deux premiers semestres de Terminale.
Les candidats pré-sélectionnés sont convoqués pour la deuxième étape du concours.
Les candidats qui ont suivi en Terminale l’option de spécialité « Histoire des arts » sont dispensés de pré-sélection et directement convoqués à la deuxième étape.
 
Deuxième étape du concours : une épreuve écrite composée de trois exercices
 
Une série de questions permettant d’évaluer la capacité des candidats à se situer dans l’espace (lecture de cartes, plans, etc.) et dans le temps (maîtrise de repères chronologiques, usage d’une chronologie).
Le programme du tronc commun de première année de premier cycle portant sur les périodes anciennes, les civilisations et les sites archéologiques des Antiquités orientales, égyptiennes, grecques, romaines ainsi qu’indiennes, chinoises, il est indispensable que les élèves puissent asseoir leurs futures acquisitions de connaissances sur de solides structures spatio-temporelles.
Durée de l’épreuve : environ 20 mn. 20 points.
 
Un exercice de description d’une œuvre d’art
Cette épreuve permet évaluer les capacités d’observation et d’attention portée à une œuvre (reprographiée en couleurs) soumise aux candidats, ainsi que leur aptitude à structurer une description, en conjuguant acuité du regard, précision du vocabulaire et maîtrise de l’expression écrite.
Durée de l’épreuve : environ 40 mn. 20 points.
 
Une composition d’histoire de l’art
Cette composition écrite fait appel à la culture scolaire et personnelle du candidat, mais rend également compte de la préparation de l’épreuve accomplie pendant l’année scolaire en cours. Ainsi le sujet qui doit être traité permet de faire appel à certaines des œuvres mises annuellement au programme (voir plus loin), de les associer –éventuellement avec d’autres- dans un propos clair et organisé. L’épreuve permet aussi d’apprécier la correction de la langue et les qualités d’expression écrite du candidat.
Durée de l’épreuve : environ 2h00. 40 points.
Une liste limitative d’œuvres (entre 25 et 40 au maximum) est fournie au début de l’année scolaire aux candidats sur le site internet de l’École du Louvre : elle doit avoir fait l’objet d’un travail personnel préalable par les candidats. Il s’agit d’acquérir une connaissance fine de ces œuvres (tant du point de vue de leur matérialité, de leur localisation… que du contexte de leur création). Les œuvres qui constituent ainsi un programme annuel sont réparties sur une chronologie longue et ne se limitent ni à la France ni aux cultures occidentales. Elles font partie de collections publiques et sont facilement accessibles sur les sites internet des différents musées dans lesquels elles sont conservées. Une bibliographie très limitative, composée d’un ou deux ouvrages d’histoire générale de l’art, peut être adjointe à cette liste.
 
Conseils pour la préparation du concours d’entrée à l’École du Louvre
 
Se préparer suppose une solide motivation et un investissement personnel.
Il n’est pas nécessaire de suivre des cours ou une préparation collective.
 
La première épreuve repose sur la maîtrise générale d’un cadre chronologique et topographique (histoire humaine et géographie physique). Les connaissances acquises au cours de l’enseignement secondaire le fournissent. Il est bon d’en faire une révision large, des grandes périodes de la préhistoire à nos jours (dates-clés), de la géographie physique et historique de la France aux grands équilibres planétaires.
 
La deuxième épreuve est une description d’œuvre d’art. Il n’y a pas de méthode toute faite pour traduire en mots ce que l’on voit. Trois critères sont cependant fondamentaux : la capacité à aiguiser son regard, la précision du vocabulaire, la structuration et la qualité du texte produit. Cette épreuve n’appelle pas de connaissances particulières en histoire de l’art.
 
La troisième épreuve est une composition d’histoire de l’art, traitant un sujet assez général portant sur une longue période chronologique. Elle se fonde sur la culture personnelle ainsi que sur le travail fourni à partir des œuvres du programme fourni par l’École du Louvre. Elle doit permettre d’apprécier l’aisance des candidats dans l’usage de la langue écrite, du point de vue de la maîtrise de la forme (orthographe, grammaire, syntaxe, élégance du style) comme dans la conduite d’un raisonnement. Il est impératif de structurer cette composition par la présence d’une introduction, présentant le sujet, ses enjeux, et annonçant le plan choisi. Le développement sera ensuite organisé en quelques parties, articulées entre elles. Le devoir se terminera par une conclusion récapitulant les grandes lignes de l’argumentation. La spécificité d’une composition d’histoire de l’art est de prendre appui sur des exemples précis se référant à des œuvres clairement nommées et identifiées. On veillera à ne pas accumuler l’évocation d’exemples, mais à les introduire judicieusement dans le développement des idées successivement exposées, en en justifiant le choix. Les candidats pourront puiser ces exemples dans la liste limitative fournie par l’École, mais aussi valoriser leur culture visuelle
 

 
ÉCOLE DU LOUVRE




Nouveaux enseignants (premier cycle)

 
Chaque année, plus de 160 intervenants, conservateurs, universitaires, chercheurs, professionnels des musées et du patrimoine, participent à l'enseignement du premier cycle. Certains pour une intervention ponctuelle, d'autres, enseignants et chargés de cours, pour un programme complet.
Cette année, les cours suivants sont dispensés par de nouveaux enseignants :
 
Premier cycle (cours de tronc commun 2019.2020) :
 
 
Histoire générale de l’art (première année)
Archéologie romaine
Martin Szewczyk,
conservateur du patrimoine, département des antiquités grecques, étrusques et romaines, musée du Louvre
 
....................................................................................................................................................................................
 
Orientation professionnelle (deuxième année)
Les métiers des musées.
Isabelle Bardiès-Fronty,
conservatrice générale du patrimoine, musée national du Moyen Âge-Thermes et Hôtel de Cluny
 
....................................................................................................................................................................................
 
Iconographie (troisième année)
Iconographie antique et chrétienne (période moderne).
Oriane Beaufils,
conservatrice du patrimoine, musée national du château de Fontainebleau

 
GÉNIE GUÉRISSEUR, PALAIS DE SARGON II À DUR SHARRUKIN, MUSÉE DU LOUVRE


Premier cycle (cours de spécialité 2019.2020) :
 
Archéologie de l’Europe pré et proto-historique
Cours organique:
Déposer pour offrir ? Enterrer pour cacher ?
Les dépôts d’objets métalliques à l’âge du Bronze en Europe occidentale.
Rolande Simon-Millot,
conservatrice en chef du patrimoine, responsable de la collection Néolithique et Âge du Bronze,
musée d’Archéologie nationale et Domaine national de Saint-Germain-en-Laye
 
Cours de synthèse :
L'âge du Bronze au nord des Alpes :
sociétés et territoires des IIe et Ier millénaires avant notre ère en Europe moyenne et occidentale.
Estelle Gauthier,
maître de conférences, Université de Besançon
 
Travaux pratiques :
Léa Pétard,
diplômée de l’École du Louvre
 
....................................................................................................................................................................................
 
Archéologie de la Gaule
Cours organique:
Rites, croyances et espaces au Haut Moyen Âge.
Anne-Bénédicte Mérel-Brandenburg,
docteure en histoire de l’art et archéologie
 
Cours de synthèse :
Archéologie et art du Ve siècle au XIe siècle.
Fanny Hamonic,
conservatrice du patrimoine, collections du Premier Moyen Âge,
musée d’Archéologie nationale et Domaine national de Saint-Germain-en-Laye
 
Travaux pratiques :
Cindy Cadoret,
doctorante, Centre André Chastel, chargée de cours, Université Paris Nanterre
 
....................................................................................................................................................................................
 
Histoire de l’art et archéologie de l’Egypte
Cours de synthèse :
L’Egypte au premier millénaire avant notre ère :
de la Troisième Période intermédiaire aux Lagides.
Bénédicte Lhoyer,
docteure en histoire de l’art et archéologie, Université Paul-Valéry Montpellier 3, École du Louvre
 
Travaux pratiques :
Juliette Tanré-Szewczyk,
conservatrice du patrimoine, musée Carnavalet
 
....................................................................................................................................................................................
 
Archéologie orientale
Cours organique:
Khorsabad, l'avant-dernière capitale de l'empire assyrien (717-705 avant J.-C.).
Ariane Thomas,
conservatrice du patrimoine, département des antiquités orientales, musée du Louvre
Le site d’Amathonte (XIe-Ve s. av. J.-C.) : l’acropole et les nécropoles.
Hélène Le Meaux,
conservatrice en chef du patrimoine, département des antiquités orientales, musée du Louvre
 
Cours de synthèse :
Archéologie de l’Iran et du monde iranien. Du néolithique à l’époque sassanide.
François Bridey,
conservateur du patrimoine, département des antiquités orientales, musée du Louvre
Julien Cuny,
conservateur du patrimoine, département des antiquités orientales, musée du Louvre
 
Travaux pratiques :
Marie-Aliette Pot,
doctorante en archéologie et sciences de l’Antiquité, Université Paris Panthéon-Sorbonne
 
....................................................................................................................................................................................
 
Histoire de l'art et archéologie du monde grec
Cours organique
Corés et cavaliers, les offrandes sculptées sur l'Acropole d'Athènes à l'époque archaïque.
Ludovic Laugier,
conservateur du patrimoine, département des antiquités grecques, étrusques et romaines, musée du Louvre
La céramique grecque à l'époque géométrique à l'époque archaïque (760-480 avant J.-C.) : techniques, formes et images.
Anne Coulié,
conservatrice en chef du patrimoine, département des antiquités grecques, étrusques et romaines, musée du Louvre
 
Cours de synthèse :
Samos, Delphes et Sélinonte : d'Orient et d'Occident, les sanctuaires grecs à l'époque archaïque.
Morgan Belzic,
chargé d'étude et de recherche, Institut national d'histoire de l'art
 
....................................................................................................................................................................................
 
Histoire de l'art et archéologie du monde étrusque et italique
Cours organique :
La culture étrusque à l’époque orientalisante : naissance des images, naissance de l’écriture.
Laurent Haumesser,
conservateur en chef du patrimoine, département des antiquités grecques, étrusques et romaines, musée du Louvre
La circulation des modèles artisanaux en Italie centrale (VIIIe -VIIe siècles av. J.-C.).
Karine Casal,
docteure en archéologie romaine
 
....................................................................................................................................................................................
 
Histoire de l'art et archéologie du monde romain
Cours organique :
Visages de Rome, à la fin de la République et au début de l’Empire (Ier siècle av.-Ier s. ap. J.-C.).
Premier semestre : Les portraits romains.
Second semestre : Le forum romain, de l’Vrbs aux colonies.
Isabelle Bardiès-Fronty,
conservatrice générale du patrimoine, musée national du Moyen Âge-Thermes et Hôtel de Cluny
Stéphanie Wyler,
docteure en histoire et archéologie des mondes anciens,
maître de conférences, histoire et anthropologie des mondes romains, Université Paris Diderot Paris 7
 
Cours de synthèse :
Les provinces romaines à la fin de la République et au début de l’Empire.
Aurélie Piriou,
collaboratrice scientifique, département des antiquités grecques, étrusques et romaines, musée du Louvre
 
....................................................................................................................................................................................
 
Histoire de l'art et archéologie des mondes paléochrétien, copte et byzantin
Cours de synthèse :
Monachisme et monastères dans l’Empire chrétien.
Proche-Orient, Égypte copte, Italie, Byzance et pays slaves.
Ioanna Rapti,
directrice de recherche,
histoire de l'art et archéologie du monde byzantin et de l'Orient chrétien, École Pratique des Hautes-Études
Héléna Rochard,
docteure en histoire de l'art, chargée de collections, Centre Gabriel Millet,
photothèque, École Pratique des Hautes-Études
 
Cours de synthèse:
La peinture byzantine.
Raphaëlle Ziadé,
responsable des collections byzantines, Petit Palais, musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris
 
....................................................................................................................................................................................
 
Patrimoine et archéologie militaires
Cours organique :
Napoléon et la Grande Armée, histoire et mémoires dans les collections publiques européennes.
Emilie Robbe,
conservatrice du patrimoine, département moderne (1643-1870), musée de l’Armée
 
Travaux pratiques :
Christophe Pommier,
conservateur-adjoint, département artillerie, musée de l’Armée
 
....................................................................................................................................................................................
 
Histoire des arts de l’Extrême-Orient
Cours organique :
Peinture et excentricité dans le Japon de lʼépoque dʼEdo (1603-1868).
Manuela Moscatiello,
responsable des collections Japon, musée Cernuschi, Paris
 
....................................................................................................................................................................................
 
Art et archéologie de l’Inde et des pays indianisés de l’Asie
Cours organique :
La place et le rôle des images dans les cultes du monde indien et indianisé.
Vincent Lefèvre,
conservateur général du patrimoine, sous-directeur des collections, service des musées de France,
direction générale des patrimoine, ministère de la culture
 
....................................................................................................................................................................................
 
Histoire des arts de l'Islam
Cours organique :
LʼAlhambra, monument et mémoire.
Gwenaëlle Fellinger,
conservatrice du patrimoine, adjointe à la directrice du département, département des arts de l'Islam, musée du Louvre
Claire Déléry,
conservatrice du patrimoine, musée national des arts asiatiques-Guimet
 
Cours de synthèse :
Islam médiéval (fin XIIe siècle-XVe siècle)
Charlotte Maury,
collaboratrice scientifique, département des arts de l’Islam, musée du Louvre
Elodie Vigouroux,
docteure en histoire de l’art et archéologie,
chercheuse associée au Laboratoire Islam médiéval, Institut Français du Proche-Orient
 
....................................................................................................................................................................................
 
Histoire et anthropologie des arts de l’Océanie
Cours de synthèse :
Arts et civilisations de Micronésie et d’Australie.
Stéphanie Leclerc Caffarel,
responsable de collection, département du patrimoine et des collections, musée du quai Branly-Jacques Chirac
 
....................................................................................................................................................................................
 
Histoire de l'architecture occidentale
Cours organique :
Architectures du béton armé, du XIXe siècle au XXIe siècle.
Simon Texier,
professeur d’histoire de l’art contemporain,
directeur du département d’histoire de l’art, Université de Picardie-Jules Verne
 
Cours de synthèse :
L’architecture gothique, XIIe-XVIe siècles.
Pierre Sesmat,
professeur émérite d’histoire de l’art médiéval et moderne, Centre de recherche universitaire lorrain d’Histoire
 
Travaux pratiques :
Pauline Rossi,
docteure en histoire de l'architecture et de l'urbanisme, chargée d'études,
département d'histoire de l'architecture et archéologie, Direction des affaires culturelles, Ville de Paris
 
....................................................................................................................................................................................
 
Histoire de la sculpture du Moyen Age, de la Renaissance et des Temps modernes
Cours de synthèse :
La sculpture du Moyen Âge en Occident.
Marc Bormand,
conservateur général du patrimoine, département des sculptures, musée du Louvre
Sophie Jugie,
conservatrice générale du patrimoine, directrice du département des sculptures, musée du Louvre
Pierre-Yves Le Pogam,
conservateur en chef du patrimoine, département des sculptures, musée du Louvre
 
....................................................................................................................................................................................
 
Architecture, décor et ameublement des grandes demeures
Cours de synthèse:
Grandes demeures du XIXe siècle, de la Restauration aux prémices du modernisme.
Elise Dubreuil,
conservatrice du patrimoine, musée d’Orsay
 
....................................................................................................................................................................................
 
Histoire des arts décoratifs
Cours organique:
Décors et techniques de la céramique européenne au XVIe siècle : un matériau sous influences.
Christine Germain-Donnat,
conservatrice en chef du patrimoine, directrice du département du patrimoine et des collections,
Cité de la Céramique-Sèvres et Limoges
Laurence Tilliard,
conservatrice en chef du patrimoine, cheffe du service des collections, Cité de la Céramique-Sèvres et Limoges
 
Cours de synthèse:
Les arts précieux au Moyen Âge.
Florian Meunier,
conservateur en chef du patrimoine, département des objets d’art, musée du Louvre
Christine Descatoire,
conservatrice en chef du patrimoine, musée national du Moyen Âge-Thermes et Hôtel de Cluny
 
Travaux pratiques :
Clarisse Evrard,
professeure agrégée de Lettres classiques, doctorante en histoire de l’art,
chargée de travaux dirigés, Université de Lille, chargée de cours, École du Louvre
 
....................................................................................................................................................................................
 
Histoire de la peinture (école française)
Cours organique :
Les grands Mays de Notre-Dame de Paris (1630-1707).
Delphine Bastet,
docteure en histoire de l’art, attachée de conservation du patrimoine, musée Granet, Aix-en-Provence
 
Travaux pratiques :
Frédérique Lanoë,
docteure en histoire de l’art, chargée de cours, Mobilier national-Manufacture des Gobelins,
chargée de cours, École du Louvre
 
....................................................................................................................................................................................
 
Histoire de la peinture (école étrangère)
Cours organique :
Entre Habsbourg, Orange et Stuarts : Antoon van Dyck (1599-1641).
Blaise Ducos,
conservateur en chef du patrimoine, département des peintures, musée du Louvre
 
Cours de synthèse :
La peinture espagnol du Siècle d’Or.
Jean-Louis Augé,
conservateur en chef du patrimoine, directeur du musée Goya, Castres
 
Travaux pratiques :
Aude Prigot,
docteure en histoire de l’art, chargée de cours, École du Louvre
 
....................................................................................................................................................................................
 
Histoire du dessin
Cours de synthèse:
De la querelle du coloris à David.
Hélène Meyer,
conservatrice générale du patrimoine, département des arts graphiques, musée du Louvre
Marie-Pierre Salé,
conservatrice en chef du patrimoine, département des arts graphiques, musée du Louvre
 
....................................................................................................................................................................................
 
Histoire de l'estampe
Cours organique :
L’art de l’estampe sous la Révolution et l’Empire (1789-1815).
Joëlle Raineau-Lehuédé,
collaboratrice scientifique, chargée des publications, Petit Palais, musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris
Corinne Le Bitouzé,
conservatrice générale du patrimoine, adjointe à la directrice,
département des estampes et de la photographie, Bibliothèque nationale de France
 
Cours de synthèse :
Histoire de l’estampe aux XVIIe et XVIIIe siècles.
Vanessa Selbach,
conservatrice du patrimoine, département des estampes et de la photographie, Bibliothèque nationale de France
Corinne Le Bitouzé,
conservatrice générale du patrimoine, adjointe à la directrice,
département des estampes et de la photographie, Bibliothèque nationale de France
 
....................................................................................................................................................................................
 
Histoire de l'art au XIXe et au début du XXe siècle
Cours de synthèse :
Entre deux siècles : naissance de la modernité (1880-1914)
Claire Bernardi,
conservatrice du patrimoine, département peinture, musées d'Orsay et de l'Orangerie
 
....................................................................................................................................................................................
 
Histoire du XXe siècle
Travaux pratiques:
Jeanne Mathas
doctorante en histoire de l’art, chargée de cours, École du Louvre
 
....................................................................................................................................................................................
 
Art contemporain
Travaux pratiques :
Sophie Goetzmann,
docteure en histoire de l’art contemporain, chargée de cours, École du Louvre
Noémi Joly,
docteure en histoire de l’art, chargée de mission, École du Louvre

 
DIEGO VÉLASQUEZ, PORTRAIT DE L'INFANTE MARIE-THÉRÈSE D'ESPAGNE, METROPOLITAN MUSEUM OF ART, NEW YORK




Les junior classes de l’École du Louvre

 
Le jeudi 26 septembre à 18h30, débute le premier cycle des junior classes d’histoire de l’art de l’École du Louvre.
Un programme qui entre dans sa deuxième année d’expérimentation et qui propose des cycles de huit séances d’une heure, le jeudi de 18h30 à 19h30, à un tarif adapté, hors des vacances scolaires, accessibles aux lycéens, jeunes étudiants, amateurs et néophytes.
Des modules d’initiation qui offrent à tous, dès quinze ans, de véritables « boîtes à outils » pour apprendre à regarder, décrypter et comprendre de grands thèmes et de grandes œuvres de l’histoire de l’art qui éclairent notre culture contemporaine.
 
Consacré au « Portrait », cette première junior classe, s’interrogera sur ces représentations, qui de l’image officielle au selfie, de La Joconde à l’album de famille, peuplent notre univers visuel.
Mais qu’est-ce qu’un portrait ?
Qui se fait « tirer le portrait » ?
Et comment le lire et le décrypter, comprendre ses codes et ses évolutions de l'antiquité à nos jours ?
 
Le portrait,
ou La Joconde et le selfie
(septembre-décembre 2019)
par Pascale Martinez,
docteure en histoire de l’art, professeure d’histoire de l’art en classes préparatoires
 
Portraits et visages peuplent notre univers visuel, sur les murs des musées, dans nos albums de famille, selfies sur Internet et effigies publicitaires ... Mais qu'est-ce qu'un portrait ? Et qui se fait « tirer » le portrait et pourquoi ? Ce cycle vise à donner des clés de lecture simples pour bien regarder un portrait en apprenant à en décrypter les codes et les évolutions, de l'antiquité à nos jours.
 
S'inscrire
Tarif jeunes (-26 ans) : 35 euros par cycle
Informations et inscriptions en ligne :
https://auditeurs.ecoledulouvre.fr/catalogue/auditeurs/paris/junior-classes/
 
Télécharger le programme
 
....................................................................................................................................................................................
 
Les prochains cycles
 
Le paysage. (décembre 2019-février 2020)
par Chantal Georgel,
conservatrice générale honoraire du patrimoine
 
Le paysage peint est présent sur toutes les cimaises de tous les musées, où il triomphe avec l’impressionnisme. Mais sait-on qu’il fut un temps où on ne voyait ni ne percevait le paysage ? Un temps où le peindre relevait d’un genre mineur ? C’était avant qu’il ne suscite l’intérêt et même devienne une mode (par le travail du plein-air), dès le milieu du XIXe siècle, laquelle était portée par un amour croissant de la Nature associé à la découverte et l’invention de nouveaux lieux, réels ou imaginés, bien avant encore que l’on n’en saisisse la fragilité, et l’impérieuse nécessité de le protéger et de le sauvegarde.
 
Les couleurs et leur histoire. (mars-mai 2020)
par Michel Pastoureau
directeur de recherche émérite, École pratique des hautes études
et Claude Coupry
ingénieure de recherche honoraire, Centre national de la recherche scientifique
 
Pendant longtemps les historiens, les historiens de l’art et les archéologues ne se sont guère intéressés aux couleurs. Celles-ci étaient abandonnées à la petite histoire et aux recueils d’anecdotes. Depuis une quarantaine d’années cette situation a beaucoup changé. Grâce à des réflexions et des problématiques nouvelles, grâce aussi aux apports de la science et des technologies les plus récentes, la couleur est non seulement devenue un sujet d’histoire à part entière mais aussi un objet d’études qui se situe au carrefour de plusieurs disciplines. Il nous fait pénétrer au cœur de la vie quotidienne, de la création artistique et des mentalités et sensibilités de nos ancêtres.
 
Inscriptions en ligne à partir du 2 septembre 2019

Informations et inscriptions en ligne :
https://auditeurs.ecoledulouvre.fr/catalogue/auditeurs/paris/junior-classes/
 
Télécharger le programme
 
....................................................................................................................................................................................
 
Les cours se déroulent à l’École du Louvre. Palais du Louvre, Aile de Flore, Porte Jaujard, Place du Carrousel. 75001 Paris
Les auditeurs des junior classes de l’École du Louvre accèdent librement et gratuitement, le temps de la formation, aux collections permanentes et aux expositions temporaires du musée du Louvre, du musée Eugène Delacroix, du musée d’Orsay et du musée de l’Orangerie.
 
....................................................................................................................................................................................
 





Être auditeur à l’École du Louvre

 
Les inscriptions se poursuivent en septembre pour les différents publics auditeurs de l’École du Louvre. Inscriptions en ligne ou par correspondance, avec, à partir du 2 septembre, la mise en place d’une cellule d’accueil et d’information dédiée, ouverte de 9h00 à 12h30 et de 13h30 à 17h00 (Salle Cécile Guettard).
 
Être auditeur à l'École du Louvre, c'est bénéficier d'un statut original qui permet, sans condition d'âge ou de diplôme, de suivre un enseignement d'initiation à l'histoire de l'art ou des formations de spécialité issues de la recherche. Avec, dans la journée et/ou en soirée :
 
des cours d'initiation à l'histoire de l'art (en soirée)
cours d'initiation à l'histoire générale de l'art,
cours d'initiation aux techniques de création et aux principes de restauration,
 
Pour s’informer et s’inscrire
 
des cours d'histoire de l'art et des civilisations (en journée et en soirée)
cours d'histoire générale de l'art,
cours d'histoire des civilisations occidentales,
cours de spécialité (31 disciplines),
cours d'épigraphie (9 domaines),
cours d'héraldique,
cours de numismatique,
cours d'iconographie,
travaux dirigés devant les œuvres (63 cycles).
 
Pour s’informer et s’inscrire
 
Être auditeur à l’École du Louvre, c’est également bénéficier d’une large offre de formations en régions, avec des cycles d’histoire générale de l’art et des séries thématiques, échos de l’actualité des musées, des grandes expositions et de la recherche en archéologie, histoire de l’art et histoire des civilisations.
 
Pour s’informer et s’inscrire

 
AMPHITHÉÂTRE ROHAN, ÉCOLE DU LOUVRE




Bourses de recherche de la Fondation Antoine de Galbert

 
La Fondation Antoine de Galbert, après la fermeture de la Maison Rouge a réorienté ses activités de mécénat dans différents domaines, toujours liés à l’art contemporain, à l’histoire de l’art et ses acteurs.
Aujourd’hui, elle devient mécène de l’École du Louvre, dans le cadre du développement de son troisième cycle et de ses activités de recherche.
Une première action est mise en place dès cette rentrée avec l’octroi de bourses de recherche et de mobilité, pour offrir aux étudiants doctorants des conditions propices à la conduite, à l'achèvement et au succès de leurs travaux. Ainsi, à l'issue de l'examen des candidatures pour l'année académique 2019-2020, après audition par la Commission de la validation de la recherche et après approbation du directeur de l'École du Louvre, trois élèves ont été retenus pour l’originalité et la qualité de leurs travaux en histoire de l’art et en muséologie, et vont bénéficier de ce soutien exceptionnel.
 
Bourses de recherche
 
Antoine Jeanne
 
Projet de recherche
Un casse-noix en corne de biche ; L’Art d’accommoder les restes cynégétiques.
Thèse de troisième cycle de l’École du Louvre et de doctorat à l’Université Paris Descartes codirigée par Raphaël Abrille, secrétaire général au musée de la Chasse et de la Nature et Octave Debary, professeur à l’Université Paris Descartes.
 
Biographie
Après une formation de premier cycle en sociologie à l’Université Paris Descartes, Antoine Jeanne consacre son master 1 aux Don et contre-don muséal ; Les trophées du musée de la Chasse et de la Nature. Il est ensuite diplômé d’un master 2 avec un mémoire intitulé De l’hallali à la cimaise ; Ethnographie du trophée dans les Musées de la Chasse en France. Lauréat en 2015 de la Bourse de la Mission pour le Patrimoine ethnologique de la France (ministère de la Culture) il intègre l’École du Louvre en 2016, pour mener son projet doctoral, tout en poursuivant une activité d’enseignement en histoire de l’art et du design dans plusieurs écoles d’arts appliqués.
 
Axel Moulinier
 
Projet de recherche
Antoine Watteau : Arts visuels, mode et culture du vêtement à Paris dans le premier tiers du XVIIIe siècle.
Thèse de troisième cycle de l’École du Louvre et de doctorat à l’Université de Dijon codirigée par Olivier Bonfait, professeur en Histoire de l’art moderne à l’Université de Bourgogne, professeur à l’École du Louvre et Christoph Martin Vogtherr, directeur de la Kunsthalle de Hambourg.
 
Biographie
Après une classe préparatoire aux grandes écoles, Hypokhâgne B/L, Axel Moulinier entre en 2010 à l’École du Louvre pour un premier cycle en histoire de l’art, spécialité « Histoire de la mode et du costume ». En Master 1, toujours à l’École, il travaille sur l’histoire de la mode contemporaine avec un mémoire consacré aux Scandales dans la mode contemporaine des années 1980 à nos jours. Suite au séminaire organisé avec la Wallace Collection à Londres, il choisit de traiter un sujet de Master 2 croisant histoire de la peinture et histoire de la mode : Vêtir les Fêtes galantes. Sources et usages vestimentaires dans les Fêtes galantes d’Antoine Watteau. En 2015-2016 il est major de la promotion Catherine Chevillot et participe à l’échange universitaire avec le Bard Graduate Center à New York. Stagiaire au musée des Arts Décoratifs (2012-2013), auprès de Denis Bruna, conservateur (HDR) chargé du département Mode et Textile, il devient assistant de conservation auprès de ce dernier (2014-2015). En 2017, il est nommé research assistant auprès de Jennifer Tonkovich, au sein de la Morgan Library and Museum.
 
....................................................................................................................................................................................
 
Bourse de mobilité recherche
 
Zoé Marty
 
Projet de recherche
Le Parti des serpents. Formes de l’animal terrible dans la peinture romantique, sa théorie et sa critique en France, en Angleterre et en Allemagne.
Thèse de troisième cycle de l’École du Louvre dirigée par François-René Martin, professeur à l’École du Louvre, coordinateur de l’équipe de recherche et professeur à l’École nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris.
 
Biographie
Diplômée du premier cycle de l’École du Louvre dans la spécialité « Histoire du cinéma », Zoé Marty entre en Master 1 en 2014, au sein du groupe de recherche « Histoire des musées et des idées à l’époque moderne et contemporaine ». Elle travaille alors sur Les images de procès dans le cinéma de Fritz Lang. Intéressée par les rapports unissant l’histoire de l’art et le cinéma, elle se consacre en Master 2 à l’étude de la permanence de certains motifs animaliers de l’angoisse et de la mélancolie dans la peinture, la sculpture et le cinéma avec un mémoire intitulé L’Arche de Saturne : les animaux, symboles et symptômes de l’angoisse dans le cinéma et les Beaux-Arts. Aujourd’hui en doctorat, ses travaux se focalisent sur les formes de l’animal terrible dans l’art et sa théorie, à partir de la fin du XVIIIe siècle, marquée par les écrits de Burke, Winckelmann, Lessing et Goethe, jusqu’au milieu du XIXe siècle.
 
La bourse de mobilité recherche a été attribuée à Zoé Marty pour sa thèse dont le sujet mené à l’échelle européenne exige des déplacements en Angleterre et en Allemagne, aux archives des Académies royales et impériales.
 
....................................................................................................................................................................................
 
La Fondation Antoine de Galbert a créé La maison rouge à Paris en juin 2004. Pendant une quinzaine d’années, 130 expositions ont pu être vues par un million de personnes. Les archives et les éditions de La maison rouge qui a fermé ses portes en octobre 2018, sont conservées par la Fondation Antoine de Galbert qui s’oriente désormais vers d’autres activités de mécénat.
La fondation est reconnue d’utilité publique par décret du 31 janvier 2003 et peut à ce titre recevoir des dons d’autres mécènes désirant soutenir précisément certaines de ses actions.
 
Fondation Antoine de Galbert





École du Louvre et Journées Européennes du Patrimoine

 
Les prochaines Journées européennes du patrimoine se tiendront les 21 et 22 septembre 2019 dans le cadre de l’Année européenne du patrimoine culturel 2019. Cet événement célébré dans une cinquantaine de pays européens est placé sous le thème « Arts et divertissements » qui trouvera un écho dans les différentes opérations de médiation que les élèves de l’École du Louvre mèneront :
 
à l’Unesco
Pour la deuxième année consécutive, l'École du Louvre est partenaire de l'Unesco pour proposer des visites patrimoniales de son site parisien. Durant ces deux journées d’ouverture exceptionnelle, le public découvrira, grâce aux élèves médiateurs de l'École, le bâtiment, son architecture et la collection des œuvres d’art de l’organisation (Alberto Giacometti, Pablo Picasso, Alexander Calder, Joan Miró, Arp, Appel, Erró, Matta, Eduardo Chillida, Henry Moore, Soto, Vasarely, Cruz-Diez, Isamu Noguchi...). Les élèves, près d’une cinquantaine, seront également les ambassadeurs d'un jour quant au rôle de l'Unesco dans les domaines de la culture et du patrimoine mondial.
 
 
 
....................................................................................................................................................................................
 
 
au musée de l’Armée
Rendez-vous aux Invalides avec plus d’une dizaine d'élèves spécialisés en « Patrimoine et archéologie militaires », « Histoire de l’architecture » et « Histoire de la peinture » qui présenteront au public, deux jours durant, les chefs-d’œuvre du département ancien (armures et armes anciennes), les trésors du département moderne (de Louis XIV à Napoléon III), les cabinets insolites, le bâtiment, la coupole et ses peintures de Charles de La Fosse, le tombeau de Napoléon Ier...
 
 
....................................................................................................................................................................................
 
 
à l’Institut national d’histoire de l’art
Plus d’une dizaine d'élèves de l’École du Louvre sera présente à l'Institut national d’histoire de l’art qui ouvre durant ces journées ses deux sites patrimoniaux au cœur de Paris : la Galerie Colbert et la salle Labrouste. À cette occasion, les élèves de l’École du Louvre participeront aux différentes animations et médiations qui seront autant de moments pour le public de découvrir les lieux de l’institution, son architecture, ses décors... Ou comment découvrir l’histoire de l’art et mieux comprendre le sens et les enjeux de cette discipline.
 






L’expérience du visiteur au musée : sources, formes, enjeux théoriques

 
L’École du Louvre et le musée du Louvre (Centre Dominique-Vivant Denon) s’associent pour organiser, durant l’année universitaire 2019-2020, un atelier de troisième cycle qui prendra la forme d’un séminaire doctoral, sur le thème : « L’expérience du visiteur au musée : sources, formes, enjeux théoriques ».
 
Si l’histoire des institutions patrimoniales porte avant tout une grande attention à leur organisation et aux objets qu’elles conservent, le musée ne se réduit ni à son histoire institutionnelle, ni à un objet architectural désincarné : l’espace muséal est investi par l’homme selon une temporalité singulière, celle de la visite et des expériences qui en découlent. Cet angle de vue, relativement délaissé pour les périodes anciennes, ouvre des voies de recherche importantes pour la compréhension des fonctions du musée.
 
Dès ses origines, la question de l’accès au musée -étroitement liée à celle des catégories sociales des usagers- a représenté un défi majeur, toujours d’actualité. D’abord pensé pour et par les artistes, le musée donnait à voir une image normée et hiérarchisée de l’art, répondant à des critères académiques, sociaux, mais aussi moraux, dont il s’est progressivement défait, en lien avec la place accordée aux loisirs et la démocratisation des usages. De l’acte de copier les œuvres jusqu’à celui de donner libre cours à la création ou à la créativité, l’artiste, l’amateur ou le visiteur-touriste sont devenus des figures incontournables, par leur présence grandissante et la place qui leur est aujourd’hui accordée. Entre ambition de mise à disposition d’un bien commun et d’éducation, et logique événementielle, Comment se sont déployées et incarnées les pratiques du (au) musée ? Comment ont-elles évolué au fil du temps ? Quelles perceptions et représentations les visiteurs/usagers ont-ils eu de l’institution muséale et de leurs relations à celle-ci ?
 
La question des catégories sociales s’appropriant le musée, leur répartition genrée, la présence des publics juvéniles, ou encore, la place accordée aux artistes vivants, constituent autant de thèmes d’intérêt. Le corps du visiteur au musée justifie également d’être étudié, dans la double perspective d’une expérience sensible et sociale. La prosopographie de la visite constituera ainsi l’axe directeur de ce séminaire. Visiter un musée, c’est investir un espace en faisant l’expérience de la durée, au terme d’une discipline de l’esprit, du corps et des sens. La question des sensations éprouvées par le visiteur rejoint aussi celle des conditions de la mise en exposition où « tout fait sens » (mobilier muséographique, appareil didactique, éclairage, affluence...).
 
....................................................................................................................................................................................
 
L’atelier se tiendra au Centre Dominique-Vivant Denon (musée du Louvre, entrée Porte des Arts) de novembre 2019 à mai 2020, à raison d’une journée par mois.
Les voyages des participants résidant hors de l’Île-de-France seront pris en charge.
 
L’atelier est ouvert sur inscription (et après sélection sur dossier) aux étudiants de troisième cycle d’histoire de l’art et de muséologie inscrits à l’École du Louvre ou dans un de ses établissements partenaires :
http://www.ecoledulouvre.fr/enseignements/etre-eleve/partenariats
 
Les candidats doctorants sont engagés dans un sujet de thèse portant sur la thématique concernée, ou s’intéressent à celle-ci à titre complémentaire. Les participants peuvent être en début ou en cours de doctorat (première, deuxième ou troisième année d’inscription en 2019-2020).
 
Les candidatures devront comprendre un CV et une lettre de motivation et être adressées,
avant le mercredi 25 septembre 2019, aux deux adresses suivantes :
troisiemecycle[a]ecoledulouvre.fr et DRC-AAP[a]louvre.fr (objet : atelier de 3e cycle Louvre)
Télécharger l'affiche





Curieuse nocturne

 
En clôture de l'exposition du musée d’Orsay consacrée à Berthe Morisot (1841-1895), les élèves de l’École du Louvre participeront à la première Curieuse Nocturne de la saison au musée d'Orsay : « Mauvais genre ? », le jeudi 19 septembre 2019 de 18h30 à 22h00.
Durant cette soirée dédiée aux jeunes de 18 à 30 ans, et en prolongement de l’exposition, les étudiants-médiateurs seront dans les collections permanentes pour présenter et commenter des œuvres au public à travers un jeu de piste sur Berthe Morisot et ses amis peintres.
Rencontres inspirantes, médiations, concerts et Dj-set se succèderont toute la soirée avec, notamment, Dominique Bona, de l'Académie Française, auteure d'une biographie de référence de Berthe Morisot.
 
En savoir plus






Cours en régions, premières rentrées

 
De nouveaux cycles de cours en régions débutent en septembre ou début octobre 2019 :
 
À Limoges, à l'ENSIL
De la manie érigée en art : portraits de collectionneurs, des Borgia aux Rotchschild
Cycle thématique à partir du 3 octobre 2019.
Association Adrien Dubouché
Inscription en ligne

À Lyon, au musée des Beaux-Arts
Initiation à l'histoire générale de l'art en Europe (deuxième année)
Cycle d’initiation à l’histoire générale de l’art à partir du 7 octobre 2019.
Musée des beaux-Arts de Lyon
Inscription en ligne

À Marseille, au MuCEM
Initiation à l'histoire générale de l'art en Europe (troisième année)
Cycle d’initiation à l’histoire générale de l’art à partir du 2 septembre 2019.
MuCEM
Inscription en ligne

À Montpellier, au Musée Fabre
Bonjour Monsieur Courbet : l'art vivant de Gustave Courbet
Cycle thématique à partir du 17 septembre 2019.
Musée Fabre
Inscription en ligne

À Nancy, au musée des Beaux-Arts
Michel-Ange : grandeur et postérité
Cycle thématique de 5 séances à partir du 3 octobre 2019.
Musée des Beaux-Arts de Nancy
Inscription en ligne

À Nevers, au Palais Ducal
Tout ce qui brille : l'apogée des arts précieux
Cycle thématique à partir du 23 septembre 2019.
Musée de la Faience
Inscription en ligne

À Nice, au musée d’art moderne et d’art contemporain
Initiation à l'histoire générale de l'art en Europe (première année)
Cycle d’initiation à l’histoire générale de l’art à partir du 19 septembre 2019.
Musée d'art moderne et d'art contemporain
Inscription en ligne


À Nîmes, au Musée de la Romanité
L'art romain : un art à part entière.
Cycle thématique à partir du 8 octobre 2019.
Musée de la Romanité
Inscription en ligne


À Niort, au musée Bernard d’Agesci
Les cabinets de curiosités, entre découverte et connaissance (XVe siècle -XVIIe siècle).
Cycle thématique à partir du 8 octobre 2019.
Musée Bernard d’Agesci
Inscription en ligne

À Reims, au Musée des Beaux-Arts de Reims
Lumière et couleurs : quelques aspects de l'histoire de l'art du vitrail.
Cycle thématique à partir du 7 octobre 2019.
Musée des Beaux-Arts de Reims
Inscription en ligne

 
NÎMES. MUSÉE DE LA ROMANITÉ




Alumni Party

 
École du Louvre Alumni a pour vocation regrouper tous les élèves diplômés de l'École, de mettre en place un réseau professionnel et solidaire, d’accompagner les diplômés dans leur recherche d’emploi, d’animer et de valoriser ce réseau, de créer une communauté autour d’évènements et de projets spécifiques, de faire partager des valeurs communes et de maintenir le contact entre tous les anciens (alumni).
 
Après trois années d’existence, des centaines d’adhérents et de nombreuses manifestations organisées pour ses membres, l’association organise sa soirée de rentrée, le 20 septembre 2019.
Placé sous la thématique de « Léonard de Vinci », l'événement lancera la saison 2019-2020 des alumni, avec notamment une conférence exceptionnelle de Vincent Delieuvin, (conservateur en chef au département des peintures du musée du Louvre, commissaire de l’exposition « Léonard de Vinci » présentée au Louvre du 24 octobre 2019 au 24 février 2020), et une performance théâtrale de Laurent Brouazin, écho de son spectacle « Lisa et moi ».
 
Informations et réservations : alumni[a]association-ecoledulouvre.fr
 
Facebook École du Louvre alumni
Twitter École du Louvre alumni
Le site de l’association de l’École du Louvre
 

 
LÉONARD DE VINCI, LA BELLE FERRONNIÈRE, MUSÉE DU LOUVRE




Informations pratiques

 
Venir à l'École du Louvre
Métro : Palais Royal, Tuileries, Pyramides
Ouvert tous les jours de 9h30 à 17h30 sauf samedi et dimanche
Téléphone : 01 55 35 18 00
www.ecoledulouvre.fr
 

De l'actualité et des télégrammes en continu sur
 
          
 
Crédits photographiques :
photo 1 : Musée de l'Orangerie
photos 2, 3, 5, 7 : ML/École du Louvre
photos 6 : Lola Meyrat/Ecole du Louvre
photo 4 : Vatican/WIKICOMMONS
photo 8 : INHA - Olivier Ouadah
photo 11 : Musée des Beaux-Arts de Dijon