Journée d'accueil des nouveaux élèves

 
Le mardi 5 septembre 2017, l’École du Louvre organise, en collaboration avec les associations et clubs étudiants de l’établissement, sa journée d’accueil des nouveaux élèves de premier et deuxième cycles. Cinq séquences rythmeront cette journée avec :
 
de 9h00 à 10h00 (amphithéâtre Rohan)
.Accueil des élèves de première année par le directeur de l'École et présentation générale de la formation par la directrice des études.
 
de 10h30 à 12h30 (dans les espaces de Flore)
.Forum des cours de spécialité (présentation des différents cours de spécialité par des enseignants et des représentants des élèves).
.Forum des associations (Association de l'École du Louvre, Bureau des élèves, Junior entreprise...)
.Présentation des services de l'École : scolarité, services documentaires, des relations internationales...
.Portes ouvertes à la bibliothèque.
 
de 12h15 à 14h00 (jardin du Carrousel)
.Pique-nique du Bureau des élèves.
 
de 14h00 à 15h00 (amphithéâtre Rohan)
pour les élèves de premier cycle (amphithéâtre Rohan)
pour les élèves de deuxième cycle (amphithéâtre Dürer)
.Séance « vie scolaire » pour une plongée dans la vie étudiante et le fonctionnement de la scolarité : les cours, les examens, les bourses, les dispenses d'assiduité, l'année de césure, l'Extranet, les élections...
 
15h00 (amphithéâtre Rohan)
.Parole aux représentants des élèves aux conseils de l'École (conseil d'administration, conseil des études et de la recherche) et aux associations.

 
JOURNÉE D'INTÉGRATION 2016, FORUM DES SPÉCIALITÉS




Rentrées 2017.2018

 
Elèves de premier cycle
Première année (séance de rentrée) : lundi 11 septembre 2017, 8h30, amphithéâtre Rohan
et journée d'accueil : mardi 5 septembre 2017, 9h00 (amphithéâtre Rohan) (voir article précédent)
Deuxième année (séance de rentrée) : mardi 12 septembre 2017, 9h00, amphithéâtre Rohan
Troisième année (séance de rentrée) : mardi 12 septembre 2017, 14h45, amphithéâtre Rohan
 
....................................................................................................................................................................................
 
Elèves de deuxième cycle
Première année (séance de rentrée) : lundi 18 septembre 2017, 10h00, amphithéâtre Michel-Ange
Seconde année (séance de rentrée) : jeudi 21 septembre 2017, 10h00, amphithéâtre Cézanne
 
....................................................................................................................................................................................
 
Elèves de classe préparatoire
lundi 11 septembre 2017, 11h30, amphithéâtre Goya
 
....................................................................................................................................................................................
 
Auditeurs, cours d'histoire de l'art et des civilisations (anciens « cours du jour »)
 
Histoire générale de l'art (en journée)
Première année, Histoire générale de l'art (séance de rentrée) :
Mardi 12 septembre 2017, 12h45 (amphithéâtre Rohan)
Deuxième année, Histoire générale de l'art (séance de rentrée) :
Vendredi 15 septembre 2017, 9h00 (amphithéâtre Rohan)
Troisième année, Histoire générale de l'art (séance de rentrée) :
Lundi 11 septembre 2017, 10h30 (amphithéâtre Rohan)
 
Histoire générale de l'art (en soirée)
Troisième année, Histoire générale de l'art bis (séance de rentrée) :
Lundi 4 septembre 2017, 20h00 (amphithéâtre Rohan)
 
Histoire des civilisations occidentales (en soirée)
Du XIXe au XXe siècles (séance de rentrée) :
jeudi 7 septembre 2017, 20h00 (amphithéâtre Rohan)
 
Cours de spécialité (en journée)
31 disciplines : voir programme
 
Cours d'iconographie, d'épigraphie, d'héraldique et de numismatique (en journée)
10 disciplines : voir programme
 
Travaux dirigés devant les oeuvres (en journée)
50 cycles : voir programme
 
....................................................................................................................................................................................
 
Auditeurs, cours d'initiation à l'histoire de l'art (anciens « cours du soir »)
Initiation à l'histoire générale de l'art (séances de rentrées) :
Mardi 5 septembre 2017, 20h15 (amphithéâtre Rohan)
Mercredi 6 septembre 2017, 20h15 (amphithéâtre Rohan)
Jeudi 7 septembre 2017, 18h15 (amphithéâtre Rohan)
 
Initiation aux techniques de création et principes de restauration des oeuvres
(séance de rentrée) :
Lundi 4 septembre 2017, 18h15 (amphithéâtre Rohan)
 
Initiation thématique Représenter l'humain, représenter le sacré (séance de rentrée) :
Mardi 5 septembre 2017, 18h30 (amphithéâtre Rohan)
 
....................................................................................................................................................................................
 
Auditeurs, cours en régions
Angers, Auxerre, Avignon, Caen, Céret, Lens, Limoges, Lyon, Marseille, Montpellier, Nancy, Nevers, Nice, Niort, Orléans, Poitiers, Quimper, Reims, Rouen, Troyes, Vitré : voir programmes

 
ÉCOLE DU LOUVRE, AMPHITHÉÂTRE ROHAN




Nouveaux enseignants (premier cycle)

 
Chaque année, plus de 160 intervenants, conservateurs, universitaires, chercheurs, professionnels des musées et du patrimoine, participent à l'enseignement du premier cycle. Certains pour une intervention ponctuelle, d'autres, enseignants et chargés de cours, pour un programme complet.
Cette année, ont changé d'enseignants les cours suivants :
 
Premier cycle (cours de tronc commun 2017.2018) :
 
 
Histoire générale de l'art (deuxième année)
Art du Moyen Age.
Florian Meunier,
conservateur en chef du patrimoine, département des objets d'art, musée du Louvre
 
....................................................................................................................................................................................
 
Histoire générale de l'art (troisième année)
Art du XIXe siècle.
Laure Chabanne,
conservatrice du patrimoine, musée et domaines nationaux de Compiègne
Arts d’Océanie.
Magali Mélandri,
conservatrice du patrimoine
 
....................................................................................................................................................................................
 
Techniques de création (troisième année)
Techniques de la sculpture.
Stéphanie Deschamps-Tan,
conservatrice du patrimoine, département des sculptures, musée du Louvre

 
LES FRÈRES LIMBOURG, LES TRÈS RICHES HEURES DU DUC DE BERRY, MUSÉE CONDÉ


Premier cycle (cours de spécialité 2017.2018) :
 
Archéologie de l’Europe préhistorique
Cours organique:
Lʼhomme et le territoire : comportements économiques et symboliques. (1/1).
Jacqueline Leopold Kerymel,
maître de conférences, MNHN, musée de l'Homme
Dominique Cliquet,
conservateur en chef du patrimoine, service régional de l'archéologie,
Direction régionale des affaires culturelles de Normandie
Catherine Schwab,
conservatrice en chef du patrimoine, responsable des collections paléolithiques,
musée d'archéologie nationale et domaine de Saint-Germain-en-Laye
 
Cours de synthèse :
Le Paléolithique : cadre chronologique et culturel.
Jacqueline Léopold Kerymel,
maître de conférences, MNHN, musée de l'Homme
Dominique Cliquet,
conservateur en chef du patrimoine, service régional de l'archéologie,
Direction régionale des affaires culturelles de Normandie
Catherine Schwab,
conservatrice en chef du patrimoine, responsable des collections paléolithiques,
musée d'archéologie nationale et domaine de Saint-Germain-en-Laye
 
Travaux pratiques :
Jacqueline Léopold Kerymel,
maître de conférences, MNHN, musée de l'Homme
Dominique Cliquet,
conservateur en chef du patrimoine, service régional de l'archéologie,
Direction régionale des affaires culturelles de Normandie
Catherine Schwab,
conservatrice en chef du patrimoine, responsable des collections paléolithiques,
musée d'archéologie nationale et domaine de Saint-Germain-en-Laye
 
....................................................................................................................................................................................
 
Archéologie de la Gaule
Cours organique:
Lʼéconomie de lʼâge du Fer (800-50 av. J.-C. (1/1)
Stéphane Marion,
docteur en archéologie, chercheur PSL-ENS-CNRS,
ingénieur de recherche, service régional de l'Archéologie, Direction régionale des affaires culturelles Grand-Est, Metz
 
Cours de synthèse :
Introduction à l'archéologie de l'âge du Fer en France dans son contexte européen.
Jenny Kaurin,
docteure en archéologie, conservatrice, service régional de l'archéologie,
Direction régionale des affaires culturelles de la région Centre-Val de Loire
 
Travaux pratiques :
Elisabeth Goussard,
doctorante, École pratique des hautes études
 
....................................................................................................................................................................................
 
Histoire de l'art et archéologie de l'Égypte
Cours organique :
Abydos : la ville sainte dʼOsiris au Nouvel Empire.
Mythes, rites et transformations du paysage dʼune ville de pèlerinage antique. (1/3)
Marc Étienne,
conservateur en chef du patrimoine, département des antiquités égyptiennes, musée du Louvre
 
....................................................................................................................................................................................
 
Archéologie orientale
Cours de synthèse :
Le Levant et le monde syrien.
Michel Al-Maqdissi,
docteur ès Lettres en archéologie orientale
 
....................................................................................................................................................................................
 
Histoire de l'art et archéologie du monde grec
Cours organique
Époque classique. Le temple de Zeus à Olympie.
Ludovic Laugier,
conservateur du patrimoine, département des antiquités grecques, étrusques et romaines, musée du Louvre
Du Groupe des Niobides au Peintre de Talos :
la céramique attique à figures rouges et le langage classique (460-410 av. J.-C.).
Martine Denoyelle,
conservatrice en chef du patrimoine, chargée de mission pour la prospective numérique,
Institut national d'histoire de l’art
 
Cours de synthèse :
La production artistique dans le monde grec à l'époque classique.
Louise Detrez,
conservatrice du patrimoine, département des monnaies et des antiques, Bibliothèque Nationale de France
 
Travaux pratiques :
Clémentine Durand,
diplômée de l’École du Louvre
 
....................................................................................................................................................................................
 
Histoire de l'art et archéologie du monde romain
Cours organique :
Les maisons de Campanie au Ier siècle :
architecture, décor et vaisselle précieuse (Haut-Empire). (2/3)
Cécile Giroire,
conservatrice en chef du patrimoine, département des antiquités grecques, étrusques et romaines, musée du Louvre
 
....................................................................................................................................................................................
 
Patrimoine et archéologie militaires
Cours de synthèse :
Les armes blanches, de l'épée de fusilier à la dague des commandos.
Dominique Prévôt,
chargé d'études documentaires, département moderne, musée de l'Armée
 
....................................................................................................................................................................................
 
Histoire des arts de l'Islam
Cours organique :
Lʼart iranien dʼépoque qajare (1786-1925). (1/1).
Gwenaëlle Fellinger,
conservatrice du patrimoine, adjointe à la directrice, département des arts de l'Islam, musée du Louvre
Carol Guillaume,
doctorante en Histoire de l'art
 
Cours de synthèse :
Lʼart du monde islamique (XVe-XVIIIe siècle).
Gwenaëlle Fellinger,
conservatrice du patrimoine, adjointe à la directrice, département des arts de l'Islam, musée du Louvre
Judith Hénon,
conservatrice du patrimoine, département des arts de l'Islam, musée du Louvre
 
Travaux pratiques :
Antoine Le Bail,
diplômé de l’École du Louvre
 
....................................................................................................................................................................................
 
Histoire des arts d’Afrique
Cours de synthèse :
Les arts de lʼAfrique australe et centrale.
Amaëlle Favreau,
conférencière, musée du quai Branly-Jacques Chirac,
chargée de cours, l'Institut catholique de Paris
 
....................................................................................................................................................................................
 
Histoire et anthropologie des arts d’Océanie
Cours de synthèse :
La Polynésie, une traversée.
Johanne Lindskog,
conservatrice du patrimoine, musée national Marc Chagall
 
Travaux pratiques :
Marie Durand,
anthropologue, chercheuse associé, Centre de recherche et de documentation sur l’Océanie
 
....................................................................................................................................................................................
 
Histoire de l'architecture occidentale
Cours de synthèse :
Lʼarchitecture européenne à l'époque moderne.
Nicolas Courtin,
docteur en histoire de l'art,
chargé de mission, commission du vieux Paris, Direction des affaires culturelles de la Ville de Paris
 
Travaux pratiques :
Iliana Kasarska,
maître de conférences
 
....................................................................................................................................................................................
 
Histoire de la sculpture du Moyen Age,
de la Renaissance et des Temps modernes
Cours organique :
La sculpture en France au XVIIIe siècle. (1/3).
Guilhem Scherf,
conservateur général du patrimoine, département des sculptures, musée du Louvre
 
Cours de synthèse :
La sculpture en Europe : Renaissance-XVIIe siècle.
Valérie Carpentier,
conservatrice du patrimoine, département des sculptures, musée du Louvre
 
Travaux pratiques :
Astrid Bertrand,
doctorante, École du Louvre/Université de Nantes
 
....................................................................................................................................................................................
 
Histoire des arts décoratifs
Cours organique :
Bronzes de la Renaissance italienne : de Pisanello à Andrea Riccio (1430-1550). (1/1).
Philippe Malgouyres,
conservateur du patrimoine, département des Objets d'art, musée du Louvre
 
Cours de synthèse:
De la Renaissance au XVIIe siècle (1450-1650).
Philippe Malgouyres,
conservateur du patrimoine, département des Objets d'art, musée du Louvre
Françoise Barbe,
conservatrice en chef du patrimoine, département des Objets d'art, musée du Louvre
Michèle Bimbenet-Privat,
conservatrice en chef du patrimoine, musée de Cluny-musée national du Moyen Âge
 
....................................................................................................................................................................................
 
Histoire de la mode et du costume
Cours de synthèse :
Histoire générale de la mode et du costume : du XIVe au XVIIIe siècle.
Bastien Salva,
diplômé de l’École du Louvre
 
Travaux pratiques :
Julien Loussararian,
diplômée de l’École du Louvre
Pierre-Jean Desemerie,
diplômé de l’École du Louvre
 
....................................................................................................................................................................................
 
Histoire de la peinture (école française)
Cours organique :
Les frères Le Nain : style et iconographie. (1/1).
Nicolas Milovanovic,
conservateur en chef du patrimoine, département des peintures, musée du Louvre
 
....................................................................................................................................................................................
 
Histoire de la peinture (écoles étrangères)
Cours de synthèse :
Fonctions et évolutions de l'image en Italie du XVe au XVIe siècle.
Cécile Beuzelin,
docteure en histoire de l'art, chercheuse associée au Centre d'études supérieures de la Renaissance de Tours,
chargée de cours, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
 
....................................................................................................................................................................................
 
Histoire du dessin
Cours organique :
Le dessin en France sous Louis XII et François Ier. (1/3).
Dominique Cordellier,
conservateur en chef du patrimoine, département des arts graphiques, musée du Louvre
 
Cours de synthèse:
Renaissance et Maniérisme au nord des Alpes.
Olivia Savatier,
conservatrice du patrimoine, département des arts graphiques, musée du Louvre
 
....................................................................................................................................................................................
 
Histoire de l'estampe
Cours organique :
Lʼestampe entre 1750 et 1830. (1/1).
Joëlle Raineau,
collaboratrice scientifique, chargée des publications, Petit Palais, musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris
 
Cours de synthèse :
L’estampe au XIXe siècle.
Valérie Sueur-Hermel,
conservatrice en chef du patrimoine, département des estampes et de la photographie, Bibliothèque nationale de France
Céline Chicha-Castex,
conservatrice du patrimoine, département des estampes et de la photographie, Bibliothèque nationale de France
 
....................................................................................................................................................................................
 
Histoire de l'art au XIXe et au début du XXe siècle
Cours de synthèse :
La première moitié du XIXe siècle, du néoclassicisme aux romantismes.
Cécilie Champy-Vinas,
conservatrice du patrimoine, Petit Palais, musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris
Marine Kiesel,
conservatrice du patrimoine, musée d’Orsay
 
Travaux pratiques :
Claire Guiton,
diplômée de l’École du Louvre, chercheuse indépendante
Hélène Zanin,
doctorante en Histoire de l’art, École du Louvre/Université Paris Nanterre
 
....................................................................................................................................................................................
 
Histoire du XXe siècle
Cours organique :
Le paysage en crise.
De l’Arcadie à la tragédie : « Tuons le clair de Lune ». (1/3).
Philippe Bettinelli,
conservateur du patrimoine, responsable de la collection art public, Centre National des Arts Plastiques
Baptiste Brun,
maître de conférences, Université de Rennes 2
 
....................................................................................................................................................................................
 
Art contemporain
Cours de synthèse :
Années 60 et 70.
Jeanne Brun,
conservatrice du patrimoine, musée d'art moderne de la Ville de Paris
 
Travaux pratiques :
Sophie Goetzmann,
doctorante en Histoire de l’art, Université Paris-Sorbonne
 
....................................................................................................................................................................................
 
Histoire de la photographie
Cours organique :
Petite histoire de la photographie par ses marges :
lʼinforme à lʼoeuvre. (1/3).
Susana Gallego
conservatrice du patrimoine, Petit Palais, musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris


Premier cycle (cours complémentaires 2017-2018) :
 
Épigraphie
Épigraphie sémitique.
Maria Gorea,
professeur, département d'études hébraïques, Université Paris VIII
 
....................................................................................................................................................................................
 
Histoire des idées
L’Antiquité (1).
François Bridey,
conservateur du patrimoine, département des antiquités orientales, musée du Louvre
Hélène Guichard,
conservatrice en chef du patrimoine, département des antiquités égyptiennes, musée du Louvre
Violaine Jeammet,
conservatrice en chef du patrimoine, département des antiquités grecques, étrusques et romaines, musée du Louvre
Ludovic Laugier,
conservateur du patrimoine, département des antiquités grecques, étrusques et romaines, musée du Louvre
Jacqueline Lichtenstein,
professeur des université, Université de Paris-Sorbonne

 
RAPHAEL, L'ÉCOLE D'ATHÈNES, STANZE, VATICAN




S’approprier le Louvre :
trois siècles de relations muséales en France et en Europe

 
L’École du Louvre et le musée du Louvre (Centre Dominique Vivant Denon) s’associent pour organiser au cours de l’année universitaire 2017-2018 une deuxième édition de leur atelier de troisième cycle sous la forme d’un séminaire doctoral : « S’approprier le Louvre : trois siècles de relations muséales en France et en Europe ».
 
Les résultats extrêmement encourageants de la première édition 2016-2017 de cet atelier de troisième cycle incitent à poursuivre la thématique en élargissant les champs disciplinaires et la temporalité. Pour l’année 2017-2018, l’atelier se donne pour objectif d’étudier les diverses modalités d’appropriation du modèle qu’a constitué, au cours des XIXe, XXe et XXIe siècles, le musée du Louvre pour les musées de France et d’Europe. Les problématiques historiques, artistiques, mais aussi sociologiques et économiques occuperont le centre de nos réflexions.
 
Chaque participant choisira d’approfondir une thématique spécifique sous forme d’une communication d’une heure. Il pourra s’agir d’éléments concrets comme le programme architectural, le dispositif muséographique, la constitution des collections. Il pourra aussi s'agir de concepts fondateurs, comme celui de musée universel, d’art pour tous, de centralisation et décentralisation. Il sera possible d’étudier dans une perspective plus contemporaine les stratégies d’exposition, les politiques des publics, l’usage des nouvelles technologies de médiation. L’appropriation du musée par les visiteurs (récits de visite, carnets de notes) mais aussi par les arts (cinéma, littérature, musique) peut aussi faire l'objet d'exposés. Le programme de recherche ainsi défini prendra naturellement appui sur la bibliographie existante et sur les travaux muséologiques conduits en France et dans une perspective internationale. Les communications pourront faire l’objet d’une publication dans les Cahiers de l’École du Louvre.
 
....................................................................................................................................................................................
 
L’atelier se tiendra au Centre Dominique Vivant Denon (musée du Louvre, entrée Porte des Arts) de novembre 2017 à mai 2018, à raison d’une journée par mois. Les voyages des participants résidant hors de l’Ile-de-France seront pris en charge.
 
L’atelier est ouvert sur inscription (et après sélection sur dossier) aux étudiants de troisième cycle d’histoire de l’art et de muséologie inscrits à l’École du Louvre ou dans un de ses établissements partenaires.
 
Les candidats doctorants doivent être engagés dans un sujet de thèse portant sur une des thématiques concernées, ou s'intéresser à l'une d'entre elles à titre complémentaire. Les participants peuvent être en début ou en cours de doctorat (première, deuxième ou troisième année d’inscription en 2017-2018).
 
Les candidatures devront comprendre un CV et une lettre de motivation et être adressées,
avant le 15 septembre 2017, à :
troisiemecycle[a]ecoledulouvre.fr et DRC-APP[a]louvre.fr





Bourses de recherche

 
Dans le cadre du développement de son troisième cycle et avec le soutien renouvelé de la Fondation Daniel et Nina Carasso, l'École du Louvre, soucieuse de donner à ses élèves les conditions les plus propices à la conduite et à l'achèvement de leurs travaux de recherche de troisième cycle, propose des bourses d'une année académique (septembre à juin) d'un montant de 11 000 euros par boursier.
À l'issue de l'examen des candidatures, après audition par la Commission de la validation de la recherche et après approbation du directeur de l'École du Louvre, ont été retenus pour l'année académique 2017-2018 :
 
Giancarla Cilmi
 
Projet de recherche
La peinture italienne en France au XIXe siècle : la collection Jacquemart-André.
Thèse de troisième cycle de l’École du Louvre et de doctorat à l’École pratique des hautes études codirigée par Gennaro Toscano, professeur en histoire de l’art et civilisation, conseiller scientifique et culturel pour le projet Richelieu (Bibliothèque nationale de France) et Michel Hochmann, directeur d’études à l’École pratique des hautes études.
 
Biographie
Après une double formation de premier cycle et de master 1 à l’École du Louvre et à l’Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Giancarla Cilmi est diplômée en 2011 d’un master 2 Parcours « recherche » en Histoire de l’Art appliquée aux collections à l’École du Louvre avec un mémoire consacré aux Tableaux italiens du XVIe siècle au XVIIIe siècle de l’Abbaye Royale de Chaalis–Musée Jacquemart-André et mené sous la direction de Gennaro Toscano, Jean-Pierre Babelon et Nathalie Volle. Après une année de classe préparatoire aux concours de conservateur du patrimoine, elle poursuit ses recherches sur les collections de peinture italiennes en France dans le cadre de sa thèse.
Titulaire de la bourse « Immersion » du Labex Cap « Créations, Arts et Patrimoines » d’heSam Université (2013-2014), chargée de recherches à Sèvres-Cité de la céramique (2015) puis chargée de récolement de la collection de peintures du musée de l’Armée (2015), Giancarla Cilmi collabore actuellement, au musée Jacquemart-André, à la publication du premier catalogue des peintures italiennes des musées de Paris et de l’Abbaye Royale de Chaalis, tout en poursuivant (depuis 2013) une activité d’enseignement à l’École du Louvre comme chargée des travaux dirigés devant les œuvres.
 
....................................................................................................................................................................................
 
Yves di Domenico
 
Projet de recherche
Etienne Parrocel, dit le Romain (Avignon, 1696-Rome, 1775). Un peintre français à Rome au XVIIIe siècle).
Thèse de troisième cycle de l’École du Louvre et de doctorat à l’Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne codirigée par Philippe Malgouyres, conservateur en chef du patrimoine au département des Objets d’art du musée du Louvre, professeur à l’École du Louvre et Étienne Jollet, professeur à l’Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
 
Biographie
Après des études d’histoire de l’art au sein des Universités d’Aix-en-Provence et de Paris 1 Panthéon-Sorbonne, puis de muséologie à l’École du Louvre, Yves di Domenico a concentré ses recherches sur la peinture et le dessin français des XVIIe et XVIIIe siècles. Il a notamment publié différentes études sur les artistes de la dynastie des Parrocel, Louis (1634-1694), Pierre (1670-1739) et Étienne (1696-1775).
Ancien collaborateur scientifique au département des peintures du musée du Louvre (2006-2009), chargé de projet au département des Estampes et de la photographie, Bibliothèque nationale de France (2010-2011) et actuellement chargé de cours à l’École du Louvre et chargé de recherche à la direction des affaires culturelles de la Ville de Paris (FMAC), il poursuit ses travaux sur Étienne Parrocel dans le cadre de sa thèse de doctorat. Il rédige le catalogue raisonné de l’artiste et s’intéresse également aux phénomènes d’interactions entre l’art français et italien dans la première moitié du XVIIIe siècle.
 
....................................................................................................................................................................................
 
Ce programme de recherche bénéficie du soutien de la Fondation Daniel et Nina Carasso

 
ÉTIENNE PARROCEL, JÉSUS ET LA SAMARITAINE, (DÉTAIL) MUSÉE FESCH, AJACCIO




Corpus numérique de la sculpture
de l’Antiquité tardive et du haut Moyen Âge en France

 
La rentrée universitaire est marqée par la signature de la convention qui unit l’École du Louvre, le musée du Louvre, l’UMR 5138 (Archéologie et Archéométrie Maison de l'Orient et de la Méditerranée-Jean Pouilloux) et l’UMR 6298 (ARTEHIS, Archéologie, Terre, Histoire, Sociétés) pour la mise en œuvre d’un nouveau programme de recherche sur la sculpture de l’Antiquité tardive et du haut Moyen Âge en France (IVe siècle-Xe siècle).
 
Initié par l’équipe de recherche de l’École du Louvre, ce projet de corpus numérique est mené en partenariat avec le département des sculptures du musée du Louvre et le CNRS (1) et s’inscrit dans l’axe de recherche développé par l’équipe de recherche de l’établissement : « L’atelier de l’histoire de l’art : de la collecte aux humanités numériques ». Il s’agit d’une part de recenser les sculptures et les éléments sculptés architecturaux, liturgiques, funéraires sur le territoire français, à partir d’un riche fonds documentaire conservé au département des sculptures du musée du Louvre (fonds Vieillard-Troiekouroff et Chatel) et de l’enrichir par les nouvelles découvertes ; d’autre part, d’offrir à la communauté scientifique une large documentation iconographique par la dématérialisation et l’indexation des photographies et de la documentation primaire dans une base de données, compatible avec celle déjà en ligne du Corpus architecturae religiosae europeae [CARE], saec. IV-X., développé en France au sein de la Maison des sciences de l’Homme de Dijon.
 
 
1.UMR 5138 Archéologie et Archéométrie Maison de l'Orient et de la Méditerranée-Jean Pouilloux, Lyon et UMR 6298 ARTEHIS, Archéologie, Terre, Histoire, Sociétés, Dijon

 
CHANCEL DE SAINT-PIERRE-AUX-NONNAINS, MUSÉE DE LA COUR D’OR, METZ




Septembre 2017 : Histoires de prêts, partez !

Depuis la fin du XIXe siècle, la diffusion des expositions temporaires détermine l’émergence d’un système international des musées fondé sur la circulation d’œuvres et d’objets. Pour un musée, envoyer les œuvres de ses collections dans des expositions devient crucial afin de s’assurer, à son tour, les prêts qui lui permettront d’organiser ses propres expositions. Prêter des œuvres à de grands établissements, notamment étrangers, signifie également, pour un conservateur, garantir à ses collections une visibilité accrue. Où expose-t-on, qu’expose-t-on et avec quelle fréquence, quelles pièces arrive-t-on à obtenir et de quels partenaires : tels deviennent désormais les critères fondamentaux de positionnement des musées dans une hiérarchie internationale du prestige patrimonial.
Mais la pratique du prêt ne pèse pas seulement sur les représentations attachées aux établissements muséaux : elle agit directement sur la qualification des objets. Le prêt d’une œuvre – ou son refus – est le résultat de transactions complexes, formulées ou non, au sein desquelles se négocie et se révise sa valeur. Il exprime également l’importance et le rang des institutions, parfois même des villes ou des nations.
 
Ce colloque international entend interroger la pratique du prêt d’œuvres, à la fois sous l’angle de la mobilité des œuvres et des objets de musées et des reconfigurations de leur statut. Il s’agira d’explorer les façons dont, historiquement, l’usage du prêt s’est défini, jusqu’à constituer un enjeu crucial pour les musées (1). Les dimensions économiques, politiques, juridiques seront également au cœur du propos, autour de thèmes touchant l’histoire des prêts, la mémoire des prêts, les contraintes muséographiques des prêts, les prêts et restaurations, les prêts comme outils de l’histoire de l’art, la géopolitique des prêts, la temporalité des prêts, l’économie des prêts, le principe de gratuité et ses exceptions, le prêt et ses régimes juridiques, public et privé dans les prêts des musées...
 
1. S’il est souvent difficile d’opérer une distinction entre les deux notions, le colloque sera centré sur la question du prêt et laissera de côté celle des dépôts, qui a fait l’objet ces dernières années de travaux spécifiques. Le domaine de ces rencontres concerne également la pré-histoire du prêt (translation de reliques au Moyen Âge...) jusqu’au très contemporain qui constitue l’autre borne temporelle du colloque, abordé dans une optique historienne ou dans les termes d’une anthropologie des pratiques savantes.
 
....................................................................................................................................................................................
 
 
Colloque :
Histoires de prêts
Mémoires et enjeux des prêts dans les musées
Les 28 et 29 septembre 2017
(École du Louvre)
Inscription obligatoire :
colloques[a]ecoledulouvre.fr
École du Louvre, Palais du Louvre, Aile de Flore, Porte Jaujard. 75001 Paris
Amphithéâtre Michel-Ange
Entrée par le jardin du Carrousel
 
Avec la participation de :
François-René Martin (ENSBA et École du Louvre), Michela Passini (CNRS (IHMC-ENS) et École du Louvre), Neville Rowley (Staatliche Museen zu Berlin), Thomas Bohl (Mobilier national), Victor Class (Centre allemand d’histoire de l’art, Paris), Emanuela Daffra (Pinacoteca di Brera, Milano), Eloise Donnelly (University of Cambridge/The British Museum), Cécile Dupré (musée national de la Marine, Paris), Patricia Garcia-Monton Gonzalez (Universidad Complutense, Madrid), Dominique de Font-Réaulx (musée national Eugène Delacroix), Vincent Lefebvre (Service des musées de France, Direction générale des patrimoines, ministère de la Culture), Pauline Michaud (École du Louvre), Philippe Peltier, Caroline M. Riley (Boston University), Sylvie Ramond (musée des Beaux-Arts de Lyon), Clothilde Roullier (Archives nationales), Pascal Riviale (Archives nationales), Rocio Robles Tardio (Universidad Complutense, Madrid), Marie-Claire Rodriguez (École du Louvre et Université de Neuchâtel), Marie Tchernia-Blanchard (École du Louvre et Université de Lorraine), Bénédicte Savoy (Collège de France), Alain Schnapp (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), Jean-Luc Martinez (musée du Louvre), Pierre Rosenberg de l’Académie Française.
 
Télécharger le programme
 
....................................................................................................................................................................................
 
Direction scientifique :
François-René Martin (ENSBA et École du Louvre)
Michela Passini (CNRS (IHMC-ENS) et École du Louvre)
Neville Rowley (Staatliche Museen zu Berlin)
 
Comité scientifique :
Claire Barbillon (Université de Poitiers et École du Louvre), Françoise Blanc (École du Louvre), Cecilia Hurley Griener (École du Louvre et Université de Neuchâtel), Violaine Jeammet (musée du Louvre et École du Louvre), François-René Martin (ENSBA et École du Louvre), Sophie Mouquin (Université Charles-de-Gaulle, Lille), Michela Passini (CNRS (IHMC-ENS) et École du Louvre) Natacha Pernac (École du Louvre et Université de Paris-Nanterre), Neville Rowley (Staatliche Museen zu Berlin).
 
École du Louvre
Palais du Louvre. Porte Jaujard. Place du Carrousel, 75038 Paris cedex 01
Contact : colloques[a]ecoledulouvre.fr
 
Le colloque est organisé avec la participation de l’Institut d’histoire moderne et contemporaine (IHMC-CNRS-ENS)

 
ROBERT KNUDSEN. WHITE HOUSE PHOTOGRAPHS. JOHN F. KENNEDY PRESIDENTIAL LIBRARY AND MUSEUM, BOSTON




École du Louvre et Cité Interdite

 
L’accord de coopération franco-chinoise signé entre l’École du Louvre et la Cité Interdite trouve aujourd’hui un nouveau prolongement. L’École du Louvre participe en effet à un programme spécifique de formation destiné aux professionnels des musées chinois, du 15 au 20 septembre 2017 à Pékin.
Organisée par le SACH (State Administration of Cultural Heritage), agence sous tutelle du ministère chinois de la culture, cette formation s’adressera à une trentaine de cadres chinois occupant des fonctions de direction dans différents musées du pays.
 
Une partie de ce programme (Muséographie-Expositions temporaires et présentations permanentes dans les musées), conduit par l’École, a pour objectif de sensibiliser ces professionnels aux diverses composantes d’une exposition.
Confiée à Clio Karageorghis (1), la formation portera sur les aspects concrets d’aménagements internes aux musées : implantation des œuvres, sécurité des œuvres et des personnes, gestion des flux, conservation préventive, utilisation de matériaux : formes, textures, couleurs, préparation des budgets prévisionnels comprenant tous les postes liés à une exposition. Seront étudiées les installations fixes et mobiles des aménagements muséographiques, les scénographies des espaces d’expositions et leurs périphériques (réserves, ateliers...).
 
1. Architecte DPLG, Clio Karageorghis a été en charge de la signalétique et des espaces muséographiques du musée d’Orsay (1983-1986). Chef du service de la signalétique et du graphisme pour le Grand Louvre puis au sein de service de l’architecture et de la muséographie, elle a participé à la réalisation de nombreuses expositions temporaires du musée du Louvre de 1986 à 2015. Conseil en muséographie et signalétique, elle est architecte-conseil au musée du Louvre depuis 2015.

 
CITÉ INTERDITE




Cycle découverte : « Histoire évolutive du corps humain »

 
Les inscriptions sont ouvertes pour ce nouveau cycle « découverte » consacré à une Histoire évolutive du corps humain. Destinées au plus large public, ces sessions sont proposées ponctuellement durant l’année autour de sujets thématiques d’archéologie, d’anthropologie, d’histoire des civilisations et d’histoire de l’art en rapport avec l’actualité des musées, du patrimoine et de la recherche. Chaque cycle de cinq séances (cinq lundis, de 19h00 à 20h30) comprend des cours magistraux et une visite d'application dans un musée ou un monument de Paris.
 
Cycle découverte :
Histoire évolutive du corps humain

par Alain Froment,
médecin et anthropobiologiste,
directeur de recherche, Institut de Recherche pour le Développement, musée de l’Homme
 
Les 18 et 25 septembre, 2, 9 et 16 octobre 2017, de 19h00 à 20h30.
Une visite au musée de l’Homme.
 
Consulter le portail d'inscription en ligne
 
Télécharger le programme
Télécharger la fiche d'inscription par correspondance
 
Informations et tarifs : cycles.decouverte[a]ecoledulouvre.fr
01.55.35.18.37
 
....................................................................................................................................................................................
 
Élaborer une histoire naturelle de l’espèce humaine, telle est la vocation de l’anthropologie biologique, une discipline moins connue que la paléoanthropologie ou que l’anthropologie sociale, mais très éclairante pour interpréter les racines de notre identité. En effet, si l’humanité se distingue par la richesse de sa production culturelle, elle n’en est pas moins une espèce animale qui conserve une longue mémoire de son animalité, et dont l’évolution biologique n’est pas terminée. Il s’agira ici d’explorer le corps humain pour comprendre son histoire, sa diversité, et les conséquences sociétales et médicales qui en découlent.

 
LÉONARD DE VINCI, L'HOMME DE VITRUVE (DÉTAIL), GALERIE DE L'ACCADEMIA, VENISE




Télégrammes

 
Les 16 et 17 septembre 2017 :
journées Européennes du Patrimoine au ministère de la Culture
A l'occasion des 34es Journées Européennes du Patrimoine (JEP 2016) et de l'opération « Les enfants du patrimoine », les élèves de l’École du Louvre seront au rendez-vous, au ministère de la Culture, rue de Valois, salle Albert Londres, pour effectuer des médiations inédites autour de dispositifs numériques à destination du jeune public.
Cette manifestation proposera une dizaine d’installations de réalité virtuelle, réalité augmentée et applications interactives. Des entreprises de pointe en matière de numérisation du patrimoine seront présentes. Il s’agira pour les étudiants d’accompagner, durant les deux jours des JEP, les visiteurs à la découverte du patrimoine culturel à travers de nouveaux outils numériques et de médiation.
 
Les 16 et 17 septembre 2017 :
Journées Européennes du Patrimoine à l’Institut national de l’histoire de l’art
En écho à la manifestation de la rue de Valois, une dizaine d’élèves de l’École seront également présents rue Vivienne, à l’Institut national d’histoire de l’art (INHA), pour présenter au plus large public, durant les deux jours des Journées du Patrimoine, la Galerie Colbert et la Salle Labrouste récemment rouverte au cœur du site Richelieu.
 
Les Journées européennes du patrimoine :
http://journeesdupatrimoine.culturecommunication.gouv.fr/
 
 
....................................................................................................................................................................................
 
« Curieuse nocturne » au musée d'Orsay
Le jeudi 21 septembre 2017, une quinzaine d’élèves de l’École du Louvre, spécialisés en histoire de l’art du XIXe siècle participeront à la soirée « Curieuse nocturne » au musée d’Orsay, de 18h30 à 23h30.
 
Autour de l’exposition « Portraits de Cézanne », ces jeunes historiens de l’art, médiateurs d’un soir, feront découvrir au public les œuvres du musée à travers le prisme des portraits présents dans les collections.
 
Curieuse nocturne automne 2017 : en savoir plus
 
....................................................................................................................................................................................
 
Lits historiques
À la recherche des lits européens du XVe au XVIIIe siècle–usages, formes et décors
École du Louvre, 20 février 2018.
Appel à communications.
Les lits trônent dans les chambres ; ils en sont la définition ultime. Aux yeux du public, pas de chambre sans lit et sans chambre, pas de maison. La multiplication au XIXe siècle des chambres de François Ier ou de Henri IV – et d’autant de lits supposés – dans les châteaux de province relève de la même curiosité pour un meuble qui évoque la « grande histoire » et l’intimité du souverain. Le meuble concentre en lui l’idée de la maison et du pouvoir. À l’inverse, clos de rideaux, le lit de l’époque moderne devient lui-même une chambre selon la définition de Michèle Perrot : une boîte dans la boîte, l’espace intime par excellence. Ce microcosme protecteur est le support privilégié du rêve et le moyen de voyager sans entraves dans le temps et l’espace comme chez Proust. Il devient plus qu’un simple meuble. L'Europe de l'époque moderne a été le cadre idéal à l'expression de cette dichotomie entre intériorité et universalité et les lits stigmatisent sans doute le mieux ce conflit emblématique du temps. C'est probablement pour ces raisons qu’ils sont souvent les meubles les mieux documentés. Leur importance physique et symbolique leur a généralement réservé l'attention des notaires, des chargés d'inventaire, des dessinateurs, etc.
Malheureusement, leur conservation aujourd'hui ne reflète pas cette prééminence.
Leur disparition tient à une autre dualité, structurelle celle-là. Fondamentalement double, le lit est une œuvre de bois et de tissus. Si le premier se conserve, les seconds – qui en faisaient toute la valeur – ont souvent disparu. Force est de constater qu'en France, aucun lit complet dans son état d'origine n'est identifié avec certitude avant le XVIIIe siècle... Toutefois, en Angleterre ou en Suède de nombreux lits anciens ont été préservés. Les conditions de conservation ne sont donc pas les seules responsables de cette disparition. Cette disparition reflète donc aussi une volonté de changements, aussi bien en termes de mode que d'histoire.
Le spectacle du lit, par son statut de plus grand meuble de la pièce et par sa grande qualité textile ou sculpturale, le rend indispensable à toute chambre muséale. Il est le support idéal à la fois d'une histoire des styles et d'une histoire des hommes. Les ambitions des conservateurs sont donc importantes sur ce sujet.
Cette journée d’étude a pour objectif d’éclairer les projets actuels et futurs des institutions culturelles. Elle ambitionne de faire à la fois le point sur les connaissances de ces meubles et d’explorer les pratiques de conservation et de restauration des grands lits européens de la fin du XVe au XVIIIe siècle.
Les propositions sont susceptibles de concerner tous les champs de l’histoire, de l’histoire de l’art, l’histoire sociale et de l’histoire des techniques relatifs aux grands lits européens de la fin du Moyen Âge au XVIIIe siècle. Elles seront regroupées autour de trois axes de réflexion : entre études des sources, études de cas particuliers et réflexions sur la place du lit – physiquement et symboliquement.
Dans le premier domaine, sont particulièrement attendus des travaux sur les questions de vocabulaire, sur l’identification des sources archivistiques (dans l’objectif d’établir un corpus de référence, consultable par tous) et sur les modèles.
Dans l’objectif d’un inventaire documentaire des lits conservés, seront bienvenues les études de cas spécifiques faisant état des recherches documentaires et scientifiques sur l’existant et exposant la démarche de restauration / restitution en vue de l’exposition au public. Ces études peuvent concerner un lit en entier (bois + couché + garniture) ou une partie de celui-ci (étude spécifique des étoffes, de la sculpture, etc.).
Enfin, cette journée vise à proposer de nouvelles contributions sur les usages de ce meuble dans la chambre – en complément des travaux déjà réalisés sur les châteaux de la Renaissance en France. Sous ce thème, on retiendra aussi la place symbolique du lit, aussi bien dans la société de cour que comme objet représenté dans les œuvres d’art.
 
....................................................................................................................................................................................
 
Modalités pratiques :
Les communications auront une durée de 20 mn chacune, suivie d’une discussion de 10 mn.
Elles pourront être faites en français ou en anglais. Les propositions de 2500 signes maximum (espaces compris) en français ou en anglais, sont à envoyer à :
Muriel Barbier muriel.barbier[a]culture.gouv.fr,
Magali Bélime-Droguet magali.belime-droguet[a]monuments-nationaux.fr
Nicolas Courtin nicolas.courtin[a]paris.fr
avant le 15 octobre 2017. Elles seront accompagné d’un curriculum vitae court indiquant la formation, les fonctions exercées (passées et actuelles) et les principales publications
 
Coordination scientifique :
Muriel Barbier, conservatrice du patrimoine,
chargée des collections mobilier, textile et cuir, musée national de la Renaissance, château d’Écouen
Magali Bélime-Droguet, docteure en histoire de l’art, référent collections, Centre des Monuments Nationaux
Nicolas Courtin, docteur en histoire de l’art, chargé des fonds figurés, Archives de Paris
 
Comité scientifique :
Muriel Barbier, conservatrice du patrimoine,
chargée des collections mobilier, textile et cuir, musée national de la Renaissance, château d’Écouen
Magali Bélime-Droguet, docteure en histoire de l’art, référent collections, Centre des Monuments Nationaux
Agnès Bos, conservatrice du patrimoine
Nicolas Courtin, docteur en histoire de l’art, chargé des fonds figurés, Archives de Paris
Danièle Véron-Denise, conservatrice en chef du patrimoine honoraire
 
   
 
....................................................................................................................................................................................
 

De l'actualité et des télégrammes en continu sur
 
        





Informations pratiques

 
Venir à l'École du Louvre
Métro : Palais Royal, Tuileries, Pyramides
Ouvert tous les jours de 9h30 à 17h30 sauf samedi et dimanche
Téléphone : 01 55 35 18 00
www.ecoledulouvre.fr

 
Crédits photographiques :
photos 1, 2 : ML/École du Louvre
photo 3 : R.M.N. / R.-G. Ojéda/WIKICOMMONS
photo 4 : Vatican/WIKICOMMONS
photo 6 : Musée Fesch, Ajaccio
photo 7 : Musée de la Cour d'Or, Metz
photo 8 : John F. Kennedy presidential library and museum, Boston
photo 9 : Cité Interdite, Pékin