L’été à l’École du Louvre

 
Fleurs, architecture hospitalière, corps dans l’art médiéval, nu dans l’art occidental, artistes chiffonniers, Belle Epoque à Paris, décryptages d’œuvres majeures, espace japonais, architecture parisienne, jardin nourricier en Occident, iconographie des rois mages, art miroir des souffrances du corps et de l’âme, Goya, sciences en Europe à la Renaissance, Francis Bacon... sont au programme des cours d'été 2017. Soit, du 19 juin au 28 juillet 2017, quinze cycles thématiques originaux (en journée et en soirée) destinés au plus large public et dispensés par des spécialistes, conservateurs, universitaires, chercheurs et professionnels du patrimoine. Des cours magistraux qui seront complétés par des visites d'application dans les musées et les monuments correspondants aux sujets traités.
 
Télécharger le programme complet
 
Télécharger la fiche d'inscription
....................................................................................................................................................................................
 
Série 1 (en soirée), du 19 au 23 juin 2017
Histoire et représentation des fleurs dans la peinture, de la Renaissance au XIXe siècle
par Aude Gobet, docteur en histoire de l’art, chef du service d’étude et de documentation,
département des peintures, musée du Louvre
....................................................................................................................................................................................
 
Série 2 (en soirée), du 19 au 23 juin 2017
L’architecture hospitalière en Europe, de la fin du XVIIIe siècle aux années 80 :
entre avancées scientifiques et évolution sociétale

par Pierre-Louis Laget, docteur en médecine, chercheur en histoire de l’architecture,
service du patrimoine culturel, Conseil régional des Hauts-de-France, Lille
....................................................................................................................................................................................
 
Série 3 (en journée), du 26 au 30 juin 2017
Le corps dans l’art médiéval. Regards rapprochés
par Cécile Bulté, docteur en histoire de l’art
....................................................................................................................................................................................
 
Série 4 (en soirée), du 26 au 30 juin 2017
Variations sur le nu dans l’art occidental (1863-1939)
par Nicholas-Henri Zmelty, maître de conférences en histoire de l’art contemporain,
Université de Picardie Jules Verne
....................................................................................................................................................................................
 
Série 5 (en soirée), du 26 juin au 30 juin 2017
Artistes chiffonniers : création artistique et matériaux de récupération
par Déborah Laks, docteur en histoire de l’art, chercheur associé, Centre d’Histoire de Sciences Po, Paris
....................................................................................................................................................................................
 
Série 6 (en journée), du 3 juillet au 7 juillet 2017
Vivre à Paris (1880-1914) : une bien Belle époque !
par Aurélie Erlich, conférencière nationale, chargée de cours, École du Louvre
....................................................................................................................................................................................
 
Série 7 (en soirée), du 3 juillet au 7 juillet 2017
Décryptages (cours complet)
par Cédric Michon, professeur d'histoire moderne, directeur des Presses Universitaires de Rennes
....................................................................................................................................................................................
 
Série 8 (en soirée), du 3 juillet au 7 juillet 2017
L’espace japonais
par Maël Bellec, conservateur du patrimoine, musée Cernuschi
....................................................................................................................................................................................
 
Série 9 (en journée), du 17 juillet au 21 juillet 2017
Paris, l’architecture complexe et contradictoire d’une ville
par Michaël Darin, ancien professeur d’histoire de l’architecture et de la ville,
écoles supérieures d’architecture de Nantes, Strasbourg et Versailles
....................................................................................................................................................................................
 
Série 10 (en journée), du 17 juillet au 21 juillet 2017
Une histoire du jardin nourricier en Occident
par Florent Quellier, maître de conférences en histoire moderne (H.D.R.),
Université de Tours, titulaire de la chaire CNRS « Histoire de l’alimentation des mondes modernes »
....................................................................................................................................................................................
 
Série 11 (en soirée), du 17 juillet au 21 juillet 2017
« Ils virent l’étoile et furent emplis de joie ». Iconographie des rois mages
par Pauline Duclos-Grenet, ancienne élève de l’École Normale Supérieure,
doctorante en histoire de l’art, enseignante
....................................................................................................................................................................................
 
Série 12 (en soirée), du 17 juillet au 21 juillet 2017
Fragilités humaines, ou l’art, miroir des souffrances du corps et de l’âme
par Benjamin Salama, doctorant en histoire de l’art, chargé de cours, École du Louvre
....................................................................................................................................................................................
 
Série 13 (en journée), du 24 juillet au 28 juillet 2017
Francisco de Goya y Lucientes : des Jeux d’enfants aux Désastres de la guerre
par José de Los Llanos, conservateur en chef du patrimoine, responsable du cabinet d’arts graphiques
et du département des maquettes, musée Carnavalet-Histoire de Paris
....................................................................................................................................................................................
 
Série 14 (en journée), du 24 juillet au 28 juillet 2017
Les sciences en Europe à la Renaissance
par Pascal Brioist, professeur d’histoire moderne,
Centre d’Etudes Supérieures de la Renaissance, Université François Rabelais, Tours
....................................................................................................................................................................................
 
Série 15 (en soirée), du 24 juillet au 28 juillet 2017
La peinture de Francis Bacon : « Aussi vivante que la vie même » (Michel Leiris)
par Maxime Morel, doctorant en histoire de l’art, chargé de cours, École du Louvre
....................................................................................................................................................................................
 
La totalité de ces enseignements est accessible au titre de la formation professionnelle continue (DIF compris).
 
Pour tout renseignement concernant une prise en charge au titre la formation continue : courriel formation continue
Pour toute autre précision : courriel cours d'été

 
HANS HOLBEIN LE JEUNE, LES AMBASSADEURS (DÉTAIL) NATIONAL GALLERY, LONDRES




Bourses de recherche de l'École du Louvre

 
L'École du Louvre lance son sixième appel à candidatures pour l'attribution de nouvelles bourses de recherche pour ses élèves de troisième cycle.
 
Créées grâce au mécénat de la Fondation Daniel et Nina Carasso, ces bourses participent au développement du troisième cycle et du programme de recherche muséologie et patrimoine : lieux, objets, méthodes ; qui, en lien avec les ambitions fondatrices de l'École, privilégie l'étude des objets et des collections, mais aussi l'histoire matérielle des œuvres, l'histoire de la réception, de la circulation, l'histoire de l'histoire de l'art...
 
Les bourses de recherche pour les élèves de troisième cycle de l'École du Louvre permettent de donner à ces étudiants les conditions les plus propices à la conduite et à l'achèvement de leurs travaux de recherche. Couvrant une année académique (septembre à juin), ces bourses s'adressent, en priorité, à des élèves qui ne bénéficient d'aucun autre financement d'aide à la recherche, sont dans la dernière phase de leurs travaux et dont le sujet est en concordance avec le programme de recherche de l'École.
Montant annuel de la bourse : 11 000 euros par boursier.
 
Télécharger le dossier de candidature
Dépôt du dossier avant le 31 mai 2017.
 
....................................................................................................................................................................................
 
Avec le soutien de la Fondation Daniel et Nina Carasso
 

 
ETIENNE-MAURICE FALCONET, L’AMOUR MENAÇANT (DÉTAIL), SÈVRES, CITÉ DE LA CÉRAMIQUE




Les Cahiers de l'École du Louvre (numéro 10)

 
Le dixième numéro de la revue de recherche de l'École du Louvre, disponible en ligne fin avril 2017, propose une sélection d’articles d’élèves (M2, Histoire de la photographie) issue des dernières Journées d’études photographiques organisées dans le cadre du séminaire d'Histoire de la photographie que soutient la Fondation d’entreprise Neuflize OBC.
 
Ces journées d’études (1) conçues comme des rendez-vous de débats fertiles sur l’actualité des travaux, sur les méthodes de la recherche photographique, ses enjeux et ses résultats, ont combiné des présentations de travaux d’élèves de l’École et de chercheurs avancés. Selon un principe et une régularité désormais bien installés, elles ont également été l’occasion de renforcer ou de nouer des partenariats avec des institutions actives dans le domaine, tant françaises qu’étrangères (musée de l'Élysée de Lausanne, musée d'Orsay, musée du Louvre, musée Eugène Delacroix, musée du quai Branly-Jacques Chirac, Université Paris 1-Panthéon-Sorbonne, Université de Nantes, École des hautes études en sciences sociales...).
 
De ces journées riches en échanges et perspectives, ce Cahier est le témoin.
 
Sommaire du numéro 10
 
Éditorial
 
Articles
L’univers esthétique des photographies de Cy Twombly
et le renouvellement du regard sur son œuvre.

Chiara Agradi,
élève, M2 Recherche en histoire de l’art-histoire de la Photographie 2017, École du Louvre
 
Franki Raffles, photographe engagée :
la photographie féministe en Écosse dans les années 1980 et 1990

Marine Benoit-Blain,
élève, M2 Recherche en histoire de l’art-histoire de la Photographie 2016, École du Louvre
 
Du terrain au Tour du monde : la fabrique du lointain
Victoire Lallouette,
élève, M2 Recherche en histoire de l’art-histoire de la Photographie 2016, École du Louvre
 
La part d’ombre d’un fonds photographique.
La production du lieutenant Edgard Imbert conservée à l’Etablissement de communication
et de production audiovisuelle de la Défense (ECPAD).

Aline Muller,
Elève, M2 Recherche en histoire de l’art-histoire de la Photographie 2016, École du Louvre
Etudiante, Master 2 professionnel Gestion du patrimoine culturel, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
 
Activisme culturel au centre Georges Pompidou.
Le photoreportage exposé (1977-1997).

Assia Quesnel,
Elève, M2 Recherche en histoire de l’art-histoire de la Photographie 2016, École du Louvre
 
1. Direction scientifique : Dominique de Font-Réaulx (musée du Louvre/musée national Eugène Delacroix) et Michel Poivert (Université Paris 1-Panthéon-Sorbonne)
 
....................................................................................................................................................................................
 
Consultez les Cahiers de l'École du Louvre

 
VUE DE L'EXPOSITION « GRACIELA ITURBIDE », CENTRE POMPIDOU, SALON PHOTO, 9 JUIN 1982-4 JUILLET 1982




Classe préparatoire aux concours de restaurateurs du patrimoine

 
Les e-inscriptions débutent le 5 avril 2017 pour la classe préparatoire aux concours de restaurateurs du patrimoine qui associe le département d’histoire de l’art et d’archéologie de l’Université Paris-Nanterre, l’École du Louvre et le musée Rodin, avec la participation du Centre de Restauration et de Recherche des Musées de France (C2RMF) et des Ateliers du Carrousel.
 
Cette formation (1) offre une préparation extensive aux concours des écoles de restaurateurs (Institut national du patrimoine, École des restaurateurs de Tours, Master Conservation-Restauration des biens culturels de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, École nationale supérieure des arts visuels La Cambre de Bruxelles...) ouverts aux spécialités  « arts graphiques et livre », « arts du feu », « arts textiles », « mobilier », « peinture », « photographie », « sculpture ».
 
Qu'ils soient élèves de l'École du Louvre, étudiants de l'Université Paris-Nanterre ou étudiants d'une autre université, tous les candidats à la formation doivent :
Suivre impérativement la procédure e-candidat entre le 5 avril et le 5 juin 2017 présentée sur le mini-site de la formation qui offre une information exhaustive sur ce parcours proposé.
 
Le site de la classe préparatoire aux concours de restaurateurs du patrimoine .
 
1.La formation développée sur deux semestres combine des enseignements en histoire de l'art, techniques de création, un apprentissage scientifique en physique-chimie et des pratiques artistiques (dessin, copie...). Le partenariat avec le C2RMF permet une réelle sensibilisation aux problématiques et enjeux actuels de la restauration lors d'un stage de rentrée. Un autre stage individuel en atelier au printemps vient enrichir l'expérience des candidats dans leur discipline spécifique.
Outre la préparation aux concours, l'année de formation permet l'obtention d’une Licence 3 et ouvre, sous conditions, l'accès au Master 1 de l'Université Paris-Nanterre et de l'École du Louvre.
 
..........................................................................................................................................................................
 
En 2016-2017, sur 19 étudiants inscrits, 18 ont présenté le concours de restaurateur de l’Institut national du patrimoine, 10 sont admissibles. Les résultats pour l'admission seront annoncés courant avril.





SIEM 2016... Musées côté jardin

 
Étudiants avancés et jeunes professionnels de nationalité étrangère, réservez dès maintenant vos dates pour le nouveau séminaire international d'été de muséologie (SIEM). Le séminaire 2017, complément de formation à un cursus d'histoire de l'art ou de muséologie, se déroulera à Paris, du 30 août au 8 septembre 2017 et s’intéressera aux jardins de musées.
 
Jardins historiques, jardins botaniques, jardins d’artiste, jardins de sculptures : comment traiter ce patrimoine vivant ? Le « design » et les plantes de ces jardins font-ils partie de la collection du musée auquel ils appartiennent ? Comment les conserver sans les dénaturer ? Faut-il les restaurer ? Peut-on les reconstituer quand l’histoire les a transformés ? Comment les ouvrir aux visiteurs et comment les protéger ?
Tels sont les axes de réflexion qui seront abordés à travers des enseignements théoriques, des rencontres, des tables rondes et des visites de jardins.
 
Date limite de candidature : 2 juin 2017 (le programme détaillé du séminaire sera disponible fin avril).
 
..........................................................................................................................................................................
 
Le séminaire se déroulera principalement en français, toutefois, les étudiants auront la possibilité de s'exprimer en anglais.

Le Séminaire international d'été de muséologie sur le site de l'École du Louvre
courriel.international

 
MUSÉE BOURDELLE, PARIS                                                                 MUSÉE ET JARDIN ALBERT KAHN




French Heritage Society

 
La French Heritage Society, fondée en 1982, contribue à la préservation du patrimoine architectural en France et du patrimoine français en Amérique. Active dans les deux pays, l'organisation franco-américaine agit à travers l'attribution de prix de restauration, la mise en place de programmes pédagogiques d'échange et l'organisation de voyages culturels.
Depuis plus de dix ans, l'École du Louvre bénéficie du soutien actif de French Heritage Society qui propose chaque été aux élèves de l'École des stages dans des institutions patrimoniales nord-américaines. Autant de missions originales et formatrices dans les domaines de la conservation, de l'inventaire, de la recherche, de la médiation et du commissariat d'exposition.
 
Pour ses 35 ans, la French Heritage Society a souhaité offrir quatre bourses supplémentaires aux élèves de l’École du Louvre. Ainsi, treize d’entre eux ont été sélectionnés, sur dossier puis entretien, pour un stage auprès des institutions suivantes :
 
Historic New Orleans Collection (Nouvelle-Orléans, Louisiane) : un stagiaire.
Laura Plantation (Nouvelle-Orléans, Louisiane) : un stagiaire.
Louisiana State Museum (Nouvelle-Orléans, Louisiane) : un stagiaire.
World War II Museum (Nouvelle-Orléans, Louisiane) : un stagiaire.
Historic New England (Boston, Massachussetts) : un stagiaire.
Preservation Society (Newport, Rhodes Island) : un stagiaire.
Lyndhurst (Tarrytown, Up State New York) : un stagiaire.
 
Cette année, quatre nouveaux établissements patrimoniaux newyorkais rejoignent le cercle des institutions d’accueil des élèves de l’École du Louvre :
 
Metropolitan Museum of Art (New York) : un stagiaire.
Frick Collection (New York) : un stagiaire.
Fashion Institute of Technology (New York): un stagiaire.
Museum of Arts and Design (New York) : un stagiaire.
 
Les élèves sélectionnés pour ces stages bénéficient d'une bourse d'un montant de 1000 dollars et d'un logement sur place ou, pour les stages à New York, d’une bourse d’un montant de 2000 dollars.
 
Deux autres élèves ont été sélectionnées pour des stages spécifiques :
 
Clark Art Institute de Williamstown (Massachussetts) : un stagiaire dans le cadre du Répertoire de la sculpture française dans les collections publiques américaines dont l’École du Louvre est partenaire.
Metropolitan Museum of Art de New York : un stagiaire (six mois) au sein du département des armes et armures du musée.
 
Les élèves sélectionnés pour ces stages spécifiques bénéficient d'une bourse d'un montant de 2000 dollars.
 
....................................................................................................................................................................................
 
Coordination des programmes de stage (FHS) :
Diane de Roquette-Buisson, Caroline Giboulet et Amy Fienga.
 
....................................................................................................................................................................................
 
Le site de la French Heritage Society
En savoir plus sur le Student Exchange Program
 

 
STAGIAIRE DE L'ÉCOLE DU LOUVRE, HISTORIC NEW ENGLAND À BOSTON                 METROPOLITAN MUSEUM, NEW-YORK




Bibliographies de critiques d’art francophones

 
L’École du Louvre est partenaire du programme de recherche Bibliographies de critiques d’art francophones avec la Cité de l’architecture et du patrimoine, l’École nationale des Chartes, l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Laboratoire Dicen-Conservatoire national des arts et Métiers. Aujourd'hui son équipe de recherche vient de mettre en ligne un site consacré aux auteurs francophones ayant exercé la critique d’art et actifs entre le milieu du XIXe siècle et la première moitié du XXe siècle.
 
Un site qui a pour but de valoriser la recherche dans le domaine de la critique d’art, de faciliter l’accès aux documents et de créer des liens entre les chercheurs. Evolutif, il a pour vocation à être enrichi progressivement, aussi bien par l’ajout de nouveaux auteurs que par la complétion des bibliographies déjà mises en ligne.
Ainsi, pour chaque auteur répertorié, une page met à disposition du public ses bibliographies primaires et secondaires, ainsi que les sources d’archives identifiées. Ces documents ont été édités à partir de travaux de recherche approfondis permettant de constituer des bibliographies primaires considérées comme complètes. Dans le cas particulier d’écrivains dont les œuvres complètes ont été publiées, seuls les écrits sur l’art sont recensés. Ce répertoire en ligne se double d’une base de données qui comprend les bibliographies primaires des critiques répertoriés dans le site.
Non discriminant, puisqu’il ne prévoit pas de typologie ou de classement autre que le support de diffusion du texte, pluridisciplinaire, le site ne prétend pas à l’appréciation de la valeur critique du texte et privilégie une vision d’ensemble, la plus complète possible, de la production littéraire des auteurs concernés, quel que soit le champ (littérature, arts, politique, histoire, etc.) ou les médiums (photographie, cinéma, beaux-arts, architecture, etc.) sur lesquels leur regard s’est porté.
Portant sur les critiques d’art francophones, le site est susceptible d’accueillir des acteurs des scènes artistiques françaises, belges ou suisses, tout en prenant également en compte le contexte colonial. Les auteurs ayant écrit dans plusieurs langues sont également retenus.
 
Piloté par une équipe de recherche interdisciplinaire, le programme a également permis de constituer un véritable réseau de chercheurs travaillant sur la critique d’art, aussi bien en histoire de l’art qu’en littérature, mais également inscrits dans les problématiques actuelles des humanités numériques.
 
Partenaires
Cité de l’architecture et du patrimoine, École du Louvre, École nationale des Chartes, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Laboratoire Dicen-Conservatoire national des arts et Métiers
Financement
Labex CAP (Laboratoire d’excellence Création Arts Patrimoine), HéSam Université, HiCSA (Laboratoire Histoire culturelle et sociale de l’art, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
Responsables du programme
Marie Gispert (Université Paris 1-HiCSA), Catherine Meneux (Université Paris 1-HiCSA).
Comité d’organisation
Anne-Sophie Aguilar (Labex CAP-HiCSA), Eléonore Challine (ENS Cachan), Christophe Gauthier (École nationale des Chartes), Marie Gispert, Gérald Kembellec (Conservatoire national des arts et Métiers, Dicen-IDF), Lucie Lachenal (Université Paris 1-HiCSA), Eléonore Marantz (Université Paris 1-HiCSA), Catherine Meneux.
Comité scientifique
Jean-Paul Bouillon (PR émérite), Yves CHevrefils Desbiolles (IMEC), Franck Delorme (Cité de l’architecture et du patrimoine), Jean Philippe Garric (Université Paris 1-HiCSA), Thierry Laugée (Centre André Chastel), Natacha Pernac (École du Louvre), Michel Poivert (HiCSA), Nolwenn Rannou (Cité de l’architecture et du patrimoine), Didier Schulmann (Centre Georges Pompidou), Claude Schvalberg (Libraire).
 
....................................................................................................................................................................................
 
 
Le site Bibliographies de critiques d’art francophones

 
HENRI ROUSSEAU. LA MUSE INSPIRANT LE POÈTE (DÉTAIL), APOLLINAIRE ET MARIE LAURENCIN. BÂLE, KUNSTMUSEUM




Le nouveau musée de l’Homme

 
Du 24 au 28 avril 2017, dans le cadre de ses cours de deuxième semestre de Master 1, le programme académique de première année de deuxième cycle propose différents  « Séminaires de muséographie » (1). Parmi cette offre pédagogique, l'École inaugure cette année, une nouvelle collaboration avec le musée de l’Homme pour un séminaire intitulé « Le nouveau Musée de l’Homme - Réinventer le propos ».
 
Coordonné par Émeline Parent (2) et relayé par les équipes du musée, ce séminaire s’organise à partir du  projet du nouveau musée de l’Homme. Un musée ré-ouvert au public depuis l’automne 2015, après six ans de travaux, une complète refonte de ses espaces et l’invention d’un projet culturel et scientifique inédit. Un nouveau Musée de l’Homme qui veut interroger l’Homme sur l’histoire de son évolution, des origines à l’avenir de son espèce, au plus près des recherches actuelles.
 
Dès lors, comment réinventer le Musée Laboratoire, fondé par Paul Rivet en 1937, les problématiques liées à la création du parcours permanent réactualisé ? Comment faire de ce musée de sciences et de société un lieu de partage des connaissances et un lieu citoyen en prise avec son époque ? Autant de questions qui irrigueront ce nouveau séminaire.
 
1. Le choix de ces enseignements s’effectue lors des entretiens pédagogiques menés au mois de novembre.
2. Ingénieur d’études, responsable des publics et de l’accueil au musée de l’Homme-Muséum national d’histoire naturelle
 

 
MUSÉE DE L’HOMME




De Bellini à Tiepolo, les Scuole de Venise

 
Conçue et développée par l’École du Louvre et l’Istituto Veneto di Scienze, Lettere ed Arti, cette XXIe session du Séminaire d’histoire de l’art vénitien traitera des Scuole de Venise, de Bellini à Tiepolo.
 
Organisé à Venise, destiné aux étudiants en histoire de l'art de deuxième et troisième cycles des institutions françaises et étrangères, le programme intègre des conférences de spécialistes internationaux et des visites conduites par les responsables scientifiques des collections : il combine histoire sociale et économique de l’art, histoire des formes, histoire religieuse, historiographie, histoire matérielle des œuvres...
Il se déroule indifféremment en français et en italien. Une bonne compréhension des deux langues est indispensable. Le droit d'inscription est de 180 euros. Il comprend les frais d'enseignement et les transports au cours du séminaire. Les candidatures devront être soumises en ligne via le formulaire disponible sur le site avant le 9 mai 2017.
 
Confraternités laïques, les Scuole eurent un rôle remarquable dans la vie sociale à Venise, du XIIIe siècle à 1806, date de leur suppression. Sociétés d’entraide et de dévotion, elles rassemblaient les membres de certaines corporations professionnelles ou de communautés étrangères ou pouvaient être consacrées à la dévotion. Les plus riches Scuole, notamment les Scuole Grandi, possédaient un bâtiment propre où se tenaient les activités quotidiennes de l’association. L’architecture et le décor de ces édifices furent confiés aux plus importants artistes, notamment Bellini, Carpaccio, Pietro Lombardo, Sansovino, Titien, Tintoret, Véronèse, Longhena ou Tiepolo.
 
Formulaire de candidature en ligne
Télécharger l'affiche
 
....................................................................................................................................................................................
 
Programmation et organisation :
École du Louvre, Istituto Veneto di Scienze, Lettere ed Arti.
 
Renseignements :
École du Louvre. Palais du Louvre. Porte Jaujard. Place du Carrousel. F-75038 Paris cedex 01
Téléphone : +33(0)1.55.35.18.52. Courriel.international
Istituto Veneto di Scienze, Lettere ed Arti. Palazzo Loredan. Campo Santo Stefano, 2945. I-30124 Venezia
Telefono : +39.041.240.77.11. E-mail.istituto
 
....................................................................................................................................................................................
 
Le site de l'Istituto veneto di Scienze, Lettere ed Arti
Séminaire d'histoire de l'art vénitien
 

 
TINTORETTO, L'ANNONCIATION (DÉTAIL). VENISE, SCUOLA SAN ROCCO




Soutenir l'École du Louvre (ISF)

 
Le Code général des impôts permet aux particuliers redevables de l'impôt de solidarité sur la fortune (ISF) de bénéficier d'une réduction égale à 75% de leurs dons annuels en numéraire en faveur de certains organismes d'intérêt général.
 
Ainsi, si vous êtes assujetti à l'ISF, vous pouvez participer à de nombreux projets de solidarité, notamment en direction des établissements de recherche, d'enseignement supérieur ou d'enseignement artistique publics ou privés, d'intérêt général, et à but non lucratif.
 
L'École du Louvre est habilitée à recevoir vos dons en numéraire et à émettre des reçus fiscaux permettant de réduire le montant de votre ISF. Vous pourrez imputer sur l'ISF que vous avez à acquitter 75% du montant du don réalisé à l'École du Louvre. Seule limite : le montant maximum de réduction d'ISF accordée est de 50 000 euros par an.
 
Exemple : si vous faites un don de 1000 euros en faveur de l'École, votre don vous coûtera 250 euros après réduction de votre ISF. Vous recevrez un reçu fiscal qui permettra de réduire votre ISF de 750 euros.
 
Pour effectuer un don, il convient d’adresser un chèque libellé à l'ordre de « École du Louvre » à :
Madame la Secrétaire Générale,
École du Louvre
Palais du Louvre. Porte Jaujard, Place du Carrousel, 75038 Paris cedex 01
 
Si vous préférez procéder par virement bancaire, merci de nous adresser préalablement un courriel.
 
Le don doit être effectué avant votre date limite de dépôt de la déclaration ISF. Cette date correspond à la date limite de dépôt de la déclaration ISF 2016 pour les résidents français.
 
L'École du Louvre vous adressera ensuite un reçu fiscal dans les meilleurs délais.
 
....................................................................................................................................................................................
 
Renseignements :
courriel dons
 
Article 885-0 V bis A du code général des impôts





Fiac : élèves-médiateurs, élèves-auteurs

 
De nombreux élèves de l'École participent à des actions de diffusion et de médiation culturelles engagées par les musées nationaux et des institutions patrimoniales publiques et privées. Analyse et présentation des œuvres et du musée, accueil et échanges avec les publics, médiation... sont ainsi au programme d'opérations conçues comme des exercices d'application pratique des enseignements dispensés à l'École.
 
Dans cet esprit, depuis sept ans un partenariat s’est noué avec la FIAC pour un projet de médiation original autour d’une sélection d’œuvres contemporaines monumentales exposée « Hors les murs » (Jardins des Tuileries, Place Vendôme, musée Eugène Delacroix) et « On-site » (Petit Palais-musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris), présentée et commentée quotidiennement par des élèves de l’École du Louvre.
 
L’édition « Hors les murs »/« On-Site » 2016 de la FIAC, qui a réuni plusieurs dizaines de milliers de visiteurs, trouve aujourd’hui son prolongement éditorial avec la publication en ligne (en français et en anglais) des notices d’œuvres rédigées par les élèves. Soit 54 articles, rédigés et signés par 106 jeunes auteurs élèves de l’École du Louvre, qui, pour la majorité d’entre eux, procèdent à leur première publication.

Consultez la page de chaque artiste, puis cliquez sur les liens rouges en pied de page :
« Hors les murs »/Jardin des Tuileries
« Hors les murs »/Place Vendôme
« Hors les murs »/musée national Eugène Delacroix
 
« On-Site »/Petit Palais

 
MÉDIATRICE ÉCOLE DU LOUVRE PENDANT LA FIAC




Télégrammes

 
Plus d’une dizaine d’élèves de l’École du Louvre participent à une nouvelle journée de médiation au musée de Cluny-musée national du Moyen Age. Rendez-vous le 2 avril 2017, de 13h30 à 17h30, dans le cadre des Journées européennes des métiers d’art pour découvrir, en compagnie des jeunes archéologues et historiens de l’art de l’École, les techniques de création et les métiers d’art au Moyen Age.
 
....................................................................................................................................................................................
 
Journée particulière au musée national des arts asiatiques-Guimet le 8 avril 2017 avec les élèves de l’École du Louvre, médiateurs d’un jour, autour de l’exposition Alexandra David-Néel : une aventurière au musée. Rendez-vous  dans les salles du Tibet et de la Rotonde pour évoquer la célèbre exploratrice qui marqua l’histoire de la découverte du pays-« toit du monde » et du bouddhisme tibétain par l’Occident.
 
....................................................................................................................................................................................
 
De nouveaux cycles de cours en régions débutent en mars et début avril 2017 :
 
À Cherbourg-en-Cotentin, au musée d'art Thomas Henry
Les secrets du corps humain révélés par les arts,
de la Renaissance au XXIe siècle

Cycle thématique de 6 séances de 1h30, les jeudis de 18h30 à 20h00,
à partir du 6 avril 2017.
Musée d'art Thomas Henry

À Montpellier, au musée Fabre
La peinture de Francis Bacon : « aussi vivante que la vie même »
Cycle thématique de 5 séances de 1h30, les mardis de 18h00 à 19h30,
à partir du 25 avril 2017.
Musée Fabre

À Nice, Direction de la Culture de la Ville de Nice
L’art bouddhique : du berceau indien au creuset de l’Asie du Sud-Est
Cycle thématique de 5 séances de 1h30, les jeudis de 18h30 à 19h30,
à partir du 4 mai 2017.
Musée d’art moderne et d’art contemporain

À Avignon, au Musée Calvet
Les Primitifs flamands : le regard mis en scène
Cycle thématique de 5 séances de 1h30, les mardis de 18h00 à 19h30,
à partir du 9 mai 2017.
Musée Calvet
 
....................................................................................................................................................................................
 

De l'actualité et des télégrammes en continu sur
 
        





Informations pratiques

 
Venir à l'École du Louvre
Métro : Palais Royal, Tuileries, Pyramides
Ouvert tous les jours de 9h30 à 18h00 sauf samedi et dimanche
Téléphone : 01 55 35 18 00
www.ecoledulouvre.fr

 
Crédits photographiques :
photo 1 : National Gallery, Londres
photo 2 : Cité de la Céramique, Sèvres
photo 3 : Centre Pompidou, MNAM-CCI Bibliothèque Kandinsky DR
photo 4 : Benoît Fougeirol/Terra Luna DR et CREATIVE COMMONS/Soundlandscapes
photo 6 : Metropolitan Museum of Art/DR
photo 7 : Bâle, Kunstmuseum/DR
photo 8 : Musée de l'Homme/DR
photo 9 : Scuola San Rocco/DR
photo 10 : ML/Ecole du Louvre
photo 11 : Ecole du Louvre Junior Etude/DR