Préparer l’été à l’École du Louvre

 
La bataille du gothique, Ingres érotique, Michel-Ange et le michelangelisme, les Tanagras, la sculpture de cire, Versailles en ses marbres, le futurisme italien, Japon et japonisme, les artistes femmes de la modernité, l’univers du textile à la Renaissance, les bronzes grecs, l’art et le sida, Monet, l’art et les rites en Papousasie, 1848 et l’art en révolution, l’art cinétique et la pyramide du Louvre a 30 ans... autant de thèmes, d’artistes, d’expressions, de lieux et de temps au programme des cours d'été 2019. Soit, du 24 juin au 27 juillet 2019, dix-huit cycles thématiques originaux (en journée et en soirée) destinés au plus large public, avec des spécialistes, conservateurs, universitaires, chercheurs et professionnels du patrimoine. Avec cette année un cours proposé en anglais par Neil MacGregor.
 
Programme disponible mi mars sur le site de l'École du Louvre
 
....................................................................................................................................................................................
 
Série 1 (en journée), du 24 au 28 juin 2019
La bataille du gothique
Pierre Sesmat,
professeur émérite d'histoire de l'art médiéval et moderne, Université de Lorraine
....................................................................................................................................................................................
 
Série 2 (en journée), du 24 au 28 juin 2019
Ingres érotique.
François-René Martin,
professeur d’histoire de l’art (HDR), Ensba, École du Louvre
coordinateur de l’Équipe de recherche, École du Louvre
....................................................................................................................................................................................
 
Série 3 (en soirée), du 24 au 28 juin 2019
Michel-Ange et le michelangelisme.
Valentina Hristova,
docteure en histoire de l’art, cheffe du service des publics auditeurs, École du Louvre
Sara Vitacca,
docteure en histoire de l’art contemporain
....................................................................................................................................................................................
 
Série 4 (en journée), du 1er au 5 juillet 2019
The Many (sometimes Dangerous) Lives of Museum Objects.
Neil MacGregor,
Art historian, writer and broadcaster,
Formerly Director of the National Gallery and the British Museum, London
and Founding Director of the Humboldt Forum, Berlin.
....................................................................................................................................................................................
 
Série 5 (en journée), du 1er juillet au 5 juillet 2019
Vraies ou fausses.
Le voyage des Tanagras de la Grèce antique à Picasso

Violaine Jeammet,
conservatrice en chef du patrimoine,
département des antiquités grecques, étrusques et romaines, musée du Louvre
....................................................................................................................................................................................
 
Série 6 (en soirée), du 1er juillet au 5 juillet 2019
Plus vrai que nature : la sculpture de cire.
De la Renaissance à Maurizio Cattelan.

Pascale Martinez,
docteure en histoire de l'art,
professeure de classe préparatoire, Paris
....................................................................................................................................................................................
 
Série 7 (en soirée), du 1er juillet au 5 juillet 2019
Versailles en ses marbres.
Sophie Mouquin,
maître de conférences en histoire de l’art moderne, Université de Lille
....................................................................................................................................................................................
 
Série 8 (en journée), du 8 juillet au 12 juillet 2019
Le futurisme italien.
Dominique Dupuis-Labbé,
conservatrice générale du patrimoine,
cheffe du bureau des acquisitions, de la restauration et de la recherche,
service des musées de France, ministère de la Culture
....................................................................................................................................................................................
 
Série 9 (en journée), du 8 juillet au 12 juillet 2019
Japon-Japonaiseries-Japonisme.
Anne Forray-Carlier,
conservatrice en chef du patrimoine, MAD, musée des arts décoratifs, Paris
Béatrice Quette,
conservatrice, MAD, musée des arts décoratifs, Paris
Audrey Gay-Mazuel,
conservatrice du patrimoine, MAD, musée des arts décoratifs, Paris
....................................................................................................................................................................................
 
Série 10 (en soirée), du 8 juillet au 12 juillet 2019
Artistes femmes de la modernité.
De la fin du XIXe siècle au XXe siècle.

Collectif AWARE/ Archives of Women Artists, Research and Exhibitions
....................................................................................................................................................................................
 
Série 11 (en soirée), du 8 juillet au 12 juillet 2019
Cousu de fil d’or.
L’univers du textile dans l’Europe de la Renaissance.

Muriel Barbier,
conservatrice du patrimoine, musée national de la Renaissance, château d’Écouen
....................................................................................................................................................................................
 
Série 12 (en journée), du 15 juillet au 19 juillet 2019
Les grecs préféraient le bronze.
Sophie Descamps,
conservatrice générale du patrimoine,
département des antiquités grecques, étrusques et romaines, musée du Louvre
....................................................................................................................................................................................
 
Série 13 (en journée), du 15 juillet au 19 juillet 2019
L’art en Sida.
Représentations visuelles, États-Unis/Europe (1981-1997).

Thibault Boulvain,
historien de l’art, boursier de la Fondation de France
....................................................................................................................................................................................
 
Série 14 (en soirée), du 15 juillet au 19 juillet 2019
Monet, voir en grand.
Marine Kisiel, docteure en histoire de l’art,
conservatrice du patrimoine, musée d’Orsay
....................................................................................................................................................................................
 
Série 15 (en soirée), du 15 juillet au 19 juillet 2019
Art et espaces rituels en Papouasie Nouvelle Guinée.
L’exemple de la vallée du Sepik.

Philippe Peltier,
conservateur général du patrimoine honoraire, musée du quai Branly-Jacques Chirac
....................................................................................................................................................................................
 
Série 16 (en journée), du 22 juillet au 26 juillet 2019
1848 en France : l’art en révolution.
Servane Dargnies,
conservatrice du patrimoine, Institut national d’histoire de l’art
....................................................................................................................................................................................
 
Série 17 (en journée), du 22 juillet au 26 juillet 2019
Jouer avec le monde : l’art cinétique.
Noémi Joly,
docteure en histoire de l’art, chargée de mission, École du Louvre
....................................................................................................................................................................................
 
Série 18 (en soirée), du 22 juillet au 26 juillet 2019
La pyramide du Louvre a 30 ans !
François Mardrus,
cheffe de service, responsable du Centre Dominique Vivant Denon,
direction de la recherche et des collections, musée du Louvre
....................................................................................................................................................................................
 
La totalité de ces enseignements est accessible au titre de la formation professionnelle continue (DIF compris).
 
Pour tout renseignement concernant une prise en charge au titre la formation continue : courriel formation continue
Pour toute autre précision : courriel cours d'été

 
MICHELANGELO BUONAROTTI, , LA SIBYLLE DE DELPHES (DÉTAIL), CHAPELLE SIXTINE, VATICAN




Test probatoire

 
Les épreuves du test probatoire d’entrée en première année de premier cycle se dérouleront le samedi 23 mars 2019.
Pour cette vingt-sixième session, trois centres d’examens accueilleront simultanément les candidats :
la Maison des examens, à Arcueil,
la direction des affaires culturelles, à Saint-Denis, à la Réunion,
le lycée Gerville Réache, à Basse-Terre, en Guadeloupe.
 
Créé en 1994, le test probatoire fait appel à des connaissances générales acquises dans l'enseignement secondaire et permet de vérifier les bases culturelles des candidats, leur qualité d'expression et de raisonnement, leur sens de l'observation, et enfin leur ouverture vers les domaines historique, artistique et littéraire. Il ne nécessite pas de connaissances particulières en histoire de l'art et tout candidat, quels que soient son niveau d’études antérieur (minimum baccalauréat) et sa nationalité, doit réussir ce test pour s’inscrire en première année de premier cycle.
 
Le test comporte trois types d’épreuves présentées sous forme de cahier : un questionnaire de culture générale ; un questionnaire sur deux documents visuels ; un questionnaire sur un texte et conduisant à une rédaction ; le tout réparti sur une durée de trois heures.
 
Sa réalisation est l’occasion de poursuivre la collaboration avec le ministère de l’Éducation nationale et de l’enseignement supérieur, tant avec les enseignants eux-mêmes lors de la conception des sujets, qu’avec le service inter-académique des examens et des concours, pour l’impression des cahiers du test et le déroulement des épreuves.
 
La liste des admis sera consultable mi-juin 2019, à l’École du Louvre et sur le site internet de l’établissement.
 
....................................................................................................................................................................................
 
En savoir plus :
Le test probatoire
Commander les annales du test probatoire

 
ÉCOLE DU LOUVRE




Histoire de l’art, archéologie, documentation et humanités numériques

 
L’École du Louvre célèbre la deuxième promotion du parcours de Master 2 Documentation et Humanités Numériques. Ce parcours vise à former de jeunes professionnels du numérique appliqué à l’objet artistique du monde muséal et patrimonial (centre de documentation, centres de recherche, fondations, start-up...).
 
La formation proposée par l’École du Louvre a pour ambition de fournir à ceux qui auront pour mission la gestion documentaire des œuvres et des collections patrimoniales, un panorama évolutif des métiers, un socle de connaissances en bibliothéconomie, ainsi qu’une maîtrise des nouveaux outils et enjeux de la structuration des savoirs de l’histoire de l’art, du patrimoine et de l’archéologie à l’ère numérique : élaboration et gestion des bases de données, questions de droit d’image, web sémantique et interopérabilité des outils, nouvelles méthodes de recherche de la digital art history ou des cultural analytics, etc. Servant de relais entre les données scientifiques et les utilisateurs, documentalistes, ingénieurs de recherche et gestionnaires de l’information orchestrent aujourd’hui de multiples savoirs produits et mis en valeur par les nouvelles technologies.
Le programme est dispensé par un corps enseignant multidisciplinaire pour faire une large place aux travaux pratiques sur les applications documentaires, aux travaux collaboratifs et à un séminaire stage.
 
Les élèves de la promotion 2017-18 ont d’ores-et-déjà obtenu de stimulants résultats : blog sur les humanités numériques, projet tutoré Collecta sur le numérique appliqué à l’histoire des collections (trajectoires d’un monument à travers le temps et l’espace), stage de définition du volet numérique d'un projet de recherche (Répertoire d'iconographie méroïtique du Louvre), etc. Ils se lancent désormais dans leurs premières missions professionnelles notamment au sein de structures d’études publiques, d’agence de conseil.
 
Coordinateurs :
Françoise Dalex,
responsable du centre de ressources, Centre Dominique Vivant Denon,
direction de la recherche et des collections, musée du Louvre
 
Christophe Leclercq,
chercheur associé, Médialab, Sciences Po Paris,
professeur en histoire et théorie de l'art, ESAD, Valenciennes





Conservateurs du patrimoine

 
L'Institut national du patrimoine organise, en partenariat avec l'École du Louvre et l'École nationale des chartes et avec le soutien de la Fondation Culture & Diversité et de l'Agence nationale pour la cohésion sociale et l'égalité des chances, une classe préparatoire intégrée aux concours externes de conservateur du patrimoine. Elle a pour objectif d'aider les candidats à préparer les concours externes de conservateur du patrimoine en leur apportant un soutien pédagogique renforcé, un appui financier et la compétence de tuteurs.
 
Elle peut accueillir un effectif d'environ dix étudiants, toutes spécialités confondues.
 
Les candidats souhaitant préparer les concours de conservateur du patrimoine pour les spécialités « Archéologie », « Monuments historiques et inventaire », « Musées » bénéficieront d'enseignements spécifiques à l'École du Louvre tandis que ceux souhaitant se présenter aux concours pour la spécialité « Archives » bénéficieront d'enseignements spécifiques à l'École nationale des chartes.
 
Ce dispositif est réservé à des étudiants sélectionnés sur critères académiques et sociaux.
 
Retrait-téléchargement et dépôt des dossiers de candidature :
du 4 mars au 26 avril 2019 (cachet de la poste faisant foi).
 
Pour en savoir plus
 
..........................................................................................................................................................................
 
Le site de l'Institut national du patrimoine


Le site de l'Ecole nationale des chartes
Le site de la Fondation Culture & Diversité
Le site de l'Agence nationale pour la cohésion sociale et l'égalité des chances

 
LA CLASSE PREPARATOIRE INTEGRÉE




Exposition/École : Delacroix et Eugène, après le vernissage...

 
Après le vernissage du 7 février 2019, le mois de mars inaugure les différentes opérations de médiation et d’action culturelles liées à l’Exposition/Ecole Delacroix et Eugène conçue et réalisée par des d'élèves de seconde année de deuxième cycle de l’école.
 
En effet, dans le cadre de ce projet pédagogique, si les élèves-commissaires, issus de différents masters de l’École du Louvre (« Histoire de l'art appliquée aux collections », « Documentation-Humanités numériques », « Médiation », « Régie des œuvres-Conservation préventive » et « Muséologie ») ont participé à l’ensemble des travaux constitutifs d’une exposition proprement-dit, il s’agissait également pour eux de mettre en place, outre les outils de communication, tous les dispositifs d’animation et de médiation culturelles à destination des différents publics de l’exposition.
 
Visites, conférences, théâtre, soirée, visite multi-sensorielle, ateliers créatifs, musique…composent l’arsenal des activités proposés par les jeunes commissaires aux visiteurs, avec :
 
BEFORE DELACROIX
Tous les premiers jeudis du mois, nocturnes de 17h30 à 21h00.
Les élèves/commissaires de l’École du Louvre partagent avec le public leur accrochage inédit et invitent les visiteurs à découvrir diverses facettes d’Eugène Delacroix.
En savoir plus
 
Delacroix, un artiste aux nombreux talents
Découvrez la diversité des disciplines artistiques et des techniques employées par Delacroix à travers son œuvre.
Jeudi 7 mars, 18h30
 
A vous de jouer !
Le musée Delacroix invite ses visiteurs à découvrir les pièces de théâtre favorites d’Eugène Delacroix de manière participative.
Jeudi 4 avril, 18h30
 
Soirée conviviale chez Eugène Delacroix
Le musée Delacroix se transforme en terrain de jeu le temps d’une soirée inédite.
Jeudi 2 mai, 18h00
 
....................................................................................................................................................................................
 
À LA RENCONTRE DES COMMISSAIRES !
Visite guidée

Tout au long de l’exposition, les élèves/commissaires de l’École du Louvre, vous guident dans le musée en ponctuant leur discours d’anecdotes sur la vie du peintre et d’extraits du Journal d’Eugène Delacroix.
Les dimanches 17 février, 24 mars, 21 avril et les samedis 2 mars et 4 mai, 15h00.
Visites gratuites avec le billet d’entrée au musée
En savoir plus
 
....................................................................................................................................................................................
 
ÉVENEMENTS
Ou comment redécouvrir les passions de Delacroix.
 
Les femmes de sa vie
Dans le cadre de la Journée internationale des droits des femmes. Une visite consacrée aux femmes marquantes de la vie d’Eugène Delacroix.
Vendredi 8 mars, 16h00
En savoir plus
 
Visite multi-sensorielle
Une visite descriptive multi-sensorielle de l’accrochage.
Avril
Sur réservation
 
Atelier créatif
Un atelier créatif sur le thème du paysage.
Samedi 6 avril, 14h30
Sur réservation
 
Delacroix en musique
Une visite en musique, une visite autour des musiques de Delacroix.
Samedi 13 avril, 15h00
Visite gratuite avec le billet d’entrée au musée
 
....................................................................................................................................................................................
 
JEUNESSE
Voyage(s) avec Delacroix
Un atelier dessin dédié au jeune public.
Les mercredis 6 mars et 24 avril, 14h30
Sur réservation
 
....................................................................................................................................................................................
 
CONFÉRENCE
Raconter Delacroix
Aujourd’hui encore le mythe Delacroix persiste, les études et les romans le concernant sont nombreux, rencontrez biographes, romanciers ou historiens de l’art qui vous expliqueront comment, chacun avec leurs outils, ils mettent en mots Eugène Delacroix.
Jeudi 21 mars, 18h30
Sur réservation
 
....................................................................................................................................................................................
 
EXPOSITION
Delacroix et Eugène
L’homme derrière l’artiste

du 8 Février 2019 au 6 Mai 2019
Musée national Eugène Delacroix. 6, rue de Furstenberg. 75006 Paris
Tél.: 01 44 41 86 50
 
Métro :
ligne 4 – arrêt Saint-Germain-des-Prés
ligne 10 – arrêt Mabillon.
Horaires :
Ouvert tous les jours de 9h30 à 17h30, sauf le mardi.
Ouverture en nocturne jusqu'à 21h le premier jeudi de chaque mois.
 
....................................................................................................................................................................................
 
FILM
Le mythe Delacroix

Vidéo réalisée par les élèves-commissaires dans le cadre de l’exposition
Delacroix et Eugène
L’homme derrière l’artiste
 
 
Et pour eux, qui était Delacroix avant qu’ils ne deviennent historiens de l’art ?
 
 
DOMINIQUE DE FONT-RÉAULX
 
BARTHÉLÉMY JOBERT
 
 
DOMINIQUE LOBSTEIN
 
 
FRANÇOIS-RENÉ MARTIN
 
 
PIERRE WAT
 
 
....................................................................................................................................................................................
 
Les élèves-commissaires : Jade Barbet, Marion Benard, Eugenia Dell’Aiuto, Anne de Colonges, Louise Madinier, Isaline Msica, Marie-Liesse Postic, Rachele Riani, Alithéia Soulié, Clémence Vergez, sous la direction de Dominique de Font-Réaulx, directrice de la programmation et de la médiation culturelle du musée du Louvre, et sous la coordination de Jessy Coisnon, Milena Planche (musée national Eugène Delacroix) et de Ludovic Raffalli (École du Louvre), avec le concours des équipes du musée Delacroix, du musée du Louvre et de l’École du Louvre.
 
....................................................................................................................................................................................
 
 
logo musée Delacroix   logo du musée du Louvre





Sur les traces du Cavalier bleu

 
Dans le cadre de l’exposition Franz Marc / August Macke. L'aventure du Cavalier bleu le musée de l’ Orangerie organise en collaboration avec l’École du Louvre une nouvelle « soirée 18-30 ans » le jeudi 28 mars 2019 (de 18h30 à 22h00). Un rendez-vous inédit pour le « jeune public » à l’occasion de l’exposition qui présente deux figures majeures de l’expressionnisme allemand et du mouvement Der Blaue Reiter (Le Cavalier bleu) : Franz Marc (1880-1916) et August Macke (1887-1914).
 
Ainsi, dans un cadre privilégié, en dehors des heures d'ouverture au public, le musée ouvrira ses portes pour une soirée exceptionnelle destinée aux 18-30 ans, étudiants ou non. Ils seront accueillis par des élèves de l’École du Louvre, étudiants en histoire de l’art, pour la plupart spécialisés en histoire de l’art du XIXe siècle et du XXe siècle, qui leur proposeront un parcours de découverte sur les traces du Cavalier bleu.
 
Ces médiateurs d’un soir se mettront à la disposition des jeunes visiteurs pour commenter les œuvres présentées dans l'exposition et répondre à leurs questions.
 
....................................................................................................................................................................................
 
L‘exposition présente Franz Marc (1880-1916) et August Macke (1887-1914), deux figures majeures de l’expressionnisme allemand et du mouvement Der Blaue Reiter [Le Cavalier bleu]. Dès 1910, ces artistes nouent une amitié portée par leur intérêt commun pour l’art français et plus particulièrement, pour Cézanne, Van Gogh, Gauguin et le fauvisme, qu’ils découvrent lors de leur séjour à Paris. Tous deux expriment dans leurs premiers tableaux, souvent peints en plein-air, une même fascination spirituelle pour le paysage et la nature.
C’est au moment de leur rencontre en 1911 avec Vassily Kandinsky et de la création de l’Almanach du Blaue Reiter, que leur peinture prend un tournant plus radical, plus stylisé. Franz Marc abandonne la peinture de plein-air et commence à peindre ses fameux chevaux bleus qui inspirent le titre de la revue. Si Marc co-édite avec Kandinsky l’Almanach, August Macke en réunit les visuels ethnographiques et rédige une étude sur les masques africains. Très actifs, ils collaborent également à l’organisation d’expositions internationales d’avant-garde comme à Cologne en 1912 et à Berlin en 1913 tout en poursuivant leur propre évolution. Ainsi Franz Marc, marqué par l’exposition des Futuristes italiens et par les tableaux de Robert Delaunay, se tourne vers l’abstraction en 1913. Macke, quant à lui, va se distancier de la spiritualité intellectuelle de Kandinsky pour privilégier un rapport plus évident entre l’homme et la nature notamment au cours de son voyage en Tunisie avec Paul Klee. Mobilisés dès août 1914, les deux artistes meurent au front laissant des œuvres inachevés mais emblématiques du versant hédoniste, coloré et séduisant de l’expressionnisme allemand.
 
....................................................................................................................................................................................
 
Cette nouvelle expérience de médiation s’inscrit dans le programme des actions d’application pratique des enseignements dispensés à l’École. Sa préparation a été assurée par la conservation, le service des publics du musée de l’Orangerie et les équipes pédagogiques de l’École du Louvre.

En savoir plus :
https://www.musee-orangerie.fr/node/1052/
 

 
FRANZ MARC, LE RÊVE (DER TRAUM), 1912, MUSEO THYSSEN-BORNEMISZA, MADRID




Le projet expérimental Exposition/École : Delacroix et Eugène

 
Dans le cadre de sa saison de conférences et colloques, le musée du Louvre accueille, le 28 mars à 12h30, les élèves-commissaires de Delacroix et Eugène, l’homme derrière l’artiste pour une présentation de l’exposition et du projet pédagogique qui la fait naître.
 
En compagnie de Claire Barbillon (directrice de l’École du Louvre) , Dominique de Font-Réaulx (directrice de la médiation et de la programmation culturelle au musée du Louvre), Jessy Coisson et Miléna Planche (musée national Eugène Delacroix), les jeunes historiens de l’art, tous élèves de différents masters de l’École du Louvre, partageront leur expérience et témoigneront de ce programme expérimental d’application pratique des enseignements théoriques reçus lors de leur seconde année de deuxième cycle.
 
PRÉSENTATION D’EXPOSITION
Exposition/École :
Delacroix et Eugène
L’homme derrière l’artiste


Jeudi 28 mars 2019, 12h30
Auditorium du Louvre
Musée du Louvre
Accès sous pyramide
 
En savoir plus : https://www.louvre.fr/conferences-et-colloques?nrppage=15
 
....................................................................................................................................................................................
 
Les élèves-commissaires : Jade Barbet, Marion Benard, Eugenia Dell’Aiuto, Anne de Colonges, Louise Madinier, Isaline Msica, Marie-Liesse Postic, Rachele Riani, Alithéia Soulié, Clémence Vergez, sous la direction de Dominique de Font-Réaulx, directrice de la programmation et de la médiation culturelle du musée du Louvre, et sous la coordination de Jessy Coisnon, Milena Planche (musée national Eugène Delacroix) et de Ludovic Raffalli (École du Louvre), avec le concours des équipes du musée Delacroix, du musée du Louvre et de l’École du Louvre.
 
....................................................................................................................................................................................
 
Exposition/École est un projet pédagogique expérimental qui offre à des d'élèves de seconde année de deuxième cycle de l’école, de concevoir et de mettre en œuvre un accrochage temporaire à partir des collections du musée.
Placé sous le signe de la rencontre avec les œuvres, le lieu, les visiteurs et les équipes du musée, ce projet inédit a permis à dix jeunes historiens de l’art, futurs professionnels des musées et du patrimoine, d’expérimenter toutes les étapes d’un projet culturel.
 
Ainsi, durant les quatre mois de préparation, ces élèves issus de différents masters de l’École du Louvre (« Histoire de l'art appliquée aux collections », « Documentation-Humanités numériques », « Médiation », « Régie des œuvres-Conservation préventive » et « Muséologie ») ont participé à l’ensemble des travaux constitutifs d’une exposition : de la thématique du projet au choix des œuvres, de l’accrochage et de la scénographie à la création des dispositifs de médiation et de communication.
 
Accompagnés étroitement par les équipes du musée Delacroix et de l’École du Louvre, ils ont découvert, pratiqué et appréhendé les différents métiers du musée en partageant le quotidien de ceux qui le font vivre.
 
Cette expérience a abouti à un accrochage original proposé aux visiteurs dans l’ensemble du musée et accompagné de manifestations et d’évènements artistiques conçus par les élèves et inscrits dans la programmation culturelle du musée.
 
Intitulée Delacroix et Eugène, l’exposition propose de réviser le « mythe Delacroix », de reconsidérer la légende au prisme de son Journal, d’éclairer l’artiste polymorphe réfugié dans son atelier fuyant le siècle et sa frivolité, y travaillant sans cesse et confiant dans son Journal « Si mes forces pouvaient y suffire, je ne cesserais de peindre que pour manger et dormir ». Une opiniâtreté que la profusion des dessins révèle comme d’abondantes études préparatoires qui témoignent de la puissance de son imagination, de ses choix, de ses doutes et des méandres de la création.
C’est donc loin de l’Académie et du Salon que le visiteur, dans l’intimité de l’atelier, va découvrir Delacroix le « mondain misanthrope » et Eugène le célèbre inconnu. L’artiste et l’homme réunis dans une fiévreuse et mélancolique complexité que les jeunes historiens de l’art de l’École du Louvre ont cherché à comprendre, à éclairer et à partager.
 
....................................................................................................................................................................................
 
logo musée Delacroix   logo du musée du Louvre

 
EXPOSITION/ÉCOLE AU MUSÉE DELACROIX. BANDE-ANNONCE RÉALISÉE PAR LES ÉLÈVES DE L'ÉCOLE DU LOUVRE




Le hennin et la mode au Moyen Âge

 
Parution mi-mars du septième volume de la collection des « Mémoires de recherche de l'École du Louvre » : Grandes cornes et hauts atours. Le hennin et la mode au Moyen Âge.
 
Cet ouvrage, issu du mémoire de recherche de Master 2 (1) soutenu par Alix Durantou (prix de l'Association de l’École du Louvre 2012), traite du hennin, qui plus que toute autre grande coiffe, est considéré comme l’attribut vestimentaire féminin caractéristique de la fin du Moyen Âge.

Qualifié au XVe siècle de coiffe « oultrageuse », « laide » et « ridicule », perçu comme un symbole de vanité et de vacuité des biens matériels, mais plus encore comme une transgression à l’ordre établi, le hennin est vivement condamné par les pouvoirs religieux et civils. Ces coiffes sont désignées par les moralistes et les prédicateurs comme les stigmates du diable, les attributs des prostituées et des femmes hérétiques et comme des étendards de la bestialité. Les sources écrites du XVe siècle, romans, chroniques, sermons mais aussi peintures, enluminures et sculptures rassemblées par l’auteure, lui ont permis de construire et de mener une démonstration qui place ces « atours à cornes » au cœur des débats religieux et sociaux de la fin du Moyen Âge. Ainsi, cette étude, par-delà une approche strictement formelle et iconographique, livre le résultat d’une recherche passionnante qui interroge les origines possibles de ces éléments de l’habillement médiéval, revoit les dénominations imprécises qui les avaient jusque-là qualifiés et touche dès lors à l’histoire des mentalités, du goût et des sensibilités.
 
Grandes cornes et hauts atours. Le hennin et la mode au Moyen Âge
par Alix Durantou
Collection « Mémoires de recherche de l'École du Louvre »
168 pages, illustrations.
ISBN : 978-2-9041-8744-5
Prix : 50 €
École du Louvre
Diffusion
Réunion des musées nationaux - Grand Palais
254-256, rue de Bercy, 75577 Paris cedex 12
ISBN : 978-2-7118-6090-6
SZ 00 6090
 
....................................................................................................................................................................................
 
L’auteure Alix Durantou est diplômée des premier et deuxième cycles de l’École du Louvre. Historienne de l’art spécialiste de l’« Histoire de la mode et du costume », elle a notamment collaboré à l’exposition Papier glacé : un siècle de photographie de mode chez Condé Nast présentée au Palais Galliera. Après deux années de programme international à la Kawashima Textile School, Kyoto, Japon où elle a étudié les techniques traditionnelles japonaises de teinture et de tissage (Kasuri) elle s’installe au Japon, y poursuit ses recherches sur les textiles et travaille pour la presse et des plateformes culturelles.
 
....................................................................................................................................................................................
 
Collection « Mémoires de recherche de l'École du Louvre »
Les travaux de recherche de fin d'études de l'École du Louvre, « thèses » et « mémoires de deuxième et de troisième cycles », couvrent des champs très étendus dans les domaines de l'histoire de l'art, de l'archéologie, de l'ethnographie et de la muséologie. La collection des « Mémoires de recherche » a pour but d'éditer et de diffuser les meilleurs de ces travaux qui témoignent de la vitalité et de l'originalité de la recherche à l'École du Louvre.
 
Pour en savoir plus : site de l'Ecole du Louvre





Venez jouer au Louvre !

 
Samedi 2 mars : « Venez jouer au Louvre »...
Tel est le thème de la troisième session des nouvelles nocturnes gratuites du musée du Louvre organisées avec la participation des élèves de l’École du Louvre, chaque premier samedi du mois de 18h00 à 21h45.
 
Passées les ailes Denon et Sully (accès libre), les 44 élèves-médiateurs proposeront dans l’aile Richelieu (accès sur réservation) différentes activités pour les visiteurs dont certaines en collaboration avec des institutions partenaires (concerts, ateliers de dessins, de croquis, de badges, de puzzles, de cartels, coins lectures, jeux de miroirs et jeux de piste...). Ils présenteront la Galerie Médicis et conduiront des visites dans l’obscurité et à la torche électrique des salles de sculptures françaises et de la cour Khorsabad avec les génies protecteurs et taureaux ailés à tête humaine du palais de Sargon.
En écho au thème de cette troisième nuit au musée, les jeunes historiens de l’art dévoileront, expliqueront et commenteront (Cour Puget) des jeux anciens (1) pendant que d’autres médiateurs du soir présenteront la Petite Galerie du Louvre et son exposition « l’Archéologie en bulles » qui fait dialoguer l’archéologie et la bande dessinée.
 
3 200 personnes ont participé à la dernière nocturne du Samedi du musée du Louvre (février), dont 88% de franciliens.
 
1. Avec la complicité de la Compagnie « Le comptoir du jeu ».
 
....................................................................................................................................................................................
 
Près de 115 élèves de l’Ecole du Louvre participent au programme « La nocturne du samedi ». Cette opération, véritable exercice pédagogique grandeur nature, leur permet de se confronter aux différentes étapes constitutives d'un projet de médiation (étude, recherches documentaires, préparation de textes, contacts avec les équipes du musées, techniques de médiation, médiation, analyse, bilan...).
 
Conçue lors d’ateliers collaboratifs, encadrée par les équipes de médiation et des publics du musée et les équipes pédagogiques de l’École, ce projet de médiation, déclinée sur douze soirées, veut encourager les nouveaux visiteurs à découvrir les œuvres et le palais dans un contexte privilégié et dans l’atmosphère particulière de la nuit. Une offre évolutive, thématisée, autour d’interventions originales, de commentaires d’œuvres adaptés et interactifs, de découvertes d’espaces avec de nouveaux dispositifs nocturnes...
 
....................................................................................................................................................................................
 
logo musée du Louvre

 
LA NOCTURNE DU SAMEDI AU LOUVRE




Les Rendez-vous inédits de la Cité de l'Architecture

 
Le premier dimanche du mois, la Cité de l'Architecture et du Patrimoine place la visite au musée sous le signe du dialogue. Des étudiants médiateurs font découvrir les collections avec un autre regard.

Le 3 mars, de 15h00 à 17h30, venez découvrir ou redécouvrir, avec les étudiants de l’École du Louvre et de la Sorbonne Nouvelle-Paris 3, les collections des moulages et la galerie d'architecture contemporaine.

GALERIE DES MOULAGES
 
Où sont passées les couleurs du Portail Royal ?
15h00 et 15h45
Venez mener l'enquête sur les couleurs disparues du portail de la cathédrale de Chartres et méditer sur la symbolique des couleurs au Moyen Âge.
 
....................................................................................................................................................................................
 
Un moine bien bavard !
15h00 et 16h00
Sous les regards de grands personnages bibliques, un moine brise le silence et se laisse aller à quelques confidences. Tendez l’oreille et laissez-vous emmener au cœur de la Bourgogne du 14e siècle.
 
....................................................................................................................................................................................
 
Les secrets de la Marseillaise
15h15 et 16h30
Allons enfants de la patrie, venez découvrir les secrets et anecdotes de l’arc de Triomphe, monument emblématique du romantisme autant que de l’actualité. Et prenez la pose pour reproduire la scène du départ des Volontaires, lors d’une séance photo inédite !
 
....................................................................................................................................................................................
 
Rencontre avec l’ange
15h30 et 17h00
Et si l’ange saint Michel revenait au Mont qui porte son nom treize siècles après son apparition à l’évêque fondateur de l’abbaye ? Que lui dirait-il ? Que nous dirait-il sur cette merveille architecturale ?
 
....................................................................................................................................................................................
 
Qui est-ce ?
15h30 et 17h30
« Mais c'est qui, lui ?" Face à cette question posée chaque jour devant eux, les grands personnages sculptés de Solesmes ont concocté des devinettes pour lever le voile sur leur identité. S'ils vous livrent quelques indices, saurez-vous retrouver qui est qui ? Un véritable jeu d’enfant pour devenir incollable !
 
....................................................................................................................................................................................
 
Rendez-vous à l'oratoire
16h00 et 17h00
Découvrez l'un des lieux les plus cachés des collections et plongez-vous dans le récit d'une enquête en cours sur les mystères de l'oratoire d'une reine au destin tragique.
 
....................................................................................................................................................................................
 
Goethe, Faust, le Tentateur et les autres
16h30 et 17h30
Venez découvrir les aspects les plus sombres de la vie de Faust et de son créateur à travers les sculptures du portail des Vierges Folles de la cathédrale de Strasbourg. Frissons garantis.
 
GALERIE D'ARCHITECTURE MODERNE ET CONTEMPORAINE
 
Bienvenue en utopie ? ou « Merci Monsieur Godin »
15h45 et 16h45
Loger au Familistère de Guise, côté pile, c’est la garantie d’une vie saine, pratique et confortable. Côté face, c’est la possibilité de surveiller ses voisins et devoir se conformer à un mode de vie. De quel côté vous rangerez-vous ? Accepteriez-vous d’y vivre ?
 
....................................................................................................................................................................................
 
« Recherche appartement ou maison : les années 50 »
15h45 et 16h45
Rendez-vous au 280 boulevard Michelet à Marseille où est lancée la mise en location des appartements de la Cité radieuse ! Une agente immobilière vous attend sur le pas de la porte pour vous faire visiter ce petit bijou du Corbusier qui ravira parents comme enfants. Dépêchez-vous, en cette période d’après-guerre, pour être les premiers à le découvrir !
 
....................................................................................................................................................................................
 
La gare d’Amélie
16h00 et 17h00
À la suite d’Amélie Poulain, faites de la gare du Nord un décor familier en découvrant son histoire, et révisez vos classiques en visionnant des extraits de ce film culte !
 
En savoir plus : https://www.citedelarchitecture.fr/fr/evenement/les-rendez-vous-inedits-6

 
LES RENDEZ-VOUS INÉDITS DE LA CITÉ DE L'ARCHITECTURE ET DU PATRIMOINE




Cycle découverte : Scandale !
L’art contemporain face à son public

 
Depuis les réactions horrifiées du public face à l’Olympia de Manet jusqu’au récent débat autour du Bouquet de tulipes de Koons, l’histoire de l’art du XXe siècle semble faite de scandales. Certains artistes le recherchent, intégrant la réaction du public et des critiques au sens même de leur œuvre. D’autres apparaissent désemparés face à une violence qu’ils n’avaient pas prévue. Les scandales n’en contribuent pas moins à forger une sorte d’identité à « l’art contemporain », comme si la provocation était une de ses raisons d’être.
En nous penchant sur l’histoire de quelques-uns des scandales qui ont émaillé le XXe siècle, nous proposons d’interroger les raisons de ces réactions. Chacune des œuvres choisies s’inscrit dans une décade différente, et nous permettra d’identifier, puis de faire évoluer ce que scandale veut dire. L’historicisation, l’étude du contexte et la mise en parallèle entre les réactions d’alors et d’aujourd’hui seront nos outils pour comprendre les œuvres ainsi que leur réception.
 
Cycle découverte :
Scandale !
L’art contemporain face à son public

par Déborah Laks
docteure en histoire de l’art, chercheuse associée, Centre d’Histoire de Sciences Po,
chargée de cours, École du Louvre
 
Les 15, 29 mars et 5 et 12 et 19 avril 2019, de 18h30 à 20h00.
Ce cycle est sans visite d’application.
 
Télécharger le programme et la fiche d'inscription
S'inscrire en ligne
 
Informations et tarifs : cycles.decouverte[a]ecoledulouvre.fr
01.55.35.18.37
 
....................................................................................................................................................................................
 
Destinées au plus large public, les cycles découverte sont proposées ponctuellement durant l’année autour de sujets thématiques d’archéologie, d’anthropologie, d’histoire des civilisations et d’histoire de l’art en rapport avec l’actualité des musées, du patrimoine et de la recherche. Chaque cycle de cinq séances (cinq vendredis, de 18h30 à 20h00) comprend des cours magistraux et, selon les cycles, une visite d'application dans un musée ou un monument.

 
PHOTO-SOUVENIR : LES DEUX PLATEAUX, TRAVAIL IN SITU IN LA COUR D’HONNEUR DU PALAIS-ROYAL, PARIS 1985-1986 DANIEL BUREN.
© DB & ADAGP PARIS. PHOTO / GUILHEM VELLUT/CC-BY-2.0




Danses macabres d’Europe

 
Organisé par l’association « Danses macabres d’Europe », la Bibliothèque Mazarine et la Bibliothèque Sainte-Geneviève, avec le soutien de la Fondation Simone et Cino Del Duca, de l’Institut de France, de l’École du Louvre et du Centre Jean-Mabillon (École nationale des chartes-PSL), ce XVIIIe congrés abordera, cinq jours durant, du 19 au 23 mars 2019, l’actualité de la recherche de son domaine autour de huit grandes sessions :
 
Littérature médiévale
Images de la mort, du manuscrit à l’imprimé
La mort figurée du XIXe au XXe siècle
La mort et l’histoire des mentalités
Pratiques funéraires
Danses macabres
Le cadavre et les fins dernières, approches iconographiques
Dialogues et rencontres littéraires
 
18e congrès international de l’association
Danses macabres d’Europe.

19-23 mars 2019

Avec la participation de : Michel Pastoureau (École pratique des hautes études), Ilona Hans-Collas (Association Danses macabres d’Europe), Yann Sordet (Bibliothèque Mazarine), Michel Zink, de l'Académie française (Académie des Inscriptions et Belles-Lettres), Thierry Claerr (ministère de la Culture, Centre Jean Mabillon – École nationale des chartes, DME), Gérard Gros (Université de Picardie-Jules Verne), Helen Swift (St Hilda’s college, Oxford), Marco Piccat (Université de Trieste, DME), Cristina Bogdan (Université de Bucarest), Danielle Quéruel (Université de Reims Champagne-Ardenne, DME), Denis Hüe (Université Rennes 2), Hélène Colleu (Université d’Orléans, DME), Georges Fréchet (DME), André Chabot (La Mémoire Nécropolitaine, DME), Marie-Dominique Leclerc (Université de Reims Champagne-Ardenne, DME), Nathalie Pineau-Farge, Franck Knoery (Bibliothèque des Musées de Strasbourg), Cécile Coutin (Bibliothèque nationale de France, DME), Yann Celton (Bibliothèque diocésaine de Quimper et Léon), Jean-Luc Laffont (Université de Perpignan), Tommaso Zerbi (University of Edinburgh), Bertrand Utzinger (DME), Sabine Berger (Sorbonne Université), Marina Aguilar Salinas (Université d’Alcalá de Henares), Anne Ritz-Guilbert (École du Louvre), Didier Jugan (Groupe de Recherches sur la Peinture Murale, DME), Lannie Rollins (Université de Toulouse), Cristina Noacco (Université Toulouse - Jean Jaurès), Sophie Oosterwijk (University of St Andrews, DME) , Romain Doucet (Sorbonne Université), Francesc Massip (Université de Tarragone), Antonia Viñez Sánchez (Université de Cadiz), Jessica Goodman (St Catherine’s College, Oxford), Jean-Louis Haquette (Université de Reims Champagne-Ardenne) et Catherine Vincent (Université Paris Nanterre).
 
En savoir plus
Télécharger le programme

Accès gratuit sur inscription aux sessions du congrès, dans la limite des places disponibles.
Réservation : contact[a]bibliotheque-mazarine.fr
(précisez les demi-journées auxquelles vous souhaitez assister)
 
....................................................................................................................................................................................
 
Comité scientifique :
Cristina Bogdan, professeure (Université de Bucarest), Thierry Claerr (ministère de la Culture), Ilona Hans-Collas (docteure en histoire de l’art, présidente de Danses macabres d’Europe), Didier Jugan (Groupe de recherches sur la peinture murale), Fabienne Le Bars (Bibliothèque nationale de France), Marco Piccat (professeur émérite, Université de Trieste), Danielle Quéruel (professeure émérite, Université de Reims Champagne-Ardenne), Anne Ritz-Guilbert (docteure en histoire de l’art (HDR) École du Louvre), Nathalie Rollet-Bricklin (Bibliothèque Sainte-Geneviève), Yann Sordet, (directeur de la Bibliothèque Mazarine), Bertrand Utzinger (président fondateur de Danses macabres d’Europe), Catherine Vincent (professeure, Université Paris Nanterre), Anne Weber (Bibliothèque Mazarine).

 
HEURES DE CATHERINE DE ROCHECHOUART-MORTEMART. MANUSCRIT. FIN DU XVE SIÈCLE. PARIS, BIBLIOTHÈQUE SAINTE-GENEVIÈVE




Les Cahiers de l'École du Louvre (numéro 13)

 
Le treizième numéro de la revue de recherche de l'École du Louvre, disponible en ligne fin mars 2019, propose une sélection d’articles d’élèves, de post-doctorants et membres de l’équipe de recherche. Un numéro Varia, reflet de la diversité des études et domaines de recherche à l’École du Louvre.
 
Sommaire du numéro 13
 
Éditorial
François-René Martin,
professeur d’histoire de l’art (HDR), Ensba, École du Louvre
coordinateur de l’Équipe de recherche, École du Louvre
 
Articles
John McHale, l’Amérique passée à la machine.
Juliette Bessette,
diplômée de l’École du Louvre, doctorante en histoire de l’art, Centre André Chastel
 
Prestige de la hache et haches de prestige.
Production et usage des tabarzins en Iran et en Inde au XVIIIe siècle.

Mélisande Bizoirre,
doctorante, Laboratoire d'archéologie médiévale et moderne en Méditerranée, Université d'Aix-Marseille,
chargée de cours, École du Louvre.
 
La représentation de la vie d’un maître estropié du passé au XIXe siècle :
L’Aleijadinho d’Henrique Bernardelli.

Fabio D'Almeida,
docteur en histoire de l’art, Faculdade de Arquitectura e Urbanismo da Universidade, São Paulo
post-doctorant, Équipe de recherche, École du Louvre
 
L'universalité de la sylloge épigraphique de Gaetano Marini (1742-1815) :
le statut philologique des monogrammes du premier millénaire chrétien.

Isabelle Mathian,
diplômée de l’École du Louvre, historienne de l’art
 
La peinture sur lave émaillée des façades des églises parisiennes du XIXe siècle :
une expérience de réintroduction de la polychromie.

Josette Saint-Martin,
doctorante, École du Louvre.
 
....................................................................................................................................................................................
 
Consultez les Cahiers de l'École du Louvre

 
HENRIQUE BERNARDELLI, ALEIJADINHO, LE SCULPTEUR ANTONIO FRANCISCO LISBOA, (DÉTAIL). GALERIA PINAKOTHEKE, RIO DE JANEIRO




Télégrammes

 
De nouveaux cycles de cours en régions débutent en mars 2019 :
À Poitiers, au musée Sainte-Croix
Irresistible Matisse
Cycle thématique de 5 séances de 1h30, les mardis de 18h00 à 19h30,
à partir du 12 mars 2019.
Musée Sainte Croix

À Quimper, au Pôle universitaire Pierre-Jakez-Hélias
De l'Impressionnisme aux sources de la modernité :
la peinture en France au temps de Renoir (1841-1919)

Cycle thématique de 5 séances de 1h30, les mercredis, de 18h30 à 20h00,
à partir du 6 mars 2019.
Musée des Beaux-Arts

À Reims, au Conservatoire à Rayonnement Régional
Colbert et les arts : au service du roi
Cycle thématique de 5 séances de 1h30, les lundis, de 18h15 à 19h45,
à partir du 18 mars 2019.
Musée des Beaux-Arts
 
 
MUSÉE SAINTE CROIX, POITIERS
 
....................................................................................................................................................................................
 

De l'actualité et des télégrammes en continu sur
 
          





Informations pratiques

 
Venir à l'École du Louvre
Métro : Palais Royal, Tuileries, Pyramides
Ouvert tous les jours de 9h30 à 18h00 sauf samedi et dimanche
Téléphone : 01 55 35 18 00
www.ecoledulouvre.fr

 
Crédits photographiques :
photo 1 : WIKICOMMONS
photo 2 : ML/Ecole du Louvre
photo 3 : DR
photo 4 : Musée de l'Orangerie/DR
photo 5 : Ecole du Louvre DR
photo 6 : Cité de l'Architecture et du Patrimoine DR
photo 7 : © DB & ADAGP PARIS. PHOTO / GUILHEM VELLUT/CC-BY-2.0
photo 8 : Bibliothèque Sainte Geneviève DR
photo 9 : Galeria Pinakotheke, Rio de Janeiro DR
photo 10 : Musée Sainte Croix, Poitiers DR

a