Soutenir l'École... avec la taxe d'apprentissage

 
Participer au développement de l'École, des programmes d'études, développer les actions internationales, abonder des bourses et des allocations de recherche... miser sur l'avenir ! C'est le choix des entreprises qui soutiennent l'École du Louvre via le versement de leur taxe d'apprentissage.
 
Cette taxe, versée par toutes les entreprises, permet de financer le développement de l'enseignement et des formations professionnelles et chaque société contributrice est libre de choisir l'établissement d'enseignement bénéficiaire. Il s'agit donc pour l'École du Louvre, qui compte parmi les établissements habilités à percevoir cet impôt, de sensibiliser les entreprises à lui verser leurs contributions. Autant de ressources qui permettent de financer de nombreuses actions dans les domaines :
de l'enseignement,
des fonds d'aide aux élèves,
des programmes et échanges internationaux,
des équipements pédagogiques et techniques,
de la documentation et de la recherche...
 
Donner un sens à son impôt...
 
Ainsi, élèves, anciens élèves, auditeurs, enseignants, professionnels, lecteurs de cette lettre d'information, si vous avez parmi vos connaissances ou vos proches, des personnes occupant des postes dans des sociétés assujetties à cet impôt, pourriez-vous les sensibiliser à la démarche de l'École et les inciter à participer à notre projet pour que leur entreprise verse tout ou partie de cet impôt à notre établissement ? N'hésitez pas à nous faire connaître les éventuelles personnes ressources pour établir un premier contact (soutenirlecole[a]ecoledulouvre.fr.)
 
Miser sur la jeunesse, miser sur l'avenir...
Entreprises, si vous souhaitez participer au développement de l'École du Louvre en versant tout ou partie de votre taxe d'apprentissage à l'établissement :
 
votre versement doit être obligatoirement effectué par l'intermédiaire d'un organisme collecteur (OCTA) avant le 1er mars 2017, (se renseigner auprès de votre service comptabilité ou de votre service des ressources humaines)
 
l'École est habilitée à percevoir la taxe pour la catégorie B. Vous devez alors indiquez sur le bordereau de versements la catégorie d'habilitation et les coordonnées exactes de l'École et son numéro UAI (0753489 K).
 
....................................................................................................................................................................................
 
Pour en savoir plus :
Le site impots.gouv.fr
La taxe d'apprentissage à l'École du Louvre
Votre contact à l'École du Louvre : soutenirlecole[a]ecoledulouvre.fr

Merci aux entreprises qui soutiennent l'École du Louvre avec la taxe d'apprentissage :
3M France, A. Bessero électricité, Arvor Enchères, Agence Beaurepaire, Agence France Muséums, Aïnu, ALB Antiquités-Galerie Antoine Broccardo, Alzane, André Chenue S.A., Antik 4U événements, Arcéos, Archipel studio, Artéum, Arvor Enchères, Audap & Mirabaud, Assetfin, AZ Corporations, Beautemps, Berty et compagnie, Binoche et Giquello, Boisseau-Pomez, Boscher signalétique et image, Bullit Studio, Cabinet Christian Tourret, Capital Sécurité, Caura Barszcz, Chaine thermale du soleil, Chaumet, Christie's France, Christie's France SNC, Commissaires-priseurs Multimédia, Consorts d'Albufera, Editions Norma, E-Canopy, Entwistle France, Envied'art2, Eric Gizard et associés, Fage Editions, Fimalac, France Printemps, Galerie Daniel Templon, Galerie François Leage, Galerie Hopkins Custot, Galerie Jacques Leegenhoek, Galerie Jean Fournier, Galerie J. Kugel, Galerie Nathalie Motte-Messelink, Galerie Paris Beijing, Galerie Paul Prouté, Galerie les Filles du Calvaire, Galerie Stéphane Jacob, Galerie Terrades, Galerie Zürcher, Géode Sécurité, Graf-Paris, Grahal (Groupe de recherche art histoire architecture et littérature), Groupe Marc de Lacharrière, Horus Finance, Hyleos Sureté, Idex Energie, Inpact, INRAP (Institut national de recherches archéologiques préventives), Jacob I, Jean-Marc Delvaux, Jean Vinchon Numismatique, Daniel Lebeurrier, Librairie Galignani, LMC France, LP Art, MAIF, Maison A. Buvelot, La Monnaie de Paris, MAHJ, Newstank, Nouvelles éditions Scala, Opera print, Organet, Pascal Zuber art et conseil, Piasa, Pleyon System, Reed organisation France, Renaud Giquello et associés, Réunion des musées nationaux-Grand Palais, Royale évènements, Soc Broyeur, Sotheby's France S.A.S., Soudax, Tassinari & Chatel, Trevise Rent, UGC Groupe, Vermot et associés.

 
VÉNUS D'ARLES, MUSÉE DU LOUVRE




Programme « Égalité des chances » : stage de préparation au test

 
Dans le cadre de son programme « Égalité des chances » mené avec la Fondation Culture & Diversité, l'École du Louvre accueille, du 13 au 18 février 2017, les élèves de Terminale, inscrits en option « Histoire des arts » dans des lycées d'éducation prioritaire, qui ont été sélectionnés pour le stage de préparation au test d'entrée à l'École.
 
Depuis le début de l'année scolaire, les élèves de Terminale, issus de 24 lycées partenaires (1) relevant de l'éducation prioritaire et proposant l'option « Histoire des arts », ont été informés sur l'École du Louvre et ses débouchés ainsi que sur le stage « Égalité des chances ». Les élèves confirmés dans leur volonté de poursuivre des études à l'École ont ensuite pu faire part de leur motivation et déposer un dossier de candidature au stage.
 
Le jury, composé de représentants de l'École et de la Fondation, s'est réuni le 13 décembre 2016. 31 élèves candidats ont été retenus, tant sur des critères académiques (relatifs à la motivation et à l'adéquation de leur projet à des études à l'École du Louvre) que sur des critères économiques et sociaux.
 
Durant ce stage, les élèves assisteront à des cours au sein de l'École pour se préparer aux différentes épreuves du test probatoire d'entrée et approfondir leurs connaissances dans les disciplines concernées.
 
Les cours sont centrés sur les domaines de difficulté des lycéens : repères dans le temps et l'espace, lecture de l'image, vocabulaire et expression écrite. Cette semaine sera également l'occasion de rencontres avec des professionnels du milieu muséal et, pour certains, d'une découverte des lieux culturels de la capitale.
 
Les élèves passeront le test probatoire, le 25 mars 2017, sans quota ni voie parallèle d'accès. Un système d'accompagnement pédagogique, logistique et financier sera ensuite mis en place par la Fondation pour ceux d'entre eux qui intègreront l'établissement.
 
1. Lycées Victor Hugo (Marseille), Jean-Baptiste Delambre (Amiens), Jules Uhry (Creil), François Mauriac (Bordeaux), Augustin Fresnel (Caen), Jean Rostand (Caen), Ambroise Brugière (Clermont-Ferrand), Auguste Blanqui (Saint-Ouen), Évariste Galois (Noisy-le-Grand), Henri Wallon (Aubervilliers), Jean Rostand (Villepinte), Jean Vilar (Meaux), Voillaume (Aulnay-sous-Bois), Maurice Utrillo (Stains), Condorcet (Lens), Maxence Van Der Meersch (Roubaix), Antoine de Saint-Exupéry (Fameck), François Rabelais (Fontenay-le-Comte), Alain Fournier (Bourges), Edouard Branly (Dreux), Voltaire (Orléans), Julie-Victoire Daubié (Argenteuil), Robert Doisneau (Corbeil-Essonnes), Van Gogh (Aubergenville).
 
....................................................................................................................................................................................
 
Le site de la Fondation Culture & Diversité
Le programme « Egalité des chances »

Présentation du programme « Egalité des Chances à l'École du Louvre » - Télématin (France 2)

 
LES ÉLÈVES DU STAGE ÉGALITÉ DES CHANCES 2016 AU MUSÉE DE L'HOMME




Test probatoire

 
Les inscriptions au test probatoire d'entrée en première année de premier cycle à l'École du Louvre (hors APB) se poursuivent jusqu'au 17 février 2017 (16 heures).
 
Tout candidat, quels que soient son niveau d'études antérieur (minimum baccalauréat) et sa nationalité, doit réussir ce test pour s'inscrire en première année de premier cycle. Il fait appel à des connaissances générales acquises dans l'enseignement secondaire et permet de vérifier les bases culturelles des candidats, leur qualité d'expression et de raisonnement, leur sens de l'observation, et enfin leur ouverture vers les domaines historique, artistique et littéraire. Il ne nécessite pas de connaissances particulières en histoire de l'art.
 
Les épreuves se dérouleront le samedi 25 mars 2017 à la Maison des examens d'Arcueil.
 
....................................................................................................................................................................................
 
En savoir plus :
Le test probatoire
Les annales du test probatoire

 
ÉCOLE DU LOUVRE




Promotion Abou Dhabi 2017 à l'École du Louvre

 
Le 27 février 2017, l'École du Louvre accueillera dans ses murs la sixième promotion d'étudiants du master « Histoire de l'art et métiers des musées » que l'École du Louvre conduit en partenariat avec de l'Université Paris-Sorbonne Abou Dhabi. Très internationale, celle-ci regroupe une dizaine d'élèves de nationalités émirienne, saoudienne, jordanienne, arménienne, américaine et coréenne.
 
Après trois semestres de cours dispensés dans l'émirat par des enseignants de Paris-Sorbonne et de l'École du Louvre, les étudiants viennent poursuivre leur master professionnel à Paris. Ce dernier semestre avant l'obtention d'un diplôme de Master 2, va se dérouler dans un musée ou une institution culturelle où les élèves auront l'occasion de mettre en application les connaissances acquises au cours de leur cursus.
 
Le séjour de la promotion en France débutera le 27 février avec une semaine d'intégration leur donnant, à travers un large programme de visites, un panorama de la vie culturelle française et leur permettant de rencontrer notamment les différents acteurs du partenariat franco-émirien.
 
Cette semaine sera suivie de leur séminaire d'application qui s'achèvera le 19 mai prochain.
 
Encadré de séances méthodologiques relayées par un tutorat individualisé, et ponctué de visites, le séminaire se déroulera pour l'essentiel auprès d'un maître de stage dans leur institution respective comprenant cette année le musée du Louvre, le Centre Georges Pompidou, le musée Rodin, ou encore la Fondation Pierre Bergé-Yves Saint-Laurent.
 
....................................................................................................................................................................................
 
En savoir plus : Le Master « Histoire de l'art et métiers des musées » de l'Université Paris-Sorbonne Abou Dhabi

 
Sorbonne Abou Dhabi




Les formes de l'habitat du premier âge du Fer en Europe de l'Ouest

 
Prolongement de l'enseignement du cours d'« Archéologie de l'Europe préhistorique », cette nouvelle journée d'étude, organisée par l'École du Louvre et l'Inrap, est ouverte aux élèves, étudiants, archéologues, conservateurs, universitaires, et se propose de dresser un panorama de l'actualité de la recherche sur l'habitat courant du premier âge du Fer.
 
En effet, cette période, de près de quatre siècles, ne bénéficie pas encore, à l'inverse de l'âge du Bronze et du deuxième âge du Fer, d'études actualisées et approfondies des systèmes d'habitat et des modalités économiques qui les contraignent. Ainsi l'objectif de cette session, au regard des découvertes inédites sur le système d'habitat entre le VIIIe siècle et le Ve siècle avant notre ère, des nouveaux sites exhumés lors d'opérations préventives et des nouvelles études, est de rassembler chercheurs et sites autour des problématiques de l'habitat du premier âge du Fer, pour offrir à la communauté scientifique un état de la recherche aussi actualisé que possible.
 
Journée d'étude :
Les formes de l'habitat du premier âge du Fer en Europe de l'Ouest

Le 31 mars 2017, École du Louvre, amphithéâtre Cézanne.
Entrée gratuite dans limite des places disponibles
Inscription obligatoire sur : colloques[a]ecoledulouvre.fr

Télécharger le programme
 
Direction scientifique :
Cyril Marcigny, Inrap Normandie, UMR 6566 (Universités de Rennes, Nantes, CNRS, MCC), chargé de cours, École du Louvre
Christophe Maitay, Inrap Poitou-Charentes
Vincent Riquier, Inrap Champagne, UMR 8215 Trajectoires (Université Paris 1, CNRS)

Avec la participation de : Vincent Riquier (Inrap), Sidonie Bündgen (Reims métropole, Inrap), Markus Schußmann (Freie Universität Berlin), Jean-Charles Brenon (Inrap), Franck Thiériot (Inrap), Fréderic Gransar (Inrap), Éric Néré ( Inrap), Pierre Broutin (Inrap), Florent Mercey (Inrap-Université Toulouse-le-Mirail), Éric Frénée (Inrap,-Université Toulouse-le-Mirail),Pierre-Yves Milcent (Inrap,-Université Toulouse-le-Mirail), Emmanuelle Leroy-Langelin (Conseil départemental du Pas-de-Calais, Inrap), Yann Lorin (Conseil départemental du Pas-de-Calais, Inrap), Pierre Giraud (Conseil départemental du Calvados), Joseph Le Gall (Inrap), Christophe Maitay (Inrap).
 
....................................................................................................................................................................................

 
VUE AERIENNE DE L'HABITAT DE BEZAN EN COURS DE FOUILLE ©INRAP




Rodin : l'onde de choc

 
Parallèlement à Rodin, l'exposition du centenaire, le musée Rodin, associé à la RMN-Grand Palais, l'École du Louvre et la Société des amis du musée Rodin, organise un colloque qui se propose d'examiner le rayonnement de Rodin jusqu'à nos jours et dans tous les champs de la création, des domaines des beaux-arts les plus attendus aux territoires les moins explorés.
 
Rodin, comme Monet ou Picasso, a connu et connait toujours une célébrité mondiale incontestée. Ce phénomène s'est poursuivi sans discontinuer et ne laisse pas d'étonner ; des musées Rodin se sont constitués au XXe siècle aux États-Unis, au Mexique, au Japon, en Corée. A chaque génération, le public et les artistes se sont positionnés par rapport à lui, quelquefois pour en prendre le contrepied, souvent pour s'en inspirer ou renchérir sur une invention, un aspect, une forme. A chaque période, un Rodin différent est mis en exergue, découvert, mis en lumière. Ces mutations du regard contemporain, loin d'épuiser l'œuvre de l'artiste, ont permis, permettent et permettront un enrichissement sans cesse renouvelé de sa compréhension.
 
Colloque :
Rodin, l'onde de choc

Les 22 et 23 mars 2017, Grand Palais, auditorium. Avenue du Général Eisenhower. 75008 Paris
Entrée par le square Jean Perrin
Entrée gratuite sur présentation d'une invitation
à télécharger prochainement sur www.grandpalais.fr

Télécharger le programme
Informations
 
Direction scientifique :
Présidence : Catherine Chevillot, directrice du musée Rodin
Claire Barbillon, professeur d'histoire de l'art, Université de Poitiers, École du Louvre
Sophie Biass-Fabiani, conservatrice du patrimoine, musée Rodin
François Blanchetière, conservateur du patrimoine, musée Rodin
Thierry Dufrêne, professeur d'histoire de l'art, Université Paris Ouest Nanterre-La Défense
Alexia Fabre, directrice du MAC-VAL
Christine Lancestremère, conservatrice du patrimoine, chef du service des collections, musée Rodin
Brigitte Léal, directrice adjointe du MNAM-Centre Pompidou
Hélène Marraud, attachée de conservation en charge des collections de sculptures, musée Rodin
Véronique Mattiussi, responsable du fonds historique, musée Rodin
Hélène Pinet, chef du service de la recherche, musée Rodin
Paul-Louis Rinuy, professeur d'histoire de l'art, Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis
Antoinette Le Normand-Romain, conservatrice générale honoraire du patrimoine
Hélène Zanin, chargée des colloques, musée Rodin

Avec la participation de : Werner Schnell (Université de Göttingen), Bruno Fornari (MSK-Mmusée des Beaux-Arts de Gand), Olivier Szerwiniack (Université de Picardie Jules Verne, Amiens), Tobias Kaempf (Université de la Ruhr, Bochum), Dominik Brabant (Université catholique d'Eichstätt-Ingolstadt), Leo Lecci (Université de Gênes), Tomoko Ando (Université Hosei), Anna Filatova (École nationale des chartes, Paris), Linda Hinners (musée national des beaux-arts de Stockholm), Adriana Sotropa (Université Bordeaux-Montaigne), Barbara Vujanovi (musées Ivan Mestrovi-Atelier Mestrovi, Zagreb), Clarisse Fava-Piz (Université de Pittsburgh), Liisa Lindgren (Parlement de Finlande et Université d'Helsinki), Marion Bornscheuer (musée Lehmbruck, Duisbourg), Malgorzata Dabrowska, Jonathan Vernon (Institut Courtauld, Londres), Francesco Guzzetti (École Normale Supérieure, Pise), Sylvie Coëllier (Université Aix-Marseille), Claire Garcia École du Louvre, Université Paris Ouest Nanterre-La Défense), Claude Rutault et Juliette Laffon.
 
....................................................................................................................................................................................
 
 

 
RODIN, L'ONDE DE CHOC




Master international en histoire de l'art et muséologie

 
Il y a dix ans, L'École du Louvre élaborait avec l'Université Ruprecht-Karls de Heidelberg (Institut d'histoire de l'art européen) un programme de partenariat pour mettre en place un des premiers masters internationaux d'histoire de l'art.
Cursus organisé sur quatre semestres, partagé entre Paris et Heidelberg, il se donnait comme objectif de faire bénéficier les étudiants des deux établissements d'une double tradition : l'approche muséologique, centrée sur l'objet et proche des musées, de l'École du Louvre et la tradition « humboldtienne » des méthodes de recherche de l'Université de Heidelberg.
 
Dix ans plus tard... ce sont plus de 130 étudiants, 78 allemands et 56 français, qui ont bénéficié de ce partenariat d'excellence. 134 jeunes historiens de l'art et muséologues, bilingues, ouverts à des approches pédagogiques et des programmes d'étude et de recherche spécifiques et cependant complémentaires, 134 diplômés qui ont bénéficié de cette formation franco-allemande unique en son domaine et qui trouvera bientôt un nouveau prolongement dans un doctorat co-encadré par les deux institutions.
 
....................................................................................................................................................................................
 
 
La formation est développée sur quatre semestres. Les deux premiers sont effectués à Paris et correspondent au programme de muséologie (histoire des collections, principes de conservation-restauration, médiation, administration et gestion du patrimoine, etc.) dispensé par l'École du Louvre avec la rédaction d'un mémoire en français. Les deux semestres de la seconde année se déroulent à Heidelberg avec comme objectif la formation des participants aux fondements méthodologiques de la recherche scientifique et le développement de leur capacité d'analyse et de leur sens critique. Les étudiants rédigent un mémoire de master en allemand.
Ouvert à tous les étudiants ayant effectué des études d'histoire de l'art (la licence est le diplôme minimum requis pour postuler) et possédant un niveau avancé dans les deux langues (certificat ou diplôme). Le master bénéficie du soutien financier de l'Université franco-allemande (UFA), qui octroie aux candidats retenus une bourse mensuelle pour l'année passée à l'étranger.
La participation réussie à ce programme international est reconnue et certifiée : à l'École du Louvre, par un « Diplôme de muséologie » et un « Diplôme de deuxième cycle » ; à l'Université de Heidelberg, par le grade de « Master en études d'histoire de l'art européen » et par une attestation commune des deux parties et de l'Université franco-allemande.
 
....................................................................................................................................................................................
 
 
Le site du master international
Programme
Le site de l'Université de Heidelberg
Le site de l'Université franco-allemande
 
En savoir plus
École du Louvre. Palais du Louvre. Porte Jaujard. 75038 Paris Cedex 01
courriel.international

 
CHÂTEAU D'HEIDELBERG




Collecta en ligne

 
Dans le cadre du programme « Paris Nouveaux Mondes » d'heSam Université (1) le projet Synergie porté par l'École du Louvre : « Collecta » : archive numérique de la collection de François-Roger de Gaignières (1642-1715) franchit aujourd'hui une nouvelle et fondamentale étape.
 
Conçu et construit selon une approche prospective et dans un souci d'innovation, mobilisant les technologies numériques pour documentariser une partie de la collection de Gaignières (1), il a pour objectif de reconstituer numériquement la collection aujourd'hui dispersée de l'antiquaire du XVIIe siècle François-Roger de Gaignières, en « donnant à voir » la structure savante pensée à l'origine par ce dernier pour organiser sa collection et en convoquant les usages qu'on a fait de la collection depuis sa mort.
 
La mise en ligne (fin février 2017) de la base sera l'occasion de naviguer au cœur de la collection, d'en donner un aperçu historiquement fidèle, d'expérimenter les principes de renvoi et les liens imaginés initialement par Gaignières, de donner un accès à ce qui, jusqu'à présent, était sous-jacent ou passait inaperçu comme par exemple les copies de copies, les séries liées au processus de production des copies (brouillon, dessin préparatoire, mise au net...), les séries constituées de vues d'ensemble et de détails d'un même monument, etc.
 
Si le projet Collecta offre l'occasion d'opérer des liens entre la logique classificatoire moderne avec les logiques contemporaines d'indexation des savoirs et des données et de reconsidérer le rôle des antiquaires dans la construction des savoirs, il ne manquera pas, par sa mise en œuvre pratique, de susciter une réflexion sur les enjeux des humanités numériques pour nos disciplines.
 
Site Collecta
http://collecta.irht.cnrs.fr
 
Direction scientifique :
Anne Ritz-Guilbert (historienne de l'art, École du Louvre)
Sophie Fétro (designer, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)
 
....................................................................................................................................................................................
 
1. Pendant presqu'un demi-siècle, « l'antiquaire » François-Roger de Gaignières (1642-1715), accompagné d'un copiste-paléographe et d'un dessinateur, a parcouru la France en se donnant pour mission d'enregistrer toutes les traces laissées par l'histoire de la noblesse et de la monarchie françaises. Copiant et relevant des centaines de milliers d'actes, de titres, d'édifices et de monuments pour beaucoup aujourd'hui disparus, Gaignières et son équipe ont rassemblé une collection documentaire exceptionnelle et sans précédent qui offre un témoignage éblouissant des richesses patrimoniales de la France médiévale et moderne.

 
COLLECTION GAIGNIERES




Inscriptions et paiements en ligne

 
Dans le cadre du projet d'inscription et de paiement en ligne, à destination des publics auditeurs de l'École, une première phase expérimentale avait été engagée en juin-juillet 2016 avec un panel d'auditeurs volontaires pour ajuster, vérifier, tester et améliorer la version préliminaire du portail d'inscriptions dématérialisées.
 
En janvier 2017, une nouvelle étape a été franchie en proposant au plus large public, tout en conservant les inscriptions classiques par correspondance à partir de formulaires papier, de s'inscrire directement en ligne au nouveau « cycle découverte » consacré à Giotto.
En trois jours, entre le 10 et le 12 janvier 2017, les 120 places proposées sur le portail d'inscription et de paiement ont été attribuées à des auditeurs qui avaient donc choisi librement cette démarche intégralement dématérialisée.
 
Forte de cette nouvelle expérimentation, cette fois grandeur nature, l'École du Louvre, consciente de l'attente des publics pour des services en ligne, va donc élargir progressivement son offre internet en matière d'inscription et de paiement pour couvrir à terme l'ensemble des enseignements auditeurs, à Paris et en régions.
 
....................................................................................................................................................................................
 
Ce projet conçu en interne, a été développé par les services de l'École du Louvre avec des professionnels de l'informatique de gestion universitaire (Félix Informatique) et des informaticiens spécialistes de l'internet, de l'extranet et de la sécurité numérique (LMC), pour répondre au mieux aux différents publics et aux spécificités de l'offre culturelle l'École du Louvre.

 
PORTAIL D'INSCRIPTIONS EN LIGNE




Télégrammes

 
De nouveaux cycles de cours en régions débutent en février et début mars 2017 :
 
À Ajaccio, au musée Fesch
Ce que cache la Joconde... ou l’art du portrait à la Renaissance
Cycle thématique de 5 séances de 1h30, les jeudis, de 18h00 à 19h30,
à partir du 15 février 2017.
Musée Fesch

À Marseille, au MuCEM
« Sur le front de l’art » :
les collections françaises pendant la Seconde Guerre mondiale

Cycle thématique de 5 séances de 1h30, les lundis de 12h30 à 14h00,
à partir du 27 février 2017.
 
Angkor et l’art khmer (IXe-XIIIe siècles) :
une cité royale en Asie du Sud-Est

Cycle thématique de 5 séances de 1h30, les lundis de 15h00 à 16h30,
à partir du 27 février 2017.
MuCEM

À Nevers, au Palais ducal
Autour de quelques œuvres phares du XXe siècle
Cycle thématique de 4 séances de 1h30, les lundis de 18h30 à 20h00,
à partir du 6 mars 2017.
Musée de la Faience

À Niort, au musée Bernard d’Agesci
Camille Claudel : sculpter l’intime
Cycle thématique de 4 séances de 1h30, les jeudis de 18h00 à 19h30,
à partir du 9 mars 2017.
Musée Bernard d’Agesci

À Quimper, au Pôle universitaire Pierre-Jakez-Hélias
Demeures et décors d’exception. Commanditaires, architectes
et artisans à Paris à la fin du XVIIIe siècle

Cycle thématique de 5 séances de 1h30, les mercredis, de 18h30 à 20h00,
à partir du 8 mars 2017.
Musée des Beaux-Arts

À Roubaix, au musée d'art et d'industrie - La Piscine
Les secrets du corps humain révélés par les arts,
de la Renaissance au XXIe siècle

Cycle thématique de 5 séances de 1h30, les vendredis de 18h30 à 20h00,
à partir du 3 mars 2017.
Musée d'art et d'industrie - La Piscine

À Troyes, à la Maison du patrimoine
Les Primitifs flamands : le regard mis en scène
Cycle thématique de 5 séances d’1h30, les mercredis de 18h30 à 20h00,
à partir du 1er mars 2017.
Musées de Troyes

À Vitré, au Centre culturel Jacques Duhamel
Décryptages
Cycle thématique de 5 séances d’1h30, les jeudis de 18h30 à 20h00,
à partir du 2 mars 2017.
Musées de Vitré
 
....................................................................................................................................................................................
 

De l'actualité et des télégrammes en continu sur
 
          





Informations pratiques

 
Venir à l'École du Louvre
Métro : Palais Royal, Tuileries, Pyramides
Ouvert tous les jours de 9h30 à 18h00 sauf samedi et dimanche
Téléphone : 01 55 35 18 00
www.ecoledulouvre.fr

 
Crédits photographiques :
photo 1 : DR/Musée du Louvre
photos 2 et 3 : ML/Ecole du Louvre
photo 4 : Sorbonne Abou Dhabi
photo 5 : INRAP
photo 6 : Musée Rodin
photo 7 : Heidelberg
photo 8 : DR