Ecole du Louvre

info +

Partager Send to friend Printer-friendly version    A- | A+

University of Saint-Andrews (United Kingdom)

Erasmus Partnership 
Ecole du Louvre – School of Art History

Every year, students officially registered at the Ecole du Louvre or at the University of Saint-Andrews can apply to study for a year in the partner establishment:

  • three 5th year students (M2) from the Ecole du Louvre following the research Master’s courses in Art History or Cultural Mediation can follow their entire academic year at the University of Saint-Andrews. This tuition is validated in accordance with the host establishment’s curriculum and is worth 60 ECTS credits. Students apply during their 4th year (M1) for this Master’s programme;
     
  • two students from the University of Saint-Andrews can follow the 4th (M1) or 5th year (M2) tuition offered by the Ecole du Louvre. This is validated in accordance with the host establishment’s curriculum and is worth 30 ECTS credits for a semester and 60 ECTS credits for a full year of study.
     

Ecole du Louvre students must register and pay their registration fees at the Ecole du Louvre.

At the end of their course, students who participate in the exchange are awarded their degree by their home establishment.


Information

erasmus mail

+33.1.55.35.18.91 (international)

bandeau0bandeau1bandeau2the Ecole du Louvrethe courseslife as a studentinternationalresearchpublicationsdocument collectionshandicap
 

L'Ecole du Louvre vue... 
par la Fondation Culture & Diversité

Pour se tenir informé de l'actualité de l'Ecole du Louvre, abonnez-vous à la lettre d'information 
 

Lettres précédentes :
Octobre 2019
Septembre 2019
Juin.Juillet.Août 2019

Bacon. Entoutes lettres
Centre Pompidou
11 septembre 2019-20 janvier 2020

Télégrammes

Pour la première fois, l’École du Louvre participe aux « Erasmus Days », manifestation européenne qui prévoit l’organisation de plusieurs milliers d’événements autour du programme Erasmus+ et de la mobilité internationale (1500 manifestations dans le monde et 700 en France). À cette occasion, l’École organise, le vendredi 11 octobre, sa première journée internationale à l’attention de ses élèves. Elle sera également présente le samedi 12 octobre aux samedis du Welcome Desk à la Cité Internationale de Paris pour renseigner les étudiants internationaux.

 

Figure d'artiste
Musée du Louvre
25 septembre 2019-29 juin 2020

Les musées de Marseille

Vigipirate
Plan Vigipirate/Attentat :
La présentation des cartes (élèves, auditeurs, enseignants) est obligatoire. Selon les dispositions renforcées du plan Vigipirate, il est  interdit d'introduire des bagages dans l'établissement, quelle qu'en soit la taille. Cette mesure s'applique à l'ensemble des usagers : élèves, auditeurs, agents et intervenants pédagogiques.
L’Ecole remercie par avance ses publics de faire preuve de compréhension quant au ralentissement induit par les contrôles de sécurité aux entrées.
 

             Logo du ministère de la culture  

Entrer à l'Ecole du Louvre

Le test probatoire d’entrée à l’École du Louvre fait peau neuve et devient le Concours d’entrée en premier cycle de l’École du Louvre.
Comme l’ancien test probatoire, le Concours d’entrée en premier cycle de l’École du Louvre est l’unique porte d’entrée pour l’accès en première année de premier cycle. Il a toujours comme objectif d’évaluer si les candidats ont les aptitudes et les compétences nécessaires pour entreprendre et poursuivre avec les meilleures chances de succès les études de premier cycle de l’École du Louvre (trois années d’études). Ces études sont mises sous le signe d’une pédagogie unique, qui a fait ses preuves depuis la fondation de l’École, en 1882, même si elle s’est modernisée au fil de son histoire.
 
Le concours d’entrée tient compte de deux nouveaux paramètres :
■ à partir de 2020, l’École du Louvre entre dans le dispositif Parcoursup,
■ l’École souhaite sélectionner des candidats préparés à sa spécificité pédagogique.

En savoir plus

lire la suite...
Façonner le paysage...

A l’ère de l’anthropocène, qui tend à reconsidérer l’impact récent de l’activité humaine sur l’environnement, la question du dialogue entre l’homme et son milieu mérite plus que jamais d’être posée dans une perspective historique. Adaptation, confrontation, transformation… l’archéologie fournit de nombreux exemples où les hommes, bâtisseurs, sculpteurs, peintres de la Nature, s’appuyèrent sur les éléments naturels, s’immergèrent en eux, défièrent parfois leurs lois pour nouer un dialogue fécond et signifiant avec leur environnement. Modeler le paysage, se réfléchir en lui, entrer en communion, c’est une démarche dont les visées ont pu être, selon les contextes, croyances et civilisations, très variées : s’inscrire dans l’éternité de la pierre, dialoguer avec le divin, avec les astres, leur rendre hommage, accompagner le rite, mais aussi parfois remodeler l’œuvre de l’homme sur son environnement pour empêcher la destruction, comme lorsque s’organisa la sauvegarde d’Abou Simbel face à la menace du barrage d’Assouan.
 

Quatre spécialistes de champs aussi distincts que l’Egypte pharaonique et contemporaine, le royaume nabatéen, le bouddhisme et l’aire andine évoqueront des sites phares du patrimoine mondial, aussi saisissants esthétiquement que puissants symboliquement, sous la focale d’une interrogation atemporelle et essentielle : que fait l’homme au monde, avec quels moyens et quelles ambitions ?
 

Cycle découverte :
Façonner le paysage : grands sites archéologiques du patrimoine mondial

Avec
avec Pierre Cambon
conservateur en chef du patrimoine, collections Corée, Pakistan/Afghanistan, musée national des arts asiatiques-Guimet
Patrice Lecoq,
maître de conférences HDR en archéologie de l'aire andine, université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
Chloé Maurel,
ancienne élève de l'École normale supérieure, docteure en histoire contemporaine, professeure agrégée d'histoire
et Laïla Nehmé,
directrice de recherche, CNRS, UMR 8167 Orient & Méditerranée

Les vendredis 8, 15, 22, 29 novembre et 6 décembre 2019, de 18h30 à 20h00.

Informations et inscriptions

lire la suite...
Bourses de la Fondation Antoine de Galbert

La Fondation Antoine de Galbert devient mécène de l’École du Louvre et soutient le développement de son troisième cycle, ses doctorants et ses activités de recherche. Une première action est mise en place dès cette rentrée avec l’octroi de bourses de recherche et de mobilité, pour offrir aux étudiants doctorants des conditions propices à la conduite, à l'achèvement et au succès de leurs travaux. Ainsi, à l'issue de l'examen des candidatures pour l'année académique 2019-2020, trois élèves ont été retenus pour l’originalité et la qualité de leurs travaux en histoire de l’art et en muséologie, et vont bénéficier de ce soutien exceptionnel :

Antoine Jeanne
 Un casse-noix en corne de biche ;
L’Art d’accommoder les restes cynégétiques.

■ Axel Moulinier
Antoine Watteau : Arts visuels, mode et culture du vêtement
à Paris dans le premier tiers du XVIIIe siècle.

■ Zoé Marty
Le Parti des serpents. Formes de l’animal terrible dans la peinture romantique,
sa théorie et sa critique en France, en Angleterre et en Allemagne.

En savoir plus

 

lire la suite...
Bourses de la Fondation Malatier-Jacquet

La Fondation Malatier-Jacquet devient un nouveau mécène de l’École du Louvre pour soutenir et développer les actions et projets de mobilité internationale étudiante.

Collectionneur, érudit, figure incontournable du monde de l’art, Jacques Malatier (1926-2017) a réuni en trente ans une exceptionnelle collection, dispersée en 2017, au profit de La Fondation de France, qui a créé en son sein une Fondation portant son nom.

En savoir +

lire la suite...